Didier Roustan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roustan.
Didier Roustan
Naissance 10 octobre 1957 (56 ans)
Brazzaville
Nationalité française
Profession journaliste sportif
football
Autres activités Foot Citoyen (fondateur)
Années d'activité depuis 1976
Médias
Média principal télévision
Pays France
Télévision Téléfoot (TF1)
Terre de foot (France 2)
Enfin du foot (L'Équipe TV)
Fonction présentateur, commentateur
Autres médias Europe 1 Sport

Didier Roustan, né le 10 octobre 1957 à Brazzaville (Moyen-Congo, Afrique équatoriale française), est un journaliste sportif français spécialisé dans le football.

Il se fait connaître en présentant l'émission de TF1 Téléfoot, qu'il dirige de 1986 à 1989. Durant les années 1990, il présente des magazines et commente des rencontres pour Canal+ et France 2. Au cours des années 2000, il présente notamment l'émission de débat Enfin du foot sur L'Équipe TV. Il travaille également pour TV5 Monde. En 2003, Didier Roustan fonde l'association Foot Citoyen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Didier Roustan naît à Brazzaville, où il passe ses trois premières années. Son père est employé par le Fonds monétaire international (FMI). Sa mère, journaliste, travaille pour FR3 et l'AFP. La famille s'établit à Cannes, où l'enfant pratique le football en amateur. Il évolue au poste de libéro[1],[2]. À l'âge de 16 ans, il s'entraîne avec les professionnels du club de la ville, l'AS Cannes, mais est suspendu par l'entraîneur en raison de son comportement turbulent[3]. Il passe son baccalauréat et a l'occasion d'effectuer un stage de trois mois à TF1[1],[2].

Carrière de journaliste sportif[modifier | modifier le code]

TF1[modifier | modifier le code]

Grâce à Georges de Caunes, Didier Roustan entre au service des sports de la 1re chaîne française en 1976 et devient l'un des piliers de Téléfoot, une nouvelle émission consacrée au football. Il travaille sur TF1 durant treize ans. Roustan devient responsable du football à partir de 1984, puis dirige Téléfoot de 1986 à 1989[1],[2]. La privatisation de TF1, qui selon lui entraîne un « changement de mentalité » au sein de la chaîne, et les affaires secouant le monde du football à la fin des années 1980, le poussent à démissionner[3],[4].

Canal+ et France 2[modifier | modifier le code]

Il rejoint Canal+ où il présente le magazine omnisports Mag Max, qui lui permet de partir en reportage à travers le monde. Il se rend notamment en Colombie pour enquêter sur le cyclisme, et à Las Vegas pour réaliser un sujet sur la boxe[3].

En 1993, Didier Roustan quitte la chaîne pour France 2, où il commente l'Euro 1992, la coupe du monde 1994 en compagnie d'Éric Cantona, ainsi que des finales de Ligue des champions[1],[2]. Roustan intervient dans Stade 2 et anime Terre de foot, un magazine mensuel de 52 minutes consacré au football[5].

L'Équipe TV et TV5[modifier | modifier le code]

Après un an de chômage, Roustan effectue son retour en 1999 sur L'Équipe TV, chaîne lancée l'année précédente sur le bouquet de télévision par satellite Canalsatellite. Jusqu'en 2004, il anime Enfin du foot, une émission de débat, avec Pierre Ménès et Karim Nedjari[2]. Depuis 2008, il est chroniqueur dans les émissions L'Équipe du Soir et Foot and co, et éditorialiste sur le site web de L'Équipe où il anime un blog vidéo exposant son point de vue sur l'actualité du football.

De 2004 à 2007, Didier Roustan intervient sur l'antenne de TV5 Monde comme commentateur lors de la retransmission des rencontres de Ligue 1, de Ligue des champions ou de l'équipe de France. En 2009, il revient sur la chaîne pour animer chaque lundi soir Foot ! avec France Pierron ou Mohamed Kaci, émission durant laquelle il débriefe les matches de Ligue 1 du week-end[6].

Autres médias[modifier | modifier le code]

Lors de la coupe du monde 2006, Didier Roustan est chroniqueur pour le groupe TPS sur TPS Foot et InfoSport[2].

De juin 2008 à janvier 2009, il anime le Roustan Football Club sur Europe 1 Sport le samedi et le dimanche. Il intervient également comme consultant dans l'émission Europe 1 Foot d'Alexandre Delpérier[4].

Engagements[modifier | modifier le code]

Didier Roustan quitte provisoirement le journalisme en 1995 pour créer, avec des figures du football comme Éric Cantona et Diego Maradona, l'Association internationale des joueurs professionnels (AIFP), le premier syndicat mondial des footballeurs[3]. Roustan est secrétaire général de l'AIFP jusqu'en 1998[2].

En 2003, Didier Roustan fonde l'association Foot Citoyen en compagnie d'Arsène Wenger. L'association cherche à lutter contre la violence et le racisme dans le football[2],[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Pascal Paillardet, « Portrait : Didier Roustan », La Vie,‎ 9 juin 1994
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Olivier Villepreux, « Coups de tête », Libération,‎ 7 juin 2006
  3. a, b, c et d Ivan Essindi, « Machin chose », Technikart,‎ 1er mars 2003
  4. a, b et c Anne-Marie Gustave, « Roustan mouille le maillot », Télérama,‎ 5 mai 2009
  5. Philippe Vande Weyer, « United Colours Of Football », Le Soir,‎ 23 janvier 1993
  6. Jean-Cosme Delaloye, « Didier Roustan, le retour d’un homme de foot sur TV5 États-Unis », France Amérique,‎ 18 mars 2009