Éric Blanc (humoriste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Éric Blanc.
image illustrant un acteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un acteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Éric Blanc
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Éric Blanc, de son vrai nom Éric Degbegni, né le à Cotonou, est un imitateur, humoriste et acteur français d’origine béninoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Cotonou d’un père magistrat et d’une mère puéricultrice, il y vit jusqu’en 1975 où il s’exile avec sa famille pour Paris après le coup d’État du général Kérékou. Il abandonne assez rapidement ses études de droit pour se consacrer à la scène. En 1986, il débute au Caveau de la République avec des imitations de Valéry Giscard d’Estaing, Frédéric Mitterrand ou Yannick Noah et enchaîne rapidement par des prestations régulières à la télévision dont La Classe sur France 3.

Il crée son premier one-man show au Bataclan puis à Bobino où il se considère comme le seul Noir qui imite les Blancs célèbres. À la suite de démêlés judiciaires dus à deux imitations contestées du critique de cinéma Henry Chapier lors de la cérémonie des Césars et lors de l'émission Bains de minuit, présentée par Thierry Ardisson, le [1], il se retrouve « privé » de télévision pendant plusieurs années car Chapier n'a pas apprécié que l'on se moque de son homosexualité[2]. Ayant eu vent de la polémique, Éric Blanc l'appelle pour s'excuser mais Chapier l'attaque en justice. Il poursuit alors sa carrière au cinéma et au théâtre.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Spectacles[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Le Noir qui imite les Blancs
  • 2004 : Itinéraire d'un Noir gâté
  • 2009 : Éric Blanc sort du noir
  • 2013 : Mon frère blanc

Théâtre[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la vidéo sur le site de l'INA
  2. Une blague d'Éric Blanc imitant Chapier : "Les hommes c'est comme les cafés, je les aime forts et Noirs !"
  3. http://www.ateliersjeanlucbetron.com/modules/news/index.php?storytopic=2

Liens externes[modifier | modifier le code]