Le titre de cette page ne peut être modifié.

LEJ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LEJ
Description de cette image, également commentée ci-après
Le groupe, à la cérémonie des Globes de cristal 2017.
De gauche à droite : Elisa, Juliette et Lucie.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Pot-pourri
Pop
Classique
Éclectique
Instruments Voix, violoncelle, percussion
Années actives depuis 2013
Labels Suther Kane Films, Mercury, Universal
Composition du groupe
Membres Lucie Lebrun
Elisa Paris
Juliette Saumagne[1]

Le groupe LEJ (acronyme des premières lettres des prénoms de Lucie, Elisa et Juliette ; souvent typographié L.E.J), également orthographié Elijay d'après sa prononciation, est un trio musical de chant, percussion et violoncelle. Ces trois étudiantes françaises originaires de Saint-Denis connaissent un succès inattendu en [2] grâce à leur vidéo Summer 2015, tournée près de la plage de Lacanau[3] et postée sur YouTube, dans laquelle elles reprennent onze extraits de tubes planétaires (tels que Lean On de Major Lazer feat. ou encore Bitch Better Have My Money de Rihanna). Leur titre atteint la 1re place des ventes de singles en France la semaine du [4].

Un deuxième album est sorti le . Contrairement au premier (à l'exception du titre La Dalle), ce ne sont pas des reprises mais des chansons composées par elles-mêmes[5].

Historique[modifier | modifier le code]

Lucie Lebrun (née le ), chanteuse et saxophoniste, Elisa Paris (née le ), également chanteuse et percussionniste, et Juliette Saumagne (née le ), violoncelliste et parfois bassiste, sont des amies d'enfance qui ont grandi dans le même quartier à Saint-Denis, et dont la passion a toujours été la musique. Du conservatoire à la Maîtrise de Radio France, elles ont acquis les bases de la musique classique. Par éclectisme, elles maîtrisent également des styles plus récents, tels que le hip-hop.

À l'automne 2013, elles décident de former un groupe afin de pouvoir participer à un concours organisé par Tryo, qu'elles remportent par la suite et qui leur permet de se produire sur scène, aux côtés de ce dernier groupe, lors du festival Nuits de Champagne, à Troyes, du 20 au [6]. C'est de là que naît leur pseudonyme, sous forme de sigle issu de leurs prénoms respectifs.

Le , le groupe participe à son premier live en radio, dans l'émission On en parle sur F2x Radio. Le , elles font une apparition sur scène lors du festival ProMeaux d'Artistes, à Meaux[7].

Par la suite, elles signent un contrat avec Live Nation Entertainment, grâce auquel elles font la première partie du concert de Pharrell Williams, le , à Monaco[8],[9].

Le , elles publient une vidéo (tournée à Lacanau) sur YouTube, appelée Summer 2015, où elles interprètent sous forme de mashup des tubes de l'été 2015. Le succès est immédiat, puisque dès le , le magazine américain Time en parle[10], relayé ensuite par les médias français et internationaux. Le cap des 70 millions de vues est franchi le .

Elles ont également participé, en tant que choristes, au projet Autour de Nina qui a eu lieu à la Philharmonie de Paris, le . Elles ont fait la première partie du concert de Walk off the Earth le , à l'Olympia[11].

Invité du Petit Journal de Canal+ le , le trio interprète en live un morceau inédit, baptisé La Dalle, qui sort le .

En , les trois jeunes femmes sortent En attendant l'album…, un album qui comprend 11 titres, dont leur succès de l'été, la chanson Hanging tree de la bande originale de Hunger Games : La Révolte, partie 2, des reprises et un titre original : La Dalle.

Les L.E.J en concert à Saint-Brieuc, le .

Durant l'année 2016, elles sont en tournée dans toute la France, dont des festivals (Printemps de Bourges[12], Rolling Saône, Printemps de Pérouges, Papillons de nuit, Festival Pic'Arts, Main Square Festival[13], Festival de Poupet[14], Montjoux Festival, Brive Festival, foire aux vins d'Alsace, Musicalarue, Nuits de Champagne[6]etc.), ainsi que quatre dates à l'Olympia[15] (les [16], et les 21, 22 et ) ; s'ajoutent des concerts privés à Cannes lors du festival[17], ainsi qu'un concert gratuit dans la fan zone de Saint-Denis le jour de la finale de l'Euro[18]. Cette tournée est également internationale, avec l'île Maurice (au château de Labourdonnais, à la fin du mois de )[19], la Belgique (Bruxelles), la Suisse (Lausanne, Payerne et Sion[20]), le Canada (Montréal), les États-Unis (New York et Austin — au festival SXSW —)[21], et le Luxembourg (à la Rockhal)[22].

Le , le groupe chante sur scène lors de la cérémonie de clôture du 69e Festival de Cannes, en compagnie du trompettiste Ibrahim Maalouf[23].

Elles ont également collaboré avec le slameur Grand Corps Malade (également Dionysien), pour reprendre avec lui son titre Pocahontas, lors de la réédition de l'album Il nous restera ça, publiée en [24].

La vidéo Summer 2016, qui est un mashup, de la même manière que le Summer 2015, est publiée le [25]. Elle a été tournée sur la plage de l'Escalet, à Ramatuelle[26].

Une chanson inédite, Le Verbe (qui sera un titre du deuxième album), est publiée en . Interprétée avec le beatboxer Dave Crowe, il s'agit également d'une publicité pour l'Audi Q7[27].

Début , paraît l'EP Christmas hors d'œuvre, constitué de trois titres dont Game of Bells (mashup du chant de Noël Carol of the Bells et de la musique du générique de Game of Thrones) ; le clip de cette dernière chanson est diffusé une douzaine de jours après[28].

Le groupe a remporté la Victoire de la Révélation Scène, lors de la 32e cérémonie des Victoires de la musique (où le trio a interprété La Dalle, en compagnie d'Ibrahim Maalouf), qui s'est déroulée le soir du [29].

En , le groupe participe au festival So Frenchy So Chic, se déroulant dans plusieurs grandes villes australiennes comme Sydney[30].

Le single La Nuit, qui fera partie de leur deuxième album, paraît le  ; Mathieu Kassovitz joue dans le clip correspondant[31]. Cet album, intitulé Poupées Russes, sort le [5],[32] ; plusieurs de ses chansons ont toutefois été dévoilées à l'occasion de concerts[32], comme celui du au Printemps de Bourges[33].

Le lendemain de la victoire de l'équipe de France de football lors de la finale de la Coupe du monde 2018, le groupe a publié, sous forme de clip, une chanson intitulée Liberté, Égalité. Spécialement écrite pour l'occasion, elle rend notamment hommage à Kylian Mbappé[34].

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Classement le plus élevé (FR)[35]
2018 La Nuit 74
Acrobates 196
2016 Summer 2016 5
Game Of Bells 186
2015 Summer 2015 1
Hip Hop Mash Up 39
Summer 2014 46
Seine-Saint-Denis Style 89
Hanging Tree 99
La Dalle 163
Get Lucky 196

Albums[modifier | modifier le code]

Année Titre Certification
2015 En attendant l'album… Disque de platine 2 × Platine

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par AFP, « Le conte de fées musical de Lucie, Elisa et Juliette, alias les "LEJ" », sur lexpress.fr, (consulté le 26 avril 2018) : « raconte Elisa Paris qui, avec Lucie Lebrun et Juliette Saumagne, forme le groupe LEJ ».
  2. Vincent Daniel, « L.E.J, les trois filles qui cartonnent sur YouTube : "Si on avait su, on ne se serait pas habillées en pyjamas !" », sur francetvinfo.fr, 6 – 7 août 2015 (consulté le 26 avril 2018).
  3. « Clip de L.E.J. tourné à Lacanau : plus de deux millions de vue sur YouTube », sur sudouest.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  4. Charles Decant, « Top Titres : L.E.J. détrône Enrique Iglesias, R. City et Josef Salvat s'envolent », sur chartsinfrance.net, (consulté le 26 avril 2018).
  5. a et b « LEJ : après le buzz, l'album », sur lci.fr, (consulté le 8 juin 2018).
  6. a et b Pauline Lhermitte, « L.E.J en concert dans le cadre des Nuits de Champagne - 25 Octobre 2016 », sur canal32.fr, (consulté le 26 avril 2018) ; cette page est une archive.
  7. Laurélia Torno, « LEJ bientôt en concert à Paris ! », sur artsixmic.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  8. Sara Taleb, « VIDÉO. L.E.J: les tubes 2015 repris de manière très originale par trois Françaises », sur huffingtonpost.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  9. lucieelisajuliette, « ÇA, C'EST FAIT!! #LEJmusic #PremierePartie #PharrellWilliams », sur instagram.com, (consulté le 26 avril 2018).
  10. (en) Samantha Grossman, « Watch This French Trio Perform the Summer's Most Popular Songs in Three Minutes », sur Time, (consulté le 26 avril 2018).
  11. « WALK OFF THE EARTH PREMIÈRES PARTIES : L.E.J et SCOTT HELMAN », sur olympiahall.com (consulté le 26 avril 2018) ; cette page est une archive.
  12. D. Cros, « Marina Kaye, LEJ, Mika ... ont lancé le Printemps de Bourges au W », sur france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire, (consulté le 26 avril 2018).
  13. YF, « Main Square 2016 : L.E.J. "jukebox" de la Citadelle d'Arras », sur france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france, (consulté le 26 avril 2018).
  14. Violaine Schutz, « Festivals 2016 : les artistes à ne pas louper cet été », sur glamourparis.com (consulté le 26 avril 2018).
  15. Frédérique Guiziou, « Musique. L'engouement autour des LEJ ne cesse de croître », sur ouest-france.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  16. Catherine Schwaab, « Hier soir à Paris... L.E.J. à l'Olympia », sur parismatch.com, (consulté le 26 avril 2018).
  17. « Festival de Cannes : LEJ en concert privé avec retransmission sur Périscope », sur frequence-sud.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  18. Marina L., « L.E.J. : En concert gratuit pour la finale de l'Euro 2016 ! », sur virginradio.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  19. « L.E.J en concert live à l'ile Maurice », sur concordemauritius.com, (consulté le 17 juillet 2018) ; cette page est une archive.
  20. Malika Scialom, « Interview exclusive des L.E.J », sur illustre.ch, (consulté le 26 avril 2018).
  21. Cédric Bélanger, « Le pouvoir du web à la façon de L.E.J. », sur journaldemontreal.com, (consulté le 26 avril 2018).
  22. « Finesse et légèreté », sur lavenir.net, (consulté le 21 septembre 2018).
  23. Marina L., « L.E.J : La surprise de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes 2016 », sur virginradio.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  24. « VIDEO. Découvrez le clip de Grand Corps Malade et L.E.J », sur leparisien.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  25. Marina L., « L.E.J : Summer 2016, leur nouveau mashup dévoilé ! », sur virginradio.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  26. « VIDEO. Découvrez le dernier mashup de L.E.J., tourné... dans le Var! », sur nicematin.com, (consulté le 26 avril 2018).
  27. Julien Goncalves, « "Le verbe" : L.E.J dévoile un titre inédit et fait de la pub pour Audi », sur chartsinfrance.net, (consulté le 8 juin 2018).
  28. Anouk Perry, « L.E.J reprennent le générique de Game of Thrones dans l’esprit de Noël », sur madmoizelle.com, (consulté le 26 avril 2018).
  29. a et b Marine Pineau, « Victoires de la Musique 2017 : L.E.J, révélation scène de l'année ! », sur virginradio.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  30. (en) Jamie Apps, « L.E.J », sur altmedia.net.au, (consulté le 26 avril 2018).
  31. Lucie Kosmala, « L.E.J. de retour avec le clip de La nuit (feat. Mathieu Kassovitz) », sur madmoizelle.com, (consulté le 8 juin 2018).
  32. a et b Emmanuel Marolle, « Revivez le live de L.E.J. en direct du Parisien », sur leparisien.fr, (consulté le 8 juin 2018).
  33. Yves Calvi et Steven Bellery et le Service Culture, « Printemps de Bourges 2018 : un tremplin pour les jeunes talents », sur rtl.com, (consulté le 27 août 2018).
  34. P.P., « Les LEJ ont créé une chanson pour célébrer les Bleus », sur leparisien.fr/laparisienne, (consulté le 27 août 2018).
  35. « DISCOGRAPHIE L.E.J », sur lescharts.com, Hung Medien (consulté le 1er juillet 2018).
  36. Bonnie, « L.E.J feat Sofiane – Par Ego », sur rapunchline.fr, (consulté le 8 juin 2018).
  37. « NOMMÉS », sur nrjmusicawards.nrj.fr (consulté le 26 avril 2018) ; cette page est une archive.
  38. « Nommés », sur nrj.fr/music-awards (consulté le 26 avril 2018) ; cette page est une archive.
  39. « Les nommés », sur globesdecristal.com (consulté le 8 juin 2018) ; cette page est une archive.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]