Anne des mille jours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anne des mille jours

Description de cette image, également commentée ci-après

Geneviève Bujold

Titre original Anne of the Thousand Days
Réalisation Charles Jarrott
Scénario Bridget Boland
John Hale
Richard Sokolove
d'après Maxwell Anderson
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Film historique
Drame

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Anne des mille jours (Anne of the Thousand Days) est un film britannique de Charles Jarrott, sorti en 1969.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Roi depuis près de vingt ans, Henri VIII d'Angleterre, marié à Catherine d'Aragon qui ne lui a donné qu'une fille, se console auprès de maîtresses occasionnelles. Au cours d'une fête, il fait la connaissance d'une dame de compagnie de sa femme, Anne Boleyn, fille de Thomas Boleyn et sœur d'une de ses anciennes maîtresses. Le roi tombe sous le charme et demande alors à son chancelier, le cardinal Wolsey, de faire le nécessaire.

Wolsey se rend donc chez Thomas Boleyn qui ne peut qu'acquiescer à la demande royale. Anne, fiancée à un jeune duc, refuse cependant de devenir la concubine du souverain. Celui-ci casse les fiançailles et commence une cour assidue qui devient de plus en plus pressante. Anne finit par lui déclarer qu'elle ne se donnera à lui que si elle devient sa légitime épouse.

Wolsey part donc pour Rome demander le divorce de son souverain mais, le pape, prisonnier de Charles Quint, empereur germanique et roi d'Espagne, neveu de Catherine d'Aragon, n'ose pas le prononcer. Déçu par Wolsey, Henri VIII le démet de son poste. Son nouveau conseiller, Thomas Cromwell, lui propose alors de devenir chef de l'Église d'Angleterre, ce qui lui permettra de prononcer lui-même son divorce. Henri VIII se sépare donc de l'Église catholique, se mettant à dos une partie de ses sujets.

Le roi épouse donc Anne Boleyn qui avait fini par lui faire l'amour peu de temps auparavant. Elle tombe enceinte mais donne naissance à une fille, la future Elizabeth Ire. Obsédé par son désir d'avoir un héritier mâle, Henri commence à se désintéresser de sa femme et regarde une autre dame de compagnie. Anne retombe cependant enceinte mais donne naissance à un fils mort-né.

Henri VIII est cette fois bien décidé à divorcer de nouveau mais Thomas Cromwell lui conseille une autre solution. Anne est bientôt arrêtée et emmenée à la Tour de Londres. Accusée d'adultère avec un ancien ménestrel et d'autres courtisans ainsi que d'inceste avec son frère, elle passe en procès mais les actes d'accusation paraissent vite peu crédibles. Le roi va la trouver à la Tour de Londres et tente de la persuader d'accepter un divorce mais la reine refuse. Il finit par signer son acte d'exécution. Anne Boleyn est décapitée. Pendant ce temps, la petite Elizabeth s'exerce à marcher comme une princesse dans une des allées du palais.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Le scénario du film est basé sur la pièce de théâtre de Maxwell Anderson Ann of the Thousand Days qui a été produite à Broadway du 8 décembre 1948 au 8 octobre 1949 avec en tout 288 représentations.

Casting[modifier | modifier le code]

Le rôle d'Anne Boleyn a d'abord été proposé à Olivia Hussey qui l'a refusé à cause de problèmes personnels. Le rôle a ensuite été offert à Faye Dunaway qui l'a refusé elle-aussi. Auusi l'actrice Claude Jade faisait un voyage à Londres pour rencontrer Richard Burton. L'actrice jouant le rôle de la courtisane dérangeant Catherine d'Aragon en prières est Elizabeth Taylor, non créditée dans le générique. Kate Burton, la fille de Richard Burton qui avait 12 ans à l'époque a un petit rôle dans le film.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Les scènes intérieures ont été tournées à Pinewood Studios à Iver Heath dans le Buckinghamshire. Les scènes de chasse ont été tournées dans Richmond Park dans le Surrey, le plus grand parc de la banlieue londonienne. Les Jardins Tudor sont ceux de Penshurst Place à Penshurst. Le château de Thomas Boleyn est celui le château d'Hever. Les scènes ayant rapport avec le palais de Greenwich ont été tournées au Musée national maritime de Londres qui était à l'époque le Royal Naval College.

Récompenses[modifier | modifier le code]

prix reçus
Oscars 1970 : Oscar des meilleurs costumes à Margaret Furse ;
Golden Globes 1970
Prix de la mise en scène, à Charles Jarrott ;
Prix du meilleur film dramatique ;
Prix de la meilleure actrice dans un film dramatique, à Geneviève Bujold ;
Prix du meilleur scénario, à John Hale, Bridget Boland et Richard Sokolove.
nominations
Oscars 1970 :
Nomination à l'Oscar du meilleur acteur, de Richard Burton ;
Nomination à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, d'Anthony Quayle ;
Nomination à l'Oscar de la meilleure actrice, de Geneviève Bujold ;
Nomination à l'Oscar des meilleurs décors, de Maurice Carter, Lionel Couch et Patrick McLoughlin ;
Nomination à l'Oscar de la meilleure photographie, d'Arthur Ibbetson ;
Nomination à l'Oscar de la meilleure musique d'un film non musical, de Georges Delerue
Nomination à l'Oscar du meilleur film, de Hal B. Wallis ;
Nomination à l'Oscar du meilleur son, de John Aldred ;
Nomination à l'Oscar du meilleur scénario d'adaptation, de John Hale, Bridget Boland et Richard Sokolove ;
American Cinema Editors (États-Unis) 1970, nomination pour le meilleur montage, de Richard Marden ;
BAFTA 1971 :
Nomination pour le prix de la meilleure direction artistique de Maurice Carter ;
Nomination pour le prix des meilleurs costumes de Margaret Furse ;
Golden Globes 1970
Nomination pour le prix du meilleur acteur, de Richard Burton ;
Nomination pour le prix de la meilleure musique originale, de Georges Delerue ;
Nomination pour le prix du meilleur acteur dans un second rôle, d'Anthony Quayle ;
Writers Guild of America, 1970, nomination pour le meilleur scénario d'adaptation, de John Hale et Bridget Boland.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]