Écriture bicamérale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

Une écriture bicamérale est une écriture comprenant des lettres minuscules et des lettres capitales. Plus précisément, elle oppose deux œils de format (ou « casse ») — et parfois de tracé — différents pour chaque caractère. Par opposition, une écriture dans laquelle il n’existe pas une telle opposition est qualifiée de monocamérale.

On appelle les lettres d’un format normal et non marqué des minuscules, tandis que les lettres d’un format plus grand, utilisées dans certains cas régis par l’orthotypographie, sont les capitales (à ne pas confondre avec majuscules).

On compte, entre autres, au nombre de ces écritures :

L'alphabet géorgien n'est pas bicaméral. Ce qu'Unicode considère comme majuscules est la variante asomtavruli, les minuscules constituant la variante mkhedruli.

Voici, à titre d'illustration, les sept premières lettres dans les deux casses (d’abord capitales puis minuscules) pour les quatre alphabets cités :

Latin Grec Cyrillique Arménien
ABCDEFG ΑΒΓΔΕΖΗ АБВГДЕЖ ԱԲԳԴԵԶԷ
abcdefg αβγδεζη абвгдеж աբգդեզէ

kana japonais[modifier | modifier le code]

En écriture japonaise, 3 types de caractères sont utilisés, les sinogrammes han, alors appelés kanji, et les kanas, typiquement japonais apparus plus récemment qui n'ont qu'une propriété que phonétiques, représentant des mores et déclinés en deux versions ; hiragana pour les mots d'origine japonaise et katakana pour les mots d'origine étrangère (généralement non chinoise sauf certaines exceptions). Ces caractères ne permettent pas d'eux même d'exprimés tous les mores du japonais, des combinaisons de plusieurs d'entre eux ont donc été mis en place afin de pallier ce manque. Lorsque cette combinaison est faite, une hauteur d'œil différente est utilisée pour le second caractère. par exemple, pour écrire kyu en hiragana, on combine le caractère き (ki?) et une version à plus petite hauteur d'œil du caractère ゆ (yu?), ce qui donne きゅ (kyu?) en katakana, l'équivalent en katakana est キュ (kyu?). les 3 caractères principaux ayant un œil plus petit sont en hiragana, や (ya?), よ (yo?), ゆ (yu?) et en katakana , ヤ (ya?), ヨ (yo?), ユ (yu?), respectivement ゃょゅ et ャョュ. Dans certains cas plus rares, d'autres sont aussi décliné dans une version à plus petite hauteur d'œil : ッっぃィぇェぉォぁァ.

Articles connexes[modifier | modifier le code]