Lizine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lizine
Lizine
Église et oratoire du Dieu de Pitié.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Ornans
Intercommunalité Communauté de communes Loue-Lison
Maire
Mandat
Jean-Louis Bergier
2014-2020
Code postal 25330
Code commune 25338
Démographie
Population
municipale
87 hab. (2016 en diminution de 1,14 % par rapport à 2011)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 03′ 25″ nord, 5° 59′ 42″ est
Altitude Min. 290 m
Max. 508 m
Superficie 7,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Lizine

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Lizine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lizine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lizine

Lizine est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants se nomment les Lizinois et Lizinoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lesene en 1254 ; Lisigne en 1262 ; Lysène en 1282 ; Lesyne en 1290[1].

Le village depuis l'étang communal.

Le village est remarquable tant par son emplacement qui domine les vallées de la Loue et du Lison que pour son patrimoine bâti homogène et très bien conservé, typique des premiers plateaux du Doubs. Le château de Châtillon-sur-Lison avec sa belle façade blanche ponctue le panorama.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Châtillon-sur-Lison Rurey Amondans Rose des vents
Cussey-sur-Lison
Échay
N Malans
O    Lizine    E
S
Myon Éternoz

Histoire[modifier | modifier le code]

Lizine a fait partie des domaines de la Maison de Poligny[2].

Pierre de Poligny en est le seigneur en 1505, après avoir hérité des biens bourguignons de sa cousine Claudine de Montagû, Dame de Châtillon, de Lisine et Palantine. Pierre de Poligny est désigné par l'Archiduc Philippe, Roi de Castille, pour être l'un des Gentils-hommes qui doivent l'accompagner en Espagne. Il remporte en 1511 le prix dans le tournois de Vincelles. Il décéde en 1549 [3]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Jean-Claude Kury[4]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2016, la commune comptait 87 habitants[Note 1], en diminution de 1,14 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
336287290307288289286301295
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
273255238223191213242205210
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
203182184190166179169151133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1218453687387949583
2016 - - - - - - - -
87--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les bâtiments inscrits aux monuments historiques[modifier | modifier le code]

Le petit patrimoine bâti au toit de laves[modifier | modifier le code]

  • Oratoire du Dieu-de-Pitié.
  • Plusieurs vieilles maisons.
  • Plusieurs soues à cochons.

Les Fontaines[modifier | modifier le code]

  • La fontaine-lavoir au centre du village.
  • La fontaine de Villevoz avec ses bassins étagés.

Les Belvédères[modifier | modifier le code]

  • Le belvédère de la Piquette.
  • Le belvédère du Moulin Sapin.
  • Le belvédère de la Gouille Noire et du ruisseau de Malans.

Lizine dans la littérature[modifier | modifier le code]

Lizine est citée dans le poème d’Aragon, Le Conscrit des cent villages, écrit comme acte de Résistance intellectuelle de manière clandestine au printemps 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

. Michel Denieul (1926/2013) : haut-fonctionnaire français qui, alors Préfet du Doubs et de Franche-Comté (1977/1980), décida de retenir Lizine, pour être la Commune du Doubs qui bénéficiera de "l'opération village".

. Maurice Dreyfuss (1906/1975), Professeur des Universités (géologue), auteur de nombreuses publications scientifiques, résida à Lizine

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 4, Besançon, Cêtre,
  2. « Maison de Poligny », sur www.maisondepoligny.com (consulté le 3 octobre 2019)
  3. François-Félix Chevalier, Mémoires Historiques sur la ville et seigneurie de Poligny, t. 2, Lons-Le-Saunier, Imprimerie Pierre Delhorme,
  4. [PDF] Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Eglise », notice no PA00101661, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Croix en pierre », notice no PA00101660, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. Louis Aragon, « Le Conscrit des cent villages », publié initialement dans La Diane française, consulté dans Pierre Seghers, La Résistance et ses poètes : France, 1940-1945, Paris : Seghers, 2004 (2e édition). (ISBN 2-232-12242-5), p. 373-375

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :