Gamma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gamma (homonymie).
Gamma
Versions modernes de la lettre grecque gamma en capitale et bas-de-casse, avec la police Times New Roman.
Versions modernes de la lettre grecque gamma en capitale et bas-de-casse, avec la police Times New Roman.
Graphies
Capitale Γ
Bas-de-casse γ
Utilisation
Alphabets Grec
Ordre 3e lettre
Phonèmes principaux

Gamma (capitale Γ, minuscule γ; en grec γάμμα), est la 3e lettre de l'alphabet grec. Dérivée de la lettre gaml Phoenician gimel.svg de l'alphabet phénicien, elle est l'ancêtre des lettres C, G, Ɣ (gamma) de l'alphabet latin, et de la lettre Г de l'alphabet cyrillique.

Usage[modifier | modifier le code]

Grec[modifier | modifier le code]

En grec ancien, gamma représente la consonne occlusive vélaire voisée /ɡ/.

En grec moderne, elle représente une consonne fricative voisée. Elle est réalisée soit comme une palatale /ʝ/ (devant une voyelle antérieure, /e, i/), soit une vélaire /ɣ/ (dans les autres cas).

En grec ancien comme moderne, devant une autre consonne vélaire (κ, χ, ξ, k, kh, ks), gamma représente une consonne occlusive nasale vélaire voisée /ŋ/. Un double gamma γγ note la séquence /ŋɡ/ (variant phonétiquement en [ŋɡ~ɡ]) ou /ŋɣ/.

Dans le système de numération grecque, gamma vaut 3.

Une ligature gamma-epsilon-rho – γερ.

Dans certains styles d’écriture cursive ou dans certaines polices de caractères, comme le Grec du roi, le gamma est utilisé dans plusieurs ligatures comme par exemple gamma-epsilon-rho – γερ.

Sciences[modifier | modifier le code]

La lettre gamma minuscule représente divers concepts en physique et chimie, dont les photons, les rayons gamma, le facteur de Lorentz, l'indice adiabatique et le rapport gyromagnétique.

La lettre gamma majuscule sert entre autres à noter la fonction gamma, la loi Gamma, la circulation (en) en mécanique des fluides et le coefficient de réflexion (en).

Alphabet phonétique international[modifier | modifier le code]

Dans l'alphabet phonétique international, un symbole basée sur la forme cursive minuscule du gamma représente la consonne fricative vélaire voisée : ɣ; celui-ci est aussi utilisée comme lettre latine à part entière dans certains alphabets : ‹ Ɣ ɣ ›. Le symbole cornes de béliers, aussi appelé petit gamma, ressemblant parfois à un gamma au-dessus de la ligne de base note la voyelle mi-fermée postérieure non arrondie : ɤ.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Alphabet grec peint sur la panse d'une coupe attique à figures noires ; le gamma, visible sur la gauche du vase, est constitué de deux traits reliés par un angle aigu, un peu à la manière du Λ actuel.

La lettre gamma tire son origine de la lettre correspondante de l'alphabet phénicien, Phoenician gimel.png. Celle-ci provient peut-être de l'alphabet protosinaïtique, une écriture utilisée dans le Sinaï il y a plus de 3 500 ans, elle-même probablement dérivée de certains hiéroglyphes égyptiens ; le hiéroglyphe sur lequel la lettre phénicienne est basée représente un chameau et la lettre phénicienne est elle-même une forte stylisation de ce caractère. L'alphabet phénicien atteint une forme plus ou moins standard vers le XIe siècle av. J.-C.. Sa 3e lettre est une consonne (l'alphabet phénicien est un abjad qui ne note pas les voyelles) correspondant probablement au son [g].

L'alphabet grec est créé sur le modèle de l'alphabet phénicien. La troisième lettre de celui-ci est directement utilisée par l'alphabet grec pour noter le son [g]. Sur les premières inscriptions grecques après les siècles obscurs, vers le VIIIe siècle av. J.-C., l'orientation de la lettre correspond à celle de l'alphabet phénicien. Dans les alphabets grecs ultérieurs, elle subit généralement une rotation de 90°. Les différents alphabets grecs archaïques utilisent toutefois une grande variété de formes pour le gamma, certaines ressemblant au lambda Λ (les deux lettres consistent juste en un angle orienté de façon variée). On trouve des formes aussi diverses que Greek Gamma 02.svg (Attique, Béotie, Corinthe, Égine, Eubée, Ionie, Laconie, Naxos, Thessalie, Tirynthe), Greek Gamma 03.svg (Milos), Greek Gamma 07.svg (Crète, Milos, Santorin), Greek Gamma 09.svg (Attique, Béotie, Cnide, Corinthe, Eubée, Rhodes, Santorin), Greek Gamma 10.svg (Achaïe, Arcadie, Ithaque, Mégare, Sicyone), Greek Gamma archaic 1.svg (Argos, Cnide, Rhodes), Greek Iota normal.svg (Achaïe), Greek Lambda normal.svg (Délos, Naxos, Paros)[1],[2].

La forme actuelle de la lettre provient de l'alphabet utilisé en Ionie, qui est progressivement adopté par le reste du monde grec antique (Athènes passe un décret formel pour son adoption officielle en 403 av. J.-C. ; son usage est commun dans les cités grecques avant le milieu du IVe siècle av. J.-C.).

L'alphabet grec reste monocaméral pendant longtemps. Les formes minuscules proviennent de l'onciale grecque, une graphie particulière créée à partir de la majuscule et de la cursive romaine vers le IIIe siècle et adaptée à l'écriture à la plume, et sont créées vers le IXe siècle. Pendant la Renaissance, les imprimeurs adoptent la forme minuscule pour les polices bas-de-casse, et modèlent les lettres capitales sur les formes des anciennes inscriptions, conduisant le grec à devenir bicaméral.

Nom[modifier | modifier le code]

En grec, « gamma » provient de la prononciation sémitique ancienne (qu'on ne peut reconstituer avec précision) et ne signifie rien, ainsi qu'il en est des autres lettres (alpha, bêta, delta, etc.). En revanche, on suppose que le nom de la lettre phénicienne correspondante provient du terme proto-sémitique *gamal (« chameau »). En grec, la lettre est appelée γάμμα (gámma), prononcée /ɡám̚ma/ en dialecte attique, /ɣám̚ma/ en koiné et grec médiéval, et /ɣáma/ en grec moderne. La lettre est parfois écrite « γάμα » (gáma) en grec.

Dérivés[modifier | modifier le code]

La lettre gamma est transmise à l'alphabet latin par l'intermédiaire de l'alphabet étrusque, lui-même dérivé de l'alphabet grec « rouge » employé en Eubée — alphabet que les Étrusques apprennent à Pithécusses (Ischia), près de Cumes. Cet alphabet eubéen utilise une forme courbe du gamma : Greek Gamma 09.svg. Il semble que les Romains utilisent tout d'abord la graphie étrusque pour représenter à la fois les sons k et ɡ ; une barre horizontale est ajoutée par le consul Spurius Carvilius Ruga vers 230 av. J.-C. pour les distinguer et créer le G et le différencier du C (un cas unique de création de lettre documentée). En passant dans l'alphabet latin, les lettres ayant perdu leur nom pour se réduire le plus souvent à leur son, le gamma grec est rebaptisé c et g.

Dans l'alphabet cyrillique, le gamma donne naissance aux lettres Г et Ґ.

Dans l'alphabet copte, la lettre conduit à la lettre gamma .

Il est possible que l'alphabet arménien dérive de l'alphabet grec. Dans ce cas, le gim Գ dériverait du gamma.

Codage[modifier | modifier le code]

La majuscule Γ possède les codages suivants :

La minuscule γ possède les codages suivants :

  • Unicode : U+03B3
  • Entité HTML : γ
  • TeX : \gamma ; \gamma
  • DOS Greek : 154
  • DOS Greek-2 : 216
  • Windows-1253 : 227

Le tableau suivant recense les différents caractères Unicode utilisant le bêta:

Caractère Représentation Code Bloc Unicode Nom Unicode
Γ ΓU+0393 U+0393 Grec et copte[3] Lettre majuscule grecque gamma
γ γU+03B3 U+03B3 Grec et copte Lettre minuscule grecque gamma
U+1D26 U+1D26 Supplément phonétique[4] Lettre grecque petite capitale gamma
U+1D5E U+1D5E Supplément phonétique Lettre modificative minuscule gamma
U+1D67 U+1D67 Supplément phonétique Lettre modificative grecque gamma souscrit
U+213D U+213D Symboles de type lettre[5] Gamma minuscule ajouré
U+213E U+213E Symboles de type lettre Gamma majuscule ajouré
𝚪 𝚪U+1D6AA U+1D6AA Symboles mathématiques alphanumériques[6] Majuscule mathématique grasse gamma
𝛄 𝛄U+1D6C4 U+1D6C4 Symboles mathématiques alphanumériques Minuscule mathématique grasse gamma
𝛤 𝛤U+1D6E4 U+1D6E4 Symboles mathématiques alphanumériques Majuscule mathématique italique gamma
𝛾 𝛾U+1D6FE U+1D6FE Symboles mathématiques alphanumériques Minuscule mathématique italique gamma
𝜞 𝜞U+1D71E U+1D71E Symboles mathématiques alphanumériques Majuscule mathématique italique grasse gamma
𝜸 𝜸U+1D738 U+1D738 Symboles mathématiques alphanumériques Minuscule mathématique italique grasse gamma
𝝘 𝝘U+1D758 U+1D758 Symboles mathématiques alphanumériques Majuscule mathématique grasse sans empattement gamma
𝝲 𝝲U+1D772 U+1D772 Symboles mathématiques alphanumériques Minuscule mathématique grasse sans empattement gamma
𝞒 𝞒U+1D792 U+1D792 Symboles mathématiques alphanumériques Majuscule mathématique italique grasse sans empattement gamma
𝞬 𝞬U+1D7AC U+1D7AC Symboles mathématiques alphanumériques Minuscule mathématique italique grasse sans empattement gamma

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lilian Hamilton Jeffery, The Local Scripts of Archaic Greece, Oxford, Clarendon,‎ 1961, p. 23, 30, 248
  2. « Browse by letter form », Poinikastas
  3. [PDF] « Grec et copte », Unicode
  4. [PDF] « Supplément phonétique », Unicode
  5. [PDF] « Symboles de type lettre », Unicode
  6. [PDF] « Symboles mathématiques alphanumériques », Unicode