Will Hunting

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Will Hunting

Titre québécois Le destin de Will Hunting
Titre original Good Will Hunting
Réalisation Gus Van Sant
Scénario Matt Damon
Ben Affleck
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Sortie 1997
Durée 126 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Will Hunting ou Le Destin de Will Hunting au Québec (Good Will Hunting) est un film américain réalisé par Gus Van Sant, sorti en 1997. Le scénario a été écrit par Matt Damon et Ben Affleck, qui tiennent aussi deux des rôles principaux du film, dont la distribution est complétée par Robin Williams, Minnie Driver et Stellan Skarsgård. Le film a été un très grand succès commercial et critique et a élevé Damon et Affleck au statut de stars. Il a été nommé neuf fois aux Oscars 1998 et en a remporté deux.

Résumé[modifier | modifier le code]

Will est un orphelin, qui vit dans une maison ancienne délabrée de Boston Sud. Pour fuir l’atrocité de son passé et la morosité de la réalité, il se réfugie dans les livres, de mathématiques principalement, seule science dont la difficulté lui permet d’être plongé intégralement dans la réflexion et lui permettant d’oublier ce qui se passe au fond de lui. En autodidacte, il s’intéresse aussi à la physique, la chimie, et la médecine. Ses auteurs préférés sont Nietzsche, Shakespeare, Pope, Locke. Il se reconnaît en eux. Mais la grande acuité de Will est portée intégralement par l’énergie de ses frustrations. À 20 ans, Will passe le plus clair de son temps à se battre, à regarder du baseball et à boire des bières dans les bars avec ses seuls amis, Chuckie, Morgan et Billy, amis d’enfance du même quartier.

Abandonné toute sa vie, il est très susceptible, et la moindre remarque à son égard est perçue comme un affront. Il rejette tout simplement les autres avant qu’ils n’aient le temps de le laisser tomber. C’est un mécanisme de défense et il est en fait assez asocial. Will travaille au Massachusetts Institute of Technology en tant que balayeur, et il se fait remarquer par le professeur de maths Gerald Lambeau en démontrant successivement de manière anonyme pendant son service, deux théorèmes de mathématiques d’une grande difficulté.

Après une bagarre où il frappe un policier, il risque la prison. À la demande du professeur Lambeau, le juge accepte, plutôt que la prison, que Will travaille pour celui-ci, mais à condition que Will soit suivi par un psychologue. Après une longue série de visites infructueuses chez des psychothérapeutes réputés, Will finit par se trouver face à un adversaire à sa taille, Sean Maguire, ancien camarade d'études du professeur Lambeau. Un bras de fer commence entre les deux individus qui ont de très nombreuses choses en commun. Sean Maguire réussit à instaurer une relation de confiance, en lui parlant de son intimité, de sa femme décédée d’un cancer (il l'avait rencontrée le soir du match des Red Sox de Boston lors de la finale de baseball du championnat de Série mondiale (World Series) qui avait lieu au Fenway ParkCarlton Fisk réalisa un célèbre « coup de circuit » (home run)).

Parallèlement, Will découvre l’amour avec Skylar, une étudiante à l’Université Harvard qu’il rencontre dans un bar où il l’impressionne suite à un débat sur l’évolution de l’économie de marché dans les colonies du sud des États-Unis avec un étudiant en histoire à Harvard. Comparé à un autre génie, Srinivasa Ramanujan, par le professeur Lambeau, on lui propose de nombreux postes, dont l’un avec la NSA, l’agence de sécurité nationale. Il les refuse tous. Sean et Lambeau ont alors une violente altercation sous les yeux de Will. Will finit par rompre violemment avec Skylar, accablé par la peur d’être abandonné, quand elle lui demande de partir en Californie avec elle. Bien qu’il en ait conscience, il n’arrive pas à y remédier, face à son lourd passé d'enfant maltraité. Sean le met alors face à ses responsabilités en l'accusant de saboter délibérément sa vie pour éviter toute prise de risque. Chuck, de son côté, confie à Will qu'il ressentirait comme une insulte qu'il continue à perdre son temps avec lui et ses autres amis au vu de ses géniales possibilités intellectuelles.

Sean Maguire s’est pris d’affection pour Will ; en lui évoquant les tortures qu’il a subies, il lui fait prendre conscience qu’il n’est que la victime de son passé et qu’il n’en est nullement responsable. Sean, qui a lui aussi appris de Will, se réconcilie avec Lambeau et décide de voyager à travers le monde alors que Will part rejoindre Skylar, partie étudier à l’Université Stanford en Californie, avec la vieille voiture bricolée par ses trois amis, cadeau d’anniversaire pour ses 21 ans.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu un très grand succès commercial, rapportant 225 933 435 $ au box-office mondial, dont 138 433 435 $ aux États-Unis et au Canada[1]. Il a réalisé 1 000 311 entrées en France, 312 900 en Belgique et 283 874 en Suisse[2].

Il a reçu un accueil critique très favorable, recueillant 97 % de critiques positives, avec un score moyen de 8,1/10 et sur la base de 71 critiques collectées, sur le site Rotten Tomatoes[3]. Sur le site Metacritic, il obtient un score de 70/100, sur la base de 28 critiques collectées[4]. En 2008, le magazine Empire l'a classé à la 433e place dans sa liste des 500 meilleurs films de tous les temps[5]. Il figure dans le top 250 du classement des meilleurs films de l'Internet Movie Database, basé sur les votes du public, avec une note moyenne de 8,2/10.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, cette liste provient d'informations de l'Internet Movie Database[6].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Remarques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Danny Elfman, Will Hunting : bande originale de film, Music Box Records,‎ 2014 (présentation en ligne)
    La présentation en ligne, sur le site de Music Box Records, donne le détail des 27 plages, d'une durée de 44 minutes 53 secondes. L'album comporte également les six chansons écrites par Elliott Smith et utilisées dans le film.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On peut penser que cette fraction a été obtenue de la manière exposée dans ce texte, avec un certain lemme : (en) [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Good Will Hunting », Box Office Mojo (consulté le 26 mars 2011)
  2. « Will Hunting », Lumière (consulté le 26 mars 2011)
  3. (en) « Good Will Hunting », sur Rotten Tomatoes (consulté le 26 mars 2011)
  4. (en) « Good Will Hunting », sur Metacritic (consulté le 26 mars 2011)
  5. (en) « The 500 Greatest Movies of All Time », Empire (consulté le 26 mars 2011)
  6. (en) « Awards for Will Hunting », Internet Movie Database
  7. (fr) Lauren Provost, « Robin Williams mort, des fans transforment le banc de "Will Hunting" en mémorial », sur HuffingtonPost.fr,‎ 12 août 2014
  8. (fr) F. Gh., « Le banc de "Will Hunting" devient un mémorial », sur CinéTéléRevue.be,‎ 12 août 2014