Amancey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amancey
Amancey
Mairie d'Amancey.
Blason de Amancey
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Intercommunalité Communauté de communes Loue-Lison
Maire
Mandat
Philippe Marechal
2020-2026
Code postal 25330
Code commune 25015
Démographie
Gentilé Amancéens, Amancéennes [1]
Population
municipale
703 hab. (2018 en augmentation de 5,87 % par rapport à 2013)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 02′ 19″ nord, 6° 04′ 20″ est
Altitude Min. 393 m
Max. 636 m
Superficie 13,78 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Besançon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Ornans
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Amancey
Géolocalisation sur la carte : Doubs
Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Amancey
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Amancey
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Amancey

Amancey est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont les Amancéens et Amancéennes[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Fertans Flagey Rose des vents
Malans N
O    Amancey    E
S
Éternoz Déservillers Bolandoz

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Amancey est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Besançon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 312 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (72,2 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (70,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (34,5 %), terres arables (29,5 %), forêts (23,1 %), zones agricoles hétérogènes (8,2 %), zones urbanisées (4,7 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village apparaît dans les textes au XIIe siècle, intégré à la paroisse de Fertans. Après les crises du XIVe siècle, Amancey jouit d’un essor considérable qui la propulse au 1er rang des localités du plateau. La population augmente régulièrement, passant de 100 habitants en 1476 à plus de 800 en 1851.

A la Révolution, Amancey se libère de la tutelle de Fertans grâce à Alexandre Besson (1758-1826), dont la carrière politique dans les assemblées nationales rejaillit sur son village natal. En octobre 1790, Amancey est promu chef-lieu de canton. Création de la paroisse en 1805. « Cinq clochers, quatre cent cloches (Félix) mille sonneurs ». Pendant la Seconde Guerre mondiale, un acte de provocation de la Résistance contre l'occupant ayant provoqué la mort d'un Allemand, des représailles ont eu lieu.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1995 2001 Roland Morel DVD  
mars 2001 En cours
(au 1er juin 2020)
Philippe Maréchal[10],[11]
Réélu pour le mandat 2020-2026
DVD Professeur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[13].

En 2018, la commune comptait 703 habitants[Note 3], en augmentation de 5,87 % par rapport à 2013 (Doubs : +1,53 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
590550563607626652661751816
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
774745808721705660697642611
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
604618631544548504521507516
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
489461451505535616627628666
2017 2018 - - - - - - -
687703-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jean-Baptiste, dans laquelle se trouve un crucifix du XVIe siècle en bois polychrome, et un retable et autel du XVIIIe siècle en bois doré et polychrome.
  • Ferme en pierre, se situant au lieu-dit la Forêt
  • Oratoire Notre-Dame, calvaire construit en rocaille comprenant une niche renfermant une statuette de la Vierge datant de 1765 situé au lieu-dit Le Pagre[16].
  • École, construite en 1878, dont l'architecte fut Baille et se situant 13, rue de l'Église.
  • Gendarmerie, construite par Mario Capra de 1966 à 1968, elle est faite de béton armé et parpaing de ciment, située 14, Grande-Rue.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Besson[17], né à Amancey en 1758, notaire, administrateur du département du Doubs, membre de la Législative, de la Convention, du Conseil des Cinq-cent, mort à Amancey en 1826. Il vote la mort de Louis XVI, ce qui lui vaut d'être recherché durant la Restauration. Il échappe aux gendarmes en se cachant dans une des habitations du hameau de Norvaux.
  • Palmyr Uldéric Cordier[18] ( - ), médecin major des troupes coloniales, né à Amancey. Savant connaisseur du sanskrit, il a combattu la variole au Sénégal et au Tonkin, la peste à Chandernagor et le choléra en Annam.
  • Gilbert Barbier (né en 1940), homme politique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.habitants.fr/doubs-25
  2. « Le nom des habitants du 25 - Doubs - Habitants », sur www.habitants.fr (consulté le 16 novembre 2017).
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 26 mars 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 13 mai 2021)
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 13 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  11. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020).
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  16. http://www.amancey.fr/decouvrir/patrimoine
  17. Alexandre Besson sur le site de l'Assemblée Nationale
  18. Héraut, Louis-Armand, « Palmyr Uldéric Alexis Cordier (1871 - 1914) », Histoire des sciences médicales, vol. 41 (2),‎ , p. 179-188 (lire en ligne).
  • Jean-Marie Thiébaud, Histoire d'Amancey, Pontarlier, 1991
  • Le Patrimoine des communes du Doubs, Éditions Flohic, 2001

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :