Castagniers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Castagniers
Monastère de Castagniers
Monastère de Castagniers
Blason de Castagniers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Arrondissement de Nice
Canton Canton de Levens
Intercommunalité Métropole Nice Côte d'Azur
Maire
Mandat
Jean-François Spinelli
2014-2020
Code postal 06670
Code commune 06034
Démographie
Gentilé Castagnérenques
Population
municipale
1 542 hab. (2011)
Densité 205 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 47′ 32″ N 7° 13′ 56″ E / 43.7922, 7.2322 ()43° 47′ 32″ Nord 7° 13′ 56″ Est / 43.7922, 7.2322 ()  
Altitude Min. 68 m – Max. 881 m
Superficie 7,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

Voir sur la carte administrative des Alpes-Maritimes
City locator 14.svg
Castagniers

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

Voir sur la carte topographique des Alpes-Maritimes
City locator 14.svg
Castagniers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Castagniers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Castagniers
Liens
Site web mairie-castagniers.com

Castagniers est une commune française située dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Castagnérenques.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce petit village de l’arrière pays niçois qui tient son nom d’un châtaignier séculaire qui offrait un abri aux voyageurs, est très étendu. Ce petit territoire se trouve au centre d’un paysage de collines boisées. Il se compose de plusieurs hameaux. Son plus ancien quartier, le Masage, aux rues pavées et passages voûtés date de 1870.

Rose des vents Saint Blaise Saint Blaise Saint Blaise Rose des vents
Le fleuve le Var N Tourrette-Levens
O    Castagniers    E
S
Colomars Aspremont Aspremont

Histoire[modifier | modifier le code]

Castagniers est le fief des Borriglione jusqu’à la Révolution française. En 1874, Castagniers ainsi que la commune de Colomars se détachent d’Aspremont à la demande de la population et deviennent ainsi deux communes indépendantes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1874 1875 Seraphin Cauvin    
1875 1888 Christophe Garidelli    
1888 1900 Vincent Guigo    
1900 1908 Vincent Garidelli    
1908 1921 Louis Bergondi    
1921 1923 Séraphin Pin    
1923 1933 Victor Garidelli    
1933 1935 Séraphin Pin    
1935 1945 Vincent Clericy    
1945 1947 Baptistin Pin    
1947 1948 Vincent Clericy    
1948 1953 Albert Baudino    
1953 1970 Paul Clericy FGDS Député (1967-1968)
1970 1971 Jean Curan    
1971 1975 Albert Bonhomme    
1975 1977 Henri Michaud    
1977 1983 Jean-François Spinelli    
1983 1989 Jean-François Spinelli    
1989 1995 Jean-François Spinelli    
mars 2001 2008[1] Jean-François Spinelli DVD[2]  
2008 en cours Jean-François Spinelli DVD  

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 542 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1876. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
461 645 518 543 504 388 392 418 341
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
372 450 508 350 401 692 820 958 1 076
1990 1999 2006 2008 2011 - - - -
1 229 1 359 1 478 1 511 1 542 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

Promotions village Moulins Total
1976 - 1977 23 40 63
1977 - 1978 23 37 60
1978 - 1979 29 39 68
1979 - 1980 29 35 64
1980 - 1981 21 36 57
1981 - 1982 21 38 59
1982 - 1983 22 41 63
1983 - 1984 21 69 90
1984 - 1985 16 70 86
1985 - 1986 16 71 87
1986 - 1987 17 69 86
1987 - 1988 22 72 94
1988 - 1989 38 70 108
1989 - 1990 43 67 110
1990 - 1991 50 69 119
1991 - 1992 43 68 111
1992 - 1993 56 70 126
1993 - 1994 57 66 123
1994 - 1995 67 57 124
1995 - 1996 67 65 132
1996 - 1997 67 60 127
1997 - 1998 66 64 130
1998 - 1999 69 64 133
1999 - 2000 80 59 139
2000 - 2001 76 61 137
2001 - 2002 78 61 139
2002 - 2003 65 55 120
2003 - 2004 67 53 120
2004 - 2005 77 62 139
2005 - 2006 76 63 139
2006 - 2007 73 65 138

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le moulin à huile qui fonctionne toujours comme à l'ancien temps même s'il s'est un peu modernisé depuis. Il est entretenu par la famille Spinelli.

L'abbaye Notre Dame de la Paix de Castagniers, a été fondée en 1865. La communauté de moniales de l'abbaye de Lérins a été transférée à Castagniers en 1930. Le monastère a été érigé en abbaye en 1962. Possibilité d'acheter des produits artisanaux.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Castagniers Blason D’argent au châtaignier arraché de sinople, fruité d’or et chargé sur le fût d’une coquille du même.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la préfecture des Alpes-Maritimes, consulté le 20 juin 2008
  2. Annuaire des maires des communes des Alpes-Maritimes, EIP, 2006-2007, p. 34 (ISBN 9782352581055) [lire en ligne]
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011