Ferrari F2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ferrari F2012

Ferrari F2012

Fernando Alonso sur la F2012 en 2012

Présentation
Équipe Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari
Constructeur Ferrari
Année du modèle 2012
Concepteurs Pat Fry
Nicholas Tombazis
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone et d’aluminium en nid d’abeille
Suspension avant Doubles triangles superposés, tirants et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs Sachs
Suspension arrière Doubles triangles superposés, tirants et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs Sachs
Nom du moteur Ferrari Type 056
Cylindrée 2 400 cm³
Configuration V8 atmosphérique ouvert à 90°, limité à 18 000 tr/min
Orientation du moteur Moteur longitudinal en position arrière
Boîte de vitesses Ferrari, séquentielle à contrôle électro-hydraulique seamless, en position longitudinale
Nombre de rapports 7 + marche arrière, système Quickshift
Système de freinage Disques autoventilés en fibre de carbone et étriers Brembo
Poids 640 kg avec le pilote, les caméras et le lest
Dimensions Longueur : 4 545 mm
Carburant Shell V-Power
Pneumatiques Pirelli PZero montés sur jantes BBS
Histoire en compétition
Pilotes 5. Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso
6. Drapeau du Brésil Felipe Massa
Début Le 18 mars 2012 au GP d’Australie
Courses Victoires Pole Meilleur tour
20 3 2 0
Championnat constructeur 2e avec 400 points
Championnat pilote Fernando Alonso : 2e
Felipe Massa : 7e

Chronologie des modèles (2012)

La Ferrari F2012[1] (initialement nommée Progetto 663) est la monoplace de Formule 1 engagée par la Scuderia Ferrari au championnat du monde de Formule 1 2012. Présentée le 3 février 2012 à Maranello, elle débute la saison de Formule 1 le 18 mars 2012 au Grand Prix d'Australie, pilotée par l’Espagnol Fernando Alonso et le Brésilien Felipe Massa.

Design et technique[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des monoplaces de la saison 2012 (à l'exception notable de la McLaren MP4-27), la F2012 arbore un « nez de gavial » afin de se conformer à la nouvelle réglementation technique qui impose une hauteur maximale du museau de la monoplace, et à l’exigence de maintenir une position de conduite et un centre de gravité le plus bas possible. « Évolution la plus osée », le train avant, comme arrière d'ailleurs, arbore des suspensions à tirants devant permettre un gain de place, un meilleur écoulement du flux d’air vers l’arrière de la monoplace[2] et un centre de gravité abaissé[3].

L’arrière de la monoplace propose quant à lui des formes plus rondes, avec des pontons sculptés afin d’écouler l’air vers l’arrière de la monoplace, tout en présentant de larges renflements sur les flancs dissimulant les échappements. La modification imposée par le règlement 2012 de la position des échappements a naturellement une nette influence sur la conception du train arrière et du diffuseur que la Scuderia avait soigneusement dissimulé derrière un cache lors de sa présentation vidéo[4].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Ferrari F2012 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
2012 Scuderia Ferrari Ferrari V8 Type 056 Pirelli AUS MAL CHI BAH ESP MON CAN EUR GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP COR IND ABU USA BRÉ 400 2e
Fernando Alonso 5e 1re 9e 7e 2e 3e 5e 1re 2e 1re 5e Abd 3e 3e Abd 3e 2e 2e 3e 2e
Felipe Massa Abd 15e 13e 9e 15e 6e 10e 16e 4e 12e 9e 5e 4e 8e 2e 4e 6e 7e 4e 3e

Légende : ici

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gregory Demoen, « Ferrari dévoile sa F2012 », sur toilef1.com,‎ 3 février 2012 (consulté le 3 février 2012)
  2. Yannick Sagorin, « Ferrari contre-attaque », sur Sports.fr,‎ 3 février 2012 (consulté le 3 février 2012)
  3. (en) « Launch Analysis: Ferrari F2012 », sur Scarbsf1's Blog,‎ 23 février 2012 (consulté le 27 février 2012)
  4. Yannick Hedou, « Ferrari dévoile sa F2012 et ses ambitions », sur fan-f1.com,‎ 3 février 2012 (consulté le 3 février 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :