Liesle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liesle
Liesle
Vue du village.
Blason de Liesle
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Intercommunalité Communauté de communes Loue-Lison
Maire
Mandat
Simone Valot
2020-2026
Code postal 25440
Code commune 25336
Démographie
Population
municipale
555 hab. (2021 en augmentation de 6,32 % par rapport à 2015)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 03′ 45″ nord, 5° 48′ 56″ est
Altitude Min. 235 m
Max. 462 m
Superficie 16,54 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Besançon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Vit
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Liesle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Liesle
Géolocalisation sur la carte : Doubs
Voir sur la carte topographique du Doubs
Liesle
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
Liesle

Liesle est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants se nomment les Lieslois et Liesloises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Lislam en 1168 ; Lyse en 1227 ; Lilla en 1263 ; Lielle en 1264[1].

La commune couvre 1 800 hectares : c'est une des plus grandes communes du canton de Quingey. Elle est située en bordure de forêt de Chaux, aux confins d'un méandre de la Loue. Ses paysages sont d'une qualité remarquable. La forêt couvre une large superficie de 618 hectares et fait l'objet aujourd'hui de diverses mesures de protection du milieu (ZNIEFF, Natura 2000) et d'une exploitation mieux raisonnée (démarche de qualité du PEFC). L'agriculture et la vigne couvrent une surface de 600 hectares.

La Loue, rivière au débit capricieux, passe au moulin de Larnaude. Le village est donc moins touché par les inondations fréquentes que peuvent connaitre des villages des environs comme Quingey ou Port-Lesney. Liesle possède malgré tout plusieurs ruisseaux, dont le plus important est celui de Saumon. Certains ont été canalisés.

Le village se situe à une altitude de 250 mètres environ, avec un point culminant à 467 mètres, du nom du Signal.

Le principal belvédère se trouve à la maison blanche, maison appelée ainsi du fait de sa couleur qui se distingue nettement en surplomb du village. Deux chemins d'accès sont disponibles : le chemin en enrobée ou le parc du curée à travers la forêt.

Le train passe depuis 1889 et s'arrête. La gare de marchandises, très active par le passé, a été supprimée. La gare de voyageurs est quant à elle toujours en fonctionnement, malgré la destruction du bâtiment. Elle est utilisée par les travailleurs ou les étudiants qui se rendent quotidiennement à Besançon. Un pipeline passe de l'autre côté du village, ce qui peut poser quelques problèmes d'aménagement du territoire, notamment pour l'extension des constructions.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat de montagne, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[2]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans la région climatique Jura, caractérisée par une forte pluviométrie en toutes saisons (1 000 à 1 500 mm/an), des hivers rigoureux et un ensoleillement médiocre[3].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,6 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17,1 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 175 mm, avec 13 jours de précipitations en janvier et 9,3 jours en juillet[2]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Arc-et-Senans », sur la commune d'Arc-et-Senans à 4 km à vol d'oiseau[4], est de 11,7 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 182,8 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 41,5 °C, atteinte le ; la température minimale est de −25 °C, atteinte le [Note 1],[5],[6].

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[7]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[8].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Liesle est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[9],[10],[11].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Besançon, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 312 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[12],[13].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (52,6 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (52,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (49,6 %), prairies (17,7 %), terres arables (17,4 %), zones agricoles hétérogènes (7 %), zones urbanisées (3 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (3 %), cultures permanentes (2,2 %)[14]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est fondé vers 1200. Liesle appellation actuelle utilisé, avant l'appellation de cet commune était Lila, puis qui s'est transformé plusieurs fois pour arriver à Liesle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Liesle Blason
D'argent aux trois fasces de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1988 ? André Oudot    
? 2001 Claire Casenove DVD  
mars 2001 2014 Simone Valot [15]    
2014 mai 2020 Pierre Daudey DVD R'traité
mai 2020 En cours Simone Valot [16]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[18].

En 2021, la commune comptait 555 habitants[Note 4], en augmentation de 6,32 % par rapport à 2015 (Doubs : +1,89 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9501 0271 0859671 0371 0611 0611 030958
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
872860935880866800834773718
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
668628643562580597525661615
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
559546503495572552529529521
2015 2020 2021 - - - - - -
522548555------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château d'Augicourt inscrit aux monuments historiques[21].
  • Le moulin de l'Arnaude : il s'agit du dernier moulin à eau fonctionnant dans le Doubs. Le mécanisme, actionné par une roue plongée dans la Loue, permet au meunier de moudre du grain et d'obtenir de la farine. La roue tourne dans un plan horizontal autour d'un axe en bois de fer. Le moulin ne se visite pas, sauf journées porte ouverte.
  • L'église Saint-Étienne.
  • La mairie-lavoir.
  • Le bois du curé situé à côté de la maison blanche surplombant la colline.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Félix Gaffiot (1870-1937), né à Liesle, auteur d'un dictionnaire de référence latin-français qui est toujours publié. Très grand latiniste reconnu de tous, il fut pendant de longues années professeur de langue et de philologie latine à La Sorbonne et doyen de la faculté des lettres de Besançon.
  • Maurice Lambert né à Liesle, avocat de profession. Il a lutté trente ans pour que Besançon ait sa cour d'appel.
  • Charles Dornier, fils du maréchal-ferrant, né à Liesle le , mort à Perpignan le , l'année même où il reçut le Grand Prix de Poésie des Jeux Floraux du Roussillon. Il a été professeur de lettres au lycée Henri-IV à Paris durant trente ans[22].

Fleurir Liesle[modifier | modifier le code]

Fleurir Liesle est le nom de l'association s'occupant de récolter des fonds pour fleurir la commune. Cette idée est née il y a peu au sein du village qui a désormais 2 Fleurs de « village fleuri ». Les villageois vendent des calendriers « fleurir Liesle » pour financer les projets floraux. Un déplacement a été organisé cette année pour se rendre dans d'autres villages bien fleuris afin d'en apprendre davantage et de progresser encore dans cette décoration. Cette année, le thème du village aura été Félix Gaffiot. En effet, une fresque de Félix Gaffiot est d'ailleurs présente à l'entrée du village de la route menant à Osselle.

Fête de Liesle[modifier | modifier le code]

La fête de Liesle qui a lieu chaque année le premier week-end d'août. Elle se déroule sur la place de Liesle, à l'emplacement d'un ancien château fort. Le lundi soir, un bal et un feu d'artifice sont organisés en plus des attractions foraines de plus en plus nombreuses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les records sont établis sur la période du au .
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 4, Besançon, Cêtre, .
  2. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  3. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  4. « Orthodromie entre Liesle et Arc-et-Senans », sur fr.distance.to (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Arc-et-Senans », sur la commune d'Arc-et-Senans - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Station Météo-France « Arc-et-Senans », sur la commune d'Arc-et-Senans - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  7. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le )
  8. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le )
  9. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  11. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  13. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  14. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  15. Résultats officiels des élections municipales 2008 à Liesle sur le site officiel du Ministère de l'Intérieur
  16. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  21. « Ensemble formé par la maison dite Château d'Augicourt ou Château de Poligny », notice no PA25000089, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. Mairie de Liesle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]