Sainte-Thérèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Thérèse (homonymie), Sainte Thérèse et Thérèse.
Sainte-Thérèse
Église de Sainte-Thérèse
Église de Sainte-Thérèse
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Laurentides
Comté ou équivalent Thérèse-De Blainville
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Sylvie Surprenant
2013 - 2017
Fondateur
Date de fondation
Louis Marteau
1er juin 1849
Constitution 1916
Démographie
Gentilé Térésien, Térésienne
Population 25 224 hab. (2006)
Densité 2 633 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 00″ N 73° 51′ 00″ O / 45.633338, -73.850005 ()45° 38′ 00″ Nord 73° 51′ 00″ Ouest / 45.633338, -73.850005 ()  
Superficie 958 ha = 9,58 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire Heure de l'Est
Indicatif +1-450
Code géographique 24 73010
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir sur la carte administrative de Montréal
City locator 14.svg
Sainte-Thérèse

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Thérèse

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Thérèse
Liens
Site web http://www.sainte-therese.ca/

Sainte-Thérèse est une ville dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Thérèse-De Blainville au Québec (Canada), située dans la région administrative des Laurentides[1] a environ 30 kilomètres au nord de la ville de Montréal . Elle s’est récemment classée au troisième rang des villes les mieux administrées au Québec.

La ville est nommée en l'honneur de Marie-Thérèse Dugué de Boisbriand (1671-1744)[2]. La paroisse Sainte-Thérèse y est chapeautée par le plus haut clocher du Canada.[3]

Le recensement de 2006 y dénombre 25 224 habitants[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 23 septembre 1683, en reconnaissance de ses services militaires, Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre (gouverneur de la Nouvelle-France) concède la seigneurie des Mille-Îles à Michel-Sidrac Dugué de Boisbriand. L'exploitation de la seigneurie de 9 milles carrés débute en 1714 lorsque Marie-Thérèse Dugué de Boisbriand et son mari Charles Piot de Langloiserie prennent possession de la Seigneurie. En 1715, Langloiserie décède et sa femme, n'ayant pas l'énergie de s'occuper du travail de colonisation des terres, laisse la Seigneurie à l'abandon.

Il faut attendre en 1743 alors que Suzanne de Langloiserie et son mari Jean-Baptiste Céloron de Blainville prennent possession des terres. Le 15 octobre 1789, Marie-Anne Thérèse de Blainville, à qui la Seigneurie de Blainville a été léguée conjointement avec sa sœur Marie-Hypolite de Blainville, inaugure la paroisse Sainte-Thérèse-d'Ávila.

Le 1er juin 1849, le Village de Sainte-Thérèse voit le jour à la suite d'une demande de Louis Marteau, Paul Filiatrault et Joseph-Benjamin Lachaîne au Conseil des paroisses du comté de Terrebonne. Le Village deviendra officiellement une Ville en 1916.

Arts et culture[modifier | modifier le code]

La personnalité dynamique et le leadership régional incontesté en matière d'arts et de culture ont naturellement amené Sainte-Thérèse à retenir le slogan "Ville d'arts et culture".

Sainte-Thérèse dispose d’équipements et d’infrastructures artistiques et culturelles majeurs : une bibliothèque municipale de haut calibre, un réputé programme de niveau collégial en théâtre et en musique du Collège Lionel-Groulx, des écoles à vocation musicale, un festival scolaire des Arts, une galerie d’art, une chorale de réputation internationale, un centre culturel et une importante salle régionale de spectacles fraîchement rénovée.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

  • Musée régional Joseph-Filion
  • Théâtre Lionel-Groulx
  • Maison Lachaîne
  • Centre des arts visuels J. Olindo Gratton
  • Bibliothèque municipale
  • Place du Village
  • Centre culturel et communautaire Thérèse de Blainville
  • L'usine de piano Lesage

Pactes d’amitié[modifier | modifier le code]

En 1987 la ville de Sainte-Thérèse signait un pacte d’amitié avec Annecy (Haute-Savoie, France) et en 1994, avec Lagoa (archipel des Açores, Portugal).

Maires[modifier | modifier le code]

  • Joseph Lonergan 1849-1852)
  • Pierre Labelle (1852-1853)
  • Abraham Dubois (1853-1855)
  • Joseph-Benjamin Lachaîne, Dr (1855-1859)
  • J.-Victor Leguerrier, (1859-1862)
  • François-Xavier Dufaux (1862-1868)
  • J.-Victor Leguerrier, 1868-1880
  •  ? * (1880-1883)
  • Alphonse Constant, (1883-1885)
  • Auguste Séguin, notaire (1885-1890)
  • Édouard-Pépin. Germain, notaire (1899-1894)
  • Samuel Desjardins, Dr (1894-1900)
  • Jean-Baptite Waddell (1900-1900)
  • William Lonergan (1900-1902)
  • Damase Cloutier (1902-1902)
  • Israël Mathieu (1903-1904)
  • J.-Ernest. Desjardins, notaire (1904-1905)
  • John Forget (1905-1906)
  • Wilfrid Desjardins (1905-1907)
  • Théodule Lacroix (1907-1908)
  • Hormisdas Deschambault, Dr 1908-1915
  • Charles-Henri Robillard 1915-1920, 1927-1937
  • Isidore Verschelden (1920-1921)
  • Ovila Hogue (1921-1923)
  • J.-Damien Filiatrault, notaire (1923-1927)
  • J.-Albert Filiatrault (1937-1939)
  • Roméo Marier (1939-1944)
  • Alphée Kimpton (1945-1947)
  • Comtois G.-A., vétérinaire (1947-1949)
  • Filiatrault J.-Albert (1949-1953)
  • Raphaël Gauthier (1953-1959)
  • Eddy Monette, ingénieur (1959-1960)
  • René-A. Robert ingénieur (1960-1975
  • Jean Blanchard, notaire (1975-1987)
  • Élie Fallu, professeur (1987-2005)
  • Marc Laporte, notaire 2005 (interim)
  • Sylvie Surprenant, 2005-2013
  • Marc-André Jacques 2014-

Économie[modifier | modifier le code]

Les camions Peterbilt sont assemblées à Sainte Thérèse à destination de l'ensemble de l'Amérique du Nord.

Le fabricant de camions Paccar y possède depuis 1975 une usine d'assemblage pour ses marques Kenworth et Peterbilt. Les modèles qui sortent des chaînes de montage sont de catégorie 7. Sa capacité de production est de 120 camions par jour. Elle emploie environ 875 travailleurs[5].

Personnalités nées à Sainte-Thérèse[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Sainte-Thérèse », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. Toponymie : Sainte-Thérèse
  3. http://www.vrcamping.com/aventures-en-vr/113-aventure-dans-l-ouest-canadien/925-l-ouest-canadien]
  4. Recensement 2006 : Sainte-Thérèse
  5. Ministère du travail, « Reconnaissance au travail : le cas Paccar », Gouvernement du Québec,‎ 2006 (consulté le 9 septembre 2010)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Mirabel Blainville Rose des vents
N Rosemère
O    Sainte-Thérèse    E
S
Boisbriand