Saint-Raphaël (apéritif)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Raphaël.
Saint-Raphaël
Image illustrative de l'article Saint-Raphaël (apéritif)

Pays d’origine France
Date de création Début XIXe siècle
Type Boisson alcoolisée
Principaux ingrédients Quinquina, orange amère, Vanille
Couleur variété blanche et rouge
Site web http://www.straphael.fr/

Le Saint-Raphaël est un apéritif à base de mélange de mistelle et de plantes aromatiques. Deux variétés existent, le Saint-Raphaël Rouge et le Saint-Raphaël Ambré-Doré.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1830, le docteur Juppet travaillait la nuit à l'élaboration d'un apéritif à base de quinquina. Sa vue baissant, il en appela à l'archange Raphaël qui avait rendu la vue à Tobie[1]. Une autre version de l'histoire attribuerait l'invention de l'apéritif à une date inconnue à Antonin Soupe, pharmacien à Paris, né en 1844 soit quatorze ans après l'invention théorique du breuvage[2]. Distribué rapidement sur l'ensemble du territoire français puis européen, le Saint-Raphaël traversa l'Atlantique. La maison Saint-Raphaël mit rapidement en œuvre des techniques marketing pour accroître sa notoriété, comme la mise en place d'une montgolfière géante aux couleurs de la marque pour l'exposition universelle de Paris en 1900 pilotée par l'aéronaute Léon Lair. Vendue en pharmacie comme fortifiant, la marque a longtemps mis en avant les vertus excitantes du quinquina. Les publicités étaient pendant longtemps illustrées par deux personnages appelés les « jumeaux », l'un de couleur rouge, l'autre blanc pour symboliser les deux variétés du Saint-Raphaël. À l'exportation, vers les colonies ou l'Amérique, la marque prit le qualificatif d'Apéritif de France. Aujourd'hui tombé en désuétude en France, il est très présent et apprécié au Québec. Propriété de la marque Bacardi-Martini, il a été racheté par l'entreprise Boisset[1], elle-même reprise par le groupe La Martiniquaise en 2009[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Fabrication[modifier | modifier le code]

Le Saint-Raphaël est élaboré à partir de mistelle rouge ou blanche dans laquelle macèrent des écorces de quinquina, d'orange amère, des gousses de vanille, des amandes de fève de cacao et différentes plantes aromatiques. Après réfrigération et filtration, le Saint-Raphaël est embouteillé dans une bouteille à la forme typique, au col resserré à sa base et au fond plat.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Servi seul sur glace, le Saint-Raphaël entre aussi dans la composition de nombreux cocktails :

Moitié-moitié 
1/2 Saint-Raphaël rouge et 1/2 Saint-Raphaël Ambré décoré d'une rondelle d'orange.
Delight 
6/10 de gin, 1/10 de liqueur de framboises, 3/10 de Saint-Raphaël Rouge décoré d'un zeste d'orange.
Royal angel 
3/10 de champagne, 1/10 de liqueur de framboises, 3/10 de jus d'orange, 3/10 de Saint-Raphaël Rouge.
Passion 
préparé au shaker avec 3/10 de Saint-Raphaël Ambré, 2/10 de Vodka, 2/10 de jus de grenadille, 2/10 de nectar de poire, 1/10 de crème de mûres et décoré d'une rondelle de citron.
Saint-Petersbourg 
sur glace, 1/3 de Saint-Raphaël Rouge, 1/3 de Saint-Raphaël Ambré, 1/3 de Vodka décoré d'une rondelle de citron et d'une cerise.
Saint-Raph' 
préparé au shaker avec 4/10 de Saint-Raphaël Ambré, 2/10 de liqueur de menthe poivrée, 4/10 de jus de pamplemousse décoré d'un quart de tranche de pastèque, d'une feuille de menthe et d'une cerise.
Raphaëlle 
préparé au shaker avec 4/10 de Saint-Raphaël Ambré, 3/10 de Vodka, 3/10 de nectar de poire et décoré d'une tranche de citron et d'une cerise.
Mer des Antilles 
3/10 de Saint-Raphaël Ambré, 3/10 de Rhum blanc, 2/10 de Vermouth, 2/10 de Curaçao décoré d'une tranche de kiwi et d'une cerise.
Top club 
5/10 de Saint-Raphaël Ambré, 3/10 de Cognac, 2/10 de crème de cerises complété de champagne.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]