Grand Prix automobile de Bahreïn 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand Prix de Bahreïn 2012

Tracé de la course

Drapeau Circuit international de Sakhir

Données de la course
Nombre de tours 57
Longueur du circuit 5,412 km
Distance de course 308,238 km
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
h 34 min 10 s 990
(vitesse moyenne : 194,302 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 32 s 422
(vitesse moyenne : 210,807 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 36 s 379
(vitesse moyenne : 202,152 km/h)

Le Grand Prix automobile de Bahreïn 2012 (2012 Formula 1 Gulf Air Bahrain Grand Prix), disputé le 22 avril 2012 sur le circuit international de Sakhir, est la 862e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la huitième édition du Grand Prix de Bahreïn comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la quatrième manche du championnat 2012.

Le pilote allemand Sebastian Vettel, double champion du monde en titre, part en pole position et mène cinquante-cinq des cinquante-sept tours du Grand Prix pour assurer sa première victoire de la saison. Il parvient aussi à réaliser le meilleur tour en course, accomplissant ainsi son quatrième hat-trick en Formule 1. Sur le podium, il est accompagné des deux pilotes Lotus : Kimi Räikkönen y monte pour la première fois depuis son retour à la discipline et Romain Grosjean pour la première fois de sa carrière. Vettel s'empare aussi de la tête du championnat du monde des pilotes avec 53 points, devant Lewis Hamilton (49 points) et Mark Webber (48 points). À l'issue de la course, dix-huit des vingt-quatre pilotes en lice au championnat ont marqué au moins un point.

Chez les constructeurs, Red Bull Racing prend la tête du championnat avec 101 points, profitant de la mauvaise performance de McLaren qui reste toutefois deuxième et compte 92 points. En plus de placer ses deux pilotes sur le podium de l'épreuve, Lotus progresse au championnat, au point d'occuper la troisième place du classement avec 57 points. À la fin du Grand Prix, neuf des douze écuries engagées au championnat ont marqué des points, Caterham, Marussia et HRT n'en ayant pas encore inscrit.

Photo de Sebastian Vettel à Barheïn
Sebastian Vettel remporte à Barheïn sa première victoire de la saison et prend la tête du championnat du monde.

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30[modifier | modifier le code]

Photo de Lewis Hamilton à Barheïn
Lewis Hamilton réalise le meilleur temps de la première session d'essais libres à Bahreïn.
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 33 s 572
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 33 s 877 + 0 s 305
3 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta Force India-Mercedes 1 min 34 s 150 + 0 s 578
4 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 34 s 249 + 0 s 677
5 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 34 s 277 + 0 s 705
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 1 min 34 s 344 + 0 s 772

La température de l'air est de 27 °C, la piste est à 35 °C et le taux d'humidité de 45 % sur le circuit de Sakhir au départ de la première séance d'essais libres du Grand Prix de Bahreïn. Les pilotes s'élancent immédiatement en piste pour boucler un premier tour d'installation sur une piste très sale. Il faut attendre plus de vingt minutes pour que Nico Hülkenberg réalise le premier tour chronométré en 1 min 35 s 544[2],[3],[4].

Ce temps est amélioré par son coéquipier chez Force India, Paul di Resta, qui tourne en 1 min 35 s 194 puis 1 min 34 s 929. Hülkenberg reprend ensuite la tête en 1 min 34 s 859 mais est battu par Romain Grosjean en 1 min 34 s 847. Le coéquipier du Français, Kimi Räikkönen, améliore en 1 min 34 s 609 mais doit laisser la place en tête à Sebastian Vettel (1 min 34 s 311 puis 1 min 33 s 877), au volant de la dernière version de la Red Bull RB8, contrairement à la semaine précédente où il avait choisi l'ancienne version de la monoplace[2],[3],[4].

Alors qu'il reste encore un peu plus d'une demi-heure dans la séance, Lewis Hamilton établit un tour en 1 min 33 s 572 et ne sera pas battu bien que les deux pilotes Force India Paul di Resta et Nico Hülkenberg aient chaussé des pneus tendres en fin de séance pour améliorer leurs performances[2],[3],[4].

À l'issue de la session d'essais, Force India indique qu'elle ne prendra pas part à la seconde séance d'essais libres et que son programme sera raccourci pour permettre aux membres de l'équipe de rentrer plus tôt à leur hôtel. Cette décision fait suite aux événements de mercredi où deux membres de l'équipe ont été témoins de l'explosion d'un cocktail Molotov à proximité de leur véhicule. Afin de protéger les membres de son équipe, Force India prend donc la décision de manquer la majorité de la seconde session d'essais libres mais s'alignera en qualifications et en course[5],[6],[7]. Dans le même temps, Sauber révèle que douze de ses membres ont subi une attaque le jeudi soir : « À 20 h 30, un de nos minibus a quitté le circuit pour rentrer au Novotel de Manama. À 20 h 50, douze de nos mécaniciens qui étaient à bord ont remarqué du feu. Il n'y avait pas de trafic et les mécaniciens ont vu des personnes masquées courir vers eux et leur jeter des cocktails Molotov. Le minibus a pris la voie de droite pour s'échapper. Heureusement personne n'a été blessé. »[8]

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Photo de Mark Webber à Barheïn
Mark Webber réalise le second temps de la deuxième session d'essais libres à Bahreïn.
Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[9]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 32 s 816
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 33 s 262 + 0 s 446
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 33 s 525 + 0 s 709
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 33 s 747 + 0 s 931
5 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 1 min 33 s 862 + 1 s 046
6 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 34 s 246 + 1 s 430

La température ambiante est de 32 °C, la piste est à 40 °C et le taux d'humidité est tombé à 17 % au départ de la deuxième séance d'essais libres. Comme annoncé, Force India décide de ne pas participer à cette séance d'essais, officiellement pour des problèmes logistiques[10]. Narain Karthikeyan, Pastor Maldonado, Charles Pic, Timo Glock, Jean-Éric Vergne, Daniel Ricciardo et Vitaly Petrov s'élancent les premiers en piste et Karthikeyan boucle le premier tour chronométré en 1 min 41 s 710[11],[12],[13].

Maldonado améliore rapidement en 1 min 36 s 518 mais son temps est amélioré par Kamui Kobayashi (1 min 36 s 198) puis par Sergio Pérez, son coéquiper chez Sauber (1 min 35 s 905). Jenson Button passe sous la barre des 1 min 35 s en tournant en 1 min 34 s 500 avant d'être battu par Mark Webber (1 min 34 s 366), Nico Rosberg (1 min 34 s 346) et son coéquipier Michael Schumacher (1 min 34 s 329). Sebastian Vettel passe sous la barre des 1 min 34 s (1 min 33 s 639 puis 1 min 33 s 525) mais Nico Rosberg établit finalement le meilleur tour lancé en 1 min 32 s 816[11],[12],[13].

Troisième séance, le samedi de 11 h à 12 h[modifier | modifier le code]

Photo de Jenson Button à Barheïn
Jenson Button réalise le sixième temps de la dernière session d'essais libres à Bahreïn.
Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[14]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 33 s 254
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 33 s 401 + 0 s 147
3 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 33 s 663 + 0 s 409
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 33 s 782 + 0 s 528
5 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 1 min 33 s 796 + 0 s 542
6 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 33 s 899 + 0 s 645

La température de l'air est de 27 °C et celle de la piste de 39 °C au départ de la troisième séance d'essais libres. Lorsque les pilotes s'élancent dès l'ouverture de la piste pour boucler leur tour d'installation, ils constatent que le vent a ramené une grande quantité de sable sur la piste et il faut attendre une dizaine de minutes pour que Nico Hülkenberg réalise le premier tour de référence en 1 min 36 s 481[15],[16].

Paul di Resta et Hülkenberg, les deux pilotes Force India, tournent beaucoup en début de séance car ils n'ont pas pris part à la session précédente. Paul di Resta prend alors la tête en 1 min 35 s 698 puis 1 min 35 s 384. Les deux pilotes Lotus F1 Team se relaient ensuite en tête de classement : Kimi Räikkönen tourne en 1 min 35 s 239, Romain Grosjean en 1 min 35 s 116, Räikkönen en 1 min 34 s 807 et Grosjean en 1 min 34 s 401. Alors qu'il reste encore une demi-heure, Sebastian Vettel améliore en 1 min 34 s 225[15],[16].

Les pilotes chaussent alors leurs pneus tendres dans la dernière partie de la séance et Daniel Ricciardo boucle un tour en 1 min 34 s 197. Michael Schumacher améliore en 1 min 33 s 796 mais est battu par son coéquipier Nico Rosberg en 1 min 33 s 254. Personne ne parvient à battre ce temps et le pilote allemand devance Vettel, Mark Webber, Lewis Hamilton, Schumacher et Jenson Button[15],[16].

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Session Q1[modifier | modifier le code]

Photo de deux monoplaces Marussia et deux monoplaces HRT à Barheïn
Les deux Marussia et les deux HRT ne passe pas la barre de la Q1.

La température ambiante est de 31 °C, la piste est à 45 °C et le taux d'humidité est de 17 % au départ de la qualification du Grand Prix de Bahreïn. Les Force India et les Marussia F1 Team sont les premières à s'élancer en piste, les autres équipes ne tardant pas à faire de même tandis que les écuries de pointe attendent que les pilotes des petites équipes nettoient la piste du sable déposé par le vent[17],[18],[19].

Paul di Resta réalise le premier tour chronométré en 1 min 43 s 620 mais est immédiatement battu par son coéquipier Nico Hülkenberg qui tourne en 1 min 35 s 970. Kamui Kobayashi prend ensuite la tête en 1 min 35 s 529 avant de laisser la place à Mark Webber, le seul pilote à utiliser des pneus durs avec Romain Grosjean (1 min 35 s 283), Jenson Button (1 min 34 s 792), Fernando Alonso (1 min 34 s 760), Romain Grosjean (1 min 34 s 041), Daniel Ricciardo (1 min 33 s 988) et Sergio Pérez (1 min 33 s 814)[17],[18],[19].

Les sept pilotes éliminés sont Narain Karthikeyan, Pedro de la Rosa, Charles Pic, Timo Glock, Vitaly Petrov, Jean-Éric Vergne et Michael Schumacher qui a eu un problème avec son aileron arrière mobile[17],[18],[19].

Session Q2[modifier | modifier le code]

Photo de Paul di Resta à Barheïn
Paul di Resta se qualifie in extremis pour la session Q3.

Les pilotes se relancent dès l'ouverture de la piste, tous chaussés en pneus tendres et, à nouveau, Paul di Resta réalise le premier tour chronométré en 1 min 35 s 677 et est immédiatement battu par son coéquipier Nico Hülkenberg qui tourne en 1 min 35 s 325. Felipe Massa améliore en 1 min 34 s 861 mais doit s'incliner face à Sergio Pérez qui ne met que 1 min 34 s 257[18],[19],[20].

Kimi Räikkönen prend temporairement la tête avec un tour bouclé en 1 min 33 s 789 et laisse la tête à Lewis Hamilton (1 min 33 s 209). À partir de ce moment, seuls les pilotes menacés par une élimination remontent en piste tandis que les cinq premiers du classement (Hamilton, Nico Rosberg, Mark Webber, Jenson Button et Räikkönen), restent dans leur stand[18],[19],[20].

Les sept pilotes éliminés sont Pastor Maldonado, Heikki Kovalainen, Bruno Senna, Felipe Massa, Nico Hülkenberg, Kamui Kobayashi et Räikkönen qui perd sa dixième position au profit de Paul di Resta mais économise un train de pneus tendres neufs pour la course[18],[19],[20].

Session Q3[modifier | modifier le code]

Photo de Fernando Alonso à Barheïn
Fernando Alonso réalise le neuvième temps des qualifications.

Sebastian Vettel, Mark Webber, Jenson Button, Lewis Hamilton et Fernando Alonso sont les premiers pilotes en piste et Hamilton réalise le premier tour lancé en 1 min 32 s 671. Nico Rosberg, Romain Grosjean, Paul di Resta, Sergio Pérez et Daniel Ricciardo s'élancent à seulement trois minutes de la fin de la session pour une seule tentative alors que les cinq autres peuvent tenter de prendre une seconde fois la piste en cas de nécessité[18],[19],[21].

Dans les derniers instants de la séance, tous les pilotes sont en piste, sauf Alonso et di Resta. Webber réalise le meilleur temps en 1 min 32 s 637 mais son coéquipier Vettel améliore en 1 min 32 s 422, et obtient ainsi sa première pole position de la saison. Vettel devance Hamilton, Webber, Button, Rosberg, Ricciardo, Grosjean, Pérez, Alonso et di Resta, ces deux derniers n'ayant finalement pas pris part à la session pour économiser un train de pneus pour la course[18],[19],[21].

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[22]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel SREC Red Bull-Renault 1 min 34 s 308 1 min 33 s 527 1 min 32 s 422
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 1 min 34 s 813 1 min 33 s 209 1 min 32 s 520
3 Drapeau de l'Australie Mark Webber SREC Red Bull-Renault 1 min 34 s 015 1 min 33 s 311 1 min 32 s 637
4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button SREC McLaren-Mercedes 1 min 34 s 792 1 min 33 s 416 1 min 32 s 711
5 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg SREC Mercedes 1 min 34 s 588 1 min 33 s 219 1 min 32 s 821
6 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo SREC Toro Rosso-Ferrari 1 min 33 s 988 1 min 33 s 556 1 min 32 s 912
7 Drapeau de la France Romain Grosjean SREC Lotus-Renault 1 min 34 s 041 1 min 33 s 246 1 min 33 s 008
8 Drapeau du Mexique Sergio Pérez SREC Sauber-Ferrari 1 min 33 s 814 1 min 33 s 660 1 min 33 s 394
9 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Ferrari 1 min 34 s 760 1 min 33 s 403 Pas de temps
10 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta SREC Force India-Mercedes 1 min 34 s 624 1 min 33 s 510 Pas de temps
11 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Lotus-Renault 1 min 34 s 552 1 min 33 s 789
12 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi SREC Sauber-Ferrari 1 min 34 s 131 1 min 33 s 806
13 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg SREC Force India-Mercedes 1 min 34 s 601 1 min 33 s 807
14 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 1 min 34 s 372 1 min 33 s 912
15 Drapeau du Brésil Bruno Senna SREC Williams-Renault 1 min 34 s 466 1 min 34 s 017
16 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC Caterham-Renault 1 min 34 s 852 1 min 36 s 132
17 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado SREC Williams-Renault 1 min 34 s 639 Pas de temps
18 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher SREC Mercedes 1 min 34 s 865
19 Drapeau de la France Jean-Éric Vergne SREC Toro Rosso-Ferrari 1 min 35 s 014
20 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov SREC Caterham-Renault 1 min 35 s 823
21 Drapeau de la France Charles Pic Marussia-Cosworth 1 min 37 s 683
22 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa HRT-Cosworth 1 min 37 s 883
23 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Marussia-Cosworth 1 min 37 s 905
24 Drapeau de l'Inde Narain Karthikeyan HRT-Cosworth 1 min 38 s 314
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 40 s 380 (107 % de 1 min 33 s 814)
  • Pastor Maldonado, auteur du dix-septième temps des qualifications, est rétrogradé de cinq places sur la grille de départ à la suite d'un changement de boîte de vitesses avant la première séance d'essais libres. Il s'élance de la vingt et unième position sur la grille de départ.
  • Michael Schumacher, auteur du dix-huitième temps des qualifications, est rétrogradé de cinq places pour sur la grille de départ à la suite d'un changement de boîte de vitesses après la séance de qualifications. Il s'élance de la vingt-deuxième position sur la grille.
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix de Bahreïn 2012
La grille de qualification du Grand Prix de Bahreïn 2012.
Schéma de la grille de départ du Grand Prix de Bahreïn 2012
La grille de départ du Grand Prix de Bahreïn 2012.

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Photo de manifestants anti-Grand Prix à Barheïn
Le Grand Prix s'est déroulé dans une atmosphère de protestation à Bahreïn.
Photo du départ du Grand Prix de Barheïn
Le départ du Grand Prix de Barheïn.
Photo de Sebastian Vettel sur le podium à Barheïn
Sebastian Vettel remporte à Barheïn sa première victoire de la saison et prend la tête du championnat du monde.

Il fait 27 °C dans l'air, 32 °C sur la piste et le taux d'humidité est de 36 % à l'extinction des feux. Sebastian Vettel conserve l'avantage procuré par sa pole position et s'engouffre en tête dans le premier virage. Il devance Lewis Hamilton, Mark Webber, Romain Grosjean, Fernando Alonso, Jenson Button, Kimi Räikkönen, Felipe Massa et Nico Rosberg. Romain Grosjean dépasse Mark Webber dès le troisième tour et, peu après, son coéquipier Räikkönen prend l'avantage sur Massa pour le gain de la huitième place. Quelques instants plus tard, Grosjean réalise le meilleur tour en course, s'attaque à Hamilton et le dépasse pour pointer désormais à la deuxième place derrière Vettel tandis que Räikkönen remonte dans le classement en dépassant Jenson Button et Fernando Alonso[23],[24],[25].

Button s'arrête changer ses pneus au neuvième tour, Hamilton, Webber et Alonso au dixième, Grosjean au tour suivant, Vettel au douzième, Paul di Resta et Kamui Kobayashi au quinzième. Lewis Hamilton rencontre un souci au stand avec sa roue arrière gauche et perd beaucoup de temps. De retour en piste, il se retrouve aux prises avec Rosberg qui le tasse vers la droite, et sort largement de la piste pour le dépasser. Tous les pilotes aux avant-postes sont désormais chaussés de pneus durs sauf Raïkkönen qui a économisé un train de gommes tendres durant les essais qualificatifs[23],[24],[25].

Ainsi chaussé, le Finlandais fausse compagnie à Webber pour le gain de la troisième place et revient sur son équipier. Les deux Lotus remontent rapidement sur Sebastian Vettel, toujours en tête de la course. Après dix-huit tours, Vettel devance Grosjean, Raïkkönen, Webber, Button, Hamilton, Alonso, Rosberg, Massa et Pérez. Au vingt-troisième tour, Räikkönen est revenu à une demi-seconde de son coéquipier tandis que Massa et Button rentrent de nouveau changer leurs pneus[23],[24],[25].

Quelques secondes plus tard, Räikkönen tire profit de ses pneus tendres en prenant l'avantage sur Grosjean, qui est en pneus durs. Webber, Hamilton, Alonso et Rosberg s'arrêtent au vingt-quatrième tour, Räikkönen au suivant. Rosberg réédite sa manœuvre entreprise plus tôt à l'encontre d'Hamilton en poussant Alonso vers l'extérieur de la piste. Vettel et Grosjean rentrent au stand au vingt-cinquième tour tandis que Pastor Maldonado part en tête-à-queue, crève, et doit rentrer au stand au ralenti. Après ce second changement de pneus, Räikkönen, désormais en pneus durs, revient sur Vettel en pneus tendres. L'écart n'est que de deux secondes au vingt-huitième tour mais l'Allemand réagit et réalise le meilleur tour en course. Au trentième tour, Vettel devance Räikkönen, Grosjean, Webber, di Resta, Button, Kobayashi, Rosberg, Alonso et Massa[23],[24],[25].

L'écart se stabilise entre les deux hommes de tête alors que Romain Grosjean, troisième, est à moins de dix secondes. Raïkkönen revient peu à peu sur Vettel au point de pouvoir activer son aileron arrière mobile pour tenter de le dépasser. L'Allemand connaît des ennuis avec son SREC alors qu'il est sous la menace de Raïkkönen depuis plusieurs tours. Cette lutte en tête fait les affaires de Grosjean qui leur reprend trois secondes. Vettel et Raïkkönen rentrent aux stands au même moment pour effectuer leur dernier changement de pneus. Les positions restent inchangées et les deux hommes repartent tous deux en pneus durs. Rapidement, Vettel se constitue un matelas de trois secondes d'avance sur Raïkkönen. Suivent Grosjean, Webber, di Resta (qui ne s'est arrêté qu'à deux reprises), Rosberg, Button, Alonso, Hamilton et Massa[23],[24],[25].

À cinq tours du but, Rosberg prend l'avantage sur di Resta pour le gain de la sixième place. À trois tours de l'arrivée, Jenson Button attaque à son tour di Resta mais doit rentrer au stand, victime d'une crevaison lente. Il ressort en pneus tendres, réalise le meilleur tour en course, puis rentre à nouveau au stand au ralenti pour abandonner, victime d'un problème de différentiel, ce qui permet à Michael Schumacher d'entrer dans les points. Vettel réalise un hat-trick et Lotus F1 Team place ses deux monoplaces sur le podium, avec Raïkkönen second et Grosjean troisième. Webber termine quatrième devant Rosberg, di Resta, Alonso, Hamilton, Massa et Schumacher[23],[24],[25].

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[26]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel SREC Red Bull-Renault 57 1 h 35 min 10 s 990 (194,301 km/h) 1 25
2 9 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Lotus-Renault 57 + 3 s 333 11 18
3 10 Drapeau de la France Romain Grosjean SREC Lotus-Renault 57 + 10 s 194 7 15
4 2 Drapeau de l'Australie Mark Webber SREC Red Bull-Renault 57 + 38 s 788 3 12
5 8 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg SREC Mercedes 57 + 55 s 460 5 10
6 11 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta SREC Force India-Mercedes 57 + 57 s 543 10 8
7 5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Ferrari 57 + 57 s 803 9 6
8 4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 57 + 58 s 984 2 4
9 6 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 57 + 1 min 04 s 999 14 2
10 7 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher SREC Mercedes 56 + 1 min 11 s 490 22 1
11 15 Drapeau du Mexique Sergio Pérez SREC Sauber-Ferrari 56 + 1 min 12 s 702 8
12 12 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg SREC Force India-Mercedes 57 + 1 min 16 s 539 13
13 14 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi SREC Sauber-Ferrari 57 + 1 min 30 s 334 12
14 17 Drapeau de la France Jean-Éric Vergne SREC Toro Rosso-Ferrari 57 + 1 min 33 s 723 17
15 16 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo SREC Toro Rosso-Ferrari 56 + 1 tour 6
16 21 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Caterham-Renault 56 + 1 tour 18
17 20 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Caterham-Renault 56 + 1 tour 16
18 3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button SREC McLaren-Mercedes 55 Différentiel 4
19 24 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Marussia-Cosworth 55 + 2 tours 23
20 22 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa HRT-Cosworth 55 + 2 tours 20
21 23 Drapeau de l'Inde Narain Karthikeyan HRT-Cosworth 55 + 2 tours 24
22 19 Drapeau du Brésil Bruno Senna SREC Williams-Renault 54 Freins 15
Abd. 18 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado SREC Williams-Renault 25 Crevaison 21
Abd. 25 Drapeau de la France Charles Pic Marussia-Cosworth 21 Moteur 19

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Sebastian Vettel décroche la trente-et-unième pole position de sa carrière, sa deuxième sur le circuit de Sakhir et sa première de la saison. Il réalise le dixième meilleur tour en course de sa carrière, son premier sur ce tracé et son premier de la saison. La combinaison de sa pole position, sa victoire et son meilleur tour en course lui permettent de signer le quatrième hat-trick de sa carrière, son premier à Bahreïn et son premier de la saison.

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Parti en pole position, Sebastian Vettel mène la course de bout en bout. Il ne cède la tête que deux tours à l'occasion de ses arrêts au stand, la première fois à Paul di Resta et la deuxième à Romain Grosjean, les deux jeunes pilotes menant une course de Formule 1 pour la première fois de leur carrière[29].

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[30]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 53
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 49
3 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 48
4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 43
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 43
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 35
7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Lotus-Renault 34
8 Drapeau de la France Romain Grosjean Lotus-Renault 23
9 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Sauber-Ferrari 22
10 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta Force India-Mercedes 15
11 Drapeau du Brésil Bruno Senna Williams-Renault 14
12 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi Sauber-Ferrari 9
13 Drapeau de la France Jean-Éric Vergne Toro Rosso-Ferrari 4
14 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado Williams-Renault 4
15 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Toro Rosso-Ferrari 2
16 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 2
17 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 2
18 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 2
Constructeurs[31]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 101
2 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 92
3 Drapeau du Royaume-Uni Lotus-Renault 57
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 45
5 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 37
6 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 31
7 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Renault 18
8 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 17
9 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 6

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Bahreïn 2012 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Kimi Räikkönen passe la barre des 600 points inscrits en championnat du monde (613 points)[41].
  • Emanuele Pirro (37 Grands Prix entre 1989 et 1991 et 3 points ; quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans) est nommé conseiller des commissaires de course.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One Administration, « 2012 FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX Practice 1 », sur formula1.com (consulté le 20 avril 2012)
  2. a, b et c Daniel Thys, « F1 - Libres 1 : Hamilton pointe en tête à Bahreïn », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 20 avril 2012 (consulté le 20 avril 2012)
  3. a, b et c Julien Delfosse, « http://www.toilef1.com/EL1-Hamilton-donne-le-ton-a.html », sur toilef1.com,‎ 20 avril 2012 (consulté le 20 avril 2012)
  4. a, b et c (en) Formula One Administration, « Practice One - Hamilton leads Vettel in Bahrain », sur formula1.com (consulté le 20 avril 2012)
  5. Daniel Thys, « F1 - Force India absent de la séance de cet après-midi », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 20 avril 2012 (consulté le 20 avril 2012)
  6. Julien Delfosse, « Force India pourrait faire l’impasse sur les EL2 », sur toilef1.com,‎ 20 avril 2012 (consulté le 20 avril 2012)
  7. Guillaume Navarro, « Force India zappe les EL2 par souci de sécurité », sur toilef1.com,‎ 20 avril 2012 (consulté le 20 avril 2012)
  8. Olivier Ferret, « F1 - Le Prince de Bahreïn ne compte pas annuler sa course », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 20 avril 2012 (consulté le 20 avril 2012)
  9. (en) Formula One Administration, « 2012 FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX Practice 2 », sur formula1.com (consulté le 20 avril 2012)
  10. (en) Communiqué officiel Force India, « 2012 Bahrain Grand Prix, Free Practice Report », sur forceindiaf1.com (consulté le 20 avril 2012)
  11. a et b Daniel Thys, « F1 - Libres 2 : Rosberg et Mercedes au top », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 20 avril 2012 (consulté le 20 avril 2012)
  12. a et b Julien Delfosse, « EL2 - Rosberg domine à Bahreïn », sur toilef1.com,‎ 20 avril 2012 (consulté le 20 avril 2012)
  13. a et b (en) Formula One Administration, « Practice Two - Rosberg still flying for Mercedes », sur formula1.com (consulté le 20 avril 2012)
  14. (en) Formula One Administration, « 2012 FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX Practice 3 », sur formula1.com (consulté le 21 avril 2012)
  15. a, b et c Daniel Thys, « F1 - Libres 3 : Rosberg confirme en tête du classement », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 21 avril 2012 (consulté le 21 avril 2012)
  16. a, b et c Julien Delfosse, « EL3 : Rosberg reste en tête avant les qualifications », sur toilef1.com,‎ 21 avril 2012 (consulté le 21 avril 2012)
  17. a, b et c Daniel Thys, « F1 - Vettel arrache la pole position à Bahreïn - Q1 - 20 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 21 avril 2012 (consulté le 27 avril 2012)
  18. a, b, c, d, e, f, g et h Thomas Criqui, « Qualifs : La première de l'année pour Vettel », sur toilef1.com,‎ 21 avril 2012 (consulté le 27 avril 2012)
  19. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Formula One Management, « Qualifying - resurgent Vettel takes Sakhir pole », sur formula1.com,‎ 21 avril 2012 (consulté le 27 avril 2012)
  20. a, b et c Daniel Thys, « F1 - Vettel arrache la pole position à Bahreïn - Q2 - 15 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 21 avril 2012 (consulté le 27 avril 2012)
  21. a et b Daniel Thys, « F1 - Vettel arrache la pole position à Bahreïn - Q3 - 10 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 21 avril 2012 (consulté le 27 avril 2012)
  22. (en) Formula One Administration, « 2012 FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX Qualifying », sur formula1.com (consulté le 21 avril 2011)
  23. a, b, c, d, e et f Daniel Thys, « F1 - Vettel remporte la victoire à Bahreïn », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 27 avril 2012)
  24. a, b, c, d, e et f Thomas Criqui, « GP de Bahreïn : Vettel lance sa saison », sur toilef1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 27 avril 2012)
  25. a, b, c, d, e et f (en) Formula One Management, « Race - Vettel holds off Raikkonen for Sakhir win », sur formula1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 27 avril 2012)
  26. (en) Formula One Management, « Formula 1 Bahrain Grand Prix Race », sur formula1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  27. « Bahreïn 2012 Qualification », sur statsf1.com,‎ 21 avril 2012 (consulté le 21 avril 2012)
  28. « Bahreïn 2012 Meilleurs tours », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  29. « Bahreïn 2012 Tours en tête », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  30. « Bahreïn 2012 Championnat Pilotes », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  31. « Bahreïn 2012 Championnat constructeurs », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  32. « Sebastian VETTEL Pole Positions », sur statsf1.com,‎ 21 avril 2012 (consulté le 21 avril 2012)
  33. « Sebastian VETTEL Victoires », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  34. « Sebastian VETTEL Meilleurs tours », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  35. « Statistiques Pilotes Hat trick (pole position, meilleur tour et victoire) VETTEL Sebastian », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  36. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  37. « Renault Victoires », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  38. « Romain GROSJEAN Podiums », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  39. « Paul Di RESTA Tour en tête », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  40. « Romain GROSJEAN Tour en tête », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  41. « Kimi RAIKKONEN Points », sur statsf1.com,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :