Régiment de La Marck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Régiment de La Marck
Image illustrative de l’article Régiment de La Marck
Drapeau d’Ordonnance du régiment de La Marck

Création 1680
Dissolution 1795
Pays Allemagne
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de La Marck est un régiment d’infanterie allemand du Royaume de France créé en 1680.

Lignage[modifier | modifier le code]

  • 10 août 1680 : création du régiment de Kœnigsmark
  • 25 octobre 1686 : renommé régiment de Surbeck
  • 24 janvier 1693 : renommé régiment de Furstemberg
  • 1er décembre 1697 : renommé régiment de La Marck
  • 1er janvier 1791 : renommé 77e régiment d’infanterie de ligne
  • 8 juillet 1794 : son 1er bataillon est réformé par incorporation à la 141e demi-brigade de bataille lors de la formation de la demi-brigade
  • 5 juillet 1795 : réformé, son 2e bataillon étant incorporé à la 142e demi-brigade de bataille lors de la formation de la demi-brigade

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeaux[modifier | modifier le code]

16 drapeaux, dont un blanc Colonel, « semé de fleurs de lys d’or, avec un Soleil éclairant un Monde, & ces mots en or, Nec pluribus impar », et 15 drapeaux d’Ordonnance « fonds bleux avec 3 fleurs de lys couronnées & palmes d’or au milieu de chacun, ainsi qu’une double bordure en damier, rouge & blanche autour »[1].

Habillement[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

  • 10 août 1680 : Mestre de camp Hans Karl Graf von Königsmarck (fr.: Jean-Charles comte de Kɶnigsmarck) † 1686
  • 25 octobre 1686 : Jean Jacques de Surbeck, brigadier le 25 avril 1691, maréchal de camp le 3 janvier 1696, lieutenant général des armées du Roi le 26 octobre 1704, † 5 mai 1714
  • 24 janvier 1693 : Ferdinand Maximilien Gaëtan Joseph Egon de La Mark, comte de Furstemberg
  • 1er décembre 1697 : Louis Pierre Engilbert, comte de La Marck, brigadier le 10 février 1704, maréchal de camp le 20 mars 1709, lieutenant général des armées du roi le 8 mars 1718, † 7 novembre 1750
  • 29 avril 1727 : Louis Engilbert, comte de La Marck, fils du précédent, brigadier le 1er avril 1735, maréchal de camp le 1er janvier 1740, lieutenant général des armées du roi le 1er mai 1745
  • 19 octobre 1773 : Auguste Marie Raymond, comte de La Marck
  • 15 avril 1780 : Sigismond, baron de Zanthier
  • 30 avril 1784 : Eberhard, baron de Han
  • 21 septembre 1788 : Frédéric, baron de Würmser
  • 12 octobre 1788 : Frédéric Antoine Henri, baron Fredrick Lefort (*)
  • 5 février 1792 : Charles Ernest de Haack
  • 8 juillet 1792 : Jacques Melchior de Carlhan
  • 10 novembre 1792 : Ambroise Goënhart
  • 1793 : Jacques Maurice Hatry

Autres officiers[modifier | modifier le code]

  • 16 avril 1738 : comte d’Aspremont Lynden, colonel en pied

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Guerre de Succession d'Espagne[modifier | modifier le code]

Guerre de Succession de Pologne[modifier | modifier le code]

Guerre de Succession d'Autriche[modifier | modifier le code]

  • Le 22 novembre 1742, le jour même où l'armée prend possession de Deggendorf, le lieutenant colonel DESBARREAUX enlève aux hussards autrichiens, à Bischofsmais, un convoi d'argent dont le roi gratifia le régiment.
  • 1746: Le régiment assista cette année à la Bataille de Raucoux
  • 1747: A la Bataille de Lawfeld, il attaqua le village de ce nom, et franchit les retranchements au milieu d'un feu terrible qui lui mit hors de combat 50 officiers et plus de 600 hommes.
  • Siège de Maastricht

Guerre de Sept ans[modifier | modifier le code]

Le 1er bataillon a fait les guerres de 1792 à 1792 à l’armée de l’Ouest ; le 2e, embarqué pour Saint-Domingue en août 1792, est rentré en France en 1793.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1739

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 4 et 5, Paris 1761 et 1762

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]