Musiques actuelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Musiques actuelles est une appellation non contrôlée, utilisé par le Ministère de la Culture lors de la création de La Commission nationale des musiques actuelles, le 7 décembre 1997[1] puis par la Circulaire du sur les SMAC, avec la mise en place du soutien apporté par l'État aux Scènes de Musiques Actuelles[2]. remplaçant, le programme Cafés-Musiques initié en 1991[3].

Le termes Musiques actuelles a été utilisé par l'absence de consensus de l'ensemble des membres de la commissions pour une autre appellation : musiques plurielles, populaires, amplifiées, contemporaines, vivantes. Tout en étant conscient des différences entre les genres musicaux qu’elle englobe (jazz, rock, chanson, musiques traditionnelles, rap, techno ou musiques électroniques) et des implications sociales des groupes sociaux concerné[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rapport de la Commission Nationale des Musiques Actuelles à Catherine Trautmann Ministre de la Culture et de la Communication, (lire en ligne), page 14
  2. « Circulaire du 18 août 1998 sur les SMAC (scènes de musiques actuelles) », sur www.culture.gouv.fr, (consulté le 24 mars 2017)
  3. « Scènes de musiques actuelles », sur mediatheque.cite-musique.fr, (consulté le 24 mars 2017)
  4. Rapport de la Commission Nationale des Musiques Actuelles à Catherine Trautmann Ministre de la Culture et de la Communication (lire en ligne), page 14

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérôme Guibert, Les Nouveaux courants musicaux : simples produits des industries culturelles ?, Bordeaux, IRMA/Éditions Mélanie Seteun, 1998.
  • Gérôme Guibert, La Production de la culture, Bordeaux, IRMA/Éditions Mélanie Seteun, (2006).
  • Philippe Teillet (dir.), Dossier "Musiques actuelles : un pas de côté", revue Volume !, (no 4-2), Bordeaux, Éd. Mélanie Seteun, 2005. En ligne

Revues :

Articles connexes[modifier | modifier le code]