École nationale de théâtre du Canada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
LogoSite web officiel: http://ent-nts.ca

L'École nationale de théâtre du Canada a été établie à Montréal en 1960. Elle occupe le site historique du Monument national sur le boulevard Saint-Laurent, ainsi qu'un édifice du Plateau sur la rue Saint-Denis à l'angle de l'avenue Laurier.

L'École nationale de théâtre est aujourd'hui considérée comme la principale école de formation théâtrale au Canada. Elle offre une formation professionnelle dans tous les métiers du théâtre, et ce autant en français qu'en anglais.

Origine[modifier | modifier le code]

L'ÉNT est fondée en 1960 par un comité de 16 membres, dont David Gardner (président), le colonel Yves Bourassa, Donald Davis, Jean Gascon, Gratien Gélinas, Michael Langham, Pauline McGibbon, Mavor Moore, David Ongley, Tom Patterson, Jean Pelletier, Jean-Louis Roux, Roy Stewart, Powys Thomas, Vincent Tovell et Herbert Whittaker. Le célèbre pédagogue et homme de théâtre Michel Saint-Denis sert de conseiller artistique au projet.

Depuis 1990, l'École remet annuellement le prix Gascon-Thomas du nom de Jean Gascon et Powys Thomas, deux anciens professeurs de l'École.

Portrait de l'École[modifier | modifier le code]

Établie à Montréal depuis 1960, l’École nationale de théâtre du Canada (ÉNT) est l’une des rares écoles à offrir une formation professionnelle dans toutes les disciplines du théâtre : l'interprétation, lécriture dramatique, la mise en scène, la scénographie et la production, et ce, autant en français qu'en anglais.

L’École propose une approche du théâtre comme art collectif nécessitant de la discipline, de l’engagement, de la générosité, de l’ouverture, de la souplesse et de l’imagination. Regroupant toutes les disciplines sous un même toit, l’École permet aux étudiants d’expérimenter au quotidien l’interdépendance des métiers de la scène. Cette approche est jugée essentielle à une préparation adéquate à la pratique théâtrale professionnelle actuelle.

De plus, la formation, en grande partie individualisée, est assurée par des gens de théâtre, d’abord artistes et praticiens actifs. Les quelque 160 étudiants y côtoient près de 200 metteurs en scène, directeurs artistiques, directeurs techniques, directeurs de production, créateurs (décors, son, costumes, éclairages, accessoires, musique), acteurs, chorégraphes, chanteurs, régisseurs, spécialistes du travail vocal et auteurs, façonnant la vie culturelle de toutes les régions du pays[1].

Formations offertes[modifier | modifier le code]

Interprétation[modifier | modifier le code]

Constitué de manière à développer la sensibilité des étudiants à des fins artistiques, à élargir leur culture générale, à entraîner le corps et la voix et à encourager la création, ce programme de quatre ans présente comme objectifs principaux l’exploration et la maîtrise des différents moyens d’expression du comédien.

Production[modifier | modifier le code]

Ce programme vise à former de véritables artisans du théâtre : concepteurs d’éclairages, concepteurs sonores, régisseurs, assistants à la mise en scène, directeurs techniques et directeurs de production.

Scénographie[modifier | modifier le code]

Le métier de scénographe en est un de poète, de penseur, de communicateur d'images, tant par le langage de l'espace que par celui du corps. À l’issue de leur formation, les diplômés sont des professionnels recherchés pour la conception des décors, costumes et accessoires autant pour le théâtre, la danse et l’opéra que pour le cinéma, la télévision, le cirque ou la muséologie.

Mise en Scène[modifier | modifier le code]

Le programme de mise en scène s’adresse à des personnes ayant déjà une expérience significative du théâtre et de sa pratique. Il leur permet de préciser et de renforcer leur maîtrise de la mise en scène.

Écriture Dramatique[modifier | modifier le code]

Ce programme plonge les auteurs dans un bouillonnement propice à tenter des expériences, à affiner leur style et à trouver leur voix. Le parcours allie une formation intellectuelle à la fois ludique et exigeante, un large éventail d’exercices dirigés et une initiation pratique aux diverses facettes de l’art théâtral.

Campus et bâtiments[modifier | modifier le code]

Pavillon Michel et Suria Saint-Denis[modifier | modifier le code]

Le pavillon St-Denis

Installé dans l’ancienne Cour provinciale du Bien-être social, au 5030, rue Saint-Denis (à deux pas du métro Laurier), le campus principal de l’École se situe au carrefour des quartiers Plateau Mont-Royal et Mile-End, qu’une activité fourmillante et un décor typiquement montréalais rendent très accueillants.

Le Pavillon Michel et Suria Saint-Denis comporte des salles de répétition, des salles de classe (incluant des locaux aménagés pour la voix, la danse, le mouvement, la scénographie et l’écriture), la Salle André-Pagé (une salle de spectacle à aménagement souple de 150 places), le Studio Pauline-McGibbon (salle de 80 places), un petit atelier de confection de costumes, un studio de son, un laboratoire d’éclairage, une salle de projection, un laboratoire d’informatique, un magasin de fournitures scolaires et le Café Papilles Bonheur, qui comprend aussi un espace à aires ouvertes où des réfrigérateurs et des fours à micro-ondes sont à la disposition des étudiants.

Bibliothèque Famille Bleviss[modifier | modifier le code]

C’est également dans cet édifice que se trouve le plus important centre de documentation dans le domaine du théâtre et de ses arts connexes au Canada.

La collection de la bibliothèque de l’École comprend environ 35 000 pièces de théâtre en français et en anglais, publiées ou manuscrites ; près de 20 000 monographies portant sur tous les aspects du théâtre et de ses arts connexes (jeu, mouvement, voix, théâtre pour enfants et adolescents, éclairage, son, production, administration des arts, architecture, scénographie, costumes, etc.) ; de nombreux volumes sur divers sujets utiles au travail théâtral (art, architecture, histoire, mythologie, mode, etc.).

Ses archives contiennent aussi plusieurs documents sur des pièces, des gens et des compagnies de théâtre ainsi que sur d’autres sujets pertinents. D'abord à l'usage des étudiants et des professeurs de l'École, la bibliothèque peut aussi être fréquentée par des abonnés (moyennant des frais annuels).

Le Monument National[modifier | modifier le code]

Le Monument National.

Le campus de l’École nationale de théâtre se déploie jusqu’au cœur du centre-ville de Montréal avec le Monument-National, édifice centenaire qui appartient à l’École. Situé en plein cœur du Quartier des spectacles, sur la fameuse « Main », tout près du métro Saint-Laurent, le Monument-National, déclaré « bien culturel classé » est l’un des premiers immeubles multifonctionnels construits au Canada. Récemment restauré, le Monument-National compte trois salles de spectacle et ses multiples espaces offrent des possibilités d’aménagements presque illimitées.

Les scènes du Monument-National peuvent accueillir des concerts intimistes autant que des spectacles à grand déploiement. La Salle Ludger-Duvernay est un chef-d’œuvre d’intégration d’une technologie de pointe à un joyau architectural hérité de la fin du XIXe siècle, alors que le Studio Hydro-Québec est un espace à géométrie variable aux lignes épurées et chaleureuses. Au troisième, on retrouve La Balustrade, un théâtre de poche de 55 places, en format cabaret.

D’une facture très contemporaine, la Scène Financière Sun Life est un lieu privilégié pour des conférences de presse, des lancements et des réceptions de toutes sortes. La Salle Marie-Vincent permet, quant à elle, d’accueillir des invités dans une ambiance plus intime et classique, que ce soit pour célébrer une première ou tenir une réunion de travail.

On y trouve aussi des ateliers pour la construction des décors, la confection des costumes, la fabrication d’accessoires, la peinture scénique ainsi qu’une grande salle de répétition. C’est là que sont produits et présentés, chaque année, la plupart des exercices publics des finissants.

Le Monument-National est l’un des plus importants lieux de diffusion des arts de la scène à Montréal et au Canada. Lors de sa réfection en 1993, l’École s’est engagée à en faire un complexe servant, à la fois, à des fins d’enseignement et de diffusion des arts de la scène. Ce double mandat constitue un défi stimulant : il amène les étudiants et le personnel de l’ÉNT à côtoyer quotidiennement les producteurs, les artistes et le grand public qui fréquentent ce lieu magique.

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Texte extrait du site internet de l'École : http://www.ent-nts.ca

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]