Pedro Lascuráin Paredes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paredes (homonymie).
Pedro Lascuráin Paredes
Illustration.
Fonctions
Président du Mexique
Prédécesseur Francisco I. Madero
Successeur Victoriano Huerta
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Mexico, (Mexique)
Date de décès
Lieu de décès Mexico, (Mexique)
Nationalité Mexicain
Parti politique Constitutionnel Progressiste (PCP)
Liste des chefs d'État du Mexique

Pedro Lascuráin Paredes (, Mexico, Mexico) était un juriste puis ministre et très brièvement président du Mexique. Pedro Lascuráin Paredes meurt à Mexico le 21 juillet 1952[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lascuráin était ministre des affaires étrangères du cabinet de Francisco I. Madero. Le 18 février 1913, le général Victoriano Huerta renverse le président Madero. Afin de donner au coup d'État une apparence légale, Huerta laisse Lascuráin assumer la présidence[3] ; Lascuráin ensuite nomme Huerta président de la cour suprême du Mexique, puis démissionne promptement, remettant ainsi constitutionnellement ses fonctions de président à Huerta. Lascuráin fut donc président pendant moins d'une heure (selon les sources de 25 à 55 minutes). Huerta lui offrit ensuite un portefeuille ministériel, mais Lascuráin déclina cette offre. Lascuráin avait obtenu une licence en droit en 1880 à la Escuela Nacional de Jurisprudencia. Il était Gouverneur du District fédéral avant d'être nommé ministre des affaires étrangères une première fois du 10 avril au 4 décembre 1912 puis du 15 janvier au 18 février 1913. Il dirigea l’Escuela Libre de Derecho, la plus réputée des écoles de droit de Mexico, pendant 16 années, il publia essentiellement dans le domaine du droit civil et commercial.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Burton Kirkwood, History of Mexico., Westport, CT, Greenwood Publishing Group, Incorporated,‎ 2000, 1e éd., poche (ISBN 978-1-4039-6258-4), p. 107
  2. (en) Burton Kirkwood, History of Mexico., Westport, CT, Greenwood Publishing Group, Incorporated,‎ 2000, 1e éd., poche (ISBN 978-1-4039-6258-4), p. 100
  3. Selon la constitution de 1857, en cas d'empêchement du président, le ministre des affaires étrangères reprenait la présidence.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Lucas Alamán, Historia de México desde los primeros movimientos que prepararon su independencia en 1808 hasta la época presente, México D.F., Fondo de Cultura Económica,‎ 1985
  • (es) Carmen Blázquez Domínguez, Veracruz, una historia compartida, Gobierno del Estado de Veracruz, Instituto Veracruzano de Cultura,‎ 1988, 369 p. (ISBN 968-6173-60-9)
  • (es) Francisco Bulnes, La guerra de Independencia, México, Distrito Federal, 1910.,‎ 1910
  • (es) Carlos María de Bustamante, Cuadro histórico de la Revolución mexicana, México D.F., INEHRM,‎ 1843 (réimpr. 1985)
  • (es) Luis Garfias Magana, Guerrilleros de México: Personajes famosos y sus hazanas, desde la Independencia hasta le Revolución mexicana, México D.F., Panorama,‎ 1980, 138 p.
  • Alexander Von Humboldt, Essai politique sur le royaume de la Nouvelle-Espagne, Paris,‎ 1811
  • (es) Luis Pazos, Historia sinóptica de México de los Olmecas a Salinas, México D.F., Diana,‎ 1993, 165 p. (ISBN 968-13-2560-5)
  • (es) Guillermo Prieto, Memorias de mis tiempos, Editorial Pátria,‎ 1828 (réimpr. 1906)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Julio Zárate, México a través de los siglos, vol. III : La guerra de independencia (1808 - 1821), México D.F., Cumbre,‎ 1880 (réimpr. 1970)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Juan de Dios Arias, Enrique de Olavarría y Ferrari, México a través de los siglos, vol. IV : México independiente (1821 - 1855), México D.F., Cumbre,‎ 1880 (réimpr. 1970)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]