Simca 6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simca 6
Simca 6
Une Simca 6

Marque Simca (Lic. Fiat)
Années de production 1948 - 1950
Production 16.508 exemplaire(s)
Classe Citadine
Usine(s) d’assemblage Nanterre
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres Fiat
Position du moteur Avant
Cylindrée 569 cm3
Puissance maximale 16,5 ch
Poids et performances
Poids à vide 560 kg
Vitesse maximale 95 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé biplace, fourgonnette
Dimensions
Longueur 3215 mm
Largeur 1275 mm
Hauteur 1377 mm
Chronologie des modèles

La Simca 6 est une évolution du modèle d'automobile franco-italienne Simca 5, conçues par Fiat et produite par les constructeurs Simca et Fiat de 1948 à 1950 en France et jusqu'en 1955 en Italie, commercialisée sous le nom de Fiat 500 Topolino C (« petite souris ») en Italien.

Historique[modifier | modifier le code]

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Fiat présente la Fiat 500 Topolino B. Alors que les modèles Simca 5 et Fiat 500 Topolino A sont communs, le bureau d'étude Simca de Nanterre affirme pour la première fois de son histoire son indépendance vis-à-vis sa maison mère Fiat de Turin en produisant la Simca 6. La maison mère italienne avait lancé la version B de sa célèbre Topolino au salon de l'automobile de Genève en mars 1948, sans grosse évolution par rapport à la version A et voulait tester l'accueil du public avant de remplacer ce modèle emblématique.

Article détaillé : Simca 5.

Le modèle Simca 6 est directement dérivé du modèle Simca 5, reprend les caractéristiques de la future Topolino C restée provisoirement en sommeil et bénéficie

  • Un avant sensiblement modifié « américanisé » avec une calandre élargie et plus basse, et des phares intégrés dans des ailes de type Peugeot 203 ou Renault 4CV,
  • Un arrière allongé et un petit coffre uniquement accessible de l'intérieur et presque entièrement occupé par la roue de secours,
  • Un moteur, (celui de la Fiat 500 Topolino B) dont la puissance a été portée de 12 à 16,5 chevaux à cylindrée égale de 569 cm³, culbuté, soupapes en tête commandées par un arbre à cames latéral,
  • Deux versions de carrosseries : coupé découvrable biplace ou petite fourgonnette capable de transporter 250 kg.

Test des 5L[modifier | modifier le code]

Avec 5L d'essence, la Simca 6 se distingue tout particulièrement en effectuant 108,052 km, soit une consommation de 4,62 litres aux 100 km.

Une très brève carrière[modifier | modifier le code]

Présentée au grand public au salon de l’automobile de Paris en octobre 1947, la Simca 6 fut réceptionnée en mai 1948 par le service des Mines. La production ne démarra qu'en été 1948 et les premières livraison eurent lieu en septembre 1948. Sa carrière fut éphémère puisqu’elle ne dura que trois années avec une production de seulement 16.508 véhicules, berlines et commerciales incluses ; 200 exemplaires en 1948, un peu plus de 10.000 en 1949 et d’un peu plus de 5.000 en 1950.

Équipée du nouveau moteur de la Fiat Topolino B avec une culasse abritant des soupapes en tête d’un rendement supérieur qui porte la puissance de 13 à 16,5 cv, elle dispose d'un nouveau châssis avec la partie arrière allongée pour recevoir deux ressorts semi-elliptiques à flexibilité variable et des pneumatiques de plus gros diamètre. La nouvelle carrosserie semblait au goût du jour avec le coffre dissimulant la roue de secours et accueillant le réservoir d’essence. Le modèle français fut présenté plus de 17 mois avant sa sœur italienne qui prit le patronyme de "Fiat 500 C" qui connut un énorme succès avec 376.371 modèles produits entre 1949 et 1955. La Fiat 500C fut lancée au salon de Genève en mars 1949.

Cette petite voiture à deux places, ne correspondait plus au souhait du public français qui préféra la Renault 4 CV ou la Citröen 2 CV. La direction du constructeur décida de porter ses efforts sur le rajeunissement de la Simca 8, dans l’attente d’une future Simca 9 plus moderne. Il lui faudra par contre attendre 10 ans pour voir apparaître sa remplaçante, la Simca 1000.

Une version fourgonnette de 250 kg de charge utile fut réceptionnée par le service des Mines en 1949, en remplacement de la Simca 5 fourgonnette.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]