Lotus E20

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lotus E20

Lotus E20

Kimi Raikkonen sur la E20 en 2012

Présentation
Équipe Drapeau du Royaume-Uni Lotus F1 Team
Constructeur Lotus
Année du modèle 2012
Concepteurs James Allison
Tim Densham
Spécifications techniques
Châssis Monocoque composite moulée en fibre de carbone et aluminium en nid d'abeille
Suspension avant Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs
Suspension arrière Doubles triangles superposés, tirants et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs
Nom du moteur Renault RS27-2012
Cylindrée 2 400 cm³
Configuration V8 à 90°, limité à 18 000 tr/min
Orientation du moteur Moteur longitudinal en position centrale
Boîte de vitesses Renault, séquentielle à contrôle électro-hydraulique seamless, en position longitudinale
Nombre de rapports 7 + marche arrière, système Quickshift
Électronique Boîtier électronique standard MES-Microsoft
Système de freinage Disques auto-ventilés et plaquettes en carbone Brembo, étriers AP Racing
Poids 640 kg avec le pilote, les caméras et le lest
Dimensions Longueur : 5 038 mm
Voie avant : 1 450 mm
Voie arrière : 1 400 mm
Carburant Total
Pneumatiques Pirelli PZero montés sur jantes OZ Racing usinées en magnésium
Partenaires Lotus, Boeing R&T, Lada, Trina Solar
Histoire en compétition
Pilotes 9. Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen
10. Drapeau de la France Romain Grosjean
10. Drapeau de la Belgique Jérôme d'Ambrosio
Début Le 18 mars 2012 au GP d’Australie
Courses Victoires Pole Meilleur tour
20 1 0 3
Championnat constructeur 4e avec 303 points
Championnat pilote Kimi Räikkönen : 3e
Romain Grosjean : 8e
Jérôme d'Ambrosio : 23e

Chronologie des modèles (2012)

La Lotus E20[1] est la monoplace de Formule 1 engagée par l’équipe Lotus F1 Team dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 2012. Son nom commémore la 20e monoplace produite dans l'usine d'Enstone où se trouve l'écurie[2]. Elle débute en championnat le 18 mars 2012 au Grand Prix d’Australie, pilotée par le Finlandais Kimi Räikkönen et le Français Romain Grosjean qui fait son retour en F1 après avoir quitté la discipline reine en 2009 au terme d'une saison difficile.

Design et technique[modifier | modifier le code]

La Lotus E20 a profité de la nouvelle soufflerie à échelle 60 % implantée à Enstone pour sa conception[3]. Pour respecter le règlement technique 2012, qui fixe une hauteur maximale du museau à 550 mm du plan de référence, la E20 arbore un nez de gavial[4] comme la plupart des monoplaces de la saison 2012.

Après les premiers essais d'avant-saison à Jerez du 7 au 10 février, l'équipe se présente à la seconde session de tests à Barcelone du 21 au 24 février avec une évolution du châssis précédemment utilisé. Romain Grosjean, après seulement sept tours de piste, informe l'équipe d'un problème de comportement de la monoplace à cause d'un défaut supposé au niveau des attaches de suspension arrière qui oblige l'équipe à quitter le circuit catalan[5],[6].

Après avoir corrigé le défaut, Lotus prend part aux derniers essais d'avant-saison à Barcelone où Romain Grosjean réalise le meilleur temps de la première journée d’essais.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Lotus E20 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
2012 Lotus F1 Team Renault V8 RS27-2012 Pirelli AUS MAL CHI BAH ESP MON CAN EUR GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP COR IND ABU USA BRÉ 303 4e
Kimi Räikkönen 7e 5e 14e 2e 3e 9e 8e 2e 5e 3e 2e 3e 5e 6e 6e 5e 7e 1re 6e 10e
Romain Grosjean Abd Abd 6e 3e 4e Abd 2e Abd 6e 18e 3e Abd 7e 19e* 7e 9e Abd 7e Abd
Jérôme d'Ambrosio 13e

Légende : ici

  • * : le pilote n'a pas terminé la course mais est classé pour avoir parcouru plus de 90 % de la distance de course.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La E20, en hommage à Enstone », sur espnf1.com,‎ 27 janvier 2012 (consulté le 27 janvier 2012)
  2. « La Lotus E20 a démarré pour la première fois », sur fan-f1.com,‎ 27 janvier 2012 (consulté le 27 janvier 2012)
  3. (en) « Lotus E20 », sur Racecar Engineering,‎ 7 février 2012 (consulté le 11 février 2012)
  4. « La Lotus E20 est née », sur fan-f1.com,‎ 5 février 2012 (consulté le 5 février 2012)
  5. « Lotus pense avoir réglé son problème de suspension », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 29 février 2012 (consulté le 29 février 2012)
  6. « Lotus annule sa semaine d'essais à Barcelone », sur fan-f1.com,‎ 22 février 2012 (consulté le 26 février 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :