Diocèse de Saint-Jérôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le diocèse de Saint-Jérôme, au Québec, a été érigé le 23 juin 1951, à partir des territoires des diocèses de Mont-Laurier, de Montréal et d'Ottawa. Ce diocèse de rite latin fait partie de la province ecclésiastique de Montréal.

Son évêque est Pierre Morissette, son évêque émérite est Gilles Cazabon, son évêque auxiliaire est Raymond Poisson et son archevêque est Jean-Claude Turcotte. Le siège épiscopal est la cathédrale de Saint-Jérôme. Son saint patron est Jérôme de Stridon. Sa devise diocésaine est « Ta Parole est vie » (He 4,12).

Armoiries du diocèse de Saint-Jérôme

La population catholique est estimée à plus de 390 000 habitants : elle est desservie par 98 prêtres. La superficie de ce diocèse est de 2 156 km². Ses zones pastorales sont au nombre de 6 : Saint-Jérôme, Sainte-Thérèse, Saint-Eustache, Terrebonne, Lachute et Laurentides. Environ soixante paroisses sont incluses dans ces six régions. Il y a près de deux cents religieuses et plus de cent religieux. Au cours des 40 dernières années, le nombre de paroissiens a presque triplé alors que le nombre de prêtres a aussi diminué de trois fois : il y a une crise des vocations, d'où les fusions de paroisses qui sont en cours.

L'homme de clergé le plus connu dans l'histoire de Saint-Jérôme est Antoine Labelle, dit le curé Labelle, qui a fait beaucoup pour amener le chemin de fer dans les pays d'en haut. Le séminaire de Sainte-Thérèse, où a œuvré dans sa jeunesse le cardinal Paul Grégoire, est devenu le collège Lionel-Groulx.

Il est possible qu'à l'avenir, plusieurs diocèses québécois soient fusionnés en un ou deux diocèses comme à l'époque de la Nouvelle-France.

Évêques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]