Cotton Bowl Classic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cotton Bowl.

Cotton Bowl Classic
AT&T Cotton Bowl Classic

alt=Description de l'image Logo_AT&T_Cotton_Bowl.png.
Généralités
Sport Football américain
Création 1937-présent
Autre(s) nom(s) SBC Communications Cotton Bowl Classic
(2000–05)
Southwestern Bell Cotton Bowl Classic (1996–99)

Mobil Cotton Bowl Classic (1989–95)
Cotton Bowl Classic
(1937–88)

Organisateur(s) NCAA
Catégorie Universitaire
Périodicité Annuel
Lieu Actuellement :
AT&T Stadium
Arlington, TexasDrapeau des États-Unis
Précédemment :
Cotton Bowl (2002–2013)
Dallas, TexasDrapeau des États-Unis
Date Janvier
Participants Actuellement :
équipes choisies « at-large » par un comité de sélection pour le College Football Playoff (2015-présent)
Précédemment :
SWC (1941–1994)
Big 12 (1997-2014)
SEC (1999-2014)
Dotation 7.250.000 US$ (en 2013)
Affluence 105.000 (places disponibles)

Le Cotton Bowl Classic, aussi appelé Cotton Bowl, est un match annuel d'après-saison régulière de football américain de niveau universitaire se tenant depuis 1937.

Jusqu'en 2009, il a eu lieu dans le Texas, à Dallas au Cotton Bowl.

Suite à une décision prise et annoncée le 27 février 2007, depuis 2010, il se joue toujours dans le Texas mais à Arlington au AT&T Stadium (aussi dénommé Cowboys Stadium puisque c'est dans ce stade que joue l'équipe de NFL, les Dallas Cowboys)[1].

Le contrat avec les bowls majeurs arrivant à échéance en 2010, c'est également en 2007 que les organisateurs débutèrent à mener campagne pour que le Cotton Bowl soit aussi reconnu comme un bowl majeur au même titre que le Rose, le Sugar, le Fiesta, and l'Orange Bowl afin qu'il puisse être inséré aux matchs du BCS (Bowl Championship Series)[2].

La NCAA annonca en 2013 que le bowl, au même titre que le Peach Bowl, rejoindrait les bowls majeurs en 2014 pour le nouveau système de plaoyff qu'elle allait mettre en œuvre pour déterminer le champion national : le College Football Playoff. Le Cotton Bowl héritera d'une demi-finale pour la saison 2014 (le 1er janvier 2015, un système de rotation entre les six bowls intervenant pour les années à suivre[3]. Son statut de bowl de première importance est de ce fait reconnu.

Liens avec les Conférences[modifier | modifier le code]

De 1941 à 1994, le champion de la SWC est qualifié d'office pour le Cotton Bowl. Il rencontrait souvent le second ou le troisième de la SEC ou une équipe majeure Indépendants.

La Big 8 Conference et la Southwest Conference reformant en 1996 une nouvelle conférence (la Big 12 Conference), un nouveau contrat doit être trouvé.

C'est ainsi que depuis 1997, les équipes sélectionnées pour le Cotton Bowl sont issues de la Big 12 et de la SEC. Les équipes participant au bowl sont celles de ces conférenrences qui ne se seront pas qualifiée pour un des matchs BCS ou pour le Capital One Bowl. Ces divers bowls retiennent en général la ou les deux meilleures équipes de la Big 12 (cette conférence n'a pas de lien avec le Capital One Bowl) ainsi que les 2 ou 3 meilleures équipes de la SEC. C'est donc ainsi que le vice champion de la Big 12 est en général convié au Cotton Bowl.

Les stades[modifier | modifier le code]

Cotton Bowl[modifier | modifier le code]

Le stade fut inauguré en 1930 et fut surnommé The House That Doak Built (la maison construite par Doak) faisant référence à l'ancien running back de SMU, Doak Walker, qui attirait à lui seul de nombreux supporters au stade, fin des années 1940. Originellement, le stade était appelé le Fair Park Stadium parce qu’il se situait à Fair Park situé dans l'État de Fair au Texas. À la création du Cotton Bowl Classic en 1937, on lui donnera le nom de Cotton Bowl, nom qu'il continue de porter actuellement. Le Texas étant le premier producteur de coton des États-Unis, cela a forcément influé sur le choix de ces dénominations. L'équipe NFL des Dallas Cowboys y évoluera pendant 11 années à partir de la création de l'équipe jusqu'en 1971 lorsqu'elle émigra au Texas Stadium.

AT&T Stadium[modifier | modifier le code]

AT&T Stadium, anciennement Cowboys Stadium, est un stade recouvert par un dôme dont le toit est rétractable. Il se situe à Arlington au Texas. Les négociations pour le retour des Dallas Cowboys au Cotton Bowl Stadium ayant échoué, Jerry Jones (propriétaire des Cowboys) en accord avec la ville d'Arlington construisit le stade d'une valeur de 1,12 milliard $. Il fut achevé le 29 mai 2009. Il compte 80 000 places en configuration normale mais peut atteindre 100 000 places après divers aménagements. C'est le plus grand stade couvert (dome) du monde[4]. Une des prouesse de ce stade est la présence d'un écran géant en haute définition suspendus au-dessus du centre du terrain, le second plus grand au monde. L'écran fait 49 m sur 22 m (160 x 72 pieds) soit 1 070 m2, dépassant celui du Kauffman Stadium de Kansas City dans le Missouri [5],[6],[7].


Les divers sponsoring et anciens logos[modifier | modifier le code]

Depuis 1989 (avant cette date on ne parlait pas encore de sponsoring pour le bowl) , divers sponsors ont modifié son nom, à savoir :

  • Mobil Oil : le Mobil Cotton Bowl Classic jusqu'en 1995 ;
  • Southwestern Bell Corporation : le Southwestern Bell Cotton Bowl Classic jusqu'en 1999 ;
  • Southwestern Bell Corporation Communications : SBC Communications Cotton Bowl Classic jusqu'en 2005 ;
  • AT&T Corporation ou AT&T Inc. : AT&T Cotton Bowl Classic à partir de 2006 jusqu'à présent.
De 1995-1999
De 2000-2005
En 2006
En 2007
Logo de 2011 et du 75°m anniversaire


Histoire[modifier | modifier le code]

Les années 1930[modifier | modifier le code]

Le Cotton Bowl Cassic est créé en 1937 à Dallas. Il se joue au Texas State Fair Grounds et est personnellement financé par J. Curtis Sanford, directeur de la Texas Oil Cie. Le match perd de l'argent malgré une assistance au match satisfaisante (17 000 spectateurs). Néanmoins, Sanford persérère et en 1938 le match se joue devant 37 000 spectateurs. Il est financièrement en boni.

En 1939, ce sont 40 000 personnes qui assistent au match opposant St. Mary's College de Californie à Texas Tech. Les Gaëls de St-Mary battront 20 à 13 les Red Raiders de Texas Tech pourtant invaincus en saison régulière.

Les années 1940[modifier | modifier le code]

En 1940, ce sont les outsiders, l'équipe des Tigers de Clemsom qui gagneront 6 à 3 contre les Eagles de Boston College devant une assistance de 20 000 personnes. Plus tard cette année là, un groupe de citoyens éminents de Dallas (dénommé le Cotton Bowl Athletic Association) reprend en main l'organisation du bowl. Quelques mois après, le CBAA devient une agence de la Southwest Conference assurant de 1941 à 1991 une participation au champion de la SWC au Cotton Box Classic.

En 1943, les Longhorns du Texas dont c'est la toute première apparition à un bowl, représentant la SWC, défient les Yellow Jackets de Georgia Tech, une grosse pointure de l'époque. Les journaux prétendaient que ces deux équipes ne jouaient pas dans la même catégorie. Texas, grâce à une meilleure défense, prouva tout le contraire en gagnant sur le score de 14 à 7. Texas inaugurait ainsi une longue série de participations au Cotton Bowl, détenant le record actuel avec 22 participations.

En 1947, LSU et Arkansas jouent devant 38 000 spectateurs et malgré une domination de LSU, le match fini sur un score nul de 0 à 0. Le match sera dénommé l'Ice Bowl.

En 1948, Penn State joue enfin son premier bowl depuis 25 ans mais fait également match nul 13 à 13 contre les SMU de Dallas. Aucun des hôtels de cette ville ne voulant louer une chambre aux joueurs de Penn State d'origine africaine, les Nittany Lions décident de loger dans une base aérienne située à 14 miles de Dallas. Ce fut le premier match interracial joué au Cotton Bowl Stadium[8].

Les années 1950[modifier | modifier le code]

Le match de 1953 est un replay de celui de 1951 car il oppose à nouveau Texas à Tennessee. Les stars de la défense des Longhorns du Texas dégoûteront les Volunteers du Tennessee en gagnant sur le score de 16 à 0 prenant ainsi leur revanche sur le premier match qu'ils avaient perdu 20 à 14.

Le match de 1954 restera dans les mémoires comme étant un des meilleurs match de l'histoire du football américain. Dickey Moegle, joueur de Rice, débuta sa course de la ligne des 5 yards de son équipe tout en remontant le ballon. Tommy Lewis, d'Alabama, sauta de son banc et tacla Moegle au 42 yards. Ce dernier continua sa course néanmoins et le referee Cliff Shaw, bien qu'ayant vu le tacle sur Moegle, valida le touchdown.

Les années 1960[modifier | modifier le code]

En 1960, Syracuse bat Texas sur le score de 23 à 14 et remporte le titre national. Syracuse était emmené par Ernie Davis élu MVP du match. Il avait marqué un TD suite à une course de 87 yards établissant ainsi un record du bowl, et effectué une interception ayant conduit à un autre TD. Il y eut une bagarre sur le terrain avant la fin de la première mi-temps, dont la cause serait des coups bas donnés par les joueurs de Texas à l'encontre de Ernie Davis. Après le match, le président de l'université de Texas demanda à être entendu par la NCAA sur ces incidents mais cela fut abandonné peu de temps après. En 1961, Ernie Davis devint le premier athlète de couleur noir à gagner le Heisman Trophy. Malheureusement, il décédera de leucémie avant qu'il ne commence une carrière pro.

En 1961, Duke bat Arkansas sur le score de 7 à 6. Duke renverse la situation à 2:45 minutes de la fin du match. Duke récupère en effet la possesion de balle en recouvrant un fumble adverse. Sur les drives qui suivent, Duke marque un TD qui leur donne la victoire.

En 1964, le Cotton Bowl Classic se joue à Dallas, 6 semaines après l'assassinat de John F. Kennedy et met en présence #1 Texas (invaincu en saison régulière) et #2 Navy (emmené par Roger Staubach, gagnant du Heisman Trophy et futur QB des Dallas Cowboys). À noter que JFK était un officier retraité de la Navy) Texas l'emporte dans ce qui n'était que le second match de l'histoire des bowls NCAA opposant les # 1 et 2 de la saison régulière, le Rose Bowl de 1963 étant le premier.

En 1965, Arkansas (10 victoires pour 0 défaites en saison régulière) rencontre Nebraska (9 victoires pour 1 défaites en saison régulière). Bien que Alabama ait été déclaré par les classements AP et UPI (coaches) champion national avant que ne soient joués les bowls (ce qui était la norme à cette époque), Arkansas avait encore une chance de prétendre à partager ce titre s'il battait Nebraska. Après une bataille intensive au niveau des défenses, Arkansas l'emporte 10 à 7. Cette victoire conjuguée avec la défaite d' Alabama au Sugar Bowl contre Texas (équipe qu'Arkansas avait battue en saison régulière) fit que le Grantland Rice Trophy décerné par Football Writers Association of America (FWAA) fut donné à Arkansas, indiquant implicitement que le champion réel de la saison 1964 était Arkansas et non Alabama.

En 1967, le match fut déplacé au samedi 31 décembre 1966 pour ne pas concurrencer le match du dimanche 1er janvier 1968 dans lequel jouaient les Dallas Cowboys. Les autres bowls majeurs (le Rose Bowl, le Sugar Bowl, et l'Orange Bowl) cette année-là se jouèrent le lundi 2 janvier 1968.

En 1969, Texas arrivait avec sa nouvelle tactique offensive, la Wishbone Formation. Après avoir démantelé tous ses opposants en saison régulière, Texas gagne à nouveau la SWC et écrase l'équipe de Tennessee au Cotton Bowl sur le score de 36 à 13 avec pratiquement 400 yards à la course.

Les années 1970[modifier | modifier le code]

Notre Dame, après 45 années pendant lesquelles ils refuseront de participer à un bowl d'après saison, accepte finalement de jouer le match de 1970. Les Tigers de LSU (9 victoires pour 1 défaite en saison régulière) restent donc à la maison. Les Irish, emmenés par leur QB Joe Theismann, affrontent Texas invaincus en saison régulière. Bien que menant 17 à 14 dans le quatrième quart temps, ils seront battus 17 à 21 par les Longhorns, suite à un TD marqué dans les derniers instants du match.

Les deux même équipes se rencontrent l'année suivante mais cette fois Notre Dame l'emporte sur le score de 24 à 11, mettant ainsi fin à la série de 30 victoires consécutives de Texas . De plus suite à cette défaite, ils empêchaient Texas d'être élu champion national au classement de l'AP (Associated Press) laissant la place de #1 à Nebraska. Néanmoins, Texas avait déjà été élu champion national au classement UPI (coaches), un système ne prenant en compte que les matchs de saison régulière et ne tenant donc pas compte des résultats des bowls d'après saison. Ce système sera modifié en 1974 prenant dès lors en compte les résultats des bowls.

Les deux équipes se rencontrent encore en 1978. Le QB de Notre Dame, Joe Montana, mène son équipe à la victoire 38 à 10 alors que Texas était invaincue en saison régulière. Cette victoire permet à Notre Dame de passer de la cinquième à la première place des classements nationaux (AP et UPI), apportant à l'équipe son dixième titre national.

Le match de 1973 met en présence Texas et Alabama. Le Crimson Tide mène 13 à 10 jusqu'au quatrième quart temps jusqu'à ce que Texas réussisse a renverser le score grâce à un action remarquable de son QB, Alan Lowry qui conduira à un TD. Alabama perdait de nouveau contra Texas 17 à 13.

Le match de 1976 oppose le vice champion de la SWC, Arkansas aux courageux Bulldogs de la Géorgie issus de la SEC. Après que les Bulldogs se soient détachés pour mener 10 à 0, les Hogs se rebellent et inscrivent 31 points d'affilée, remportant le match 31 à 10. Arkansas fini sa saison avec 10 victoires pour 2 défaites.

Le match de 1979 (surnommé le Chicken Soup Game), verra l'un des plus historique comeback de l'histoire des bowls. Notre Dame était mené par Houston 24 à 12 à la moitié du quatrième quart-temps. Emmenés par le futur membre du Hall of Famer leur QB Joe Montana, les Irish remporteront 35 à 34 leur second Cotton Bowl consécutif.

Les années 1980[modifier | modifier le code]

Le match de 1982 met de nouveau en présence Texas et Alabama. Ce sera la dernière fois que le coach d'Alabama Bear Byant affrontera Texas. Cela faisait 25 ans qu'il en était le coach et avait décidé de prendre sa retraite après ce match. Il n'avait jamais battu Texas auparavant. Menant 10 à 0 dans le dernier quart-temps, il semblait que Bear tenait enfin la victoire tant désirée mais dans les 5 dernières minutes Texas retourne la situation et gagne finalement par 14 à 10.

Le match de 1989 entre UCLA et Arkansas avait bénéficié de beaucoup de publicité dans la région de Dallas car le QB des Bruins, Troy Aikman, était pressenti comme futur premier choix de la draft NFL 1989, les Dallas Cowboys héritant justement du premier choix au premier tour de la draft. Coach Tom Landry des Cowboys avait eu toutes les facilités pour suivre la préparation de Troy Aikman mais il fut viré par sa direction le mois suivant. C'est donc son successeur Jimmy Jhonson qui eut le privilège de choisir Troy Aikman à la draft.

Le Cotton Bowl Classic a vu défiler de grands QB. Sammy Baugh, Davey O'Brien, Babe Parilli, Bobby Layne, Norm Van Brocklin, Y.A. Tittle, Bart Starr, Roger Staubach, Ken Stabler, Joe Theismann, Joe Montana, Dan Marino, Doug Flutie, Troy Aikman, et Eli Manning y ont tous participé avant de partir en NFL. Trois des quatre gagnants du Heisman Trophy de 1984 à 1987 finirent leur carrière universitaire au Cotton Bowl Classic : Doug Flutie de Boston College en janvier 1985, Bo Jackson d'Auburn en 1986, et Tim Brown de Notre Dame en 1988. La Woodrow Wilson High School dans la région de Lakewood près de Dallas au Texas, fut la seule université à produire deux gagnants de l'Heisman Trophy : Tim Brown de Notre Dame en 1988 et Davey O'Brien de Texas Christian University en 1937.

Les années 1990[modifier | modifier le code]

Depuis 40 ans, le champion de la défunte SWC était invitée d'office au Cotton Bowl Classic. Cela continuera jusqu'en 1994. Jusqu'à la mi-1980, le match était considéré comme un des plus importants et de ce fait se jouait le 1er janvier. Néanmoins, vers la fin des années 1980, le prestige du match diminue en fonction de plusieurs facteurs. D'une part, à cause des sanctions décidées par la NCAA suite à diverses violations de règlements et prises à l'encontre de plusieurs équipes de la SWC. Ces sanctions rendaient dès lors les équipes de la SWC non éligibles. D'autre part, la qualité du jeu produit avait également diminué : les sept derniers matchs avaient vu la défaite de l'équipe de la SWC et le dernier champion national ayant participé au bowl datait de 1977 (Notre Dame). Et enfin, le Cotton Bowl Classic fut parfois joué en extérieur pendant la période hivernale (plus particulièrement le match de 1979).

A contrario, le Fiesta Bowl n'étant pas lié par contrat avec une quelconque conférence et se jouant de plus dans un climat généralement chaud, commençait à attirer les prétendants au titre de champion national notamment lors du match de janvier 1987 mettant en présence Penn State et Miami. Dans l'esprit de beaucoup de fans, le Fiesta avait remplacé le Cotton comme bowl majeur. Néanmoins, il conservera assez de crédit pour faire partie intégrante de la Bowl Coalition lors de sa création en 1992. Par contre en 1995, lors de la création de l'Alliance Bowl ancêtre du BCS actuel, le Fiesta est choisi au détriment du Cotton pour accueillir, avec les 4 autres bowl majeurs, lors d'une rotation annuelle, la finale du championnat national.

En 1995, la SWC étant dissoute en fin de saison, les organisateurs du Cotton Bowl Classic établissent un contrat avec la Big 12 qui y enverra une équipe (pas son champion). En 1996, les Cougars de BYU deviennent la première équipe de la WAC à participer au Cotton Bowl Classic battant les Kansas State Wildcats 19 à 15, terminant la saison au cinquième rang national avec une fiche de 14 victoires pour 1 défaite.

En 1999, les organisateurs s'arrangent pour opposer au représentant de la Big 12 une équipe de la SEC. La société Southwestern Bell (maintenant AT&T) sponsorise l'événement. À cette époque, le représentant de la SEC n'était pas exclusivement une équipe issue de sa Western Division (Tennessee est apparu comme le représentant de SEC en 2001 et 2005, et Missouri en 2014).

Les années 2000[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2008, le Cotton Bowl Classic a continué à être joué le jour du nouvel-an (sauf en 2004 et 2006, lorsque le 1er janvier tombant un dimanche, le match fut déplacé au 2 janvier), et il était généralement placé comme deuxième match de la journée, après l'Outback Bowl.

Cette décénie fut de grande facture.

En 2000, le match opposait deux anciennes équipes de la défunte SWC soit Arkansas membre de la SEC depuis 1992 et Texas membre de la Big 12 depuis 1996. Après un début de match mitigé le score étant de 3 partout, les Razorbacks (enmenés par leur Running Back, Cedric Cobbs, élu MVP offensif du match) mettent en marche et écrasent leur rivaux héréditaires sur le score sans appel de 27 à 6, les Longhorns finissant le match avec un bilan négatif de yards à la course !

En 2003, le match est une revanche entre les Texas Longhorns et les LSU Tigers. À la mi-temps LSU mène par 17 à 7 mais Roy Williams du Texas suite à une réception d'une passe de 52 yards inscrivit un TD qui remit son équipe sur la bonne voie. Trois autres TD consécutifs mettent les Tigers au tapis. Score final : 35 à 20.

Le match de 2004 voit le retour au bowl de l'équipe des Rebelles du Mississippi dont la dernière apparition datait de 1962 (défaite 12 à 7 contre Texas ). Ce match mettra un terme à la carrière universitaire de son QB, Eli Manning, avant qu'il ne rejoigne en NFL, les Giants de New York. Il terminera en beauté puisqu'il mène son équipe à la victoire, 31 à 28 contre Oklahoma State.

Le match de 2007 voit la victoire des Tigres d'Auburn, 17 à 14, sur les Cornhuskers du Nebraska.

Lors du match de 2008, le running back de Missouri, Tony Temple, bat le record du bowl de yards à la course en parcourant 281 yards en 24 portées. Le record était précédemment détenu par Maegle Dickey de Rice avec 265 yards. Missouri écrase Arkansas 38 à 7 [9].

Vue panoramique du Cotton Bowl Classic de 2008 entre les Tigers du Missouri et les Razorbacks de l'Arkansas

En avril 2008, les Officiels du Cotton Bowl Classic annoncent que les matchs de 2009 et 2010 seraient déplacés du 1er janvier à 10 heures CST au 2 janvier à 13 heures CST[10]

En 2009, le match sera le dernier à se jouer au Cotton Bowl Stadium. Les Ole Miss Rebels (#20 en saison régulière, 8 victoires pour 4 défaites) gagneront le match contre les Red Raiders de Texas Tech (#7 et 11 victoires pour 1 défaite en saison régulière) sur le score de 11 à 1. Le QB des Red Raiders, Graham Harrell, établit le record NCAA du nombre total de TD à la passe[11]. Harrell, au cours de ce match passera pour 364 yards, ce qui constitue un record pour le Cotton Bowl. Il finira sa carrière universitaire avec 15 793 yards à la passe et 134 TD !

Les années 2010[modifier | modifier le code]

Le Cotton Bowl Classic déménage en 2010 vers le Cowboys Stadium à Arlington. Les Officiels cherchaient à ce que le Cotton Bowl Classic devienne en 2011 un match du BCS. En effet, Dallas pouvant être froid en janvier, avec le nouveau stade qui offrait de meilleurs équipements et un toit rétractable, les préoccupations induites par la météo disparaissaient de facto[12]. Malheureusement, un nouvel accord de 4 ans entre le BCS et ESPN, annihilait toute possibilité de changement avant minimum 2015[13]. Un nouvel espoir survint lorsqu'il fut question de remplacer le Fiesta Bowl suite au scandale des primes alouées par les organisateurs du Fiesta Bowl à certains employés dans le but de débaucher quelques hommes politiques. Malheureusement, le Fiesta Bowl fut maintenu dans la rotation des matchs BCS[14]

Le match de 2011 était celui du 75e anniversaire du Cotton Bowl. Un logo fut créé tout spécialement. Le match eu lieu le 7 janvier 2011 et vit la victoire de LSU sur Texas A&M sur le score de 41 à 24. C'était la première fois que le match était joué en prime-time et également à une date aussi tardive[15].

Le match de 2012 mettait en présence deux équipes faisant partie du top 10. Les Razorbacks de l'Arkansas s'imposent 29 à 16 contre les Wildcats de Kansas State. Ils prirent la direction du match dans le second quart-temps grâce à un TD de 51 yards sur un retour de punt de son joueur Joe Adams. Le précédent TD suite à un retour de punt de l'histoire du Bowl datait de 1961 et avait été inscrit par un autre joueur des Razorbacks, Lance Alworth. Kansas State étant mené de 19 points à rien, ils en inscrivirent 16 pendant les second et troisième quart-temps. Mais menés par leur QB Tyler Wilson, élu MVP offensif du match, les Razorbacks se réveillent et ne cèdent plus rien, l'emportant 29 à 16.

En 2013, les #10 Texas A&M battent les #12 Oklahoma Sooners finissant la saison sur une fiche de 11 victoires pour 2 défaites. Alors que le score était de 14-13 en leur faveur à la mi-temps, il sera de 41 à 13 en fin de match. Leur QB Johnny Manziel affichera 229 yards à la course (un record pour le Cotton Bowl). Il avait aussi inscrit deux TD à la course et 4 TD de plus à la passe.

L'avenir[modifier | modifier le code]

À partir de la saison 2014, le champion national sera déterminé grâce à un nouveau système, le College Football Playoff.

Il y aura en effet, deux demi-finales et une finale nationale. Les équipes participant aux demi-finales seront choisies par un Comité de sélection au terme de la saison régulière en fonction de divers critères.

Le Cotton Bowl Classic a été retenu avec 5 autres bowls majeurs pour accueillir ces événements lors d'un système de rotation pour l'attribution des matchs au fil des ans.

Il a ainsi été décidé que le Cotton Bowl Classic, au même titre que l'Orange Bowl, accueillerait une demi-finale nationale pour la première fois après la saison régulière de 2015 (match en janvier 2016), ainsi qu'en 2018, qu'en 2021 et qu'en 2024.

Les deux autres années, il accueillera deux équipes choisies également par le Comité de sélection qui devraient être soit choisies "at-large", soit parmi les équipes les plus haut classées des divers champions des conférences appartenant au Group of Five (conférences dites moyennes soit l'American Athletic Conference, la Conference USA, la MAC, la Mountain West, et la Sun Belt) ou soit un mixe des deux, toujours à la condition que ces équipes ne soient pas désignées pour les demi-finales des playoffs.

Les droits télévisés de ces événements reviendront à ESPN.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Match nuls
Saisons Dates Matchs Vainqueurs Scores Perdants Assistances Conférences
1936 1er janvier 1937 TCU Horned Frogs 16-06 Marquette Golden Eagles 17.000 SWC - Ind
1937 1er janvier 1938 Rice Owls 28-14 Colorado Buffaloes 37.000 SWC - RMC[A 1]
1938 2 janvier 1939 Saint Mary's Gaels 20-13 Texas Tech Red Raiders 40.000 Ind - BIAA[A 2]
1939 1er janvier 1940 Clemson Tigers 06-03 Boston College Eagles 20.000 SoCon[A 3] - Ind
1940 1er janvier 1941 Texas A&M Aggies 13-12 Fordham Rams 45.500 SWC - Ind
1941 1er janvier 1942 Alabama Crimson Tide 29-21 Texas A&M Aggies 38.000 SEC- SWC
1942 1er janvier 1943 Texas Longhorns 14-07 Georgia Tech Yellow Jackets 36.000 SWC - SEC
1943 1er janvier 1944 Texas Longhorns 07-07 Randolph Air Force Base 32.000 SWC - IAA[A 4]
1944 1er janvier 1945 Oklahoma State Cowboys 34-00 TCU Horned Frogs 37.000 MVC[A 5] - SWC
1945 1er janvier 1946 Texas Longhorns 40-27 Missouri Tigers 45.000 SWC - Big 6
1946 1er janvier 1947 Arkansas Razorbacks 00-00 LSU Tigers 38.000 SWC - SEC
1947 1er janvier 1948 SMU Mustangs 13-13 Penn State Nittany Lions 43.000 SWC - Ind
1948 1er janvier 1949 SMU Mustangs 21-13 Oregon Ducks 69.000 SWC - PCC[A 6]
1949 2 janvier 1950 Rice Owls 27-13 North Carolina Tar Heels 75.347 SEC - SoCon[A 3]
1950 1er janvier 1951 Tennessee Volunteers 20-14 Texas Longhorns 75.349 SEC - SWC
1951 1er janvier 1952 Kentucky Wildcats 20-07 TCU Horned Frogs 75.347 SEC - SWC
1952 1er janvier 1953 Texas Longhorns 16-00 Tennessee Volunteers 75.504 SWC - SEC
1953 1er janvier 1954 Rice Owls 28-06 Alabama Crimson Tide 75.504 SWC - SEC
1954 1er janvier 1955 Georgia Tech Yellow Jackets 14-06 Arkansas Razorbacks 75.504 SEC - SWC
1955 2 janvier 1956 Ole Miss Rebels 14-13 TCU Horned Frogs 75.504 SEC - SWC
1956 1er janvier 1957 TCU Horned Frogs 28-27 Syracuse Orange 74.000 SWC - Ind
1957 1er janvier 1958 Navy Midshipmen 20-07 Rice Owls 75.504 Ind - SWC
1958 1er janvier 1959 TCU Horned Frogs 00-00 Air Force Falcons 75.504 SWC - Ind
1959 1er janvier 1960 Syracuse Orange 23-14 Texas Longhorns 75.504 Ind - SWC
1960 2 janvier 1961 Duke Blue Devils 07-06 Arkansas Razorbacks 74.000 ACC - SWC
1961 1er janvier 1962 Texas Longhorns 12-07 Ole Miss Rebels 75.504 SWC - SEC
1962 1er janvier 1963 LSU Tigers 13-00 Texas Longhorns 75.504 SEC - SWC
1963 1er janvier 1964 Texas Longhorns 28-06 Navy Midshipmen 75.504 SWC - Ind
1964 1er janvier 1965 Arkansas Razorbacks 10-07 Nebraska Cornhuskers 75.504 SWC - Big 8
1965 1er janvier 1966 LSU Tigers 14-07 Arkansas Razorbacks 76.200 SEC - SWC
1966 31 décembre 1966 Georgia Bulldogs 24-09 SMU Mustangs 75.400 SEC - SWC
1967 1er janvier 1968 Texas A&M Aggies 20-16 Alabama Crimson Tide 75.504 SWC - SEC
1968 1er janvier 1969 Texas Longhorns 36-13 Tennessee Volunteers 72.000 SWC - SEC
1969 1er janvier 1970 Texas Longhorns 21-17 Notre Dame Fighting Irish 73.000 SWC - Ind
1970 1er janvier 1971 Notre Dame Fighting Irish 24-11 Texas Longhorns 72.000 Ind - SWC
1971 1er janvier 1972 Penn State Nittany Lions 30-06 Texas Longhorns 72.000 Ind - SWC
1972 1er janvier 1973 Texas Longhorns 17-13 Alabama Crimson Tide 72.000 SWC - SEC
1973 1er janvier 1974 Nebraska Cornhuskers 19-03 Texas Longhorns 67.500 Big 8 - SWC
1974 1er janvier 1975 Penn State Nittany Lions 41-20 Baylor Bears 67.500 Ind - SWC
1975 1er janvier 1976 Arkansas Razorbacks 31-10 Georgia Bulldogs 74.500 SWC - SEC
1976 1er janvier 1977 Houston Cougars 30-21 Maryland Terrapins 54.500 SWC - ACC
1977 2 janvier 1978 Notre Dame Fighting Irish 38-10 Texas Longhorns 76.601 Ind - SWC
1978 1er janvier 1979 Notre Dame Fighting Irish 35-34 Houston Cougars 32.500 Ind - SWC
1979 1er janvier 1980 Houston Cougars 17-14 Nebraska Cornhuskers 72.032 SWC - Big 8
1980 1er janvier 1981 Alabama Crimson Tide 30-02 Baylor Bears 74.281 SEC - SWC
1981 1er janvier 1982 Texas Longhorns 14-12 Alabama Crimson Tide 73.243 SWC - SEC
1982 1er janvier 1983 SMU Mustangs 07-03 Pittsburgh Panthers 60.359 SWC - Ind
1983 2 janvier 1984 Georgia Bulldogs 10-09 Texas Longhorns 67.891 SEC - SWC
1984 1er janvier 1985 Boston College Eagles 45-28 Houston Cougars 53.522 Ind - SWC
1985 1er janvier 1986 Texas A&M Aggies 36-06 Auburn Tigers 73.137 SWC - SEC
1986 1er janvier 1987 Ohio State Buckeyes 28-12 Texas A&M Aggies 74.188 Big 10 - SWC
1987 1er janvier 1988 Texas A&M Aggies 35-10 Notre Dame Fighting Irish 73.006 SWC - Ind
1988 2 janvier 1989 UCLA Bruins 17-03 Arkansas Razorbacks 74.304 Pac 10 - SWC
1989 1er janvier 1990 Tennessee Volunteers 31-27 Arkansas Razorbacks 74.358 SEC - SWC
1990 1er janvier 1991 Miami Hurricanes 46-03 Texas Longhorns 73.521 Ind - SWC
1991 1er janvier 1992 Florida State Seminoles 10-02 Texas A&M Aggies 73.728 Ind - SWC
1992 1er janvier 1993 Notre Dame Fighting Irish 28-03 Texas A&M Aggies 71.615 Ind - SWC
1993 1er janvier 1994 Notre Dame Fighting Irish 24-21 Texas A&M Aggies 69.855 Ind - SWC
1994 2 janvier 1995 USC Trojans 55-14 Texas Tech Red Raiders 70.218 Pac 10 - SWC
1995 1er janvier 1996 Colorado Buffaloes 38-06 Oregon Ducks 58.214 Big 8 - Pac 10
1996 1er janvier 1997 BYU Cougars 19-15 Kansas State Wildcats 71.928 WAC - Big 12
1997 1er janvier 1998 UCLA Bruins 29-23 Texas A&M Aggies 59.215 Pac 10 - Big 12
1998 1er janvier 1999 Texas Longhorns 38-11 Mississippi State Bulldogs 72.611 Big 12 - SEC
1999 1er janvier 2000 Arkansas Razorbacks 27-06 Texas Longhorns 72.723 SEC - Big 12
2000 1er janvier 2001 Kansas State Wildcats 35-21 Tennessee Volunteers 63.465 Big 12 - SEC
2001 1er janvier 2002 Oklahoma Sooners 10-03 Arkansas Razorbacks 72.955 Big 12 - SEC
2002 1er janvier 2003 Texas Longhorns 35-20 LSU Tigers 70.817 Big 12 - SEC
2003 2 janvier 2004 Ole Miss Rebels 31-38 Oklahoma State Cowboys 73.928 SEC - Big 12
2004 1er janvier 2005 Tennessee Volunteers 38-07 Texas A&M Aggies 75.704 SEC - Big 12
2005 2 janvier 2006 Alabama Crimson Tide 13-10 Texas Tech Red Raiders 74.222 SEC - Big 12
2006 1er janvier 2007 Auburn Tigers 17-14 Nebraska Cornhuskers 64.777 SEC - Big 12
2007 1er janvier 2008 Missouri Tigers 38-07 Arkansas Razorbacks 73.114 Big 12 - SEC
2008 2 janvier 2009 Ole Miss Rebels 47-34 Texas Tech Red Raiders 88.175 SEC - Big 12
2009 2 janvier 2010 Ole Miss Rebels 21-07 Oklahoma State Cowboys 77.928 SEC - Big 12
2010 7 janvier 2011 LSU Tigers 41-24 Texas A&M Aggies 83.514 SEC - Big 12
2011 6 janvier 2012 Arkansas Razorbacks 29-16 Kansas State Wildcats 80.956 SEC - Big 12
2012 4 janvier 2013 Texas A&M Aggies 41-13 Oklahoma Sooners 87.025 SEC - Big 12
2013 3 janvier 2014 #9 Missouri Tigers (12-2) 41-31 #13 Oklahoma State Cowboys (10-3) 72.690 SEC - Big 12

NB : La Big 6 Conference existe depuis 1928 et devient en 1949 la Big 8 Conference qui deviendra en 1996 l'actuelle Big 12 Conference. Cette conférence n'est pas à confondre avec l'actuelle Big 10 Conference qui existe depuis 1896 sous cette appellation.

  1. RMC = Abréviation de la conférence dénommée Rocky Mountain Conference (1910–1967). Les équipes actuelles de cette conférence ne jouent plus qu'en divisions inférieures universitaires depuis 1967.
  2. BIAA = Abréviation de l'ancienne conférence dénommée Border Intercollegiate Athletic Association.
  3. a et b SoCon = Abréviation de la Southern Conference (depuis 1982, les équipes de cette division ne jouent plus en FBS (Football Bowl Subdivision) mais en FCS (Football Championship Subdivision) soit en NCAA Div I-AA).
  4. IAA = Abréviation de l'Intercollegiate Athletic Association.
  5. MVC = Abréviation de l'ancienne conférence dénommée Missouri Valley Conference (1907-1985)- Depuis 1985, les équipes de cette conférence jouent en FCS (Football Championship Subdivision) soit en NCAA Div I-AA.
  6. PCC = abréviation de l'ancienne conférence dénommée Pacific Coast Conference (1915-1958) qui deviendra d'abord en 1959 l'Athletic Association of Western Universities (l'AAWU), ensuite 1968 la Pac-8, en 1978 la Pac-10 et finalement en 2010 la Pac-12.

Statistiques par Équipes[modifier | modifier le code]

Rang Équipes Apparitions G-P-N
1 Texas 22 11-10-1
2 Texas A&M 13 5-8-0
3 Arkansas 12 4-7-1
4 Notre Dame 7 5-2-0
5 Alabama 7 3-4-0
6 Tennessee 6 3-3-0
7 TCU 6 2-3-1
8 Mississippi 5 4-1-0
9 Tigers de LSU 5 3-1-1
10 Rice 4 3-1-0
11 SMU 4 2-1-1
12 Houston 4 2-2-0
13 Nebraska 4 1-3-0
13 Oklahoma State 4 1-3-0
15 Texas Tech 4 0-4-0
16 Penn State 3 2-0-1
17 Georgia 3 2-1-0
17 Missouri 3 2-1-0
19 Kansas State 3 1-2-0

Statistiques par Conférences[modifier | modifier le code]

Conférences Participations Gagnés Nuls Perdus %
SWC 54 21 4 29 0.388
SEC 38 21 1 16 0.552
Indépendants 23 11 2 10 0.478
Big 12 18 5 0 13 0.277
Big 6/Big 8 5 2 0 3 0.400
Pac-10 4 3 0 1 0.750
ACC 2 1 0 1 0.500
SoCon 2 1 0 1 0.500
WAC 1 1 0 0 1.000
Big 10 1 1 0 0 1.000
IAA 1 0 1 0 0.500
BTAA / MVC / PCC / RMC 1 0 0 1 0.000

Meilleurs Joueurs du Bowl[16][modifier | modifier le code]

Dates Joueurs Équipes Postes
1er janvier 1937 Ki Aldrich TCU C
Sammy Baugh TCU QB
L.D. "Dutch" Meyer TCU K
1er janvier 1938 Ernie Lain Rice HB
Byron "Whizzer" White Colorado QB
1er janvier 1939 Jerry Dowd St. Mary's C
Elmer Tarbox Texas Tech HB
1er janvier 1940 Banks McFadden Clemson B
1er janvier 1941 Charles Henke Texas A&M G
John Kimbrough Texas A&M FB
Chip Roult Texas A&M T
Lou DeFilippo Fordham C
Joe Ungerer Fordham T
1er janvier 1942 Jimmy Nelson Alabama HB
Holt Rast Alabama E
Don Whitmire Alabama T
Martin Ruby Texas A&M T
1er janvier 1943 Jack Freeman Texas G
Roy McKay Texas B
Stanley Mauldin Texas T
Harvey Hardy Georgia Tech G
Jack Marshall Georgia Tech E
1er janvier 1944 Martin Ruby Randolph Field T
Glenn Dobbs Randolph Field QB
Joe Parker Texas E
1er janvier 1945 Neill Armstrong Oklahoma A&M E
Bob Fenimore Oklahoma A&M RB
Ralph Foster Oklahoma A&M DT
1er janvier 1946 Hub Bechtol Texas E
Bobby Layne Texas B
Jim Kekeris Missouri T
1er janvier 1947 Alton Baldwin Arkansas E
Y.A. Tittle LSU QB
1er janvier 1948 Steve Suhey Penn State G
Doak Walker SMU RB
1er janvier 1949 Kyle Rote SMU RB
Doak Walker SMU RB
Brad Ecklund Oregon C
Norm Van Brocklin Oregon QB
2 janvier 1950 Billy Burkhalter Rice HB
Joe Watson Rice C
James Williams Rice E
1er janvier 1951 Andy Kozar Tennessee FB
Hank Lauricella Tennessee HB
Bud Sherrod Tennessee DE
Bud McFadin Texas G
1er janvier 1952 Emery Clark Kentucky HB
Ray Correll Kentucky G
Vito "Babe" Parilli Kentucky QB
Keith Flowers TCU FB
1er janvier 1953 Richard Ochoa Texas FB
Harley Sewell Texas G
Bob Griesbach Tennessee LB
1er janvier 1954 Richard Chapman Rice T
Dan Hart Rice E
Dickey Moegle Rice HB
1er janvier 1955 George Humphreys Georgia Tech FB
Bud Brooks Arkansas G
2 janvier 1956 Buddy Alliston Mississippi G
Eagle Day Mississippi QB
1er janvier 1957 Norman Hamilton TCU T
Jim Brown Syracuse HB
1er janvier 1958 Tom Forrestal Navy QB
Tony Stremic Navy G
1er janvier 1959 Dave Phillips Air Force T
Jack Spikes TCU FB
1er janvier 1960 Ernie Davis Syracuse HB
Maurice Doke Texas G
2 janvier 1961 Dwight Bumgarner Duke T
Lance Alworth Arkansas HB
1er janvier 1962 Mike Cotten Texas QB
Bob Moses Texas E
1er janvier 1963 Lynn Amedee LSU QB
Johnny Treadwell Texas G
1er janvier 1964 Scott Appleton Texas T
Duke Carlisle Texas QB
1er janvier 1965 Ronnie Caveness Arkansas LB
Fred Marshall Arkansas QB
1er janvier 1966 Joe Labruzzo LSU TB
David McCormick LSU T
31 décembre 1966 Kent Lawrence Georgia TB
George Patton Georgia T
1er janvier 1968 Grady Allen Texas A&M DE
Edd Hargett Texas A&M QB
Bill Hobbs Texas A&M LB
1er janvier 1969 Tom Campbell Texas LB
Cotton Speyrer Texas WR
James Street Texas QB
Dates Joueurs Équipes Postes
1er janvier 1970 Steve Worster Texas FB
Bob Olson Notre Dame LB
1er janvier 1971 Clarence Ellis Notre Dame CB
Eddie Phillips Texas QB
1er janvier 1972 Bruce Bannon Penn State DE
Lydell Mitchell Penn State RB
1er janvier 1973 Randy Braband Texas LB
Alan Lowry Texas QB
1er janvier 1974 Tony Davis Nebraska TB
Wade Johnson Texas LB
1er janvier 1975 Tom Shuman Penn State QB
Ken Quesenberry Baylor S
1er janvier 1976 Ike Forte Arkansas HB
Hal McAfee Arkansas LB
1er janvier 1977 Alois Blackwell Houston RB
Mark Mohr Houston CB
1er janvier 1978 Vagas Ferguson Notre Dame RB
Bob Golic Notre Dame LB
1er janvier 1979 Joe Montana Notre Dame QB
David Hodge Houston LB
1er janvier 1980 Terry Elston Houston QB
David Hodge Houston LB
1er janvier 1981 Warren Lyles Alabama NG
Major Ogilvie Alabama RB
1er janvier 1982 Robert Brewer Texas QB
Robbie Jones Alabama LB
1er janvier 1983 Wes Hopkins SMU SS
Lance McIlhenny SMU QB
1er janvier 1984 John Lastinger Georgia QB
Jeff Leiding Texas LB
1er janvier 1985 Bill Romanowski Boston College LB
Steve Strachan Boston College FB
1er janvier 1986 Domingo Bryant Texas A&M SS
Bo Jackson Auburn TB
1er janvier 1987 Chris Spielman Ohio State LB
Roger Vick Texas A&M FB
1er janvier 1988 Adam Bob Texas A&M LB
Bucky Richardson Texas A&M QB
2 janvier 1989 Troy Aikman UCLA QB
LaSalle Harper Arkansas LB
1er janvier 1990 Carl Pickens Tennessee FS
Chuck Webb Tennessee TB
1er janvier 1991 Craig Erickson Miami (Fla.) QB
Russell Maryland Miami (Fla.) DL
1er janvier 1992 Sean Jackson Florida State RB
Chris Crooms Texas A&M S
1er janvier 1993 Rick Mirer Notre Dame QB
Devon McDonald Notre Dame DE
1er janvier 1994 Lee Becton Notre Dame RB
Antonio Shorter Texas A&M L
2 janvier 1995 Keyshawn Johnson USC WR
John Herpin USC CB
1er janvier 1996 Herchell Troutman Colorado RB
Marcus Washington Colorado DB
1er janvier 1997 Steve Sarkisian BYU QB
Shay Muirbrook BYU LB
Kevin Lockett Kansas State WR
1er janvier 1998 Cade McNown UCLA QB
Dat Nguyen Texas A&M LB
1er janvier 1999 Ricky Williams Texas RB
Aaron Babino Texas LB
1er janvier 2000 Cedric Cobbs Arkansas RB
D. J. Cooper Arkansas LB
1er janvier 2001 Jonathan Beasley Kansas State QB
Chris L. Johnson Kansas State DE
1er janvier 2002 Quentin Griffin Oklahoma RB
Roy Williams Oklahoma S
1er janvier 2003 Roy Williams Texas WR
Cory Redding Texas DE
2 janvier 2004 Eli Manning Mississippi QB
Josh Cooper Mississippi DE
1er janvier 2005 Rick Clausen Tennessee QB
Justin Harrell Tennessee DT
2 janvier 2006 Brodie Croyle Alabama QB
DeMeco Ryans Alabama LB
1er janvier 2007 Courtney Taylor Auburn WR
Will Herring Auburn LB
1er janvier 2008 Tony Temple Missouri RB
William Moore Missouri SS
2 janvier 2009 Dexter McCluster Mississippi WR
Marshay Green Mississippi CB
2 janvier 2010 Dexter McCluster Mississippi WR
Andre Sexton Oklahoma State LB
7 janvier 2011 Terrence Toliver LSU WR
Tyrann Mathieu LSU DB
6 janvier 2012 Tyler Wilson Arkansas QB
Jake Bequette Arkansas DE
4 janvier 2013 Johnny Manziel Texas A&M QB
Dustin Harris Texas A&M DB
3 janvier 2014 Henry Josey Missouri RB
Andrew Wilson Missouri LB

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cotton Bowl moves; what about Texas-OU? », Austin American-Statesman,‎ 27 février 2007 (consulté le 24 mars 2007)(en)
  2. Carlton, Chuck, « Cotton Bowl Classic on BCS quest », The Dallas Morning News,‎ 29 mai 2007 (consulté le 11 juillet 2007)(en)
  3. Burch, Jimmy, « Changes imminent as Cotton Bowl prepares for playoff era », The Fort Worth Star Telegram,‎ 26 avril 2013 (consulté le 15 septembre 2013)(en)
  4. http://www.barrypopik.com/index.php/new_york_city/entry/jerrydome_or_jerry_dome_dallas_cowboys_stadium_in_arlington/(en)
  5. Murph Darren, « Kansas City Royals to get 'world's largest' HD LED scoreboard », Engadgethd.com,‎ 18 mai 2009 (consulté le 22 mai 2009)(en)
  6. MJD, « Jerry Jones aims to make all Cowboys' fans blind by 2010 », Sports.yahoo.com,‎ 12 juin 2008 (consulté le 28 novembre 2008)(en)
  7. "Cowboys reveal world’s largest HD LED screen to the public ", LEDs Magazine, 23 aout 2009(en)
  8. http://blackhistory.psu.edu/timeline/first_interracial_football_game_is_played_at_the_cotton_bowl(en)
  9. 2009 AT&T COTTON BOWL CLASSIC(en)
  10. AT&T Cotton Bowl plans to move to Jan. 2 in 2009(en)
  11. The Los Angeles Times, « The Fabulous Forum »,‎ 2 janvier 2009(en)
  12. Cotton Bowl reportedly hoping to join BCS party in 2011(en)
  13. Cotton Bowl puts its BCS hopes on hold for now(en)
  14. BCS confident it could cut ties with Fiesta Bowl if deemed necessary(en)
  15. http://www.attcottonbowl.com/news/news-releases/2010/12/lsu-accepts-invitation-to-play-texas-am-in-att-cotton-bowl-classic/(en)
  16. http://www.sports-reference.com/cfb/bowls/cotton-bowl.html (en)

Voir aussi[modifier | modifier le code]