Meurtre en suspens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Meurtre en suspens

Titre québécois Par la peau des dents
Titre original Nick of Time
Réalisation John Badham
Scénario Patrick Sheane Duncan
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Genre Thriller
Sortie 1995
Durée 90 minutes (1h30)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Meurtre en suspens ou Par la peau des dents au Québec(Nick of Time) est un film américain de John Badham sorti en 1995, avec Johnny Depp et Christopher Walken. Ce thriller possède la particularité de se dérouler en temps réel, le film et l'action ayant la même durée, soit 90 minutes.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un comptable, fraîchement débarqué à Los Angeles, est témoin, impuissant, de l'enlèvement de sa fille. Les ravisseurs lui remettent alors une arme à feu et la photo d'une personne qu'il doit abattre s'il veut pouvoir revoir son enfant. Il n'a alors que quatre-vingt-dix minutes pour assassiner ni plus ni moins que le gouverneur de Californie en personne…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

Avant ce film, Johnny Depp était habitué à des rôles plus « légers » ou immatures comme Ed Wood ou Edward aux mains d'argent.

« J'ai puisé pour cela dans ma propre expérience, et d'abord dans l'attachement que j'éprouve pour les membres de ma famille. J'adore mes neveux et mes nièces. Je crois que je deviendrais fou s'il leur arrivait malheur et je serais prêt à tout pour les sauver[1]. »

— Johnny Depp

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu du 2 avril au 19 juin 1995, principalement à Los Angeles, au Westin Bonaventure Hotel[1]. Quelques scènes ont été tournées à Toronto au Canada[2].

Le tournage est effectué quasiment en temps réel, dans des décors réels et avec très peu d'effets et de maquillage :

« Les acteurs sont à peine maquillés et filmés caméra à la main pour donner aux situations un maximum d'urgence et de réalisme. J'ai voulu donner au spectateur l'impression d'une rencontre à l'improviste avec un homme entraîné dans une situation aussi dramatique qu'imprévisible. [Cela] impose des contraintes particulières. Vous ne pouvez plus vous permettre les ellipses traditionnelles, consistant par exemple à abandonner un personnage le temps qu'il monte un escalier ou quitte son bureau. Il faut coller en permanence au héros, tout en maintenant un rythme d'enfer[1]. »

— John Badham, le réalisateur

Réception[modifier | modifier le code]

L'accueil critique ne sera pas fameux envers ce film au scénario peu vraisemblable, notamment aux États-Unis avec un pourcentage de 29 % de critiques positives sur le site Rotten Tomatoes[3].

Côté box-office, le film totalisera des recettes de 8 175 346 dollars sur le sol américain[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]