Bêta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Beta.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bêta (homonymie).
Bêta
Versions modernes de la lettre grecque bêta en capitale et bas-de-casse, avec la police Times New Roman.
Versions modernes de la lettre grecque bêta en capitale et bas-de-casse, avec la police Times New Roman.
Graphies
Capitale Β
Initiale β
Médiane ϐ (rare)
Lettre supérieure
Lettre inférieure
Utilisation
Alphabets Grec
Ordre 2e lettre
Phonèmes principaux

Bêta (capitale Β, minuscule β ; en grec βήτα), est la deuxième lettre de l'alphabet grec. Dérivée de la lettre bet Phoenician beth.svg de l'alphabet phénicien, elle est l'ancêtre des lettres B et bêta de l'alphabet latin, et des lettres В et Б de l'alphabet cyrillique.

Usage[modifier | modifier le code]

Grec[modifier | modifier le code]

En grec ancien, bêta représente la consonne occlusive bilabiale voisée /b/. En grec médiéval et grec moderne, bêta représente la consonne fricative labio-dentale voisée /v/.

Dans le système de numération grecque, bêta vaut 2.

Sciences[modifier | modifier le code]

La lettre bêta représente divers concepts en physique et chimie, dont la radioactivité β.

La capitale de la lettre bêta n'est généralement pas utilisée comme symbole car son rendu est le plus souvent identique à la capitale B latine.

Alphabet phonétique international[modifier | modifier le code]

Dans l'alphabet phonétique international, la forme minuscule de bêta représente la consonne fricative bilabiale voisée : /β/.

Histoire[modifier | modifier le code]

Alphabet grec peint sur la panse d'une coupe attique à figures noires ; le bêta, visible sur la gauche du vase, possède la forme caractéristiquement anguleuse de cette époque.

La lettre bêta tire son origine de la lettre correspondante de l'alphabet phénicien, Beta uc lc.svg. Celle-ci provient peut-être de l'alphabet protosinaïtique, une écriture utilisée dans le Sinaï il y a plus de 3 500 ans, elle-même probablement dérivée de certains hiéroglyphes égyptiens ; le hiéroglyphe sur lequel la lettre phénicienne est basée représente une maison stylisée, EgyptianB-01.svg, et la lettre phénicienne est elle-même une forte stylisation de ce caractère. L'alphabet phénicien atteint une forme plus ou moins standard vers le XIe siècle av. J.-C.. Sa deuxième lettre est une consonne (l'alphabet phénicien est un abjad qui ne note pas les voyelles) correspondant probablement au son [b].

L'alphabet grec est créé sur le modèle de l'alphabet phénicien. La deuxième lettre de celui-ci est directement utilisée par l'alphabet grec pour noter le son [b]. Sur les premières inscriptions grecques après les siècles obscurs, vers le VIIIe siècle av. J.-C., l'orientation de la lettre correspond à celle de l'alphabet phénicien. Dans les alphabets grecs ultérieurs, elle subit généralement une rotation de 90°. Les différents alphabets grecs archaïques utilisent toutefois une grande variété de formes pour le bêta. À part la forme standard (arrondie ou pointue, Greek Beta 16.svg), on trouve des formes aussi variées que Greek Beta 12.svg (Gortyne), Greek Beta 01.svg et Greek Beta 10.svg (Santorin), Greek Beta 03.svg (Argos), Greek Beta 05.svg (Milos), Greek Beta Corinth 1.svg (Corinthe), Greek Beta Byzantium 1.svg (Mégare, Byzance), Greek Gamma C-shaped.svg (Cyclades)[1],[2]. Le bêta est l'une des lettres des alphabets archaïques qui possède le plus de variantes.

La forme actuelle de la lettre provient de l'alphabet utilisé en Ionie, qui est progressivement adopté par le reste du monde grec antique (Athènes passe un décret formel pour son adoption officielle en 403 av. J.-C. ; son usage est commun dans les cités grecques avant le milieu du IVe siècle av. J.-C.).

En grec, « bêta » provient de la prononciation sémitique ancienne (qu'on ne peut reconstituer avec précision) et ne signifie rien, ainsi qu'il en est des autres lettres (alpha, gamma, delta, etc.). En revanche, on suppose que le nom de la lettre phénicienne correspondante provient du terme sémitique *bayt (« maison »). En grec ancien, la lettre est appelée βῆτα (bễta, prononcée /ˈbɛːˌ.ta/ en dialecte attique, /βíta/ en koiné et /víta/ en grec médiéval) ; en grec moderne, elle est appelée βήτα (bếta, prononcée /ˈvi.ta/).

La lettre bêta est transmise à l'alphabet latin par l'intermédiaire de l'alphabet étrusque, lui-même dérivé de l'alphabet grec « rouge » employé en Eubée — alphabet que les Étrusques apprennent à Pithécusses (Ischia), près de Cumes. En passant dans l'alphabet latin, les lettres ayant perdu leur nom pour se réduire le plus souvent à leur son, le bêta grec est rebaptisé b. Dans l'alphabet cyrillique, le bêta donne naissance aux lettres В et Б.

Typographie[modifier | modifier le code]

Le grec étant une écriture bicamérale, le bêta possède une forme majuscule, Β, et un forme minuscule, β.

Dans certaines compositions, tout spécialement dans la tradition française, il existe une variante typographique de la lettre minuscule sans jambage lorsqu'elle est utilisée à l'intérieur d'un mot : ϐ. βίβλος est alors imprimé βίϐλος[3].

Plusieurs autres graphèmes possèdent une graphie semblable au bêta :

  • la graphie majuscule Β ressemble aux lettres majuscules B (écriture latine) et В (écriture cyrillique) ;
  • la graphie minuscule β ressemble à la lettre allemande ß.

Codage[modifier | modifier le code]

La majuscule Β possède les codages suivants :

La minuscule β possède les codages suivants :

  • Unicode : U+03B2
  • Entité HTML : β
  • TeX : \beta ; \beta
  • DOS Greek : 153
  • DOS Greek-2 : 215
  • Windows-1253 : 226

Le tableau suivant recense les différents caractères Unicode utilisant le bêta:

Caractère Représentation Code Bloc Unicode Nom Unicode
Β ΒU+0392 U+0392 Grec et copte[4] Lettre majuscule grecque bêta
β βU+03B2 U+03B2 Grec et copte Lettre minuscule grecque bêta
ϐ ϐU+03D0 U+03D0 Grec et copte Symbole grec bêta
U+1D5D U+1D5D Supplément phonétique[5] Lettre modificative minuscule bêta
U+1D66 U+1D66 Supplément phonétique Lettre modificative grecque bêta souscrit
𝚩 𝚩U+1D6A9 U+1D6A9 Symboles mathématiques alphanumériques[6] Majuscule mathématique grasse bêta
𝛃 𝛃U+1D6C3 U+1D6C3 Symboles mathématiques alphanumériques Minuscule mathématique grasse bêta
𝛣 𝛣U+1D6E3 U+1D6E3 Symboles mathématiques alphanumériques Majuscule mathématique italique bêta
𝛽 𝛽U+1D6FD U+1D6FD Symboles mathématiques alphanumériques Minuscule mathématique italique bêta
𝜝 𝜝U+1D71D U+1D71D Symboles mathématiques alphanumériques Majuscule mathématique italique grasse bêta
𝜷 𝜷U+1D737 U+1D737 Symboles mathématiques alphanumériques Minuscule mathématique italique grasse bêta
𝝗 𝝗U+1D757 U+1D757 Symboles mathématiques alphanumériques Majuscule mathématique grasse sans empattement bêta
𝝱 𝝱U+1D771 U+1D771 Symboles mathématiques alphanumériques Minuscule mathématique grasse sans empattement bêta
𝞑 𝞑U+1D791 U+1D791 Symboles mathématiques alphanumériques Majuscule mathématique italique grasse sans empattement bêta
𝞫 𝞫U+1D7AB U+1D7AB Symboles mathématiques alphanumériques Minuscule mathématique italique grasse sans empattement bêta

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lilian Hamilton Jeffery, The Local Scripts of Archaic Greece, Oxford, Clarendon,‎ 1961, p. 23
  2. « Browse by letter form », Poinikastas
  3. [PDF] (en) Yannis Haralambous, « From Unicode to typography, a case study: the Greek script »,‎ 1999, p. 7
  4. [PDF] « Grec et copte », Unicode
  5. [PDF] « Supplément phonétique », Unicode
  6. [PDF] « Symboles mathématiques alphanumériques », Unicode