Musiques actuelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Musiques actuelles est une appellation non contrôlée, utilisée par le Ministère de la Culture lors de la création de La Commission nationale des musiques actuelles, le 7 décembre 1997[1] puis par la Circulaire du sur les SMAC, avec la mise en place du soutien apporté par l'État aux Scènes de Musiques Actuelles[2] remplaçant, le programme Cafés-Musiques initié en 1991[3]. Le ministère reconnaissait ainsi des pratiques musicales populaires qui « n'étaient pas, ou étaient insuffisamment prises en compte, dans les politiques publiques »[4]. Cette reconnaissance s'inscrit dans une histoire plus longue qui débute avec l'arrivée du rock en France à la fin des années 1950[5].

L'expression Musiques actuelles a été utilisée en l'absence de consensus de l'ensemble des membres de la commissions pour une autre appellation : « musiques plurielles, populaires, amplifiées, contemporaines, vivantes... »[6], tout en étant conscient des différences entre les genres musicaux qu’elle englobe (jazz, rock, chanson, musique traditionnelle, rap, techno ou musiques électroniques) et des implications sociales des groupes sociaux concernés[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rapport de la Commission Nationale des Musiques Actuelles à Catherine Trautmann Ministre de la Culture et de la Communication, (lire en ligne), page 14
  2. « Circulaire du 18 août 1998 sur les SMAC (scènes de musiques actuelles) », sur www.culture.gouv.fr, (consulté le 24 mars 2017)
  3. « Scènes de musiques actuelles », sur mediatheque.cite-musique.fr, (consulté le 24 mars 2017)
  4. « Programme d'action et de développement en faveur des musiques actuelles », sur http://www.culturecommunication.gouv.fr/, (consulté le 22 juillet 2017)
  5. « Quelques dates des musiques actuelles en France - Le blog de formations-musique.com », sur blog.formations-musique.com (consulté le 22 juillet 2017)
  6. a et b Rapport de la Commission Nationale des Musiques Actuelles à Catherine Trautmann Ministre de la Culture et de la Communication (lire en ligne), page 14

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérôme Guibert, Les Nouveaux courants musicaux : simples produits des industries culturelles ?, Bordeaux, IRMA/Éditions Mélanie Seteun, 1998.
  • Gérôme Guibert, La Production de la culture, Bordeaux, IRMA/Éditions Mélanie Seteun, (2006).
  • Philippe Teillet (dir.), Dossier "Musiques actuelles : un pas de côté", revue Volume !, (no 4-2), Bordeaux, Éd. Mélanie Seteun, 2005. En ligne

Revues :

Articles connexes[modifier | modifier le code]