Les Rivières pourpres (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Rivières pourpres

Type de série série télévisée
Genre thriller policier
Création Jean-Christophe Grangé
Production Storia Télévision
Acteurs principaux Olivier Marchal
Erika Sainte
Musique David Reyes
Pays d'origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Chaîne d'origine France 2
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 16 (plus 8 en cours)
Format couleur
Durée 45-49 minutes
Diff. originale en production
Site web site officiel

Les Rivières pourpres est une série télévisée de thriller policier franco-belgo-allemande créée par Jean-Christophe Grangé et diffusée en Suisse romande depuis le sur RTS Un. Il s’agit de la suite du roman du même nom de Jean-Christophe Grangé.

En Belgique et en France, elle est diffusée depuis le sur France 2[1], en Allemagne depuis le 5 novembre 2018 sur ZDF.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la suite des événements survenus à Guernon[2], le commissaire Pierre Niemans (Olivier Marchal) est muté à la tête de l’Office central contre les crimes de sang (OCCS). Il fait équipe avec une ancienne et meilleure élève Camille Delaunay (Erika Sainte). Le commissaire la considère comme sa fille. Ensemble ils vont résoudre les enquêtes les plus difficiles.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs secondaires[modifier | modifier le code]

Première saison[modifier | modifier le code]

Seconde saison[modifier | modifier le code]

Troisième saison[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En , on annonce l’adaptation du roman Les Rivières pourpres de Jean-Christophe Grangé en série télévisée projetée par EuropaCorp avec la société de production allemande Maze Pictures en tant que coproductrice[3],[4].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , Olivier Marchal est invité à interpréter le personnage du commissaire Pierre Niemans[5]. L’auteur Jean-Christophe Grangé voulait, à l’origine, Jean Reno dans cette série, mais « tout le monde a considéré qu'il était trop âgé pour le rôle » ainsi qu'il l'a expliqué dans une interview, en [6].

L’actrice Erika Sainte est choisie par l’auteur pour le rôle du lieutenant Camille Delaunay, après l’avoir repérée dans la série Baron noir (2016)[7].

Tournage[modifier | modifier le code]

Saison 1[modifier | modifier le code]

Le tournage débute en en Province de Namur, du Brabant wallon et à Bruxelles, en Belgique[8]. Le site religieux visible dans de nombreuses scènes est l'ancienne Abbaye de Marche-les-Dames.

Les épisodes Le Jour des Cendres ont partiellement été tournés dans la ville de Tournai (notamment sur le parvis de la cathédrale) et dans le Hainaut. La gare de Liège-Guillemin apparaît au début de l'épisode. La chapelle elle se trouve à Marcourt, dans la province du Luxembourg, c'est l'ermitage de Saint-Thibaut.

La croisade des enfants fut tourné en partie dans la région de Charleroi. Le Collège du Christ-Roi[9] à Ottignies sert de décors pour l'Institut Saint Vincent.

La Province de Namur sert de décors pour les épisodes La dernière chasse: le Château Bayard (à Eghezée) ainsi qu'une villa moderniste[10] de 1927, dans un parc arboré de 4ha à Blaimont (à Hastière), situé à quelques kilomètres de la frontière française et de Dinant.

Dans les épisodes 7 et 8 Leçons des ténèbres, certaines scènes ont été tournées à l'hôtel "Les trois 3 clés" à Gembloux. L'immeuble CBR à Watermael-Boitsfort, un édifice remarquable de l'architecte belge Constantin Brodzki, inauguré au début des années ’70, fut sélectionné pour les scènes du commissariat.

Saison 2[modifier | modifier le code]

Le tournage des épisodes Innocentes de la deuxième saison, s'est déroulé en Haute-Savoie en partie au château des Avenières à Cruseilles, ainsi qu'à Sainte-Croix-en-Jarez et dans les bois de Vézelin-sur-Loire, dans la Loire.

Saison 3[modifier | modifier le code]

Le tournage des épisodes Lune noire de la troisième saison s'est déroulé en Picardie en partie à Ault-Onival [11], les falaises, l’esplanade sous la tempête, l’ancienne usine de serrurerie Derloche-Cantevelle transformée en gendarmerie, et principalement à HesdinPas-de-Calais dans la villa Debruyne [12], aussi appelée « château Dalle », léguée en 2016 avec son parc de 7000 m2 à la commune d’Hesdin.

Pour les épisodes "XXY", le tournage s'est déroulé à Vresse-sur-Semois, en Belgique, en août 2020[13].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Les Rivières pourpres
  • Titre allemand : Die purpurnen Flüsse
  • Création : Jean-Christophe Grangé
  • Casting : Olivier Marchal et Erika Sainte
  • Réalisation : Ivan Fegyveres, Olivier Barma et Julius Berg
  • Décors : Luc Noel et Perrine Rulens
  • Costumes : Sylvie Néant, Christophe Pidre et Florence Scholtes
  • Photographie : Bruno Degrave, Denis Rouden et Serge Dell'Amico
  • Montage : Jean-Daniel Fernandez-Qundez, Ain Varet et Joël Jacovella
  • Musique : David Reyes
  • Production : Sabine Barthélémy
Coproduction : Bastien Sirodot, Nadia Khamlichi et Adrian Politowski
Production déléguée : Thomas Anargyros

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2018)[modifier | modifier le code]

  1. La Dernière Chasse, 1re partie
  2. La Dernière Chasse, 2e partie
  3. Le Jour des cendres, 1re partie
  4. Le Jour des cendres, 2e partie
  5. La Croisade des enfants, 1re partie
  6. La Croisade des enfants, 2e partie
  7. Leçons de ténèbres, 1re partie
  8. Leçons de ténèbres, 2e partie

Deuxième saison (2020)[modifier | modifier le code]

Une deuxième saison est annoncée le . Elle est diffusée sur quatre soirées, en .

  1. Innocentes, 1re partie
  2. Innocentes, 2e partie
  3. Furta sacra, 1re partie
  4. Furta sacra, 2e partie
  5. Kenbaltyu, 1re partie
  6. Kenbaltyu, 2e partie
  7. La Lignée de verre, 1re partie
  8. La Lignée de verre, 2e partie

Troisième saison (2021)[modifier | modifier le code]

  1. Lune noire, 1re partie
  2. Lune noire, 2e partie
  3. Rédemption, 1re partie
  4. Rédemption, 2e partie
  5. XXY, 1re partie
  6. XXY, 2e partie
  7. Jugement dernier, 1re partie
  8. Jugement dernier, 2e partie

Univers de la série[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Pierre Niemans : 55 ans. Pragmatique, efficace, direct. Le commissaire Pierre Niemans est une légende de la police française et ce, malgré certaines tensions avec sa hiérarchie et son respect parfois douteux du protocole. Sans femme ni enfant, Niemans se donne corps et âme dans ses enquêtes et ne lâche jamais rien, repoussant toujours ses propres limites. Mais sous ses airs de flic rigide se cache un homme généreux, profondément bon, qui a passé sa vie à traquer le versant maléfique de l’homme…
  • Camille Delaunay : 32 ans, elle est l’homologue féminin de Niemans, la fille qu’il n’a jamais eue, elle est lieutenant, meilleure élève de Niemans à l’école de police, elle recroise la route de celui-ci lors d’une enquête qui scellera un tandem d’élite. Sous ses airs de femme pleine d’énergie se cache une flic méticuleuse et féroce. L’amour et l’admiration qu’elle porte à Niemans font d’elle une alliée dévouée, qui n’hésite pas à risquer sa vie pour celui qui lui a tout appris.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

  • Prix UCMF 2020 de la Meilleure Musique de Fiction TV pour le compositeur David Reyes, pour son travail sur la Saison 2

Nomination[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • La série est la suite du roman éponyme de Jean-Christophe Grangé. L'intrigue se déroule de nombreuses années après l'affaire de Guernon.
  • Jean-Christophe Grangé a tiré un roman de la dernière enquête de la première saison La Dernière Chasse. L'adjointe de Niémans y possède les traits de Camille ainsi que de nombreux points de son passé mais son nom diffère : elle devient Ivana Bogdanovic dans le roman, et est d'origine croate avec une enfance très violente davantage décrite que dans la série.
  • Dans l'épisode La Lignée de verre, la série fait une référence directe au roman d'origine, quand Niémans laisse un mot dans une église, directement adressé à Fanny Ferreira, personnage crucial des Rivières Pourpres.
  • Dans ce même épisode La Lignée de verre le rôle du commissaire Gaillard est tenu par l'acteur Serge Riaboukine[16] alors même que celui-ci incarnait le rôle du Père Vincent dans le film Les Rivières pourpres 2 : Les Anges de l'apocalypse. Il s'opposait alors au personnage du commissaire Niémans.
  • En fonction des chaînes (et donc des pays), les épisodes de la première et seconde saison n'ont pas été diffusés dans le même ordre. L'ordre de diffusion peut différer de l'ordre d'écriture et de tournage ou encore de la liste présente sur le DVD.
    • Concernant la première saison, l'épisode Leçons de ténèbres est le dernier à avoir été tourné[17]. Le Jour des cendres est bien la deuxième enquête (contrairement à la liste de diffusion du DVD)[14].
    • Concernant la seconde saison, l'épisode Innocentes était initialement le dernier de la saison[18], mais a été déplacé en ouverture de la nouvelle salve d'épisodes. La Lignée de verre est tourné en tant que troisième enquête[19], mais devient de ce fait le final de la seconde saison selon la diffusion française de la série.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Clément Cuyer, « Les Rivières pourpres revient en série : Olivier Marchal succède à Jean Réno », sur Allociné, .
  2. Guernon est une ville fictive des Alpes créée pour le roman Les Rivières pourpres. Elle est également présente dans l'adaptation cinématographique.
  3. (de) Philipp Kreuzer, « Ex-Bavaria-Manager verfilmt Die purpurnen Flüsse als TV-Serie », sur Blickpunkt, (consulté le ).
  4. Clément Cuyer, « Le thriller Les Rivières pourpres bientôt adapté en série par Luc Besson ! », sur Allociné, (consulté le ).
  5. Patrice Gascoin, « Olivier Marchal dans Les Rivières pourpres », sur Le Figaro, (consulté le ).
  6. Jérémie Dunand, « Les Rivières pourpres : pourquoi Jean Reno n'a pas repris le rôle de Niemans dans la série de France 2 », sur Allociné, (consulté le ).
  7. « Qui est Erika Sainte (Les rivières pourpres) la partenaire à l’écran d’Olivier Marchal  ? », sur Gala, (consulté le ).
  8. XDB, « Les Rivières Pourpres en tournage à Namur et Gembloux », sur La Meuse, (consulté le ).
  9. « Des élèves du Christ-Roi d’Ottignies dans les Rivières Pourpres! », sur Édition digitale de Mons, (consulté le )
  10. Maison d'Architecte, « Villa W », sur Maison d'Architecte, (consulté le )
  11. « Falaises blanches pour « Rivières pourpres » », Le Courrier picard,‎ , p. 41
  12. « La Voix du Nord - tournage des Rivières Pourpres » (consulté le )
  13. DH Les Sports+, « Pour sa saison 3 qui se déroulera à Vresse-Sur-Semois, la série "Les Rivières Pourpres" recherche des figurants », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  14. a et b Pierre Langlais, « Les Rivières pourpres, une adaptation qui tient bon les flots », sur Télérama, (consulté le ).
  15. 2019 MUSIC+SOUND AWARDS
  16. Manuel Boursinhac, « Les rivières pourpres Lignée de verre 2/2 », sur france.tv (consulté le ).
  17. « VIDEO. Les Rivières pourpres : découvrez le dernier plan d'Olivier Marchal », sur Télé Star, .
  18. « Attention, Grangé ! », sur France tv & vous (consulté le ).
  19. « Les Rivières pourpres saison 2 se teintent de noir », sur francetelevisions.fr (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]