King Kong (film, 2005)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir King Kong (homonymie).

King Kong

Réalisation Peter Jackson
Scénario adaptation:
Peter Jackson
Fran Walsh
Philippa Boyens
histoire :
Merian C. Cooper
Edgar Wallace
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Sortie 2005
Durée Version :
187 min (Cinéma)
200 min (Longue)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

King Kong est un film américano-néozélandais réalisé par Peter Jackson, sorti en 2005. C'est un remake de King Kong, film réalisé en 1933 par Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans les années 1930 à New York lors de la Grande Dépression, le réalisateur Carl Denham (Jack Black) envisage de tourner sur la légendaire île du Crâne, située dans l'océan Indien, après être entré en possession d'une carte mentionnant son existence. Après avoir volé les bobines de son propre film et fui les producteurs qui refusaient de le financer, Denham part chercher en toute hâte une femme susceptible de remplacer l'actrice principale qui s'est désistée au dernier moment.

Au même moment, Ann Darrow (Naomi Watts), une jeune comédienne de Vaudeville, se retrouve au chômage après la fermeture du théâtre. Errant dans les rues, elle rencontre alors Denham qui lui offre un repas et lui expose l'histoire de son film. Écoutant son offre, elle décide d'embarquer pour l'aventure lorsque ce dernier mentionne la présence au scénario de Jack Driscoll (Adrien Brody), un auteur de pièces de théâtre qu'elle admire.

Ann embarque avec l'équipe de Denham - dont Preston (Colin Hanks), le jeune assistant du réalisateur - à bord du SS Venture, un cargos mixte commandé par le capitaine Englehorn (Thomas Kretschmann) et son second, Monsieur Hayes (Evan Parke). Denham trouve dans sa cabine Driscoll qui lui remet le scénario avant de devoir quitter le navire pour se rendre à une audition de théâtre. Mais jugeant le nombre de pages insuffisantes pour son film, Denham retient le scénariste jusqu'à ce que le Venture quitte le port pour l'aventure.

Les mois passent et le navire atteint bientôt l'Océan Indien. Pendant que Denham tourne les scènes en pleine mer avec l'acteur-star Bruce Baxter (Kyle Chandler), Jack et Ann apprennent à faire connaissance et se rapprochent peu à peu. Mais après avoir reçu un câble demandant à ce que Denham soit arrêté (à la suite de sa fuite avec les bobines du film), Englehorn n'a pas d'autre choix que de faire demi-tour vers Rangoon. Bientôt, le navire traverse un épais et mystérieux brouillard...qui cache en réalité la fameuse île que l’expédition recherchait. Après avoir subi d'importantes avaries à cause des rochers et de la forte houle, le navire finit par s’immobiliser près des côtes.

Denham et son équipe partent alors tourner sur le rivage et repèrent un village très ancien, protégé par une immense muraille qui le sépare de la jungle. Bientôt, des indigènes les attaquent et tuent deux d'entre eux avant qu'Englehorn et les marins arrivent pour les sauver. Revenus à bord, ils tentent alors d'alléger le navire pour repartir à la prochaine marée. Mais un indigène se dissimule dans le Venture et arrive à tuer un matelot puis à enlever Ann à l'insu de tous. Le navire arrive à se dégager des rochers mais Ann est amenée de force au village qui se prépare à un sacrifice humain. Attachée à l'extérieur de la muraille, Ann est enlevée par le Dieu des indigènes, Kong, un gorille gigantesque effrayant et couvert de cicatrices.

Alors que Jack, Monsieur Hayes, le jeune matelot Jimmy (Jamie Bell), le cuisinier Lumpy (Andy Serkis) et les autres marins se lancent sur les traces de la jeune femme, Denham et son équipe se joignent à eux pour filmer le monstre.

En traversant l'île qui regorge d'animaux préhistoriques comme des dinosaures et autres créatures féroces, de nombreux hommes trouvent la mort. Pendant ce temps, Ann et le gorille Kong apprennent à sympathiser, la jeune femme comprenant alors que le monstre est simplement une bête vieille et solitaire. Mais alors que les secours s'approchent du but, Kong les expédie dans un profond canyon regorgeant d'insectes voraces. Plusieurs hommes sont dévorés avant que les survivants soient secourus par Englehorn et Bruce Baxter.

Après avoir sauvé Ann de féroces vastatosaures (ou V-Rex) dans un combat titanesque, Kong l'emmène dans son repaire situé au sommet de l'île où tous deux prennent du repos. Dans la nuit, Jack réussit à délivrer Ann du primate pour la ramener au navire. Au même moment, Denham, ayant perdu sa caméra et ses coéquipiers, décide alors de capturer le gorille avec l'aide d'Englehorn pour en tirer profit. Le monstre, fou de douleur à la suite de la fuite d'Ann, attaque le village où s'est réfugiée l’expédition. C'est là que Ann voit dans le regard de Denham que ce dernier s'est toujours fichu de son sort et ne s'intéressait qu'à son propre profit. Elle assiste impuissante à la capture de Kong, terrassé par du chloroforme.

Des mois plus tard, à New-York. Attaché dans un théâtre comme une bête de foire, vendu au public comme "KING KONG, la huitième merveille du monde", le monstre arrive à s'échapper et part à la recherche de Ann en pleine ville devant un Denham catastrophé. Traqué par l'armée, le gorille trouve la jeune femme et, malgré les tentatives de Jack pour l'en empêcher, l'emporte au sommet de la plus haute tour de la ville, l'Empire State Building. Pris au piège, criblé de balles, le gorille affronte bravement l'aviation militaire avant d'être achevé et de s'écraser en contrebas. Jack et Ann se rejoignent et tombent dans les bras l'un de l'autre.

Devant le cadavre de Kong au pied de la tour, Denham ne peut s'empêcher de murmurer "La Belle a tué la Bête" avant de se fondre dans la foule.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Durant les huit mois qu'a duré le tournage, Peter Jackson aurait perdu 35 kilos[1].
Peter Jackson, amaigri, en 2009.
  • Le film est un remake explicite et fidèle du King Kong sorti en 1933, de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack. Sur la base de la même trame scénaristique, sa durée est presque double : 3 heures, contre h 40.
  • Peter Jackson, auréolé du succès de la trilogie du Seigneur des anneaux, a signé cette fois un très important contrat pour un budget de plus de 200 millions de dollars américains, avec un salaire de 20 millions pour lui et ses coscénaristes Frances Walsh et Philippa Boyens, auxquels s'ajoutent 20 % d'intéressement sur les bénéfices, faisant de lui un des metteurs en scène les mieux payés d'Hollywood.
  • Le compositeur Howard Shore avait écrit et enregistré une bonne partie de la bande originale du film, mais peu avant la sortie, à la suite de divergences artistiques avec le cinéaste, d'un commun accord ils décidèrent qu'il était préférable que James Newton Howard prenne le relais. Ce dernier eut moins de deux mois pour écrire et enregistrer une partition totalement nouvelle. Néanmoins , Howard Shore est tout de même présent dans le film; à la fin où il joue le rôle du chef d'orchestre (reprenant le thème du king kong de 1933 par Max Steiner).
  • Le film est doté du plus gros budget de tous les temps (207 millions de dollars) en valeur absolue à sa sortie. Plus de 32 millions de dépassement de budget et 28 millions de dollars pour les SFX supplémentaires de la version director's cut. Les records précédents étaient détenus par Titanic, sorti en 1997 avec 200 millions et Spider-Man 2, sorti en 2004 avec également 200 millions de dollars. Après correction de l'inflation, il n'atteint néanmoins pas le record de Cléopâtre en 1963 — environ 280 millions de dollars 2005 — ni même les 250 millions de Spider Man 3 ou les 260 millions de Superman Returns.
  • Le tournage a débuté juste un mois après le décès de l'actrice Fay Wray qui avait joué dans le premier King Kong et qui, après avoir rencontré Peter Jackson, avait accepté de faire une apparition dans le nouveau King Kong pour prononcer la réplique finale. Dans le film, Carl Denham demande à son assistant de lui trouver l'actrice principale du film. Pensant à engager Fay Wray, il apprend que cette dernière est déjà engagée sur un film. Denham prononce alors le nom de Cooper. Il s'agit du réalisateur du premier King Kong (1933). Si bien que, pendant que Denham tourne son film et vit ses aventures, Cooper tourne son King Kong.
  • Peter Jackson lança ses célèbres Journaux de Production (Production Diaries) en postant sur la toile des vidéos dévoilant dans la bonne humeur les coulisses du film King Kong, de son premier jour de tournage jusqu'à sa sortie en salles. Les vidéos furent regroupées dans un DVD spécial puis également dans les coffrets.
  • C'est la compagnie de Peter Jackson Weta Workshop/Weta Digital qui fut à l'origine des effets spéciaux du film. Peter Jackson voulait profiter d'avoir sous la main l'équipe qui avait fourni un travail considérable sur la trilogie du Seigneur des Anneaux pour enchaîner directement sur King Kong, avec les mêmes personnes (artistes, concepteurs, animateurs...)
  • Les artistes de Weta donnèrent vie à Skull Island en concevant toute une faune et flore imaginaire composées de dinosaures, d'insectes voraces, d'indigènes et de plantes vénéneuses. Ne pouvant évidemment pas développer plus en détail l'île dans son film, Peter Jackson décida de garder les centaines d'illustrations et d'annotations pour en faire un livre, qui devint The World of Kong: A Natural History of Skull Island (Pocket Books Hardcover, 224 pages). Dans ce faux-récit d’expédition des années 30, le lecteur peut découvrir l'histoire des animaux de l'île ainsi que celle de ses anciens habitants humains. Des années plus tard, Weta sera amené à produire le même genre de travail pour approfondir l'histoire du film Avatar de James Cameron et de la planète Pandora.
  • Skull Island, une histoire naturelle, présent dans les bonus du DVD du film, est un faux documentaire construit sur le même modèle que le livre The World of Kong.... Il est censé faire croire que l'île a réellement existé dans la réalité.
  • King Kong fut numérisé à partir d'une interprétation d'Andy Serkis, qui fut alors muni de prothèses pour simuler la démarche d'un vrai primate. L'acteur s'est considérablement investi pour le rôle, allant même jusqu'au Rwanda - à l'insu de l'équipe du film - pour être au contact de vrais gorilles des montagnes. En 2010, Andy Serkis jouera le rôle du chimpanzé numérique César dans La Planète des singes : Les Origines. Le même procédé technique avait déjà été utilisé pour donner vie à Gollum dans Le Seigneur des anneaux que Serkis interpréta également.
  • Lors de la seule première journée, plus de 100 millions d'internautes ont téléchargé la première bande annonce.
  • King Kong a reçu trois Oscars (Effets Spéciaux, Mixage Sonore, et Meilleur Son) et a été nommé à celui de la Meilleure Direction Artistique.

Les décors[modifier | modifier le code]

  • 1 300 techniciens et 1 700 figurants ont participé à ce film pendant 131 jours de tournage.
  • Le film a été tourné sur les pourtours de la baie de Wellington, sur lesquels ont été dressés des plateaux gigantesques, permettant d'accueillir les décors démesurés de Skull Island, l'île de King Kong, et de la reconstitution de New York en 1933 (effectuée d'après des documents d'archives). Il a été créé un système de décor de rues amovibles. Cependant les façades ne s'élevaient que sur un étage, les étages supérieurs étant créés par effets spéciaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Le film est structuré en 3 parties se faisant écho :

  1. La première partie sur le bateau qui nous présente les personnage et l'intrigue
  2. La seconde partie sur [skull island] dont l'écho se fait avec la première partie dans le tournage du film
  3. La dernière partie à [New York] (bouclant ainsi la boucle avec le tout début de la première partie) sous la neige où King Kong et Ann dansent comme dans la seconde partie.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]