Broncos de Denver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Broncos.

Broncos de Denver

Casque de l'équipe Logo de l'équipe
Fondé en 1960
Couleurs Orange, bleu marine, blanc
Stade Sports Authority Field at Mile High
Capacité 76 125 spectateurs
Président Joe Ellis
Entraîneur John Fox
Ville Denver (Drapeau du Colorado Colorado)
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ligue National Football League
Conférence American Football Conference
Division Ouest
Site web denverbroncos.com

Super Bowl XXXII - XXXIII


Les Broncos de Denver (Denver Broncos en anglais) sont une franchise professionnelle de football américain au sein de la National Football League (NFL), basée à Denver dans l'État du Colorado aux États-Unis. Fondée en 1959 par Bob Howsam, la franchise devient membre en 1960 de l'American Football League (AFL), ligue concurrente créée dans le but de concurrencer le monopole de la NFL. Elle évolue au sein de l'AFL depuis sa création jusqu'à la fusion entre les deux ligues en 1970 et est intégrée, comme les autres membres de l'AFL, au sein de la NFL. Les Broncos évoluent au sein de la division ouest de l'American Football Conference (AFC)[Note 1].

Les Broncos participent à six Super Bowl dont deux remportés en 1997 et 1998 notamment grâce à leur quaterback John Elway. Cette performance fait des Broncos l'une des sept franchises de la NFL à gagner consécutivement deux Super Bowl[Note 2]. Ils remportent également leur titre de champion de division à 12 reprises et participent 19 fois aux Play-offs.

L'équipe joue depuis sa création au Mile High Stadium jusqu'à 2001. Aujourd'hui, le Sports Authority Field at Mile High (l'ancien Invesco Field) à Denver, est son domicile depuis son inauguration[Note 3]. La franchise appartient à Pat Bowlen depuis 1984 et est entraînée par John Fox depuis la réorganisation de l'équipe dirigeante en 2011. Après six ans d'éclipse, les Broncos reviennent sur le devant de la scène lors de la saison 2011 en remportant leur 11e titre de champion de division, accédant au Play-offs pour la première fois depuis 2005, grâce en particulier à leur nouveau quarterback Tim Tebow, devenu un phénomène médiatique majeur de l'actualité sportive américaine. En 2012, pourtant, ils se séparent de lui au profit d'un des meilleurs quarterbacks de sa génération, Peyton Manning, qui leur permet également de remporter le titre de champion de division pour ses deux premières années à Denver.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Histoire au sein de l'AFL (1960-1970)[modifier | modifier le code]

La franchise est fondée le 14 octobre 1959 par Bob Howman, propriétaire d'une franchise mineure de baseball, dans le cadre de la création d'une nouvelle ligue professionnelle de football américain, l'AFL. Ils jouent le match inaugural de la première saison de l'AFL le 13 septembre 1960 en s'imposant 13-10 face aux Patriots de Boston (aujourd'hui renommé Patriots de la Nouvelle-Angleterre).

En-dehors de cette première réussie et d'une victoire de prestige en pré-saison 1967 contre les Lions de Détroit 13-7 (les Broncos devenant ce jour-là la première équipe d'AFL à battre une équipe de NFL, la ligue concurrente), les résultats ne sont pas au rendez-vous. Durant les dix années passées au sein de l'AFL, les Broncos sont la seule équipe à ne jamais avoir disputé la finale pour le titre et à n'avoir jamais fini une saison sur un bilan positif de victoires. La déception est telle que la franchise est menacée de disparaître au milieu des années 1960. Il faut alors l'intervention d'un groupe d'investisseurs locaux pour reprendre la franchise. La venue du running-back Floyd Little, la première star de l'équipe en 1967 est aussi pour beaucoup dans le sauvetage de l'équipe qui est finalement intégrée dans la NFL lors de la fusion entre les 2 ligues en 1970. Entre temps, l'équipe est achetée dès 1961 à son fondateur par Gerald Philipps

L'essor des Orange Crush (1970-1982)[modifier | modifier le code]

L'équipe est surnommée les Orange Crush Defense pour sa défense en 3-4 adoptée lors de la saison 1976. En 1972, John Ralston, ancien entraîneur de l'université Stanford, est engagé comme entraîneur principal. Il conduit dès la saison suivante les Broncos à leur première saison victorieuse. L'équipe termine ainsi la saison 1973 et les deux suivantes sur un bilan positif. Cependant, même lors de la saison 1976, avec un bilan très positif de 9 victoires pour 5 défaites, l'équipe échoue à chaque fois à se qualifier pour les play-offs. Ces échecs répétés conduisent le propriétaire à se séparer de Ralston en 1977 après 5 ans mitigés où l'équipe s'est développée mais a échoué à jouer les premiers rôles.

En 1977, le nouvel entraîneur débutant Red Miller et le quaterback expérimenté Craig Morton emmènent l'équipe à ses premiers play-offs. L'équipe parvient même à remporter cette année-là son premier titre de champion de division ouest puis celui de champion de conférence AFC et accède ainsi à son premier Super Bowl (Super Bowl XII), hélas perdu 27-10 contre les Cowboys de Dallas. Les Broncos rééditent une belle saison en 1978, remportant leur second titre de division et se qualifiant pour la deuxième année consécutive pour les play-offs mais s'inclinent en finale de division face aux Steelers de Pittsburgh 33-10. L'année suivante, l'équipe réussit la passe de trois en se qualifiant à nouveau pour les play-offs mais après avoir terminé seulement second de sa division. Elle échoue dès le premier tour (wild-card face aux Oilers de Houston[Note 4] 13-10. S'ensuivent 3 saisons décevantes où les Broncos ne parviennent plus à se qualifier pour les play-offs. Entretemps, en 1981, l'équipe est rachetée par l'homme d'affaire Edgar Kaiser Jr., petit-fils d'Henry J. Kaiser, un industriel de la construction navale.

L'ère John Elway (1983-1998)[modifier | modifier le code]

John Elway, le légendaire quarteback des Broncos qui remporta les Super Bowls 1997 et 1998 avec eux

C'est en 1983 qu'est recruté un rookie, la plus grande star de l'histoire des Broncos : le quarterback John Elway. Celui-ci avait joué en équipe universitaire pour les Cardinals de l'université Stanford. Il avait été recruté par les Yankees de New York comme joueur de baseball avant d'annoncer sa préférence pour le football. Recruté par les Colts de Baltimore comme premier choix lors du premier tour de la [[Catégorie:Page avec code de langue invalide|endraft]]'endraft' erroné (lang) 1983, il est finalement échangé avec les Broncos et devient le 24e quarterback titulaire en 23 saisons des Broncos. Il en restera l'incontournable quarterback durant 15 saisons, participant aux 5 autres Super Bowls des Broncos et remportant les 2 seuls gagnés par l'équipe en 1997 et 1998.

Avant ces 2 titres, les Broncos deviennent un des meilleures équipes de la NFL dans les années 1980 mais ils échouent pourtant à 3 reprises au Super Bowl. Ils sont battus en 1986 (Super Bowl XXI) face aux Giants de New York (29-20), 1987 (Super Bowl XXII) face aux Redskins de Washington (42-10) et 1989 (Super Bowl XXIV) face aux 49ers de San Francisco (55-10, la plus lourde défaite d'une équipe au Super Bowl).

L'homme qui conduit les Broncos à vaincre enfin le signe indien de la malédiction des 4 Super Bowls perdus est Mike Shanahan, l'entraîneur recruté aux 49ers de San Francisco en 1995[Note 5]. C'est la même année qu'ils recrutent le running-back Terrell Davis. Lors de la saison 1996, l'équipe domine la plupart de ses concurrents, finissant avec un bilan de 13-3 en tête de la conférence, mais échoue cependant dès le tour de division des play-offs face aux Jaguars de Jacksonville 30-27.

Cependant, les Broncos remportent leurs deux titres lors de saisons suivantes. Ils décrochent le premier en 1997 face au Packers de Green Bay avec une victoire 31-24. Malgré une faible réussite à la passe de leur quarterback Elway (12 passes complétées sur 22 tentatives, une interception et aucun touchdown à la passe bien qu'en ayant marqué un à la course), Davis est élu meilleur joueur du match avec 157 yards à la course et 3 touchdowns malgré une sévère migraine et des troubles oculaires. L'année suivante, en 1998, les Broncos décrochent leur second Super Bowl d'affilée en battant les Falcons d'Atlanta, 34-19,; Elway remportant cette-fois-ci le titre de meilleur joueur avec 18 passes complétées sur 29 tentées pour un total de 336 yards à la passe, dont un lancer de 80 yards pour le wide-receiver Rod Smith.

L'ère post-Elway (1998-2008)[modifier | modifier le code]

C'est en 1998 que John Elway prend sa retraite. Il est remplacé par Brian Griese pour les 4 saisons suivantes. Ce sont des années de vaches maigres pour les Broncos qui n'atteignent les play-offs qu'en 2000 mais perdent dès le premier tour de wild-card contre les Ravens de Baltimore. Finalement, Griese est remplacé par Jake Plummer, le quarterback des Cardinals de l'Arizona. À deux reprises, celui-ci emmène l'équipe en wild-card mais doit s'incliner à chaque fois face aux Colts d'Indianapolis.

La saison 2005 est celle d'un éphémère renouveau. Après avoir remporté 5 matchs d'affilée, les Broncos y décrochent leur premier titre de champion de division depuis leur Super Bowl de 1998, finissant sur un excellent bilan de 8-0 à domicile et 13-3 au total. En play-offs, ils écartent 27-13 les tenants du titre, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre de Tom Brady d'un 3° titre consécutif qui eût été inédit. Hélas, ils échouent en finale de conférence 34-17 face aux Steelers de Pittsburgh qui remportent le Super Bowl cette année-là.

En 2006, malgré un bon début de saison, le quarterback Plummer est remplacé par un jeune rookie, Jay Cutler, drafté à l'Université de Vanderbilt. Les trois premières saisons avec celui-ci sont pourtant infructueuses. Finalement, Mike-Shanahan est limogé le 30 décembre 2008 après une 3° saison consécutive sans play-offs.

Le retour au premier plan (depuis 2009), Tim Tebow et Peyton Manning[modifier | modifier le code]

Tim Tebow, quarterback des Broncos en 2011

Deux semaines après le limogeage de Mike Shanahan, Josh McDaniels, coordinateur offensif des Patriots devient le nouvel entraîneur. 3 mois plus tard, les Broncos engagent un nouveau quarterbarck en échangeant Kyle Orton avec Jay Cutler qui fait ses bagages pour les Bears de Chicago où il s'imposera. Avec McDaniels et Orton, la saison 2009 s'annonce sous les meilleurs auspices. Les Broncos remportent leur 6 premiers matchs mais s'écroulent et perdent 8 des 10 suivants, échouant une fois de plus à se qualifier pour les play-offs. le wide-receiver Brandon Marshall est vendu aux Dolphins de Miami à la fin de la saison. La suivante, en 2010, est la pire avec 4 victoires seulement pour 12 défaites. Ces piètres résultats ainsi qu'un scandale après la publication d'une cassette video entraînent le licenciement de l'entraîneur dès le 6 décembre 2010, l'entraineur des running-backs Eric Studesville assurant l'intérim pour les 4 premiers matchs de la saison.

C'est au cours de cette fin de saison catastrophique que le jeune rookie Tim Tebow est lancé dans le grand bain pour les 3 derniers matchs. La saison suivante, Kyle Orton est conservé quarterback titulaire durant les cinq premiers matchs, mais se voit être remplacé par Tim Tebow après 4 défaites. Tebow signe alors une série de victoires qui permettent à son équipe de finir sur un bilan de 8 victoires pour 8 défaites, et ainsi de décrocher le titre de la division et leur premier passage en play-offs depuis 2005. Les victoires de Tebow, souvent décrochées dans les dernières minutes de matchs très serrés, et son style particulier en font un phénomène médiatique (la Tebow Mania) qui remet toute la franchise sur le devant de la scène. En play-offs, s'ils s'imposent 29-23 contre les Steelers de Pittsburgh lors du match de wild-card, ils s'inclinent en Division contre les futurs finalistes du Super Bowl, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Malgré les succès médiatiques et sportifs de Tebow, les Broncos se lancent avant la saison 2012 dans la course pour signer celui qui est considéré comme l'un des plus grands quarterback de sa génération, Peyton Manning, course qu'ils remportent. Tim Tebow ne faisant alors plus partie des plans de l'équipe, ce dernier est échangé aux Jets de New-York, laissant à Manning seul la place de titulaire.

La première saison des Broncos avec Manning à leur tête est remarquable. Après des débuts laborieux (un bilan de 2-3 après cinq journées), les Broncos enchaînent 11 victoires consécutives qui leur permettent de conserver leur titre de division et même d'être premiers de toute leur Conférence. Bien qu'ils soient logiquement favoris pour les play-offs, ils s'inclinent dès leur premier match face aux futurs champions du Super Bowl XLVII, les Ravens de Baltimore, après un match extrêmement serré terminé en prolongation.

En 2013, l'association des Broncos avec Manning continue à être prolifique puisque le quarterback mène à nouveau Denver en tête de sa division avec un bilan de 13 victoires pour seulement 3 défaites. Ce bilan, le meilleur de toute la NFL ex-aequo avec les Seahawks de Seattle, permet aux Broncos d'être la tête de série numéro 1 de la conférence AFC pour les playoffs. Cette saison-là, l'attaque des Broncos n'est pas seulement la meilleure de la saison, mais l'une des meilleurs de l'histoire de la NFL, comme le montre la longue série de records battus :

Peyton Manning, le nouveau quarterback des Broncos depuis 2012

Organigramme[modifier | modifier le code]

Direction[modifier | modifier le code]

Staff[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

  Broncos de Denver  v · d · m 
Quarterbacks

Running Backs

Wide Receivers

Tight Ends

Offensive Linemen

Defensive Linemen

Linebackers

Defensive Backs

Special Teams

Reserve Lists

Practice Squad

Rookies en italiques
53 actifs, 8 inactifs, 8 PS

Meilleurs joueurs du passé[modifier | modifier le code]

Ring of fame[modifier | modifier le code]

Partie du Ring of Fame des Broncos où sont inscrits les noms de Louis Wright, Tom Jackson, John Elway et Floyd Little.

Le ring of fame a été créé en 1984 pour honorer les membres illustres des Broncos de Denver. Un délai de cinq ans minimum est généralement observé entre la fin de la carrière du joueur et sa nomination. Seul John Elway en a été honoré avant la fin de ces cinq ans. La liste qui suit reprend les noms des personnalités par année d'intronisation[2].

Membres du ring of fame
Année Personnalité Position Saisons jouées avec les Broncos
1984 Floyd Little Running back 1967-1975
Rich Jackson Defensive end 1967-1972
Lionel Taylor Wide receiver 1960-1966
Austin « Goose » Gonsoulin Safety 1960-1966
1985 Gerald H. Phipps Propriétaire 1961-1981
1986 Frank Tripucka Quarterback 1960-1963
Charley Johnson Quarterback 1972-1975
Paul Smith Defensive end 1968-1978
1987 Billy Thompson Defensive back 1969-1981
1988 Craig Morton Quarterback 1977-1982
Haven Moses Wide receiver 1972-1981
Jim Turner Kicker 1971-1979
1989 Randy Gradishar Linebacker 1974-1983
1992 Tom Jackson Linebacker 1973-1986
1993 Louis Wright Cornerback 1975-1986
1999 John Elway Quarterback 1983-1998
2001 Karl Mecklenburg Linebacker 1983-1994
Dennis Smith Safety 1981-1994
2003 Gary Zimmerman Tackle 1993-1997
2005 Steve Atwater Safety 1989-1998
2007 Terrell Davis Running back 1995-2002
2009 Shannon Sharpe Tight end 1990-1999, 2002-2003
2012 Rod Smith Wide receiver 1995-2002

Joueurs du Pro Football Hall of Fame[modifier | modifier le code]

Membres du Hall of Fame
Année Numéro Personnalité Position Saisons jouées avec les Broncos
1984 24 Willie Brown Cornerback 1963-1966
1994 33 Tony Dorsett Running back 1988
2004 7 John Elway Quarterback 1983-1998
2008 65 Gary Zimmerman Tackle 1993-1997
2010 44 Floyd Little Running back 1967-1975
2011 84 Shannon Sharpe Tight end 1990-1999, 2002-2003

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques générales et bilans[modifier | modifier le code]

Saison par saison[modifier | modifier le code]

Dans l'AFL
Saison Vic. Déf. Nuls Classement Play-offs
1960 4 9 1 4e Ouest --
1961 3 11 0 3e Ouest --
1962 7 7 0 2e Ouest --
1963 2 11 1 4e Ouest --
1964 2 11 1 4e Ouest --
1965 4 10 0 4e Ouest --
1966 4 10 0 4e Ouest --
1967 3 11 0 4e Ouest --
1968 5 9 0 4e Ouest --
1969 5 8 1 4e Ouest --
Dans la NFL
Saison Vic. Déf. Nuls Classement Play-offs
1970 5 8 1 4e AFC Ouest --
1971 4 9 1 4e AFC Ouest --
1972 5 9 0 3e AFC Ouest --
1973 7 5 2 2e AFC Ouest --
1974 7 6 1 2e AFC Ouest --
1975 6 8 0 2e AFC Ouest --
1976 9 5 0 2e AFC Ouest --
1977 12 2 0 1er AFC Ouest Défaite au Super Bowl XII (Dallas Cowboys) 27-10
1978 10 6 0 1er AFC Ouest Défaite en play-offs (Division) (Pittsburgh Steelers) 33-10
1979 10 6 0 2e AFC Ouest Défaite en play-offs (Wild-Card) (Houston Oilers) 13-7
1980 8 8 0 4e AFC Ouest --
1981 10 6 0 2e AFC Ouest --
1982 2 7 0 12e AFC Conf. --
1983 9 7 0 3e AFC Ouest Défaite en play-offs (Wild-Card) (Seattle Seahawks) 31-7
1984 13 3 0 1er AFC Ouest Défaite en play-offs (Division) (Pittsburgh Steelers) 24-17
1985 11 5 0 2e AFC Ouest --
1986 11 5 0 1er AFC Ouest Défaite au Super Bowl XXI (New York Giants) 39-20
1987 10 4 1 1er AFC Ouest Défaite au Super Bowl XXII (Washington Redskins) 42-10
1988 8 8 0 2e AFC Ouest --
1989 11 5 0 1er AFC Ouest Défaite au Super Bowl XXIV (San Francisco 49ers) 55-10
1990 5 11 0 5e AFC Ouest --
1991 12 4 0 1er AFC Ouest Défaite en Finale de Conférence AFC (Buffalo Bills) 10-7
1992 8 8 0 3e AFC Ouest --
1993 9 7 0 3e AFC Ouest Défaite en play-offs (Wild-Card) (Los Angeles Raiders) 42-24
1994 7 9 0 4e AFC Ouest --
1995 8 8 0 4e AFC Ouest --
1996 13 3 0 1er AFC Ouest Défaite en play-offs (Division) (Jacksonville Jaguars) 30-27
1997 12 4 0 2e AFC Ouest Victoire au Super Bowl XXXII (Green Bay Packers) 31-24
1998 14 2 0 1er AFC Ouest Victoire au Super Bowl XXXIII (Atlanta Falcons) 34-19
1999 6 10 0 5e AFC Ouest --
2000 11 5 0 2e AFC Ouest Défaite en play-offs (Wild-Card) (Baltimore Ravens) 21-3
2001 8 8 0 3e AFC Ouest --
2002 9 7 0 2e AFC Ouest --
2003 10 6 0 2e AFC Ouest Défaite en play-offs (Wild-Card) (Indianapolis Colts) 41-10
2004 10 6 0 2e AFC Ouest Défaite en play-offs (Wild-Card) (Indianapolis Colts) 49-24
2005 13 3 0 1er AFC Ouest Défaite en Finale de Conférence AFC (Pittsburgh Steelers) 34-17
2006 9 7 0 3 e AFC Ouest --
2007 7 9 0 2e AFC Ouest --
2008 8 8 0 2e AFC Ouest --
2009 8 8 0 2e AFC Ouest --
2010 4 12 0 4e AFC Ouest --
2011 8 8 0 1er AFC Ouest Défaite en play-offs (Division) (New England Patriots) 45-10
2012 13 3 0 1er AFC Ouest Défaite en play-offs (Division) (Baltimore Ravens) 38-35 (2 OT)
2013 13 3 0 1er AFC Ouest Défaite au Super Bowl XLVIII (Seahawks de Seattle) 43-8

Rivalités[modifier | modifier le code]

Stade[modifier | modifier le code]

Le stade des Broncos à Mile High en 2008

Le Sports Authority Field at Mile High fut inauguré en septembre 2001 pour remplacer le Mile High Stadium, son coût était de 364,2 millions de dollars. Les concepteurs du stade sont les firmes HNTB, Fentress Bradburn et Burtram Bruton. Le premier évènement tenu au nouveau stade était un concert du groupe The Eagles. Stade des Broncos de Denver pendant plus de 30 années, il était difficile pour beaucoup de fans des Broncos d'imaginer que l'équipe allait jouer ailleurs qu'au Mile High Stadium. Bien que beaucoup de fans étaient satisfaits du Mile High Stadium, le propriétaire de l'équipe, Pat Bowlen voulait un nouveau stade plus moderne depuis le milieu des années 1990. Le 3 novembre 1998, les électeurs ont voté pour. La construction du nouveau stade démarre le 17 août 1999. À cause de sa proximité, pendant les matchs au Mile High Stadium, les supporters pouvaient observer le nouveau stade en chantier. INVESCO a acheté les droits du nom du stade. Cependant, pour maintenir l'esprit du Mile High Stadium vivant, l'édifice a été appelé Invesco Field at Mile High. Beaucoup de fans ont pourtant été outrés que le nouveau stade n'ait pas été appelé comme son prédécesseur. La construction du Sports Authority Field at Mile High a été réalisée en deux ans. Le 10 septembre 2001, y est organisé le premier match de saison régulière. Les Broncos de Denver ont battu les Giants de New York 31 à 20. Il a une capacité de 76 125 sièges. La tribune principale dispose trois niveaux en forme de fer à cheval autour du terrain; la tribune inférieure entoure le terrain entier. Placé sur le tableau des scores, une reproduction d'un cheval sauvage appelé "Bucky" rappelle le symbole des Broncos. Utilisant des sièges bleus, blancs et orange, le logo d'équipe a été incorporé sur la tribune. Le INVESCO Field at Mile High a beaucoup d'agréments, y compris le Sports Legends Mall Legacy Walk, qui accueillent des activités de pré-match, le Colorado Sports Hall of Fame, et un magasin d'équipe des Broncos. Le 16 août 2011, Sports Authority rachète les droits du nom et renomme le stade Sports Authority Field at Mile High.

Popularité[modifier | modifier le code]

Les Broncos de Denver sont régulièrement moqués dans la série TV "les Simpsons". Dans l'épisode 2 de la saison 8, Homer avoue que son rêve est de posséder l'équipe des Cowboys de Dallas et se désespère de voir qu'il se retrouve propriétaire des Broncos. Les Simpson font ainsi allusion au passé de "losers" de la franchise du Colorado. Ironie de l'histoire, un an plus tard les Broncos remporteront leur premier Superbowl. Dans un épisode de la saison 17, Homer a des problèmes avec la mafia suite à de mauvais paris qu'il a fait sur les résultats des Broncos de Denver. Dans un épisode, Homer cite également les Broncos en disant que cette équipe ne le satisfait plus depuis des années. Les Broncos de Denver sont également cités dans la série TV "South Park". Celle-ci étant également basée dans le Colorado, les Broncos de Denver est l'équipe préférée de la communauté de South Park.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'AFC est une des 2 conférences de 16 équipes de la NFL. Elle regroupe les anciennes équipes de l'AFL ainsi que 3 anciennes équipes de la NFL et les nouvelles équipes créées depuis la fusion.
  2. Aucune équipe n'a encore remporté trois Super Bowl de suite.
  3. Le Sports Authority Field at Mile High accueille aussi les rencontres de [[Catégorie:Page avec code de langue invalide|enmajor league lacrosse]]'enmajor league lacrosse' erroné (lang) de l'équipe locale des Outlaws de Denver. Il a également accueilli de 2001 à 2006 les rencontres de football (soccer des Rapids du Colorado.
  4. Les Oilers de Houston, fondés en 1960, ont été délocalisés à Nashville, Tennessee, en 1996. Ils ont été rebaptisés Oilers du Tennessee puis en 1997 Titans du Tennessee, nom qu'ils portent toujours actuellement. Cette franchise ne doit pas être confondue avec les Texans de Houston, actuelle franchise jouant dans cette ville du Texas, créée très récemment en 2002 (il s'agit de la 32e et dernière franchise créée en NFL.
  5. Mike Shanahan avait déjà travaillé pour les Broncos en tant que coordinateur offensif (de 1984 à 1987) et assistant (de 1989 à 1991). Il est, depuis 2010, l'entraîneur principal des Redskins de Washington.

Références[modifier | modifier le code]

  1. All the records Peyton Manning and the Denver Broncos broke in 2013 Mile High Report, 31 décembre 2013
  2. (en) Ring of fame sur le site officiel des Broncos.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]