Ferrari 312 T2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ferrari 312T2

Ferrari 312 T2

Clay Regazzoni lors du Grand Prix automobile d'Allemagne 1976.

Présentation
Équipe Scuderia Ferrari SpA SEFAC
Constructeur Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari
Année du modèle 1976
Concepteurs Mauro Forghieri
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en aluminium
Suspension avant Triangles superposés et ressorts, amortisseurs Koni
Suspension arrière Bras, jambes poussées et ressorts, amortisseurs Koni
Nom du moteur Ferrari 015
Cylindrée 2 991 cm³
Configuration V12 à 180° appelé aussi 12 cylindres à plat
Boîte de vitesses Ferrari 015
Nombre de rapports 5 rapports
Type Transversale
Système de freinage Lockheed
Ferodo
Poids 590 kg
Dimensions Empattement : 2560 mm
Voie avant : 1620 mm
Voie arrière : 1560 mm
Carburant Agip, réservoir 190 litres
Pneumatiques Goodyear
Michelin
Histoire en compétition
Pilotes Drapeau de l'Autriche Niki Lauda
Drapeau de la Suisse Clay Regazzoni
Drapeau de l’Argentine Carlos Reutemann
Drapeau du Canada Gilles Villeneuve
Début Grand Prix automobile d'Espagne 1976
Courses Victoires Pole Meilleur tour
32 8 5 10
Championnat constructeur 1976 : champion (83 points)
1977 : champion (95 points)
Championnat pilote 1976 : Lauda : vice-champion
Regazzoni : 5e
1977 : Lauda : champion
Reutemann : 4e

Chronologie des modèles (1976 - 1978)

La Ferrari 312T2 est une monoplace de Formule 1 engagée par la Scuderia Ferrari en Championnat du monde de Formule 1 1976, 1977 et une partie du 1978. Elle est pilotée en 1976 par Niki Lauda et Clay Regazzoni, en 1977 par Niki Lauda et Carlos Reutemann et en 1978 par Gilles Villeneuve et Carlos Reutemann.

Historique[modifier | modifier le code]

Niki Lauda avant son accident lors du GP d'Allemagne 1976.

En 1976, la Scuderia Ferrari devient championne du monde des constructeurs devant McLaren. Lauda termine deuxième devant Jody Scheckter et derrière le champion du monde James Hunt. Clay Regazzoni termine cinquième devant Mario Andretti mais derrière Patrick Depailler. Un drame entache la saison quand Niki Lauda est victime d'un terrible accident lors du Grand Prix automobile d'Allemagne 1976 : il sort de la piste dans un virage et sa voiture prend feu. Il ressort gravement brûlé et, lors du dernier Grand Prix de la saison, au Japon, préfère s'arrêter plutôt que de piloter sous la pluie et laisse échapper le titre de champion du monde des pilotes.

En 1977, Ferrari est à nouveau championne des constructeurs devant Team Lotus. Lauda remporte le titre de champion devant Jody Scheckter, épaulé par Carlos Reutemann qui termine quatrième devant James Hunt et derrière Mario Andretti.

La 312T2 est remplacée par la Ferrari 312 T3 après deux Grands Prix en 1978.