Un gars, une fille (série télévisée, 1999)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'adaptation française. Pour la version originale québécoise, voir Un gars, une fille (série télévisée, 1997).
Un gars, une fille
Titre original Un gars, une fille
Autres titres
francophones
1 gars, 1 fille
Genre Shortcom
Création Guy A. Lepage
(série originale québécoise)
Production Productions 22
France 2
Acteurs principaux Jean Dujardin
Alexandra Lamy
Musique Frédéric Lerner
Laurent Alvarez[1]
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 2
Nb. de saisons 5
Nb. d'épisodes 485 (436 + 49 best-of)
Durée 5 à 8 min[1]
Diff. originale
Site web Chaine YouTube officielle

Un gars, une fille est une série télévisée française, adaptée de la télésérie québécoise du même nom, de 485 épisodes de six minutes environ, diffusée entre le et le sur France 2, puis rediffusée sur plusieurs chaînes, avec dans les rôles principaux Alexandra Lamy et Jean Dujardin.

La série est l'adaptation par Isabelle Camus et Hélène Jacques de la sitcom homonyme québécoise de 1997 créée par Guy A. Lepage[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette série raconte de manière humoristique la vie quotidienne d'un couple : Jean (alias « Loulou ») et Alexandra (alias « Chouchou », souvent appelée « Alex »).

Des situations des plus banales (à la maison, au salon, dans la cuisine, au téléphone, au lit, etc.) aux plus exceptionnelles (perdus sur une île déserte ou dans le Vercors, à Hong Kong, aux Seychelles, une séparation, un mariage, etc.), la vie de Jean et d'Alexandra est loin d'être un long fleuve tranquille...

Et ils se marieront à la toute fin de la dernière saison.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Chaque épisode est une suite de sketches. Chaque sketch est filmé d'un seul point de vue, sans mouvement de caméra, sauf quelques rares exceptions, lorsque cela s'avère nécessaire à la constitution du gag lui-même. Le cadrage des scènes laisse le plus souvent visibles les seuls visages des deux personnages principaux, les autres étant tenus par des voix off. Les invités vedettes dérogent cependant à cette règle. Les réflexions sont ponctuées de notes de musique pour accentuer les dialogues et les transitions entre les sketches se font au moyen de virgules musicales rappelant le générique.

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

Voix additionnelles[modifier | modifier le code]

Mathieu Madénian, Arsène Mosca, Armelle Lesniak, Frédéric Lerner, Yamin Dib, Vanessa Aiffe, Fabien Duval et Christian Briand jouent des rôles divers.

Invités[modifier | modifier le code]

Quelques célébrités ont fait des apparitions dans certains épisodes de la série (Les épisodes sont en italique)[2] :

Il arrive aussi que certains acteurs apparaissent brièvement dans des rôles spécifiques, mais sans qu'on les voie à l'écran :

  • Julien Lambroschini : Le professeur d'anglais dans l'épisode Cours de langues (1)
  • Ignace Rodriguez : Le professeur d'espagnol dans l'épisode Cours de langues (2)
  • Audrey Lamy : Femme du patron d'Alexandra dans l'épisode Reçoivent le patron d'Alex

Épisodes[modifier | modifier le code]

La série comporte 485 épisodes repartis en 5 saisons.

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Les interprètes principaux de la série, Jean Dujardin et Alexandra Lamy, au festival de Cannes 2005.

Jean[modifier | modifier le code]

Né un , Jean (Jean Patrice Martin, prénoms au complet)[3], est un macho prétentieux et orgueilleux, mauvais perdant, gros dragueur, égoïste, parfois bagarreur, radin et souvent désobligeant envers Alexandra, qu'il aime moquer dans ses exigences et ses manies. Il déteste autant sa belle-mère qu'effectuer les tâches ménagères. Malgré tout cela, il est attachant et très drôle, mais peut-être de temps à autres un peu trop jaloux. Dans plusieurs épisodes il imitera les mimiques de l'acteur Robert de Niro pour montrer sa puissance, du moins celle qu'il croit posséder.

Concernant ses études, la seule chose que l'on sait de lui est qu'il a eu 14 au bac en anglais (en trichant) et 17 en espagnol (sans tricher). Il dirige une petite société de multimédia et de publicité, « Communication 2000 », et gagne bien sa vie. Il aime les soirées entre potes, adore le football et le sport en général. Terriblement maladroit en amour, il arrive pourtant à faire fondre sa concubine dès lors qu'il parvient à lui exprimer ses sentiments, lesquels sont profondément sincères. Il lui avoue cependant un jour une aventure avec son assistante Isabelle, une jeune femme volage, « le 2 mai 1994 à 2h30 du matin, pendant un séminaire au Havre par temps nuageux ».

Dans deux épisodes[Lesquels ?], on apprend que Jean a une demi-sœur du côté de son père plus jeune que lui et qu'il ne connaît pas très bien. De plus, il s'apprête de nouveau à être grand frère car son père attend un enfant avec sa nouvelle (et jeune) compagne.

Alexandra[modifier | modifier le code]

Née en 1969[N 1], Alexandra (Alexandra Éva Joséphine, prénoms au complet)[3], dite « Alex », est une femme vive et alerte, très jalouse, capricieuse, souvent hystérique, de mauvaise foi, maniaque, bavarde, naïve, narcissique, coquette et dépensière. Elle est un peu cruche et se ridiculise souvent en société. Très impulsive, elle s'énerve très vite et les cris fusent rapidement. Elle semble plus égoïste que Jean, qu'elle mène souvent en bateau en profitant de lui. Elle pleure aussi, souvent pour un rien. Elle ponctue généralement son sentiment de satisfaction par un « Yes ! » énergique, poing serré et bras perpendiculaire.

Secrétaire, elle ne se montre pas vraiment motivée et on la voit dans la série passer davantage son temps au téléphone avec Jeannette qu'à faire son travail. Elle se défausse aussi de la plupart des responsabilités du couple sur Jean. Elle est très attachée à sa mère, au grand dam de Jean, qui lui la déteste, celle-ci le lui rendant bien.

Alexandra semble avoir un certain flou au niveau de sa propre fidélité avec Jean, mentionnant souvent lorsqu'elle discute avec Jeannette de jolis garçons, parfois avec des allusions douteuses. Jean se montre jaloux quand il apprend ces propos, pouvant suggérer qu'Alex aurait eu elle aussi de brèves aventures à plusieurs reprises. Du fait de sa propre jalousie maladive, Alex veut toujours paraitre comme la plus belle (ce qui a tendance à énerver Jean).

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

  • Jeannette et Roger : un couple d'amis d'Alexandra. Ils sont riches et le montrent, ce qui énerve passablement Jean et Alex. Attachés à ces deux derniers, ils leur offrent souvent des voyages (à Toulon, à l'île Maurice). Jean et Alex ne ratent jamais une occasion de se plaindre d'eux sous cape et de les critiquer, mais sont souvent pris en flagrant délit de messes basses par les intéressés, à leur grand embarras...
    • Roger rencontre Jeannette peu après que celle-ci a rompu avec Daniel. De prime abord vulgaire et simple d'esprit, Roger change radicalement de caractère après avoir gagné au Loto. C'est un bon ami de Jean, bien que ce dernier jalouse sa fortune. Il quittera ensuite Jeannette pour une jeune suédoise de 23 ans.
    • Jeannette est une amie proche d'Alex, qu'elle appelle souvent pour des mondanités. Jean et Alex ont tendance à la vanner sur son poids et son physique. Après sa rupture avec Roger, elle trouvera un certain réconfort auprès de Jean-Michel. Elle dépense sans compter pour Jean et Alex, sans que ces derniers ne lui soient vraiment reconnaissants, cherchant sans cesse à se débarrasser d'elle afin de profiter en amoureux des hôtels, plages, restaurants ou pistes de ski payés par Jeanette.
  • Daniel : le premier mari de Jeannette, maniéré et raffiné, voire efféminé : il déteste le football, les voitures et les ordinateurs et lit Femme+. Jean le considère comme un inverti, ce que Daniel prend avec humour. Il est de nature assez naïve et est considéré par Alex comme l’homme parfait. Il finira par se séparer de Jeannette un an après qu’ils se soient mariés, ce qui bouleversera Alex. Il réapparaît dans un épisode ou l’on voit qu’il accumule des conquêtes en tous genres, puis apparaîtra pour la dernière fois pour le Nouvel An.
  • Jean-Michel, dit Jean-Mi : le copain de Jean. Limité intellectuellement et collant, il a tendance à s'incruster chez tous ceux qui l'invitent, ce qui énerve Jean et Alex qui tente alors de trouver un moyen pour se débarrasser de lui. Sa phrase fétiche est « Y m'a compris ? ». Après que Roger quitte Jeannette pour une femme plus jeune, Jean-Mi sort avec elle.
  • Isabelle : la splendide assistante de Jean, dont Alex est maladivement jalouse. Du fait de sa beauté et sa silhouette avantageuse, Jean la complimente souvent et la met sur un piédestal, ce qui a tendance à énerver rapidement Alex quand elle l'entend. Isabelle aura une aventure avec Jean au cours d'un séminaire au Havre, Alex ne s'étant jamais vraiment remise de la trahison de son Loulou. Le temps passant, les deux femmes se réconcilieront (après qu'Isabelle trouve l'amour avec Enzo), bien qu'Alex fasse sentir à Isabelle qu'elle n'a pas apprécié son aventure avec son chéri[4].
  • Enzo : l'homme qu’Isabelle rencontre dans un centre sportif et présente à Jean et Alex lors d'un dîner chez elle.
  • La mère d'Alexandra (et belle-mère maudite de Jean). Aigrie, jalouse et criarde, la mère d'Alexandra et Jean se détestent. Jean tente toujours de trouver un échappatoire lorsque Alex décide de la voir pour déjeuner. Alex étant souvent au milieu de leurs querelles, celle-ci tente désespérément de les rétablir s'en prenant régulièrement à Jean. Elle dit s'appeler « Adélaïde » à Jean, par plaisanterie, pour le déstabiliser lorsque celui-ci lui demande la main d'Alex. Elle a aussi un chien, nommé Canaille, que par la suite Jean appréciera.
  • Raymond : le père de Jean. Ce dernier lui reproche son absence durant son enfance. Riche, il décide un jour de déshériter Jean.
  • Mélanie : la petite copine de Raymond, aux formes plantureuses mais au quotient intellectuel proche de zéro. Elle se retrouve enceinte de Raymond quelques mois après leur rencontre.
  • Suzanne et Didier : les voisins de Jean et Alex. Ils sont sado-maso, échangistes et fumeurs de drogues douces.
  • Ghislaine : la femme de ménage de Jean et Alex, caractérisée par sa franchise et sa fainéantise.
  • Pierre-Cyril : un des collaborateurs de Jean. Assez discret et réservé, il est la tête de Turc de l'entreprise.
  • Magalie : une amie d'Alexandra, dont elle parle régulièrement mais qu'on ne voit jamais.

Gags récurrents[modifier | modifier le code]

Bien que la série propose une grande diversité de sketchs sur des sujets divers (dans la cuisine, au lit, chez des amis, à l'extérieur, etc.), la série est également composée d’incontournables runnings-gags, notamment :

  • les inévitables confrontations de Jean avec sa belle-mère (la mère d'Alex), où Jean tente fréquemment de trouver un moyen de se débarrasser d'elle ou d'éviter de la voir, Jean adorant lui lancer des piques ou lui jouer des tours pendables. Ces bisbilles ont le don d’énerver rapidement Alex, qui adore sa mère et lui passe tout, notamment son mauvais caractère et ses propres fourberies face à Jean (qui le lui rend bien, et inversement) ;
  • les moments où Alex exprime le souhait d’avoir un enfant (souvent par des sous-entendus), que Jean élude de manière plutôt évasive, en essayant généralement de contourner le sujet ;
  • lorsque Jean s’emporte, généralement dans une situation embarrassante ou ridicule, en pensant faire valoir sa supériorité, et qu’Alex le prend sur le vif. Celle-ci se moque généralement de lui en répétant la phrase : « C’te honte ! », parfois suivi du mot « ridicule ! » ; Jean, de son côté, essaye de faire comme si de rien n’était... ;
  • le fait qu’Alex s’arrange souvent pour utiliser les situations ou les évènements qui leur arrivent à eux deux pour rappeler à Jean son aventure avec Isabelle, sa collègue de bureau, Alex essayant d’obtenir toujours plus de détails, ce qui en général énerve Jean très vite ;
  • lorsque le couple fait des activités physiques (sport, loisirs, etc.), Jean tente souvent de montrer à Alex sa prétendue expérience dans le domaine (ski, golf, escalade...), qu’il ne maîtrise en fait pas toujours bien, en lui répétant que le plus important est le « transfert de poids ».

Autour de la série[modifier | modifier le code]

  • Le casting d'Alexandra Lamy et Jean Dujardin pour la série se déroule le . C'est la première fois qu'ils se rencontrent, en présence du créateur de la série, Guy A. Lepage. Déjà 300 comédiens ont passé la distribution artistique mais n'ont pas été acceptés[1]. Après avoir tourné quelques sketches, sous les noms originaux de Guy et Sylvie (puisqu'on ne connaissait pas encore le prénom des acteurs), Jean et Alex sont retenus.
  • La série ne s'est pas arrêtée à cause d'une érosion de l'audience, mais parce que les acteurs principaux Jean Dujardin et Alexandra Lamy étaient désireux d'explorer d'autres horizons (notamment le cinéma) et avaient peur qu'en continuant la série le public se lasse de leurs aventures.
  • Après trois années passées à jouer le couple à l'écran, Alexandra Lamy et Jean Dujardin unissent leurs destins dans la vie réelle à l'automne 2003[1], quittant leurs conjoints respectifs pour mener une vie de couple à la vie comme à la scène. Ils se marient le à Anduze (Gard). Toutefois, ils se défendent d'avoir été influencés par les personnages qu'ils ont incarnés, tout en admettant qu'une admiration professionnelle mutuelle dans le cadre de la série les a tout de même rapprochés. Après dix ans de relation et quatre ans de mariage, ils se séparent en 2013[1].
  • La série française n'est pas identique à son homologue québécoise. En France, les épisodes ont une durée moyenne de 5 à 8 minutes quotidiennes, et ont été diffusés pendant cinq saisons, alors qu'au Québec, les épisodes ont une durée moyenne de 26 minutes hebdomadaires, diffusés pendant sept saisons. La différence de saisons a occasionné quelques divergences au niveau des intrigues.
  • Il arrive souvent à Jean de faire des clins d'œil à son personnage de Brice, notamment lorsqu'il ponctue ses phrases d'un « Cassé », à l'instar du personnage qu'il incarnait avec les Nous Ç Nous.
  • À la suite de l'arrêt de la série en 2003, M6 décide de lancer un programme similaire avec Scènes de ménages (depuis 2009), tandis que France 2 décide de lancer un nouveau programme court, la série Parents mode d'emploi (depuis 2013).

Autres versions[modifier | modifier le code]

À Madagascar, la chaîne de télévision privée VIVA TV a produit une série à sketches intitulée Izy m'tsam, directement inspirée de Un gars, une fille.

La série y puise en effet les mêmes thèmes de manière comique, comme la haine de la belle-mère, les complications de dernières minutes avant un voyage ou autres petits problèmes fréquents en ménage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Elle avait 8 ans en 1977, selon l'épisode À l'Île Maurice.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « "Un jour, un générique" : "Un gars, une fille" », Florian Guadalupe, ozap.com, 2 Août 2019.
  2. « Les guest-stars », sur un-gars-une-fille.hypnoweb.net
  3. a et b Épisode Un gars, un fille aux Seychelles - Le Mariage.
  4. Dans un épisode où les deux couples dinent ensemble, Alex mettra une claque à Isabelle pour lui montrer son ressentiment.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]