Portail:Patrimoine culturel immatériel

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
733 articles sont actuellement liés au portail.

Portail du patrimoine culturel immatériel

UNESCO-ICH-blue.svg

En 2003, 137 États ont signé lors d'une conférence générale de l'Unesco la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui se manifeste dans les domaines suivants :

  1. les traditions et expressions orales, y compris la langue comme vecteur du patrimoine culturel immatériel ;
  2. les arts du spectacle ;
  3. les pratiques sociales, rituels et événements festifs ;
  4. les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ;
  5. les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel.

En 2014, 224 éléments avaient été inscrits sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité et 38 éléments sur la liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente. Contrairement à l'ancienne liste, ces listes ne récompensent pas les meilleures expressions culturelles du monde, mais contiennent seulement les éléments proposés par chaque État signataire correspondant aux critères de la Convention.


Lumière sur...

Gayant et Marie Cagenon devant le beffroi de Douai.

Gayant est le géant porté qui symbolise la ville de Douai (France - département du Nord). Entouré de sa femme, Marie Cagenon, et de leurs trois enfants, Jacquot, Fillon et Binbin, il parcourt la ville chaque année pendant trois jours à l'occasion des fêtes de Gayant, début juillet. Le Grand Cortège du dimanche après-midi est le point culminant de ces journées, après l'arrivée, le matin, de la famille Gayant au grand complet dans la cour de l'Hôtel de Ville de Douai, au pied du beffroi.

Gayant est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité comme membre de « Géants et dragons processionnels de Belgique et de France ». L'Unesco précise que les processions traditionnelles d'effigies de géants, d'animaux ou de dragons recouvrent un ensemble original de manifestations festives et de représentations rituelles. Apparues à la fin du XIVe siècle dans les processions religieuses de nombreuses villes européennes, ces effigies ont conservé un sens identitaire pour certaines villes de Belgique (Ath, Bruxelles, Termonde, Malines et Mons) et de France (Cassel, Douai, Pézenas et Tarascon) où elles restent des traditions vivantes.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Patrimoine culturel immatériel


Articles labellisés

Image