La Somme de toutes les peurs (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Somme de toutes les peurs

Titre original The Sum of All Fears
Réalisation Phil Alden Robinson
Scénario Paul Attanasio
Daniel Pyne
Sociétés de production Paramount Pictures
Mace Neufeld Productions
MFP Munich Film Partners GmbH & Company I. Produktions KG
S.O.A.F. Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Sortie 2002
Durée 124 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Somme de toutes les peurs (The Sum of All Fears) est un film américain réalisé par Phil Alden Robinson, sorti en 2002. C'est l'adaptation cinématographique du roman éponyme de Tom Clancy paru en 1992.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un A-4 Skyhawk israélien armé d'une bombe nucléaire est abattu par un missile SAM syrien pendant la guerre du Kippour en 1973.

29 ans plus tard, au sein d'un exercice d'alerte à l'installation présidentielle de secours de Mount Weather (Virginie) mettant en scène le Président des États-Unis et ses principaux conseillers politiques et militaires. Le Directeur de la CIA (William Cabot) et le Président (Robert Fowler) finalisent avant de remonter dans la limousine présidentielle les modalités de la visite officielle en Russie du directeur de la CIA concernant le désarmement.

Le Président russe, apparemment porté sur la boisson meurt d'une crise cardiaque et est rapidement remplacé par Nemerov un homme relativement inconnu de la sphère politique. Il n'en fallait pas moins pour faire renaître les vieilles craintes de la Guerre froide chez les Américains. La CIA soupçonne les Russes de préparer clandestinement des armes nucléaires.

Jack Ryan (Ben Affleck) est appelé auprès du directeur de la CIA, William Cabot, afin de faire la lumière sur les évènements. Il a besoin de conseils et Jack, travailleur dévoué, est l'homme qu'il lui faut. Mais avant même que l'enquête ne débute, une terrible tragédie survient : à Grozny, capitale tchétchène, la population a été anéantie au moyen d'armes chimiques.

Maintenant les craintes se sont concrétisées : les Américains accusent ouvertement les Russes de cette attaque gratuite et révoltante. Les tensions grimpent rapidement entre les deux grandes nations, présage d'une guerre imminente.

Pour Jack, les éléments ne collent pas : les Russes n'ont aucun intérêt à avoir recours aux armes chimiques, prohibées par les accords internationaux. Mais sa théorie basée sur le terrorisme n'intéresse personne car les faits sont indéniables pour tous. Jack est convaincu du contraire et doit faire vite pour trouver des preuves tangibles.

Pendant que Ryan et Cabot enquêtent, un groupuscule neo-nazi piloté par de riches hommes d'affaires, met la main sur une bombe nucléaire de l'avion abattu au début du film. Cet engin est reconditionné et implanté dans un distributeur de cigarettes dans un parc de stationnement souterrain qui explose lors d'une rencontre importante de football à Baltimore, visant le président des États-Unis.

Le Président est sain et sauf, mais commotionné. Le directeur Cabot est grièvement blessé et transporté à l'hôpital de campagne dressé par l'armée américaine. Le Président évacué rapidement par hélicoptère par des Marines rejoint en urgence la base aérienne de l'Air Force de Andrews, située en périphérie de Washington et embarque aussitôt à bord d'un E4-B NOAC (National Operations Airborne Center), qui est l'avion spécial du Président américain en cas de crise militaire majeure.

Il s'ensuit une riposte immédiate de l'armée américaine envers les Russes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau du Canada Canada, Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau de la France France, Drapeau : Suisse Suisse romande :

Distribution[modifier | modifier le code]

Différences avec le roman[modifier | modifier le code]

Le scénario du film diffère sur plusieurs points avec le roman originel de Tom Clancy paru en 1992. Dans le commentaire audio du DVD du film, en présence du réalisateur Phil Alden Robinson, Tom Clancy se présente lui-même comme l'auteur du livre que le réalisateur a ignoré.

Dans le roman, les terroristes sont des nationalistes arabes, alors qu'ils sont néofascistes dans le film. Contrairement aux idées reçues, cela n'est pas dû aux attentats du 11 septembre 2001, le tournage du film ayant pris fin en juin 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]