Amathay-Vésigneux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Amathay-Vésigneux
Amathay-Vésigneux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Ornans
Intercommunalité Communauté de communes Loue-Lison
Maire
Mandat
Valérie Muller
2014-2020
Code postal 25330
Code commune 25016
Démographie
Population
municipale
160 hab. (2015 en augmentation de 9,59 % par rapport à 2010)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 01′ 28″ nord, 6° 12′ 03″ est
Altitude Min. 642 m
Max. 921 m
Superficie 12,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte administrative du Doubs
City locator 14.svg
Amathay-Vésigneux

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Amathay-Vésigneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Amathay-Vésigneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Amathay-Vésigneux

Amathay-Vésigneux est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localité bicéphale située sur le plateau d'Amancey et dominant la haute vallée de la Loue. L'église est à Vésigneux et la mairie à égale distance d'Amathay et de Vésigneux.

Le Ruisseau de Raffenot y prend sa source, sous le nom de Bief Noir dans sa première partie, puis longe les deux bourgs avant de dévaler le vallon de Raffenot.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chantrans Châteauvieux-les-Fossés Rose des vents
Reugney N Longeville
O    Amathay-Vésigneux    E
S
Levier Septfontaines Évillers

Toponymie[modifier | modifier le code]

Amestey en 1226 ; Vesignuef et Amatey en 1417 ; Amathey et Vesigneuf en 1471 ; Vasaigneu en 1500[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Jean-François Lacoste    
mars 2008 2014 Claude Marguet[2]    
mars 2014 en cours Valérie Muller SE Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2015, la commune comptait 160 habitants[Note 1], en augmentation de 9,59 % par rapport à 2010 (Doubs : +1,74 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
343357353345370392395407431
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
403416420382395392423422426
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
377374333278279266242241240
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
224192153141149129134151160
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin : cette église fut construite en 1874-1875 sur l'emplacement de l'ancienne par l'architecte Deveille ; cette dernière étant attestée au XIIIe siècle, rebâtie au XIVe siècle, son beffroi est surélevé en 1822. Rénovée en 1996, on trouve devant elle un calvaire du XVe siècle, classé en 1910.
  • Fontaines et lavoirs : 7 au total.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le chanoine Mourot.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 1, BESANÇON, CÊTRE,
  2. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Les municipales, une élection uniquement locale ? », sur L'actu en patates (consulté le 28 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :