Alex Salmond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alex Salmond
Alex Salmond en 2007.
Alex Salmond en 2007.
Fonctions
Député de Gordon
En fonction depuis le
(2 ans et 22 jours)
Élection 7 mai 2015
Législature 56e
Prédécesseur Malcolm Bruce
Premier ministre d'Écosse

(7 ans 6 mois et 3 jours)
Monarque Élisabeth II
Gouvernement Salmond I et II
Législature 3e et 4e
Coalition SNP
Prédécesseur Jack McConnell
Successeur Nicola Sturgeon
Leader du Parti national écossais

(10 ans 2 mois et 11 jours)
Prédécesseur John Swinney
Successeur Nicola Sturgeon

(10 ans et 4 jours)
Prédécesseur Gordon Wilson
Successeur John Swinney
Député de Banff et Buchan

(22 ans et 10 mois)
Élection
Réélection


Législature 50e, 51e, 52e, 53e et 54e
Prédécesseur Albert McQuarrie
Successeur Eilidh Whiteford
Biographie
Nom de naissance Alexander Elliot Anderson Salmond
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Linlithgow, Écosse
(Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti national écossais
Diplômé de Université de St Andrews
Profession Économiste
Religion Église d'Écosse

Alex Salmond
Premiers ministres de l'Écosse

Alexander Elliot Anderson Salmond dit Alex Salmond, né le à Linlithgow, est un homme politique britannique, membre et ancien chef du Parti national écossais (SNP).

Membre de la Chambre des communes entre et , il occupe par deux fois la fonction de chef du SNP. Il est également député au Parlement d'Écosse entre 1999 et 2001 et de 2007 à 2016 et Premier ministre d'Écosse du au . Il est réélu député au Parlement britannique en .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Né à Linlithgow, près d'Édimbourg, Salmond suit des études à l’université de St Andrews, où il obtient des diplômes en sciences économiques et en histoire.

Des débuts très rapides[modifier | modifier le code]

Après une carrière d’économiste à la Royal Bank of Scotland, il est élu député à la Chambre des communes britannique et le reste de 1987 à 2010 pour Banff and Buchan ; il est par ailleurs entre 1999 et 2001 membre du Parlement écossais pour la même circonscription, à l'échelle de la nation constitutive.

Bien que considéré trop à gauche par la majorité de son parti, il devient chef du SNP pour la première fois en 1990, après en avoir été le vice-chef entre 1987 et 1990. À cette époque, le SNP n’avait que quatre députés au Parlement, mais sa grande combativité lui permit de gagner davantage de voix.

Bataille pour la dévolution[modifier | modifier le code]

En 1997, après l’élection du gouvernement travailliste à Londres, il mène avec son parti une campagne pour la dévolution. Décision difficile, particulièrement pour les durs du parti ; mais qui s’avère finalement payante puisque trois Écossais sur quatre votent pour un Parlement décentralisé.

Mise en retrait temporaire en Écosse[modifier | modifier le code]

En 2000, il crée la surprise en renonçant à son siège de leader du SNP. Il se justifie en expliquant qu’après dix années passées à la tête du parti, il veut renouveler la direction.

Il reste cependant le leader du groupe parlementaire siégeant à Westminster, où il se fait remarquer pour son opposition à la guerre en Irak, accusant sur un ton virulent le Premier ministre Tony Blair de « mensonge ».

Premier ministre d'Écosse[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Gouvernement Salmond I et II.
Le cabinet Salmond de 2007 à 2011 à la Bute House.
Le second cabinet Salmond en 2011, à la Bute House.

Après la démission de son remplaçant John Swinney au poste de chef du SNP, il décide de se représenter, et reprend la tête du parti en août 2004.

Le , il est élu député du Parlement écossais dans la circonscription de Gordon au nord d'Aberdeen. Le 16 mai suivant, il est élu Premier ministre d'Écosse par le Parlement et forme un gouvernement minoritaire. À l'issue des élections parlementaires de mai 2011, le SNP remporte la majorité absolue et Salmond est réélu Premier ministre alors qu'il est désormais élu d'Aberdeenshire East, et ce jusqu'en 2016. Le , il prend la décision d'organiser un référendum sur l'indépendance qui se tient le 18 septembre 2014[1]. Le lendemain, le 19 septembre, à la suite de la victoire du « non » qui rassemble une majorité de 55,4 % des suffrages contre 44,6 % pour le « oui », Alex Salmond déclare assumer la responsabilité de l'échec du « oui » et annonce sa démission de ses fonctions de chef du Parti national écossais et de Premier ministre. Nicola Sturgeon, vice-Première ministre, lui succède à la tête du SNP le 14 novembre suivant, avant d'être élue Première ministre par le Parlement écossais le 19 novembre[2].

Retour à la Chambre des Communes[modifier | modifier le code]

Lors des élections générales britanniques de 2015, Salmond est réélu comme député de la circonscription de Gordon. Après sa victoire, il déclare que « le lion écossais a rugi à travers le pays »[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Vive l'Écosse libre ? : Référendum le 18 septembre 2014. », bimensuelle, Regards sur la politique,‎ (lire en ligne).
  2. « Nicola Sturgeon investie comme Premier ministre d'Écosse », Les Échos, 19 novembre 2014.
  3. (en) « Jubilant Alex Salmond says "Scottish lion has roared across the country" », Daily Record,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :