Brett Favre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Favre.

Brett Favre

Description de cette image, également commentée ci-après

Brett Favre sous le maillot des Jets

Nom complet Brett Lorenzo Favre
Nationalité États-Unis
Date de naissance 10 octobre 1969
Lieu de naissance Gulfport (Mississippi)
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 101 kg (222 lb)
Numéro 4
Position Quarterback
Carrière universitaire ou amateur
1987-1990 Golden Eagles de Southern Miss
Carrière professionnelle
Choix draft NFL 33e au total en 1991 par les
Falcons d'Atlanta
1991
1992-2007
2008
2009-2010
Falcons d'Atlanta
Packers de Green Bay
Jets de New York
Vikings du Minnesota
Super Bowl 1996
Pro Bowl 1992, 1993, 1995, 1996, 1997
2001, 2002, 2003, 2007, 2008, 2009
All-Pro 1995, 1996, 1997, 2001, 2002
2003, 2007
MVP (AP) 1995, 1996, 1997
Carrière pro. 1991 – 2011

(en) Statistiques sur NFL.com

Brett Lorenzo Favre, né le 10 octobre 1969 à Gulfport, est un joueur de football américain qui évoluait au poste de quarterback.

Souvent considéré comme l'un des plus grands quarterbacks de l'histoire de par son talent et sa longévité, sélectionné 11 fois au Pro Bowl au cours de sa carrière, il a joué pour les Packers de Green Bay entre 1992 et 2007 et a remporté avec ces derniers le Super Bowl XXXI, joué le Super Bowl XXXII et reçu trois années de suite le titre de MVP (1995, 1996, 1997).

Après avoir quitté les Packers et annoncé son intention de prendre sa retraite en mars 2008[1], il se ravise et rejoint les Jets de New York pour la saison 2008, à l'issue de laquelle il décide une nouvelle fois d'arrêter sa carrière[2]. Il sort pourtant une seconde fois de sa retraite annoncée pour signer avec les Vikings du Minnesota en 2009[3],[4], et s'arrête définitivement à l'issue de la saison 2010, du fait de multiples blessures.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brett Favre est un descendant de Simon Favre (en).

Il fait une apparition dans le film Mary à tout prix, dans lequel il joue son propre rôle.

Carrière[modifier | modifier le code]

Universitaire[modifier | modifier le code]

Brett Favre a fait ses premières armes en tant que joueur de football américain dans un lycée où son père était entraîneur. À cette époque, Favre jouait à de nombreux postes (quarterback mais aussi safety, homme de ligne défensive ou encore botteur). L'équipe de son père ayant un jeu orienté quasiment exclusivement vers l'attaque au sol, Brett Favre ne lançait que très peu de passes lors des matchs.

C'est pourquoi il eut du mal à faire valoir ses qualités de passeur au moment d'intégrer une université. Ainsi, l'université de Southern Mississippi souhaitait le recruter pour le faire évoluer au poste de safety. Mais Favre fit pression pour évoluer au poste de quarterback. Il parvint à ses fins mais au bas de l'échelon. Néanmoins, il allait profiter de ses bonnes performances à l'entraînement pour prendre la place de titulaire à la fin de sa première année universitaire, en 1987. s'ensuivirent des performances remarquées comme notamment une victoire contre la redoutable université d'État de Floride.

Mais un coup d'arrêt intervient dans l'ascension de Brett Favre le 14 juillet 1990 avec un grave accident de voiture. Favre effectue trois tonneaux au volant de sa voiture avant d'aller s'encastrer dans un arbre. Emmené rapidement à l'hôpital, on lui retire soixante-quinze centimètres de longueur d'intestin grêle. Passé près de la mort, Brett Favre effectue une rapide rééducation et revint aux commandes de l'équipe dès le mois de septembre avec succès.

Professionnelle[modifier | modifier le code]

Falcons d'Atlanta[modifier | modifier le code]

Cet accident a néanmoins fait chuter sa cote auprès des recruteurs de la National Football League et Favre n'est alors retenu qu'à la trente-troisième position du second tour de la draft 1991 par les Falcons d'Atlanta. Troisième quarterback de l'équipe, Favre ne s'investit pas dans la vie de l'équipe, d'autant plus que l'entraîneur de l'époque, Jerry Granville, ne le souhaitait pas dans son effectif et lui mène la vie dure. Brett Favre s'illustre en outre par son goût prononcé pour la fête et l'alcool, confirmant ainsi une réputation qu'il s'était construite à l'université de Southern Mississippi. Favre ne lance que cinq passes durant cette saison 1991, la première d'entre elles se soldant par une interception adverse retournée en touchdown.

Perdu à Atlanta, Favre doit son salut à un homme, Ron Wolf. Ce dernier, en provenance des Jets de New York, est nommé manager général des Packers de Green Bay en 1992. Or, lorsqu'il était en poste à New York, Wolf avait souhaité voir Favre évoluer pour son équipe mais Atlanta avait choisi le joueur juste avant que son tour n'arrive. Conscient du potentiel du jeune quarterback et de sa faible cote au sortir de la saison 1991, Wolf propose alors un échange à Atlanta. L'affaire est conclue en échange d'un premier tour de draft. Mais l'affaire aurait pu ne pas se faire, Favre s'étant fait diagnostiquer entre temps une ostéoporose (nécrose osseuse) qu'il traîne d'ailleurs toute sa carrière. Wolf ne prit toutefois pas en compte l'avis des médecins et Favre atterrit à Green Bay.

Packers de Green Bay[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Favre débute la saison 1992 en tant que doublure de Don Majkowski mais prend rapidement sa place. Lors du deuxième match de la saison, Majkowski, auteur d'un match assez faible, est remplacé par Favre. Malheureusement pour les Packers, celui-ci n'est guère plus brillant et retourne sur le banc pour l'entame du troisième match. Mais Majkowski se blesse lors de cette rencontre, obligeant ainsi l'entraîneur Mike Homlgren à faire rentrer en jeu Favre, qui ne quitte plus ce poste de quarterback titulaire jusqu'en 2008. Pourtant, Favre a eu ce jour-là un match difficile, le public souhaitant le voir sortir au profit du récent vainqueur du trophée Heisman Ty Detmer. Mais Favre réagit en toute fin de match en lançant une passe de touchdown victorieuse.

La suite de la saison est bien mieux réussie par le quarterback du Mississippi qui finit la saison avec un total de 3 227 yards lancés pour dix-huit touchdowns, menant également son équipe à un bilan honorable de neuf victoires pour sept défaites, les Packers manquant les playoffs de peu au profit des Redskins de Washington. La belle saison personnelle de Brett Favre (une évaluation de quarterback de 85,3) est récompensée par une sélection pour le Pro Bowl.

Lancé par cette saison réussie, Favre continue sur le même rythme, dépassant toujours les 3 000 yards à la passe durant les quinze saisons de sa carrière en tant que titulaire, ce qui constitue un record NFL. Les saisons 1993 et 1994 sont quasiment identiques à 1992 (neuf victoires pour sept défaites) à la différence que les Packers disputent à chaque fois les playoffs. En 1994, Favre atteint par ailleurs le total de 33 touchdowns lancés.

La consécration et le Super Bowl[modifier | modifier le code]
Brett Favre sous le maillot des Packers.

Favre prend une nouvelle dimension lors de la saison 1995, menant son équipe à un bilan de onze victoires pour cinq défaites. Il est alors leader de la ligue dans les champs statistiques les plus importants pour un quarterback, c'est-à-dire le nombre de yards lancés (4 413), le nombre de touchdowns lancés (38) et l'évaluation (99,5 points). Le beau parcours de son équipe et ses statistiques lui valent l'honneur d'être élu Most Valuable Player de la NFL pour la saison 1995. Il conduit son équipe jusqu'à la finale de conférence, perdue contre les futurs vainqueurs du Super Bowl, les Cowboys de Dallas.

La saison 1996 est la meilleure des Packers depuis leurs titres des années 1960. Auteur d'une solide saison (3 899 yards pour 39 touchdowns et une évaluation de 95,8), Favre mène son équipe au sommet de la NFL, avec un bilan de treize victoires pour seulement trois défaites. Il est une nouvelle fois élu MVP de la ligue. Il conduit cette année-là son équipe au Super Bowl et à la victoire finale contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Malgré un match correct (246 yards pour deux touchdowns lancés et un touchdown à la course), il n'est toutefois pas élu MVP du match, l'honneur revenant à son coéquipier Desmond Howard, retourneur de dégagements.

La saison 1997 est quasiment la copie conforme de 1996 pour Favre et les Packers. Lançant pour 3 867 yards et 35 touchdonws (évaluation de 92,6), Favre mène son équipe au même bilan que la saison précédente et gagne un troisième titre consécutif de MVP de la NFL (partagé avec Barry Sanders), ce que personne d'autre n'a jamais réalisé. Les Packers vont encore au Super Bowl mais, malgré un bon match de Favre (256 yards pour 3 touchdowns et une interception dans la dernière série pour remonter au score), les Broncos de Denver s'imposent ce soir-là, emmenés par un très bon Terrell Davis élu MVP du match.

Lors de la saison 1998, Favre réalise de très bonnes prestations, terminant la saison avec 4 212 yards pour 31 touchdowns mais avec une évaluation en baisse (87,8). Surclassés par les Vikings du Minnesota dans leur division, les Packers terminent avec onze victoires pour cinq défaites, se qualifiant seulement pour le tour des wild-card des playoffs. Favre ne peut pas éviter la défaite de son équipe dans ce match face aux 49ers de San Francisco.

Les années post-Super Bowl[modifier | modifier le code]

Lors des saisons 1999 et 2000, Brett Favre connaît une baisse de régime s'expliquant par le renouvellement de l'effectif. Loin de son meilleur rendement statistique, il ne parvient pas à faire gagner beaucoup de matchs à son équipe qui doit se contenter de bilans équilibrés ne lui permettant pas de prétendre aux playoffs.

La saison 2001 marque le retour des Packers parmi les meilleures équipes de la NFC. Sous l'impulsion d'un Favre retrouvé (3 921 yards lancés pour 32 touchdowns et une évaluation de 94,1), Green Bay rend un bilan de douze victoires pour quatre défaites. Mais ils ne dépassent pas les demi-finales de conférence, tombant sur une excellente équipe des Rams de Saint-Louis emmenée par le tandem Kurt Warner - Marshall Faulk. Favre retrouve néanmoins les honneurs de la ligue en étant à nouveau sélectionné pour le Pro Bowl pour la première fois depuis la saison 1997.

S'ensuivent les saisons 2002 à 2004 durant lesquelles les Packers se qualifient à chaque fois pour les playoffs avec des bilans corrects et un Favre au rendement toujours aussi régulier. Puis vient le coup d'arrêt de la saison 2005 avec l'un des pires bilans de la franchise : quatre victoires pour douze défaites. Favre perd alors pied en lançant 29 interceptions au cours de cette saison pour seulement vingt touchdowns. Cela explique sa mauvaise évaluation : 70,9.

Beaucoup ont alors pensé que Favre allait prendre sa retraite mais, après avoir hésité, celui-ci annonce le 26 avril 2006 qu'il poursuit encore avec les Packers pour la saison suivante. Durant cette saison 2006, il obtient le record de passes complétées sur l'ensemble d'une carrière, dépassant ainsi Dan Marino et devenant le premier à compléter plus de 5 000 passes. Malgré cela, sa saison reste décevante avec certes 3 885 yards lancés mais seulement dix-huit touchdowns pour autant d'interceptions (une évaluation de 72,7) et un bilan pour son équipe tout juste équilibré grâce à un dernier match excellent de sa part contre les rivaux Bears de Chicago.

Ayant un temps laissé entendre qu'il arrêterait à l'issue de la saison 2006, Favre a clarifié les choses en annonçant le 2 février 2007 qu'il poursuivrait sa carrière encore au moins une saison. Cela lui a permis de détenir seul le record de touchdowns lancés sur l'ensemble d'une carrière en dépassant Dan Marino.

Le 16 septembre 2007, Favre et les Packers battent les Giants de New York. Favre y obtient sa 149e victoire en NFL et devient le quarterback le plus victorieux de l'histoire de la NFL (devançant John Elway)[5]. La semaine suivante il signe sa 150e, série en cours. Le 16 décembre, Favre devient le joueur ayant gagné le plus de yards à la passe, dépassant Dan Marino[6].

Avec les Jets de New York[modifier | modifier le code]

Favre, sous le maillot des Jets.

Favre est transféré aux Jets de New York le 7 août 2008 après l'annulation de sa retraite sportive[7].

Il marque sur la saison 2008 22 touchdowns, pour 22 interceptions (sur un total de 522 tentatives pour 343 passes complétées[8]). Handicapé par une blessure à l'épaule droite, Favre et les Jets terminent la saison sur quatre défaites pour une seule victoire et manquent de peu la qualification pour les play-offs.

Il est néanmoins de nouveau invité au match annuel du Pro Bowl, mais il décline l'invitation pour cause de blessure. Il déclare dans la foulée prendre sa retraite de la NFL, et se fait opérer de l'épaule durant le printemps 2009.

Avec les Vikings du Minnesota[modifier | modifier le code]

Favre, sous le maillot des Vikings.

Le 18 août 2009, il sort une seconde fois de sa retraite pour finalement signer avec les Vikings du Minnesota. Au terme d'une excellente saison 2009 sur le plan des statistiques individuelles, Favre mène son équipe au titre de champion de division et au second rang de la NFC grâce à un bilan de douze victoires contre quatre défaites.

En finale de division, Favre lance quatre passes de touché pour permettre aux Vikings de vaincre les Cowboys de Dallas 34-3 et ainsi accéder à la finale de la NFC. Auteur de 300 yards et trois passes de touchdown lors de cette finale dans un match à rebondissement, son équipe s'incline en prolongation sur un coup de pied de 40 yards face aux Saints de La Nouvelle-Orléans 31-28.

Si sa saison 2009 l'a emmené au sommet de son art, la saison 2010 a par contre été un véritable cauchemar. Auteur de la plus mauvaise saison de sa carrière de titulaire avec dix-neuf interceptions pour seulement onze touchdowns et 2 509 yards, il termine avec une évaluation très moyenne de 69,9 et ne peut finir la fin de la saison à cause de diverses blessures, subissant par la même occasion la critique de la presse spécialisée pour cette « année de trop ».

À la fin de l'année 2010, il annonce lors d'un entretien avec NFL Network qu'il ne reviendra pas pour la saison 2011.

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques de sa carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

  Passes Courses
Year Équipe G S Compl Tent Pct % Yds YPT Td Int Rating Tent Yds Moye Td
1991 Falcons d'Atlanta 2 0 0 4 0 0 0 0 2 0,0 0 0 0.0 0
1992 Packers de Green Bay 15 13 302 471 64,1 3 227 6,9 18 13 85,3 47 198 4,2 1
1993 Packers de Green Bay 16 16 318 522 60,9 3 303 6,3 19 24 72,2 58 216 3,7 1
1994 Packers de Green Bay 16 16 363 582 62,4 3 882 6,7 33 14 90,7 42 202 4,8 2
1995 Packers de Green Bay 16 16 359 570 63,0 4 413 7,7 38 13 99,5 39 181 4,6 3
1996 Packers de Green Bay 16 16 325 543 59,9 3 899 7,2 39 13 95,8 49 136 2,8 2
1997 Packers de Green Bay 16 16 304 513 59,3 3 867 7.5 35 16 92,6 58 187 3,2 1
1998 Packers de Green Bay 16 16 347 551 63,0 4 212 7,6 31 23 87,8 40 133 3,3 1
1999 Packers de Green Bay 16 16 341 595 57,3 4 091 6,9 22 23 74,7 28 142 5,1 0
2000 Packers de Green Bay 16 16 338 580 58,3 3 812 6,6 20 16 78,0 27 108 4,0 0
2001 Packers de Green Bay 16 16 314 510 61,6 3 921 7,7 32 15 94,1 38 56 1,5 1
2002 Packers de Green Bay 16 16 341 551 61,9 3 658 6,6 27 16 85,6 25 73 2,9 0
2003 Packers de Green Bay 16 16 308 471 65,4 3 361 7,1 32 21 90,4 18 15 0,8 0
2004 Packers de Green Bay 16 16 346 540 64,1 4 088 7,6 30 17 92,4 16 36 2,3 0
2005 Packers de Green Bay 16 16 372 607 61,3 3 881 6,4 20 29 70,0 18 62 3,4 0
2006 Packers de Green Bay 16 16 343 613 56,0 3 885 6,3 18 18 72,7 23 29 1,3 1
2007 Packers de Green Bay 16 16 356 535 66,5 4 155 7,8 28 15 95,7 29 12 0,4 0
2008 Jets de New York 16 16 343 522 65,7 3 472 6,7 22 22 81,0 21 43 2,0 1
2009 Vikings du Minnesota 16 16 363 531 68,4 4 202 7,9 33 7 107,2 9 7 0,8 0
2010 Vikings du Minnesota 13 13 217 358 60,6 2 509 7,0 11 19 69,9 8 17 0,5 0
Source: [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Favre retires from Packers », USA Today,‎ 4 mars 2008
  2. « Favre prend sa retraite », sur sport24.com,‎ 11 février 2009
  3. (en) « Brett Favre now the Vikings QB, says This is not about revenge », USA Today,‎ 18 août 2009
  4. (en) « Favre signs with Vikings », ESPN,‎ 19 août 2009
  5. (en) Favre tops Elway in all-time victories with Pack romp - Sports illustrated, 16 septembre 2007.
  6. (en) Miami finally end winless streak - BBC News, 17 décembre 2007.
  7. (en) Packers legend headed to New York - ESPN, 7 août 2008
  8. (en) Fiche de Brett Favre - Site officiel de la NFL

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :