Boyhood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Boyhood

Réalisation Richard Linklater
Scénario Richard Linklater
Acteurs principaux
Sociétés de production Detour Filmproduction
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Chronique familiale
Sortie 2014
Durée 166 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Boyhood est un film américain écrit et réalisé par Richard Linklater, sorti en 2014. Il a la particularité d'avoir été filmé par intermittence sur une période de douze ans ; le tournage a débuté au cours de l'été 2002 à Houston (Texas) pour se terminer en octobre 2013, le tout avec les mêmes acteurs. Il raconte l'enfance puis l'adolescence d'un jeune garçon élevé par ses parents divorcés.

Présenté pour la première fois au festival du film de Sundance 2014, il remporte l'Ours d'argent du meilleur réalisateur au festival international de Berlin 2014. Au cours de sa présentation au festival international du film de Saint-Sébastien 2014, il remporte également le Grand prix de la FIPRESCI du meilleur film de l'année.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film fait la chronique de l'enfance puis de l'adolescence de Mason, de ses six ans jusqu'à sa majorité, abordant notamment la relation qu'il a avec ses parents divorcés.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Pendant l'été 2002, le réalisateur et scénariste Richard Linklater annonce qu'il débute le tournage d'un film sans titre dans sa ville d'origine, Austin (Texas). Il explique qu'il a longtemps voulu raconter l'histoire d'une relation parent-enfant qui suit l'enfant sur une longue période, de son enfance à son entrée à l'université. Les enfants changent tellement qu'il est impossible de couvrir intégralement cette époque. Linklater engage le jeune acteur Ellar Coltrane, âgé de 7 ans en 2002, pour jouer le personnage principal de son film, rôle qu'il continuera à endosser pendant les douze ans du tournage.

L'acteur Ethan Hawke a déjà travaillé avec Linklater sur la trilogie Before (Before Sunrise, Before Sunset, Before Midnight), tournée entre 1995 et 2012, sur une période de dix-huit ans, avec neuf ans d'écart entre chaque film. Il explique à propos du film qu'il « a une portée Tolstoï-esque. Je pensais que la série Before était la chose la plus unique à laquelle j'aurais pris part, mais Rick m'a engagé dans quelque chose d'encore plus étrange. Je tourne une scène avec un gamin de 7 ans qui demande pourquoi les ratons-laveurs meurent, puis à 12 ans, il parle de jeux vidéo, et à 17, il me questionne à propos des filles. De la part du même acteur - tout en regardant sa voix et son corps évoluer -, c'est un peu comme une succession de photographies de l'être humain. »

Accueil[modifier | modifier le code]

Avant sa sortie en salles, le film est d'emblée extrêmement bien accueilli par la critique après avoir été projeté dans plusieurs festivals, dont Berlin, Sundance et SXSW. L'agrégateur de critiques Rotten Tomatoes affiche le rare score de 100 % de critiques positives, avec une moyenne de 9,4/10 pour plus de cent critiques, ce qui lui vaut le label « Certified Fresh » et le consensus suivant : « Épique dans sa dimension technique et intime à en couper le souffle d'un point de vue narratif, Boyhood est en fait une vaste étude de la condition humaine »[1],[2]. Metacritic lui donne la note de 100 sur 100 d'après 49 critiques[3].

The Guardian écrit que le film est « purement ravissant, un drame minutieux sur le passage à l'âge adulte d'un jeune garçon, alors que nous voyons le petit Ellar Coltrane grandir à l'écran. La maîtrise de Linklater tourne chaque intervalle en une petite épiphanie. Il réussit à faire apparaître une désinvolte étude de la vie[4]. » Plusieurs critiques le considèrent comme l'un des meilleurs films de l'année 2014[5] et l'un des grands films de la décennie[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Epic in technical scale but breathlessly intimate in narrative scope, Boyhood is a sprawling investigation of the human condition.
  2. (en) « Boyhood », Rotten Tomatoes (consulté le 14 juillet 2014)
  3. (en) « Boyhood », Metacritic (consulté le 19 août 2014)
  4. (en) Xan Brooks, « Here's the trailer for Richard Linklater's film Boyhood – you really don't want to see it », The Guardian,‎ 25 avril 2014 (consulté le 26 avril 2014)
  5. (en) Peter Travers, « The Best and Worst Movies of 2014 So Far », Rolling Stone (consulté le 14 juillet 2014)
  6. (en) Peter Bradshaw, « Boyhood review – one of the great films of the decade », The Guardian,‎ 10 juillet 2014 (consulté le 14 juillet 2014)
  7. (en) « FIPRESCI Grand Prix », sur San Sebastian Film Festival (consulté le 23 septembre 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]