Un gars, une fille (série télévisée, 1999)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'adaptation française. Pour la version originale québécoise, voir Un gars, une fille (série télévisée, 1997).
Un gars, une fille
Titre original Un gars, une fille
Autres titres
francophones
1 gars, 1 fille
Genre Programme court (shortcom)
Création Guy A. Lepage
(Série originale québécoise)
Production Isabelle Camus
Hélène Jacques
Acteurs principaux Jean Dujardin
Alexandra Lamy
Musique Frédéric Lerner
Laurent Alvarez
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 2
Nb. de saisons 5
Nb. d'épisodes 485 (436 + 49 best-of)
Durée 5 à 8 min
Diff. originale

Un gars, une fille est une série télévisée française, adaptée de la télésérie québécoise du même nom, de 485 épisodes de six minutes environ, diffusée entre le et le sur France 2, puis rediffusée sur plusieurs chaînes, avec dans les rôles principaux Alexandra Lamy et Jean Dujardin.

La série est l'adaptation par Isabelle Camus et Hélène Jacques de la sitcom homonyme québécoise de 1997 créée par Guy A. Lepage.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette série raconte de manière humoristique la vie quotidienne d'un couple : Jean (alias « Loulou ») et Alexandra (alias « Chouchou », souvent appelée « Alex »). Des situations des plus banales (au lit, dans le salon, dans la cuisine, au téléphone, etc.) aux plus exceptionnelles (perdus sur une île déserte ou dans le Vercors, à Hong Kong, aux Seychelles, une séparation, un mariage, etc.), la vie de Jean et d'Alexandra est loin d'être un long fleuve tranquille...

Déroulement[modifier | modifier le code]

Chaque épisode est une suite de sketchs. Chaque sketch est filmé d'un seul point de vue, sans mouvement de caméra[N 1]. Le cadrage des scènes laisse le plus souvent visibles les seuls visages des deux personnages principaux, les autres étant tenus par des voix off. Les invités vedettes dérogent cependant à cette règle. Les réflexions sont ponctuées de notes de musique pour accentuer les dialogues et les transitions entre les sketchs se font au moyen de virgules musicales rappelant le générique.

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

Voix additionnelles[modifier | modifier le code]

Mathieu Madénian, Arsène Mosca, Armelle Lesniak, Frédéric Lerner, Yamin Dib, Vanessa Aiffe, Fabien Duval et Christian Briand jouent des rôles divers.

Invités[modifier | modifier le code]

Quelques célébrités ont fait des apparitions dans certains épisodes de la série (Les épisodes sont en italique)[1] :

Il arrive aussi que certains acteurs apparaissent brièvement dans des rôles spécifiques, mais sans qu'on les voie à l'écran :

  • Julien Lambroschini : Le professeur d'anglais dans l'épisode Cours de langues (1)
  • Ignace Rodriguez : Le professeur d'espagnol dans l'épisode Cours de langues (2)
  • Audrey Lamy : Femme du patron d'Alexandra dans l'épisode Reçoivent le patron d'Alex

Épisodes[modifier | modifier le code]

La série comporte 485 épisodes repartis en 5 saisons.

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Les interprètes principaux de la série, Jean Dujardin et Alexandra Lamy, au festival de Cannes 2005.

Jean (Un gars / Loulou)[modifier | modifier le code]

Né un 15 mars, Jean est un macho prétentieux et orgueilleux, mauvais perdant, gros dragueur, égoïste, parfois bagarreur, radin et souvent désobligeant envers Alexandra, dont il aime se jouer de ses exigences et de ses manies. Il déteste autant sa belle-mère qu'effectuer les tâches ménagères. Malgré tout cela, il est attachant et très drôle.

Au niveau de ses études, la seule chose que l'on sait de lui est qu'il a eu 14 au bac en anglais (en trichant) et 17 en espagnol (sans tricher). Il dirige une petite société de multimédia et de publicité, « Communication 2000 », et gagne bien sa vie. Il aime les soirées entre potes, adore le football et le sport en général. Terriblement maladroit en amour, il arrive pourtant à faire fondre sa concubine dès lors qu'il arrive à lui exprimer ses sentiments, lesquels sont profondément sincères. Il avoue cependant un jour une aventure avec son assistante Isabelle, une jeune femme volage, « le 2 mai 1994 à 2h30 du matin, pendant un séminaire au Havre par temps nuageux ».

Alexandra, dite Alex (Une fille / Chouchou)[modifier | modifier le code]

Née en 1969[N 2], Alexandra est une femme vive et alerte, très jalouse, souvent hystérique, de mauvaise foi, maniaque, bavarde, naïve, narcissique, coquette et dépensière. Elle adore mener Jean en bateau. Elle est un peu cruche et se ridiculise souvent en société. Très impulsive, elle s'énerve très vite et les cris fusent rapidement. Elle semble plus égoïste que Jean, qu'elle mène souvent en bateau en profitant de lui. Elle pleure aussi, souvent pour un rien.

Secrétaire, elle ne se montre pas vraiment motivée et on la voit dans la série passer davantage son temps au téléphone avec Jeannette qu'à faire son travail. Elle se défausse aussi de la plupart des responsabilités du couple sur Jean. Elle est très attachée à sa mère, au grand dam de Jean qui, lui, la déteste — celle-ci le lui rendant bien. Elle semble laisser dans un certain flou sa propre fidélité, mentionnant souvent à Jeannette de jolis garçons, parfois avec des allusions douteuses. Jean se montre jaloux quand il apprend ces propos, pouvant suggérer qu'elle aurait aussi eu de brèves aventures à plusieurs reprises. Selon sa jalousie, elle veut toujours être plus belle que les autres femmes (ce qui a tendance a énerver Jean).

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

  • Jeannette et Roger : un couple d'amis d'Alexandra. Ils sont riches et le montrent, ce qui énerve passablement Jean et Alex. Attachés à ces deux derniers, ils leur offrent souvent des voyages (à Toulon, en Guadeloupe).
    • Roger rencontre Jeannette peu après sa rupture avec Daniel. De prime abord vulgaire et simple d'esprit, il change radicalement de caractère après avoir gagné au Loto. C'est un bon ami de Jean, bien que ce dernier jalouse sa fortune. Il quittera Jeannette pour une suédoise de 23 ans.
    • Jeannette est une amie proche d'Alex, qu'elle appelle souvent pour des mondanités. Rarement reproché par sa laideur, Jean et Alex ont une folle tendance a la vanner sur son poids. Après sa rupture avec Roger, elle trouvera un certain réconfort auprès de Jean-Michel.
  • Daniel : le premier mari de Jeannette, maniéré et raffiné.
  • Jean-Michel, dit Jean-Mi : le copain de Jean, limité intellectuellement, ayant tendance à s'incruster chez ceux qui l'invitent. Sa phrase fétiche est « Y m'a compris ? ». Il sort avec Jeannette après que Roger l'ai quittée.
  • Isabelle : la splendide collègue de bureau de Jean, avec qui il a eu une aventure au cours d'un séminaire au Havre et dont Alexandra est maladivement jalouse.
  • Enzo : l'homme qu’Isabelle a rencontré dans un centre sportif et présenté à Jean et Alex lors d'un dîner chez elle.
  • La belle-mère : la mère d'Alexandra, aigrie, jalouse et criarde. Elle et Jean se détestent. Elle a aussi un chien du nom de Canaille.
  • Raymond : le père de Jean. Il est riche et décide de déshériter Jean de son testament. Jean lui reproche son absence durant son enfance.
  • Mélanie : la petite copine de Raymond, aux formes plantureuses mais au quotient intellectuel proche de zéro. Elle se retrouve enceinte de Raymond quelques mois après leur rencontre.
  • Suzanne et Didier : les voisins de Jean et Alex. Ils sont sado-maso, échangistes et fumeurs de drogues douces.
  • Ghislaine : la femme de ménage de Jean et Alex, caractérisée par sa franchise et sa fainéantise.
  • Pierre-Cyril : collaborateur de Jean, assez discret et réservé, ce qui lui vaut d'être la tête de turc de l'entreprise.

Running gag[modifier | modifier le code]

Outre l'inévitable belle-mère, un running gag de la série est le souhait exprimé par Alexandra que Jean lui fasse un enfant, que celui-ci élude de façon tantôt évasive (dans la pré-annonce de la série, on le voit même quitter la scène dès qu'elle évoque le sujet) ou cynique (par exemple lorsqu'Alexandra propose de lui laisser choisir leur position pour procéder à cette procréation).

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Le casting d'Alexandra Lamy et Jean Dujardin pour la série se déroule le . C'est la première fois qu'ils se rencontrent, en présence du créateur de la série, Guy A. Lepage. Déjà 300 comédiens ont passé la distribution artistique mais n'ont pas été acceptés. Après avoir tourné quelques sketches, sous les noms originaux de Guy et Sylvie (puisqu'on ne connaissait pas encore le prénom des acteurs), Jean et Alex sont retenus.
  • La série ne s'est pas arrêtée à cause d'une érosion de l'audience, mais parce que les acteurs principaux Jean Dujardin et Alexandra Lamy étaient désireux d'explorer d'autres horizons (notamment le cinéma) et avaient peur qu'en continuant la série le public se lasse de leurs aventures.
  • Après trois années passées à jouer le couple à l'écran, Alexandra Lamy et Jean Dujardin unissent leurs destins dans la vie réelle à l'automne 2003, quittant leurs conjoints respectifs pour mener une vie de couple à la vie comme à la scène. Ils se marient le à Anduze (Gard). Toutefois, ils se défendent d'avoir été influencés par les personnages qu'ils ont incarnés, tout en admettant qu'une admiration professionnelle mutuelle dans le cadre de la série les a tout de même rapprochés.
  • La série française n'est pas identique à son homologue québécoise. En France, les épisodes ont une durée moyenne de 5 à 8 minutes quotidiennes, et ont été diffusés pendant cinq saisons, alors qu'au Québec, les épisodes ont une durée moyenne de 26 minutes hebdomadaires, diffusés pendant sept saisons. La différence de saisons a occasionné quelques divergences au niveau des intrigues.
  • Il arrive souvent à Jean de faire des clins d'œil à son personnage de Brice, notamment lorsqu'il ponctue ses phrases d'un « Cassé », à l'instar du personnage qu'il incarnait avec les Nous Ç Nous.
  • À la suite de l'arrêt de la série en 2003, M6 décide de lancer un programme similaire avec Scènes de ménages (depuis 2009), tandis que France 2 décide de lancer un nouveau programme court, la série Parents mode d'emploi (depuis 2013).

Diffusion[modifier | modifier le code]

France 2[modifier | modifier le code]

La série est d'abord diffusée sur France 2, entre 1999 et 2003, du lundi au vendredi à 19 h 50, juste avant le journal de 20 heures.

Cette série a joui d'une forte audience. En effet, avec plus de cinq millions de téléspectateurs se rassemblant chaque soir avant le journal de 20 h, les aventures de Jean et d'Alex provoquent un vrai raz-de-marée dans le paysage audiovisuel français[réf. souhaitée].

Le nom de la chaîne est mentionné dans les épisodes Au marathon et A un match de tennis, bien que la série utilise une chaîne fictive appelée « TV23 ».

France 4[modifier | modifier le code]

France 4 rediffuse cette série depuis 2007.

Entre 2007 et 2009 :

  • du lundi au vendredi, de 19 h 30 à 20 h 25 ;
  • le vendredi soir, de 19 h 30 à 22 h 20 ;
  • le samedi soir, de 22 h 30 à 23 h 45.

Du lundi 17 mars au dimanche , à la suite du changement de cette chaîne qui est axée sur les programmes jeunesse, la série fait son retour après cinq ans d'absence :

  • du lundi au vendredi, de 18 h 20 à 19 h 50 ;
  • le weekend, de 17 h 50, à 19 h 15.

À partir du lundi  :

  • du lundi au vendredi, entre h 55 et h 45 et entre 14 h 15 et 15 h 30 ;
  • le samedi, entre 18 h 25 et 20 h 50 ;
  • le dimanche, de 18 h 25 à 20 h 50.

M6[modifier | modifier le code]

M6 a rediffusé cette série en 2010 qui a remplacé Caméra Café 2 qui subissait une faible audience.

Du 15 février à octobre 2010, elle a été diffusée :

  • du lundi au vendredi, de 20 h 5 à 20 h 35 ;
  • elle était également diffusée le week-end.

De juillet 2011 à 2013 environ, elle est diffusée sur la même chaîne :

  • du lundi au vendredi, entre 17 h 15 et 17 h 45 ;
  • elle était également diffusée le week-end.

W9[modifier | modifier le code]

Rediffusions sur W9 :

  • du 16 avril jusqu'à début juillet 2012, du lundi au vendredi, de 17 h 50 à 19 h 30 ;
  • du 15 juillet au 1er septembre 2013, du lundi au vendredi, de 18 h à 20 h environ ;
  • du jusqu'à début avril 2014, du lundi au samedi, de 12 h 40 à 14 h 45 et le dimanche, de 12 h 40 à 17 h 20.

Néanmoins, à cause des audiences insuffisantes, la chaîne arrête la diffusion au profit de la série Malcolm[2].

Téva[modifier | modifier le code]

La chaîne Téva a diffusé la série entre 2005 et 2013 :

  • Le vendredi soir, de 20 h 35 à 23 h 50 ;
  • Le samedi soir, de 22 h 45 à 23 h 55 ;
  • Le dimanche, de 12 h 20 à 12 h 45.

Elle a aussi rediffusé les Best-Of tous les mardis soirs à 20 h 50(rediffusion le samedi à 18 h 50) et les jours fériés de mai.

Le , la série est diffusée :

  • le samedi, de 12 h 10 à 15 h 15 ;
  • le dimanche, de 12 h 5 à 15 h 25 ;
  • le mercredi soir, de 20 h 40 à h 5.

Paris première[modifier | modifier le code]

  • La chaîne Paris Première a diffusé la série à partir du et ce pendant presque une année, du lundi au dimanche, vers 18 h 30 jusqu'à environ 20 h 40.
  • Le , la série est diffusée du lundi au vendredi, de 10 h à 13 h 15.

6ter[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sauf dans le premier sketch de l'épisode À Londres (1).
  2. Elle avait 8 ans en 1977, selon l'épisode À l'Île Maurice.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les guest-stars », sur un-gars-une-fille.hypnoweb.net
  2. « Un gars, une fille en panne d’audience, Malcolm fait son retour », Jérôme Roulet, Toutelatele.com, 8 novembre 2013 (consulté le 1er mai 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]