Brice 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brice 3
Réalisation James Huth
Scénario Jean Dujardin
James Huth
Acteurs principaux
Sociétés de production Mandarin Production
M6 Films
JD Prod
Gaumont
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie
Durée 1 heure 35 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Brice 3 (sous-titré « ... parce que le 2 je l'ai cassé ! ») est un film français réalisé par James Huth, sorti en salle le 19 octobre 2016. Il s'agit de la suite indirecte du film Brice de Nice sorti en 2005, et mettant en scène le personnage du même nom créé par Jean Dujardin.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Brice est de retour. Le monde a changé, mais pas lui. Quand son meilleur ami, Marius, l’appelle à l’aide, il part dans une grande aventure à l’autre bout du monde… Les voyages forment la « jaunesse » mais restera-t-il le roi de la casse ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le deuxième volet devait faire appel a Alexandra Lamy et raconter l’histoire d’amour entre les deux personnages mais, puisque dans la vie privée les acteurs se sont séparés, Jean Dujardin a décidé de détourner le contrat en oubliant ce film, passant directement au troisième qui, chronologiquement parlant, se déroule bien après le premier.[réf. souhaitée]

Le personnage de Jeanne, jouée par Élodie Bouchez, qui devient la compagne de Marius dans le premier film, ne revient pas dans cette suite.

Laurent Baffie, producteur associé du film, note que le titre du film : Brice 3 : « Parce que le 2, je l'ai cassé » est une référence au titre que ce dernier avait donné à l'hypothétique suite de son film Les Clefs de bagnole. Lors de la dernière de l'émission Tout le monde en parle (juillet 2006), Baffie annonce sur un ton ironique qu'il compte faire une suite à ce film. Cette suite s'intitulerait Les Clefs de bagnole 3 et le slogan serait « Le 2 était tellement nul qu'on l'a jeté ».[réf. souhaitée]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le film réunit les Nous Ç Nous, l'ancienne troupe de Jean Dujardin et Bruno Salomone, le temps d'une scène musicale.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage commence le 14 septembre 2015[4] pour s'étendre sur 10 semaines, en passant de Nice à Bordeaux, en région parisienne ou encore en Thaïlande[5].

Sortie[modifier | modifier le code]

Le film est annoncé pour une sortie le 19 octobre 2016 par la presse numérique du cinéma, à cette occasion un premier teaser est rendu disponible[1],[3].

Simulation de piratage[modifier | modifier le code]

Le , une vidéo présentée comme le film complet[6] apparaît sur YouTube. Elle devient rapidement populaire, dépassant les 1,5 million de vues en l'espace de quatre jours. La vidéo se révèle être une parodie organisée par l'équipe du film où le personnage de Brice moque le spectateur en recherche d'une version illégale de l'œuvre originale, tout en s'inscrivant dans la campagne de publicité du film dont la sortie est imminente[7],[8],[9].

Cette vidéo est aussi disponible en VOD gratuitement, sous le titre "Brice de Nice 2".

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Sur le site Allociné.fr, le film recueille de la part des internautes une note moyenne de 1,7 sur 5, basée sur 3 484 votes et 517 critiques[10].

L'accueil du film par la presse est globalement mitigé[11]. Le Figaro parle d'un « Naufrage » et d'un « océan de vacuité » ; mis à part les quinze premières minutes du film, pour le reste, selon le critique, « on touche le fond »[12]. Libération affirme que « Brice de Nice 3 n'est vraiment pas drôle et a perdu l'innocence du premier opus (...) Tout est réchauffé et radoté »[12]. Pour Télérama, le critique évoque la « bêtise assumée du film » et la « joyeuse mocheté de la mise en scène »[12].

Le Monde salue l'esprit d'enfance qui continue à animer les personnages et souligne la pertinence des thèmes politiques et sociaux qui structurent le scénario[13].

Box-Office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 1 924 111 entrées[14] 5

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c G.M., « Brice de Nice 3 sortira en salles le... », sur Allociné, 2 octobre 2015. (consulté le 3 octobre 2015)
  2. lefigaro.fr, « Brice de Nice 3 : ça « farte » à nouveau pour Jean Dujardin », (consulté le 18 septembre 2015)
  3. a et b « Brice de Nice 3 : Le premier teaser dévoilé », CinéSérie,‎ (lire en ligne)
  4. « Brice de Nice 3: le tournage a commencé » (consulté le 15 septembre 2015)
  5. « Jean Dujardin de retour à Nice dans la peau de "Brice de Nice" » (consulté le 15 septembre 2015)
  6. « BRICE DE NICE 3 - FILM COMPLET VF - AVEC JEAN DUJARDIN (2016) », YouTube.com, posté le 13 octobre 2016.
  7. « Le film « Brice 3 » piraté sur Youtube... ou presque », Le Parisien.fr, 16 octobre 2016.
  8. « "Brice 3" : Le film fuite (pour de faux) sur YouTube, et Jean Dujardin trolle Internet », 20minutes.fr, 16 octobre 2016.
  9. « Brice de Nice 3 : Quand Jean Dujardin "casse" internet ! », CinéSérie.com,‎ (lire en ligne)
  10. Critique spectateurs de Brice 3 sur Allociné.fr, consulté le 30 janvier 2017.
  11. « Pour les critiques, Brice de Nice 3 coule à pic », Elena Scappaticci, Le Figaro.fr, 19 octobre 2016.
  12. a, b et c « Trois raisons de ne pas surfer sur la vague de Brice de Nice 3 », François Aubel, Le Figaro.fr, 18 octobre 2016.
  13. « Brice 3 » : bataille désopilante du surfeur de Nice avec son double. Jacques Mandelbaum, Le Monde, 19 octobre 2016.
  14. « Brice 3 », sur jpbox-office (consulté le 24 novembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]