Myon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Myon
Église de l'Assomption de Myon.
Église de l'Assomption de Myon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Arrondissement de Besançon
Canton Saint-Vit
Intercommunalité Communauté de communes Loue-Lison
Maire
Mandat
Jean Laporte
2014-2020
Code postal 25440
Code commune 25416
Démographie
Population
municipale
196 hab. (2014)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 01′ 32″ nord, 5° 56′ 32″ est
Altitude Min. 309 m
Max. 600 m
Superficie 16,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Myon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Myon

Myon est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Muyuns ou Maion en 1139, puis Miuns en 1140 ; Mions en 1244 ; Myons en 1259 ; Myon depuis 1379[1]. Commune située dans le vallon du ruisseau de Conche, affluent du Lison.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Échay Lizine Rose des vents
Bartherans
Ivrey (Jura)
N Éternoz
Saraz
O    Myon    E
S
Salins-les-Bains (Jura)

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Jean Oudet UMP  
mars 2008 en cours Jean Laporte[2] PS Agent technique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 196 habitants, en augmentation de 7,1 % par rapport à 2009 (Doubs : 1,76 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
317 355 364 337 369 400 405 420 397
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
354 349 328 298 301 324 309 333 319
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
325 308 263 283 254 247 238 226 237
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
253 208 168 155 183 201 186 198 196
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • André Oudet. Né le 8 janvier 1942 à Myon, son père était agriculteur et sa mère institutrice. Il fut peintre, inspiré par Picasso et Manessier. Il est décédé le 6 juillet 1999 à Besançon et le musée d'Arbois renferme une trentaine de ses tableaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 4, Besançon, Cêtre,
  2. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :