Chantrans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chantrans
Chantrans
Maison ancienne à Chantrans.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Ornans
Intercommunalité Communauté de communes Loue-Lison
Maire
Mandat
Léon Bole
2014-2020
Code postal 25330
Code commune 25120
Démographie
Population
municipale
401 hab. (2015 en diminution de 4,07 % par rapport à 2010)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 02′ 39″ nord, 6° 09′ 02″ est
Altitude Min. 430 m
Max. 693 m
Superficie 14,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chantrans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chantrans

Chantrans est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants se nomment les Chantranais et Chantranaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Chantrans en 1253 ; Chantrens en 1294 ; Chantrans depuis la fin du XIVe siècle[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Ornans Montgesoye Châteauvieux-les-Fossés Rose des vents
Silley-Amancey N Amathay-Vésigneux
O    Chantrans    E
S
Reugney

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est l'histoire de la naissance d'un petit enfant blond, aux yeux bleus, se nommant le Djo. Cet enfant, devenu bûcheron, a pris l'habitude de finir fin rond, en descendant à Vuillafans.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Léon Bôle SE Retraité
mars 2008 2014 Marcel Billamboz[2]    
mars 2014 en cours Léon Bôle    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 401 habitants[Note 1], en diminution de 4,07 % par rapport à 2010 (Doubs : +1,74 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
431422463491563561584579594
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
525488491510492489501485474
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
450429419347336324343338314
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
316271240292298319356418401
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de l'Assomption : construite au XVIe siècle, le nef fut rebâtie en 1720. Son clocher a été remis à neuf en 1986. L'édifice est situé dans le diocèse de Besançon, au sein de l'unité pastorale du plateau d'Amancey. Le curé est M. l'abbé Benoît Decreuse.
  • Ensemble remarquable de fontaines-lavoir sur un espace entièrement pavé.
  • Ruines du moulin de Bonnecreau avec sa belle cascade.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Eleonor Régis Jean Joseph Stanislas Courbet : né le 10 août 1798 à Flagey et mort au même lieu le 27 mai 1882, il est le père du peintre Gustave Courbet. Sa dépouille mortuaire repose dans l'avant porche de l'église.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 2, BESANÇON, CÊTRE,
  2. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]