Ipoh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ipoh
Hôtel de ville d'Ipoh
Hôtel de ville d'Ipoh
Administration
Pays Drapeau de Malaisie Malaisie
État Perak
Maire Datuk Haji Roshidi Hashim
Démographie
Population 637 000 hab. (2004)
Densité 991 hab./km2
Géographie
Coordonnées 4° 36′ N 101° 04′ E / 4.6, 101.07 ()4° 36′ Nord 101° 04′ Est / 4.6, 101.07 ()  
Altitude 22 m
Superficie 64 300 ha = 643 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Malaisie

Voir sur la carte Malaisie administrative
City locator 14.svg
Ipoh
Liens
Site web Site officiel

Ipoh est une ville de Malaisie et la capitale de l'État de Perak. Elle est située à 175 km au nord de Kuala Lumpur, entre la capitale et Penang. Le nom de la ville provient du malais pokok ipoh, qui est un arbuste. Sa population s'élevait à 637 200 habitants en 2004.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ipoh est située au bord de la Kinta. Elle a connu une expansion après 1845, avec la découverte de gisements de fer. Ce fut une ville champignon. Elle ne s'est jamais remise du déclin minier. Le solde migratoire est fortement négatif, malgré des projets de redéploiement économique.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la ville servit de plaque tournante au réseau d'agents de liaison chinois de la Force 136. Leur leader Lim Bo Seng y fut arrêté par la Kempeitai le 26 mars 1944.

Population[modifier | modifier le code]

La ville a 637 200 habitants (2004) et une aire urbaine de 798 800 (2004).

Curiosités[modifier | modifier le code]

La ville d'Ipoh est ordonnée selon un plan en damier. De nombreuses constructions de l'époque coloniale sont encore visibles. La gare d'Ipoh associe des éléments mauresques et gothiques. L'architecture du passé a été protégée par le déclin économique de la ville, à la différence de Singapour ou de Kuala Lumpur.

Architecture coloniale

Personnalités nées à Ipoh[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

La ville de Ipoh est jumelée avec les villes suivantes:

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sister Cities
  2. Sister City Exchange

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :