Kim Basinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basinger (homonymie).

Kim Basinger

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Kim Basinger en 1990

Nom de naissance Kimila Ann Basinger
Surnom Kim
Naissance 8 décembre 1953 (61 ans)
Athens, Géorgie, États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Profession Actrice (1976-actuellement)
Ex-mannequin (1969-1975)
Films notables Jamais plus jamais
9 semaines 1/2
Batman
L.A. Confidential
8 Mile

Kimila Ann Basinger, dite Kim Basinger (se prononce en anglais bay/sing/er) beɪsɪŋɡəɹ, est un ancien mannequin devenu actrice américaine de cinéma, née le 8 décembre 1953 à Athens (Géorgie) aux États-Unis. Elle possède son étoile sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.

Elle remporte son premier succès international en interprétant une James Bond girl dans Jamais plus jamais (1983). Le film lui ouvre les portes du cinéma grand public. Elle est nommée au Golden Globe pour son rôle dans Le Meilleur (The Natural, 1984). Sex-symbol des années 1980, elle voit sa carrière s'envoler en 1986 grâce au film 9 semaines 1/2. Ses autres grands succès incluent Boire et Déboires aux côtés de Bruce Willis, Batman (1989) aux côtés de Michael Keaton et Jack Nicholson dont elle est la vedette principale, Sang chaud pour meurtre de sang-froid aux côtés de Richard Gere et Uma Thurman. En 1997, elle joue dans L.A. Confidential aux côtés de Kevin Spacey, Danny DeVito et Guy Pearce qui lui rapporte l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, le Prix de la Meilleure actrice dans un second rôle aux Screen Actors Guild Award et un SEFCA Award aux Southeastern Film Critics Association Awards. Kim Basinger est également une des vedettes principales du film 8 Mile (2002).

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Kim Basinger (1989)

Kim Basinger naît le 8 décembre 1953 à Athens, en Géorgie, aux États-Unis. Troisième de cinq enfants elle a deux frères, Mick et Skip, et deux sœurs, Ashley et Barbara. Elle est d'origine allemande par ses ancêtres paternels.

Son père, Don Basinger, est musicien d'une formation de Big band et gérant d'une firme spécialisée dans les prêts. Il est parachuté en Normandie le jour J[1]. Sa mère, Ann, est mannequin, actrice et bonne nageuse qui apparait dans les films d'Esther Williams. Kim Basinger a des ascendances allemande, suédoise et Cherokee[2]. Elle est élevée dans la confession méthodiste[3].

Mannequinat[modifier | modifier le code]

Enfant, son père l'inscrit à des cours de danse pour essayer de vaincre la timidité de sa fille qu'il estime maladive[4]. Adolescente, elle remporte plusieurs prix de beauté à l'occasion de concours de Miss junior. À l'âge de seize ans, elle commence une carrière de mannequin de mode en gagnant le concours de Miss Athens Junior dans sa ville natale. Puis elle remporte le titre de Miss Junior Georgie et enfin celui de Miss Junior à l'échelle nationale. C'est à cette dernière occasion que la célèbre Agence Ford la remarque et lui offre un contrat. Elle refuse pour faire une carrière de chanteuse et d'actrice mais, reconsidérant sa position, elle part pour New York et deviendra un des mannequins vedette de l'agence tout au long des années 1970. À la fin de cette décennie, elle décroche plusieurs rôles dans des séries télé comme Drôles de dames.

Carrière[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Peu après avoir signé un contrat avec l'Agence Ford, Basinger fait la couverture de nombreux magazines. Elle apparaît sur des centaines de publicités tout au long des années 1970. Elle est, en particulier, une des Breck Shampoo-girl[5]. Tout en menant une carrière de mannequin, elle suit des cours d'art dramatique à la prestigieuse Neighborhood Playhouse et joue dans les clubs Geenwich Village. En 1976, après avoir passé cinq ans à faire la page de couverture des périodiques, Basinger décide de mettre entre parenthèses sa carrière de mannequin et part pour Los Angeles afin de commencer celle d'actrice. On la voit à la télévision dans certains épisodes de Starsky et Hutch, Vegas, Drôles de dames, L'Homme qui valait trois milliards (1977) ou encore Le Nouvel Homme invisible (1976). Elle obtient son premier rôle principal dans le téléfilm Katie: A portrait of a Centerfold (1978) où elle campe une fille quittant sa campagne pour Hollywood en rêvant de devenir une actrice et aboutit dans la page centrale d'un magazine destiné à des lecteurs masculins. Elle est ensuite une prostituée dans la série télévisée Tant qu'il y aura des hommes (From here to eternity) (1979) dans laquelle elle paraît aux côtés de Nathalie Wood. Elle interprète le même personnage dans une série télévisée en 13 épisodes qui en est dérivée. Elle obtient son premier rôle au cinéma avec un western, Hard Country (1981) où elle donne la réplique à Jan-Michael Vincent, acteur alors en vogue et futur pilote du Supercopter. Elle est rapidement pressentie pour La fièvre de l'or (1982); film dans lequel elle donne la réplique à Charlton Heston.

Les années fastes[modifier | modifier le code]

Sa carrière marque un tournant décisif lorsqu'elle accepte d'être Domino Petachi, la James Bond girl de Sean Connery dans Jamais plus jamais d'Irvin Kershner (1983). En février 1983, elle pose dévêtue dans le magazine Playboy afin, dit elle, de promouvoir son interprétation dans le film[6]. L'actrice affirme que son apparition dans les pages de Playboy lui a ouvert de bonnes perspectives[6]. Elle paraît aux côtés de Burt Reynolds et de Julie Andrews dans L'Homme à femmes puis donne la réplique à Robert Redford dans Le Meilleur (1984) pour lequel elle est nommée Meilleure second rôle au Golden Globe Award, volant la vedette à sa partenaire Glenn Close.

Dès lors, sa carrière est bien lancée. Robert Altman la contacte pour tourner Fool for love (1985), film en compétition au Festival de Cannes. 9 semaines 1/2 (1986) marquera l'apogée de la carrière de Kim Basinger. Ce film reprend l'histoire des rapports sado-masochistes d'un couple qu'(Oshima) avait décrite dans'l'Empire des sens Malgré la présence de Mickey Rourke, lui aussi au sommet de son art, malgré la musique de Joe Cocker, le film est un échec lors de sa sortie en salles.

Elle est la partenaire de Richard Gere dans le thriller Sans pitié (1986), donne la réplique à Bruce Willis dans Boire et Déboires (1987), une comédie éthylique réalisée par Blake Edwards qui l'a déjà dirigée dans L'Homme à femmes (1983. Comédie encore avec le Nadine (1987 de Robert Benton. En 1988, elle renoue avec un rôle sexy dans J'ai épousé une extra-terrestre auprès de Richard Benjamin. Tim Burton lui offre le second grand succès de sa carrière, le rôle de Vicki Vale dans Batman (1989). En 1991-1992, pour éviter d'être cantonnée aux rôles de sex-symbol elle refuse le rôle (finalement interprété par Sharon Stone) de Catherine Tramell, la vénéneuse blonde glaciale de Basic Instinct.

Après 9 semaines 1/2[modifier | modifier le code]

Le passage des années 1980 aux années 1990 s'avère difficile pour l'actrice. Elle s'essaye à la chanson. En 1992, la comédienne est invitée à chanter dans un nouvel enregistrement de Shake your Head aux côtés d'Ozzy Osbourne et atteint le Top 5 au Royaume-Uni. En 1993, Basinger fait une apparition dans la vidéo de Tom Petty lorsqu'il interprète Mary Jane's Last Dance. Basinger joue le rôle d'une morte que Petty ramène de la morgue le jour d'un dîner en l'habillant avec une robe de mariée. On voit ensuite Petty la transportant jusqu'à une falaise d'où il la jette dans la mer. Le clip s'achève sur la vision macabre du corps flottant à la surface de l'eau avec les yeux grand ouverts.

La Chanteuse et le Milliardaire (1991) que la comédienne tourne avec son futur mari est un échec. Ils se retrouveront tous deux devant la caméra pour Guet-apens (1994), un remake du film de Peckinpah qui fait peu de recettes. Ils feront plus parler d'eux pour leur divorce tumultueux que pour la qualité de leurs films. Basinger cumule les échecs au cours de l'année 1993. Cette année-là, elle est nommée deux fois (un comble) aux Razzie Awards. La première avec le triller Sang chaud pour meurtre de sang-froid (1993) et réitère avec Cool World, un remake raté de Roger Rabbit. Toujours en 1993, elle paraît dans L'Affaire Karen McCoy ; une histoire de braquage de banque, avec Val Kilmer et Terence Stamp. Elle retrouve Robert Altman pour Prêt-à-Porter, film au succès mitigé, en 1994. La comédienne s'éloigne des plateaux de tournage pendant un temps pour pouvoir se consacrer à sa famille. Son retour à l'écran avec L.A. Confidential lui vaut l' Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, mais elle s'arrête pour trois ans. Elle revient dans les studios d'Hollywood en 2000 pour Je rêvais de l'Afrique et L'Élue deux films peu convaincants, puis pour 8 Mile (2002) où elle interprète la mère tourmentée d'Eminem.

Elle tourne ensuite : Cellular (2004), Lignes de vie (2004), Elvis Has Left the Building (2004), The Sentinel (2006), While She Was Out (2008), The Informers (2008) dont la première a lieu au Festival du film de Sundance au mois de janvier 2009. Loin de la terre brûlée (2008) a été projeté au Festival international du film de Toronto de septembre 2008 ainsi qu'au Festival du film qui s'est tenu à Savannah (Géorgie) au mois d'octobre 2008. Une grande diffusion est prévue pour 2009[7]. En 2010, elle interprète le rôle de la mère de Zac Efron dans Le Secret de Charlie Saint-Cloud.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Alec Baldwin et Kim Basinger en 1994

Le 12 octobre 1980, elle épouse le maquilleur de cinéma Ron Snyder-Britton dont elle fait la connaissance sur le plateau du film Hard Country (qui sort en 1981). Ils divorcent en 1989. En 1998, Britton publie ses mémoires, Longer than Forever, dans lesquelles il relate les années passées auprès de Basinger ainsi que les rumeurs au sujet d'affaires de cœur entre sa femme et le chanteur Prince puis avec l'acteur Richard Gere rencontré sur Sans pitié (1986) et Sang chaud pour meurtre de sang-froid (1992)[8].

Elle fait la connaissance d'Alec Baldwin en 1990 alors qu'ils interprètent un couple d'amoureux dans le film La Chanteuse et le Milliardaire (1991). Ils se marient le 19 août 1993. De leur union naîtra une fille, Ireland Eliesse Baldwin dite Addie, le 23 octobre 1995. Le couple se sépare en janvier 2001 avec éclat, divorce en février 2002 et se lance dans une litigieuse bataille juridique pour la garde de l'enfant. Dans son livre, A promise to ourselves, Alec Baldwin accuse Basinger de lui interdire de voir leur fille depuis leur séparation. À la suite du divorce, Basinger rompt avec son frère Mick et sa mère en leur reprochant d'avoir pris le parti de son ex-mari contre elle. Elle reste cependant proche de son père et de sa sœur Ashley. D'après une source proche de la famille « Kim a rayé de ses tablettes tous ceux qui n'étaient pas d'accord avec elle »[9].

Difficultés financières[modifier | modifier le code]

En 1989, sur les conseils de certains membres de sa famille, Basinger achète la petite ville de Braselton en Géorgie pour 20 millions de dollars dans l'espoir d'en faire une ville touristique avec des studios de cinéma et un festival du film. Mais, en raison de difficultés financières, elle est contrainte de la revendre en 1993. La ville est maintenant propriété d'un certain Wayne Mason, un promoteur immobilier. Lors d'un entretien accordé à Barbara Walters, Kim Basinger admet « qu'on ne pouvait rien en tirer de bon » en raison d'un désaccord familial. Ses difficultés financières s'accroissent lorsqu'elle renonce à terminer le film controversé Boxing Helena. Les studios lui intentent un procès qu'ils gagnent. Elle est condamnée à leur verser 8 millions de dollars et se voit contrainte de se mettre en faillite personnelle[10]. Elle fait appel du jugement. La cour lui ayant donné raison, elle trouve un accord avec les studios sur une indemnité moins importante[6].

Activisme[modifier | modifier le code]

Kim Basinger est végétarienne et milite pour le droit des animaux . Elle a posé pour des publicités anti-fourrures de PETA. Elle a écrit aux créateurs de mode, notamment à Yohji Yamamoto, pour leur demander qu'ils cessent d'utiliser de la fourrure.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Année Titre du Film Rôle Notes
1981 Hard Country Jodie
1981 Killjoy (film) (en) Laury Medford
1982 La Fièvre de l'Or (Mother Lode) Andrea Spalding
1983 Jamais plus jamais (Never Say Never Again) Domino Petachi
L'Homme à femmes (The Man Who Loved Women) Louise Carr
1984 Le Meilleur (The Natural) Memo Paris Nommée pour un Golden Globe
1985 Fool for Love May
1986 9 semaines 1/2 (9½ Weeks) Elizabeth
Sans pitié (No Mercy) Michel Duval
1987 Boire et Déboires (Blind Date) Nadia Gates
Nadine (Nadine) Nadine Hightower
1988 J'ai épousé une extra-terrestre (My Stepmother Is an Alien Celeste Martin
1989 Batman (Batman) Vicki Vale
1991 La Chanteuse et le Milliardaire (The Marrying Man) Vicki Anderson
1992 Sang chaud pour meurtre de sang-froid (Final Analysis) Heather Adams
Cool World (Cool World) Holli Would
L'Affaire Karen McCoy (The Real McCoy) Karen McCoy
1993 Wayne's World 2 (Wayne's World 2) Honey Horneé
1994 Guet-apens (The Getaway) Carol McCoy
Prêt-à-Porter (Ready to Wear (Prêt-à-Porter)) Kitty Potter
1997 L.A. Confidential (L.A. Confidential) Lynn Bracken Oscar, Golden Globe
2000 Je rêvais de l'Afrique (I Dreamed of Africa) Kuki Gallmann
L'Élue (Bless the Child Maggie O'Connor
2002 8 Mile (8 Mile) Stephanie Smith
Influences (People I Know) Victoria Gray
2004 Lignes de vie (The Door in the Floor) Marion Cole
Mais où est Passé Elvis ? (Elvis Has Left the Building) Harmony Jones
Cellular (Cellular) Jessica Martin
2006 The Sentinel (The Sentinel) 1st Lady Sarah Ballentine
2007 Even Money (Even Money) Carolyn Carver
2008 Hunted (While She Was Out) Della Myers
The Informers Laura Sloan
2009 Loin de la terre brûlée (The Burning Plain) Gina
2010 Le Secret de Charlie Claire st cloud
2012 Black November Kristy
2013 Match retour (Grudge Match) Sally Rose
2014 Puzzle Elaine
One Square Mile Claire Jacobs
I Am Here Maria

Télévision[modifier | modifier le code]

Année Titre du Film Notes
1976 Drôles de dames (Charlie's Angels) Première saison, épisode 4: Une prison pour ces dames
Le Nouvel Homme invisible
1977 Dogs and cats Série abandonnée après le sixième épisode
L'Homme qui valait trois milliards
1978 Le Fantôme du vol 401 (The Ghost of Flight 401)
Katie: Portrait of a Centerfold Téléfilm de Robert Greenwald
1979 Tant qu'il y aura des hommes minisérie télévisée
1980 Tant qu'il y aura des hommes série télévisée
1981 Killjoy
1997 Sean Connery, an Intimate Portrait Documentaire
1998 Les Simpson
2006 La Légende de Santa Senara (The mermaid chair) Jessie Sullivan

Distinctions[modifier | modifier le code]

Lauréate, nommée ou nommée à plusieurs reprises, Basinger a également été nommée cinq fois au Razzie Awards, dans la catégorie de la pire actrice.

Cérémonie Date Résultat Prix Catégorie Film
Academy Award Drapeau des États-Unis 1998 Lauréate Oscar Meilleure Actrice dans un Second Rôle L.A. Confidential de Curtis Hanson (1997)
Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur Drapeau du Royaume-Uni 2005 Nommée Saturn Award Meilleure Actrice dans un Second Rôle Cellular de David R. Ellis (2004)
1991 Nommée Saturn Award Meilleure Actrice dans un Second Rôle Batman de Tim Burton (1989)
1990 Nommée Saturn Award Meilleure Actrice J'ai épousé une extra-terrestre de Richard Benjamin (1988)
BAFTA Awards Drapeau du Royaume-Uni 1998 Nommée BAFTA Film Award Meilleure Actrice L.A. Confidential de Curtis Hanson (1997)
Blockbuster Entertainment Awards Drapeau des États-Unis 2001 Nommée Blockbuster Entertainment Award Actrice préférée dans un film de suspense L'Élue de Chuck Russell (2000)
Golden Apple Awards Drapeau des États-Unis 1991 Lauréate Sour Apple
Golden Globe Award Drapeau des États-Unis 1998 Lauréate Golden Globe Meilleure Actrice dans un second rôle L.A. Confidential de Curtis Hanson (1997)
1985 Nommée Golden Globe Meilleure Actrice dans un second rôle Le Meilleur de Barry Levinson (1984)
Kudzu Film Festival Drapeau des États-Unis 1999 Lauréate Athena Award
MTV Movie Awards Drapeau des États-Unis 1994 Nommée MTV Movie Award Meilleur baiser Wayne's World 2 de Stephen Surjik (1993)
Nommée MTV Movie Award Femme la plus désirable Guet-apens de Roger Donaldson (1994)
1993 Nommée MTV Movie Award Femme la plus désirable Cool World de Ralph Bakshi (1992)
1992 Nommée MTV Movie Award Femme la plus désirable Sang chaud pour meurtre de sang-froid de Phil Joanou (1992)
National Board of Review Drapeau des États-Unis 1994 Lauréate NBR Award Best Acting by an Ensemble Prêt-à-Porter de Robert Altman (1994)
Razzie Awards Drapeau des États-Unis 2005 Nommée Razzie Award Pire perdant des Razzies des 25 dernières années (avec 6 Nominations en tout)
2001 Nommée Razzie Award Pire Actrice L'Élue de Chuck Russell (2000) et pour Je rêvais de l'Afrique de Hugh Hudson (2000)
1995 Nommée Razzie Award Pire Actrice Guet-apens de Roger Donaldson (1994)
1993 Nommé Razzie Award Pire Actrice Cool World de Ralph Bakshi (1992) et pour Sang chaud pour meurtre de sang-froid de Phil Joanou (1992)
1992 Nommée Razzie Award Pire Actrice La Chanteuse et le Milliardaire de Jerry Rees (en) (1991)
1987 Nommée Razzie Award Pire Actrice 9 semaines 1/2 de Adrian Lyne (1986)
Screen Actors Guild Award Drapeau des États-Unis 1998 Lauréate Actor Meilleure Actrice dans un second rôle L.A. Confidential de Curtis Hanson (1997)
Nommée Actor Meilleure distribution L.A. Confidential de Curtis Hanson (1997)
Southeastern Film Critics Association Awards Drapeau des États-Unis 1998 Lauréate SEFCA Award Meilleure Actrice dans un second rôle L.A. Confidential de Curtis Hanson (1997)

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En France, Michèle Buzynski est la voix la plus régulière de Kim Basinger. Celle-ci fût également doublée par Micky Sébastian ou encore Frédérique Tirmont.

Au Québec, Kim Basinger est essentiellement doublée par Natalie Hamel-Roy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kim Basinger.
  2. Baltake, Joe: (en) « Kim Basinger - Information on the Academy Award Winning Actress and former fashion model », Philadelphia Daily News,‎ 22 décembre 1983 (consulté le 10-12-2007) (lien mort).
  3. Wuntch, Philip: (en) « NADINE IS THAT YOU? Robert Benton needed a down-home girl to play a manicurist in his new movie. He found her in Kim Basinger », The Dallas Morning News,‎ 2 août 1987 (consulté le 10-12-2007).
  4. (fr) « Kim Basinger », [1] (consulté le 01-06-2009)
  5. Breck shampoo' est une marque américaine de shampoing célèbre pour les mannequins de ses publicités.
  6. a, b et c (en) Kim Basinger - Biography.
  7. Kemp, Stuart (en) « Market buyers pick up pace, pics », The Hollywood Reporter,‎ 5 novembre 2007.
  8. Britton, Ron. (en) « Longer than Forever », Blake Publishing, 1998 (ISBN 978-1-85782-325-7).
  9. (en) http://www.people.com/people/archive/article/0,,20138572,00.html
  10. (en) Kim Basinger Files Bankruptcy. Straight Bankruptcy.com
  11. a, b et c « Comédiennes ayant doublé Kim Basinger » sur Doublage.qc.ca, consulté le 20 décembre 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]