Sylvie Léonard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sylvie Léonard
Rencontre des artistes de 《Les diaboliques》-- 2 (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata

Sylvie Léonard, née à Montréal le , est une actrice canadienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

À trois ans, Sylvie Léonard regardait La Boîte à surprise et elle disait à ses parents qu’elle voulait faire «Ça !»[réf. nécessaire]. C’est durant son enfance à Châteauguay qu’elle cultive son intérêt pour le jeu en participant à plusieurs pièces de théâtre amateur. Seize ans plus tard, alors à peine âgée de 19 ans, elle terminait sa formation au Cégep de Saint-Hyacinthe afin de faire ce dont elle avait toujours rêvé : jouer.

Trois semaines après avoir terminé ses études, Sylvie Léonard décrochait déjà son premier contrat : un court métrage pour le ministère de l’Éducation. Quelques mois après, la comédienne était sur les planches du Théâtre du Nouveau Monde et défendait son premier rôle au théâtre dans la pièce Pygmalion. Interprétant alors le plus petit rôle féminin de la distribution, Sylvie Léonard y joua le rôle principal... quinze années plus tard.

À la télévision, elle tient un premier rôle important à la fin des années 1970 alors qu'elle interprète Annick Jacquemin dans Terre humaine, aux côtés de vétérans comme Jean Duceppe et Guy Provost. Multipliant les rôles au théâtre, à la télévision et au cinéma, elle joue notamment les rôles de Bulle dans Traboulidon (SRC), de Julie Galarneau dans L’héritage, une série écrite par Victor-Lévy Beaulieu (SRC), d’Aurise Blondeau dans Montréal PQ (SRC), du Dre Marthe Grondin dans Les Machos (TVA) et de Nicole Rivest dans Vice caché (TVA) et de la directrice du casino dans la série Casino scénarisée par Réjean Tremblay.

En 1995, Sylvie Léonard apparaît aux côtés de Guy A. Lepage dans les capsules humoristiques Petites scènes de vie conjugale, présentées durant le talk-show Besoin d’amour (TQS). C’était les prémices d’Un gars, une fille. Pendant sept années, la comédienne interprétera avec brio Sylvie, la fille d'Un gars, une fille (SRC).

À l’été 2000, après cinq années d’absence au grand écran, Sylvie Léonard partage la vedette avec Michel Côté dans la comédie La Vie après l’amour. Nous la verrons par la suite dans les films Karmina II, Camping sauvage, Idole instantanée, Que Dieu bénisse l’Amérique, Ma tante Aline et L’Âge des ténèbres, film dans lequel elle joue pour la première fois aux côtés de sa fille Camille.

En 2006, elle signe une lettre ouverte, avec Christian Bégin, dénonçant l'influence des cotes d'écoute sur les choix éditoriaux des réseaux de télévision.

En 2007 et 2008, elle partage la vedette avec Isabel Richer et Julie Perreault dans la série télévisée Les Sœurs Elliot. Elle y interprète Lauretta Elliot, la sœur aînée en parfait contrôle de sa vie… jusqu’au retour de son père !

Télévision et cinéma[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sylvie Léonard », sur qc.ca (consulté le 5 septembre 2020).
  2. « Les critiques de théâtre remettent leurs prix », sur canada.ca, Radio-Canada, (consulté le 5 septembre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]