Ecks contre Sever : Affrontement mortel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ballistic, ou Ecks contre Sever : Affrontement mortel au Québec (Ballistic: Ecks vs. Sever) est un film d'action américain réalisé par Wych Kaosayananda en 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'agent Sever enlève de sa propre initiative le fils d'une haute autorité des services de sécurité fédéraux américains, peut-être un peu corrompu… parce que ce fils est porteur d'une nouvelle arme secrète, à l'insu de tous ou de presque tous. On met sur le coup un autre agent top niveau, l'agent Ecks, qui a quitté le service après la mort de sa femme : tout est en place pour les acrobaties et les combats les plus fantastiques, et pour un déchainements de mitraillages de toutes armes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende : V. F. = Version Française[réf. nécessaire] et V. Q. = Version Québécoise[1]

Production[modifier | modifier le code]

Accueil et critiques[modifier | modifier le code]

Le film est un échec financier, car celui-ci a coûté 70 millions $ à produire, mais il a récolté seulement 14 millions $ durant sa projection aux États-Unis.

Le film a été l'objet de critiques très dépréciatives. Le site Internet Rotten Tomatoes a donné la note de 0% pour ce film et celui-ci a été élu le plus mauvais film de la décennie par le site.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Plusieurs cascades ont été mentionnées dans les divers prix des World Stunt Awards de 2003 en vue d'un Taurus Award :
    • Best High Work et Best Overall Stunt by a Stunt Man pour Scott Leva (chute d'un sniper depuis le haut d'un immeuble sur le toit d'une voiture, filmée en continu)
    • Best Overall Stunt by a Stunt Man pour Lauro Chartrand, Tom Elliott et Tim Trella (cascade entre une moto et une jeep avec sur-accident par deux véhicules)
    • Best Overall Stunt by a Stunt Woman pour Ming Liu (combat contre 5 hommes en cercle qu'elle désarme les uns après les autres)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 27 décembre 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]