Frères maristes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Frères maristes des écoles ou Petits Frères de Marie sont un ordre de religieux laïcs catholiques à vœux simples fondé à La Valla-en-Gier (Loire) France, en 1817, par le futur saint Marcellin Champagnat, un jeune prêtre français de la Société de Marie (Pères maristes). Les frères maristes se spécialisent dans l'éducation chrétienne des jeunes gens, souvent pauvres et vivant dans les campagnes. Ils opèrent aussi plusieurs écoles aux États-Unis. Beaucoup de maristes sont des laïcs.

Saint Marcellin Champagnat, saint Jean-Marie Vianney et le vénérable Jean-Claude-Marie Colin, fondateur des Pères maristes, ont tous trois fréquenté le Grand Séminaire de Lyon, et ont été ordonnés prêtres la même année, en 1816.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1863, l'institut des frères maristes reçut l'approbation du Saint-Siège.

Leurs tâches d'enseignement s'opèrent dans plus de 77 pays sur cinq continents, dans les écoles secondaires, les académies industrielles, les maisons de retraite et les orphelinats. Les frères maristes sont actuellement environ 4 500 sur tous les continents.

Les frères maristes sont arrivés en Australie en 1877, et ils y sont maintenant au nombre de 300. Au Canada, les frères sont arrivés à Iberville en 1885. Les maristes sont bien répandus en Amérique latine, mais ils sont plus nombreux en Espagne et en France. Il y a un collège mariste à Brasilia, un autre à New York. La congrégation est arrivée en Haïti en 1985. Les maristes allemands sont surtout dans le secteur sud, par exemple à Furth[Lequel ?], à Mindelheim ou à Cham dans le Haut-Palatinat.

En 1985, la congrégation comptait 6 600 membres, répartis en 881 maisons.

Le 31 octobre 1996, quatre frères maristes d'origine espagnole furent martyrisés à Nyamirangwe au Zaïre : H. Fernando de la Fuente de la Fuente, H. Miguel Ángel Isla Lucio, H. Servando Mayor García, et H. Julio Rodríguez Jorge.

Le Frère Bernard (dans le siècle Placido Fabrega Julia) né en Espagne en 1889, et assassiné le 6 octobre 1934, dans la province de Valence, sera béatifié par Benoît XVI le 28 octobre 2007 à Rome.

Le Frère Henri Vergès fait partie des dix-neuf martyrs d'Algérie de 1994 à 1996.

Le supérieur général en 2011 est le Catalan Emili Turú, né en 1955.

Fusion[modifier | modifier le code]

Plusieurs congrégations religieuses ont fusionné aves les Frères Maristes :

  • En 1956 Les Frères de Saint Pierre Claver fondés au Nigéria en 1944 par le spiritain Charles Heerey, vicaire apostolique d’Onitsha.

La philosophie mariste[modifier | modifier le code]

  • Les maristes sont empreints d'une philosophie religieuse tournée vers le christianisme basé principalement sur l'articulation de la foi, de la culture et de la vie sous l'optique de Marcellin Champagnat, ayant Marie en modèle d'éducation et d'intercession auprès de Jésus ;
  • Un mariste doit agir à l'intérieur des normes chrétiennes d'éthique et de solidarité, dans ses relations internes et externes ;
  • Il doit croire dans l'institution et dans la force du travail d'équipe, comprenant le résultat d'efficacité et de contribution sociale ;
  • La valorisation des éducateurs maristes laïques, partenaires dans la mission en promouvant la croissance personnelle, professionnelle, mariste par les chants religieux, et en offrant une juste rémunération ;
  • La recherche constante de l'amélioration des services éducatifs, selon la norme mariste d'éducation ;
  • Le travail avec des stratégies à court, à moyen et à long terme qui contribuent à la continuation et à la viabilité de l'institution.

Maristes bien connus[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://fms.it/500.php?a=6b&id=517