Cette page est en semi-protection longue.

Millie Bobby Brown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Millie Brown (homonymie) et Brown.
Millie Bobby Brown
Description de cette image, également commentée ci-après
Millie Bobby Brown lors du Comic-Con de San Diego, en juillet 2018.
Nom de naissance Millie Bobby Brown
Naissance (14 ans)
Marbella, Andalousie (Espagne)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Actrice
Séries notables Intruders
Stranger Things

Millie Bobby Brown, née le à Marbella en Espagne, est une actrice britannique, également mannequin.

Elle commence sa carrière en dans la série Once Upon a Time in Wonderland où, âgée de neuf ans, elle tient le rôle d'Alice enfant. Elle est surtout connue pour son rôle dans la série Stranger Things, dans laquelle elle joue le personnage de Eleven.

Biographie

Jeunesse

Millie Bobby Brown au ComicCon de Phoenix en 2016

Millie Bobby Brown est née le à Marbella, près de Malaga, dans le sud de l'Espagne[1]. Ses parents, Kelly et Robert Brown, sont britanniques [2]. Son père est un agent immobilier[3]. Elle est la troisième d'une fratrie de quatre : elle a une sœur aînée, Paige ; un frère aîné, Charley, dit Charlie, né le [4] ; et une sœur plus jeune, Ava, née le (6 ans)[5].

Kelly et Robert Brown et leurs deux enfants, Paige et Charley, s'installent à Marbella en . A leur arrivée dans la station balnéaire de la Costa del Sol, où les parents de Robert gèrent un restaurant[6], Kelly est déjà enceinte de Millie.

Après la mort de son grand-père paternel[7], Millie Bobby Brown, âgée de quatre ans, quitte Marbella pour une autre station balnéaire : Bournemouth, dans le Dorset, au sud de l'Angleterre[8]. Elle est alors scolarisé à la Pokesdown Community Primary School, l'école primaire publique locale de Pokesdown (en), un quartier de Bournemouth. Gemma Hill, son institutrice et future tutrice, se souvient d'elle comme d'une enfant « charmante, brillante et pétillante » (« lovely, bright, bubbly »). Hill a contredit les propos de l'actrice selon lesquels elle n'aurait pas participé à des spectacles d'écoliers, « pas même une crèche vivante » (« not even a nativity »)[9]. En effet, d'après Hill, c'est à cinq ans qu'elle connaît ses premières expériences scéniques, d'abord comme figurante dans la crèche vivante présentée à son école, puis en participant, avec une « confiance naturelle » (« natural confidence »), à plusieurs spectacles scolaires de chant.

En , âgée de huit ans, elle quitte Bournemouth pour Orlando, en Floride, où ses parents ouvrent une entreprise de blanchiment dentaire[10]. Depuis sa tendre enfance, Millie aime chanter et préfère regarder des films musicaux — tels Bugsy Malone, Annie, Moulin Rouge et Chicago — à des dessins animés. Son père lui suggère de suivre des cours d'arts de la scène. Il finit par l'inscrire dans une école pluridisciplinaire pour qu'elle y apprenne le théâtre, la danse et le chant, quatre heures par semaine, les samedis. L'école présente régulièrement des spectacles. Lors de l'un d'eux, un agent la repère. Convaincu qu'elle pourrait devenir l'un des meilleurs enfants acteurs d'Hollywood, il persuade ses parents de quitter Orlando pour Los Angeles, en Californie.

En une semaine, elle obtient plusieurs rendez-vous avec des agences de talents qui lui proposent toutes de la représenter. Mais ses parents préfèrent signer avec Melanie Greene, l'agent de David Duchovny, Michael Sheen, Natascha McElhone et Paul Bettany, qui leur a été présentée par un ami. Millie fait alors le tour des auditions et ne tarde pas à décrocher un rôle pour la télévision.

Depuis l'âge de neuf ans[11], elle est instruite à domicile par Gemma Hill[12].

Actrice

Millie Bobby Brown à la Wizard World Comic Con de Cleveland, en 2017.

Moins de trois mois après son arrivée à Los Angeles, ABC Studios l'engage pour jouer la jeune Alice, le personnage créé par Lewis Carroll, dans Once Upon a Time in Wonderland, une série dérivée de Once Upon a Time[13]. Les téléspectateurs d'ABC et de City[14] la découvrent le dans Down the Rabbit Hole (« Le Terrier du Lapin »), le premier épisode de la série[15]. Mais la série est arrêtée au terme de sa première saison[16].

Le [17], lendemain de son dixième anniversaire, BBC America annonce qu'elle a été retenue pour figurer dans la distribution de la série Intruders et y tenir son premier rôle régulier[18] : celui de Madison O'Donnell[19]. Son interprétation est remarquée : elle retient notamment l'attention de Stephen King qui décrit son apparition comme « terrific » sur Twitter[20]. Mais la BBC décide l'arrêt de la série au terme de la première saison.

Après les arrêts prématurés d'Once Upon a Time in Wonderland et d'Intruders, elle apparaît le temps d'un épisode, dans NCIS puis, en , dans Modern Family et Grey's Anatomy. Elle s'essaye même à la téléréalité en apparaissant dans Hell's Kitchen, l'émission présentée par Gordon Ramsay. Elle est auditionnée pour The Boss de Ben Falcone[21] ainsi que pour The BFG de Steven Spielberg, mais elle n'est pas engagée[22], les producteurs lui préférant Ella Anderson (en) et Ruby Barnhill. La situation financière de ses parents, qui se sont endettés pour emménager à Los Angeles, se dégrade et, l'été 2015, la famille doit s'en retourner à Bournemouth et y être hébergée par une tante. Le , Netflix annonce qu'elle a été retenue pour figurer dans la distribution de Stranger Things. Diffusée sur Netflix en juillet 2016, elle y joue le personnage de Onze[23]. Avec ce personnage, « non seulement un des plus importants dans la série, mais aussi un des plus appréciés par le public et la critique »[24], elle accède à une relative notoriété. Lors de la tournée promotionnelle de la série, elle apparaît dans des émissions de télévision : le dans The Tonight Show starring Jimmy Fallon[25] et le dans The Late Show with Stephen Colbert[26].

Le , elle participe à l'animation de la 68e cérémonie des Primetime Emmy Awards en reprenant Uptown Funk de Mark Ronson ft. Bruno Mars puis en distribuant des sandwiches au beurre de cacahuète et à la confiture.

Le , le magazine américain Variety révèle qu'elle a signé un contrat avec l'agence de talents William Morris Endeavor (WME)[27]. En , elle apparaît dans le clip Find Me de Sigma ft. Birdy[28] ainsi que dans une série de spots publicitaires pour Citigroup[29]. Le , au siège des Nations Unies à New York, elle coprésente la soirée commémorative du 70e anniversaire du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) ; elle y interviewe l'ancien footballeur international britannique David Beckham[30].

Fin , elle révèle s'être absentée du tournage de la première saison de Stranger Things afin de passer des auditions pour le rôle de Laura Kinney (X-23) dans Logan de James Mangold. Fin , elle apparaît dans le clip de I Dare You de The xx, réalisé par Alasdair McLellan en collaboration avec Raf Simons[31]. Elle fait partie des onze acteurs réunis par le magazine de mode américain W pour reprendre a capella des extraits de Wannabe des Spice Girls, pour le vingt et unième anniversaire de sa sortie au Royaume-Uni[32].

Le , Deadline Hollywwood révèle qu'elle a signé avec Legendary Entertainment un accord pour coproduire une série de films basés sur Les Enquêtes d'Enola Holmes[33].

En , elle apparaîtra pour la première fois dans un long métrage : Godzilla: King of Monsters, la suite de Godzilla de Gareth Edwards, sorti en [34].

Modeuse et modèle

Millie Bobby Brown est présentée comme une modeuse[35]. Le magazine Vogue[36] et sa déclinaison, Teen Vogue[37], ont célébré le 13e anniversaire de l'actrice en consacrant un article à son style vestimentaire, considéré comme influençant celui des préadolescentes.

Le , dans le cadre de la New York Fashion Week, elle assiste à son premier défilé de mode : avec Winona Ryder, elle figure au nombre des célébrités invitées à suivre, du premier rang (front row), la présentation de la collection printemps-été 2017 de Coach 1941[38], la marque de prêt-à-porter lancée en par Coach, le maroquinier américain de luxe[39]. Dix jours plus tard, le , à l'invitation de Nicolas Ghesquière, le directeur artistique de Louis Vuitton, elle visite les studios de la maison française de maroquinerie et de prêt-à-porter de luxe[40].

Au début du mois d', So It Goes, un semestriel britannique, est le premier magazine[41] à lui consacrer l'une de ses couvertures[42]. D'autres couvertures suivront : celle d'Interview, fin , puis celle de Dazed en [43]. Le , elle figure pour la première fois en couverture d'un magazine francophone : l'hebdomadaire français Stylist[44].

Le , Raf Simons, directeur de la création de Calvin Klein, annonce qu'elle est l'une des quinze égéries de la première collection de Calvin Klein by Appointment, le nouveau service d'accessoires et de vêtements féminins sur-mesure de la marque[45]. En , elle devient l'une des égérie de Converse pour la campagne publicitaire Forever Chuck[46]. Le , l'édition américaine du magazine féminin Elle annonce qu'elle a signé un contrat avec l'agence de mannequins IMG Models[47]. Fin , elle participe à First Day Feels, sa seconde campagne publicitaire pour Converse[48].

Réception

Pierre Langlais, de Télérama, trouve Millie Bobby Brown « remarquable dans le rôle de Onze »[49]. Marjolaine Boutet, enseignante-chercheuse en histoire contemporaine à l'université d'Amiens (Picardie – Jules-Vernes) et spécialiste des séries télévisées, la considère comme « la vraie révélation de la série »[50], opinion partagée par Justine Feutry, du Figaro Madame, qui s'interroge : « Millie Bobby Brown est-elle la nouvelle Natalie Portman ? »[51]. Charles Martin, de Première, trouve « bien dommage » que Millie Bobby Brown n'ait pas reçu de nomination pour les 74e Golden Globes alors qu'elle aurait « clairement mérité » de figurer parmi les meilleures actrices dans un second rôle dans une série, une mini-série ou un téléfilm[52].

Le , l'Internet Movie Database annonce qu'en nombre de vues, la page dédiée à Millie Bobby Brown a été la troisième page personnelle la plus consultée sur la base de données en 2016[53].

Millie figure en tête de la liste des « 30 adolescents les plus influents en  » publiée le par le magazine Time[54].

À la suite de la sortie de la première saison de Stranger Things, Millie acquiert une réputation certaine auprès des internautes : elle figure au nombre des dix actrices les plus « googelisées » en 2016[55].

À la suite de la diffusion de la deuxième saison de Stranger Things, elle figure dans le classement des acteurs les plus populaires sur les médias sociaux établi par The Hollywood Reporter. Elle y entre, pour la première fois et à la quatorzième place, le [56]. Quatrième le puis deuxième le , elle atteint la première place le [57].

Les médias s'accordent pour considérer que Millie Bobby Brown est devenue, moins de six mois[58] après le début de la diffusion de la première saison de Stranger Things, un « phénomène ». L'acteur américain Aaron Paul, connu pour le rôle de Jesse Pinkman dans la série Breaking Bad, a contribué à la notoriété de Millie Bobby Brown[59] d'abord en interviewant la jeune actrice pour le magazine Elle puis en déclarant à Jimmy Fallon vouloir l'adopter[60].

Controverses et polémiques

En , les sandwichs au beurre de cacahuète et à la confiture préparés par la mère de Jimmy Kimmel et distribués aux invités de la 68e cérémonie des Prime Time Emmy Awards par Millie et deux autres enfants acteurs de la série Stranger Things — Gaten Matarazzo et Caleb McLaughlin — créent une brève controverse, les invités allergiques à l'arachide et/ou intolérants au gluten n'ayant peut-être pas été suffisamment avertis de la composition des sandwichs[61].

En , Millie est au cœur d'une polémique après que The Hollywood Reporter a révélé que son père avait demandé 100 000 dollars à des agences de talents pour la représenter, contrairement aux usages de la profession[62].

La série de photographies de mode vestimentaire publiée fin par le magazine Interview contribue à alimenter le débat sur la sexualisation précoce des enfants et leur exploitation mercantile par l'industrie du luxe[63]. La question de l'éventuelle exploitation de l'actrice est posée fin lorsque, épuisée, celle-ci est contrainte d'annuler sa participation à une convention[64].

En , le New York Post révèle la « panique » dont les agents de la jeune actrice ont été pris après l'avoir confondue avec son homonyme controversée, l'artiste peintre et performeuse britannique Millie Brown, et ainsi cru, par erreur, que leur cliente, âgée de treize ans, envisageait de participer à un évènement organisé par Tumblr, dans le cadre de la prochaine Los Angeles Fashion Week, et au cours duquel elle « couvrirait son corps de cire multicolore (...) pour “devenir une bougie humaine” »[65].

Engagements et prises de position

Pour Valérie de Saint-Pierre, de Madame Figaro, Millie figure au nombre des jeunes adolescents dont les adultes attendent un comportement exemplaire pour eux-mêmes et leurs enfants[66]. Si l'humilité dont l'actrice fait preuve lors de ses interviews et de ses participations à des talk-shows est appréciée des parents, il lui est parfois reproché de « manquer de spontanéité » et d'être « trop lisse » en particulier sur ses comptes publics de médias sociaux.

En , Millie participe à la campagne de sensibilisation au trouble de stress post-traumatique en relevant le défi 22 Push-Up Challenge (« Défi des 22 pompes »)[67] qu'Aaron Paul lui avait lancé[68].

Depuis , elle soutient une campagne de collecte de fonds en ligne tendant à lever la somme de 80 000 livres sterling pour une enfant de quatre ans atteinte d'un gliome mésencéphalique[69] : Christina, la fille de Kenny Thomas[70].

Le , lors de la 26e cérémonie des MTV Movie & TV Awards, elle fait montre de conscience politique en arborant deux épinglettes : le ruban bleu de l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU) et l'esperluette bleue ciel de l'Alliance des gays et lesbiennes contre la diffamation (GLAAD)[71].

Le , elle crée @milliestopshate, un compte Twitter dédié à la lutte contre le harcèlement[72].

Internet et médias sociaux

Millie Bobby Brown est présente sur les médias sociaux depuis , année au cours de laquelle, âgée de dix ans, elle crée sa chaîne YouTube[73] sous le nom de « Millie Brown »[74]. L'actrice n'y déposera que sept vidéos[75] réalisées par elle-même et qui des reprises (covers) de chansons de ses artistes préférés : une « version féminine » d'Imagine de John Lennon[76] ; You Know I'm No Good d'Amy Winehouse ; All Of Me de John Legend[77] ; Thinking Out Loud d'Ed Sheeran ; Wings (en) de Birdy ; When We Were Young et Make You Feel My Love d'Adele. Un temps administrée par la tante de l'actrice, la chaîne comptera jusqu'à 82 445 abonnés, voire plus de 83 000 selon les sources.

Elle n'a plus de chaîne YouTube et pas de site officiel mais des comptes publics sur Facebook, Instagram, Snapchat et Twitter depuis fin [78]. Sa sœur Paige administre son compte sur Instagram ; son frère Charley, son compte sur Twitter. Elle a déclaré au magazine Dazed que le , jour de la sortie de la première saison de Stranger Things, le nombre de ses abonnés sur Instagram s'est accru de seconde en seconde, passant de 25 à 1,4 million.

Surnoms

Millie Bobby Brown est le « vrai nom » de l'actrice[79]. Elle n'a d'abord pas fait usage de « Bobby », son second prénom (middle name) ; et c'est comme « Millie Brown » qu'elle figure dans la distribution d'Once Upon a Time in Wonderland et d'Intruders ainsi que dans celui de l'épisode de Modern Family où elle apparaît. Ses fans la désignent parfois par l'acronyme « MBB »[80], de même que certains médias[81], en particulier Bustle, un magazine féminin en ligne[82].

Pour la diffusion de l'emploi des suffixes -meister et -ster pour former des surnoms, voir : Richard Laymer dit The Richmeister.

Son surnom est The Millster. Gaten Matarazzo a contribué à sa diffusion en publiant le , sur le compte Instagram de Netflix, une vidéo dans laquelle il surnomme la jeune actrice, « the Millster Meister »[83]. Il figure sur le dossier de la chaise d'actrice mise à sa disposition lors du tournage de la seconde saison de Stranger Things[84]. Millster est composé de Mill-, première syllabe du prénom[85] « Millie », et de -ster, un suffixe servant, chez les anglophones, à former un surnom[86].

Comme Millie Bobby Brown le reconnaît en déclarant que « some people call me “Eleven” » (« il y en a qui m'appellent “Onze” ») sur la page d'accueil de son compte Twitter[87], le nom de la jeune actrice reste associé à celui de son personnage dans la série Stranger Things. Aussi est-elle parfois désignée, afin de prévenir la confusion avec son personnage, par des expressions telles que « Eleven IRL »[88] ou « Millie Bobby Brown IRL »[89], dans lesquelles « IRL » est l'acronyme de la locution anglaise « in real life » signifiant « dans la vraie vie ».

Mileven et autres noms de couples fictionnels

Mileven n'est pas un surnom de Millie Bobby Brown mais le « nom de couple » (ship name) que la communauté des fans de Stranger Things a donné au « couple » que les personnages de « Onze » et de Mike Wheeler forment à l'écran[90]. En fanart comme en fanfiction, il sert de mot clé pour référencer les œuvres créées par les fans autour du thème de la « romance » des deux personnages.

Également attesté[91], Fillie est un autre « nom de couple ». Quand bien même ce nom là, ne fait pas référence à un couple réel.

« Alter ego » masculin

Jon[2] — le prénom anglais John[92],[93] (« Jean ») sans h — est le nom que l'actrice a donné à son « alter ego » masculin, c'est-à-dire au garçon pour lequel elle a été prise par erreur après s'être fait tondre les cheveux.

Honneurs et distinctions

Elle figure sur la liste de douze « personnalités de l'année 2016 » (NME People of the Year 2016) publiée le par le New Musical Express[94]. Elle figure également sur la liste des cinq nommés par le magazine musical britannique pour les NME Awards 2017 dans la catégorie « héros de l'année » (Hero of the Year)[95].

Le , lors de la 26e cérémonie des MTV Movie & TV Awards, elle reçoit le prix du Best Actor in a Show (sic) pour son rôle de « Onze » dans la première saison de Stranger Things ; ce prix étant décerné pour la première fois sans distinction de genre, la préadolescente devient la première actrice féminine à figurer à son palmarès[96].

Le , elle reçoit sa première nomination aux Primetime Emmy Awards dans la catégorie « meilleure actrice dans un second rôle dans une série télévisée dramatique » (Supporting actress in a drama)[97]. Âgée de 13 ans, 4 mois et 24 jours, elle est non seulement le plus jeune des acteurs nommés pour la 69e édition mais surtout, d'une part, le premier des acteurs de moins de dix-huit ans à recevoir une nomination depuis Frankie Muniz, nommé en , dans la catégorie « meilleur acteur dans une série télévisée comique », pour le rôle de Malcolm Wilkerson dans Malcolm (Malcolm in the Middle)[98] et, d'autre part, le plus jeune des enfants acteurs à recevoir une nomination après Keshia Knight Pulliam, nommée à six ans, pour le rôle de Rudy Huxtable dans le Cosby Show[99].

Pour ce rôle, Millie avait également été nommée :

Filmographie

Cinéma

Télévision

Clip-vidéo

Notes et références

  1. (en) Adela Ryle, « 21 essential facts about Stranger Things star Millie Bobby Brown », sur The Daily Mirror, (consulté le 31 juillet 2016).
  2. a et b (en) Alice Vincent, « Eleven out of 10 : Stranger Thing star Millie Bobby Brown charmed the world », sur The Daily Telegraph, (consulté le 17 mars 2017).
  3. (en) Caroline Graham, « Defeated, flat broke... but we risked it all to make our girl a star : parents of brit actress, 12, who outshone Winona Ryder in Netflix hit sold everything to help her achieve her Hollywood dream », sur Daily Mail, (consulté le 12 janvier 2017).
  4. (en) Paige Brown (@paigeb27), « Happy birthday to my main man Charley B. », sur Twitter, (consulté le 26 mars 2017) :
    tweet de Paige Brown souhaitant un joyeux anniversaire à son frère Charley pour les 19 ans de celui-ci.
  5. (en) Millie Bobby Brown (milliebobbybrown), « Happy birthday to my precious little baby sister! », sur Instagram, (consulté le 6 avril 2017).
  6. (en) Laurence Dollimore, « Stranger Things child star Millie Bobby Brown heads home to Costa del Sol : Spanish-born actress's grandparents run restaurant in Marbella », sur The Olive Press, (consulté le 7 juin 2017).
  7. (es) Pablo Scarpellini, « Millie Bobby Brown, la niña marbellí que es fenómeno en Stranger Things », sur El Mundo, (consulté le 24 mars 2017).
  8. (en) Tom Leonard, « Millie Bobby Brown : from Bournemouth to Beverly Hills! », sur Daily Mail, (consulté le 13 mars 2017).
  9. (en) Lisa Niven, « When Vogue met Millie Bobby Brown », sur Vogue, (consulté le 4 juin 2017).
  10. (en) Dominic Midgley, « Millie Bobby Brown : the British schoolgirl who has taken Hollywood by storm », sur Daily Express, (consulté le 26 mars 2017).
  11. (en) Colleen Nika, « Millie Bobby Brown : true heroine », sur Dazed Digital, (consulté en 28 mars année 2017).
  12. (en) Leanne Bayley, « 19 facts about Millie Bobby Brown from Stranger Things », sur Glamour, (consulté le 15 juin 2017).
  13. Marion B., « Stranger Things : Eleven, qui est Millie Bobby Brown, l'interprète de la jeune héroïne ? », sur Melty, (consulté le 8 mars 2017).
  14. (en) Denette Wilford, « Once Upon A Time In Wonderland review : stay a while », sur HuffPost Canada, (consulté le 15 juin 2017).
  15. (en) « Down the Rabbit Hole », sur ABC (consulté le 15 juin 2017).
  16. (en) Lesley Goldberg, « It's official : ABC's Once Upon a Time in Wonderland canceled », sur Hollywood Reporter, (consulté le 15 juin 2017).
  17. (en) « John Simm and Mira Sorvino start filming BBC America's Intruders as James Frain, Tory Kittles and Millie Brown join cast », communiqué de presse, sur BBC Worldwide, (consulté le 9 avril 2017).
  18. « Stranger Things : qui est la petite Millie Bobby Brown (Eleven) ? », sur Première, (consulté le 15 mars 2017).
  19. (en) Madison O'Donnell sur l’Internet Movie Database (consulté le 15 mars 2017).
  20. (en) Karen Barragan, « Worldwide search discovers young ensemble cast to star in new original Netflix series Stranger Things : Finn Wolfhard, Millie Brown, Gaten Matarazzo, Caleb McLaughlin, Noah Schnapp, Natalia Dyer and Charlie Heaton join drama series written and directed by the Duffer brothers », sur Netflix, (consulté le 13 mars 2017).
  21. (en) Dami Lee, « Six things we learned from the Stranger Things panel at New York Comic Con », sur The Verge, (consulté le 18 mars 2017).
  22. (en) Billie J. D. Porter, « We Skyped all the kids from Stranger Things », sur Dazed Digital, (consulté le 18 mars 2017).
  23. François Coulaud, « Stranger Things : Millie Bobby Brown sera là en saison 2 », sur Téléstar, (consulté le 25 mars 2017).
  24. Kazzie Charbonneau, « 16 raisons pour lesquelles Millie Brown alias “Eleven” est vraiment badass : l'actrice de 12 ans, qui incarne Eleven dans Stranger Things, a toute une carrière devant elle », sur Le Journal de Montréal, (consulté le 19 mars 2017).
  25. (en) The Tonight Show Starring Jimmy Fallon, saison 3, épisode 201 : « David Spade / The Kids from Stranger Things / Tove Lo » sur l’Internet Movie Database (consulté le 9 avril 2017).
  26. (en) The Late Show with Stephen Colbert, saison 2, épisode 6 : « Joseph Gordon-Levitt / Millie Bobby Brown / The Head and the Heart » sur l’Internet Movie Database (consulté le 9 avril 2017).
  27. (en) Elizabeth Wagmeister, « Stranger Things star Millie Bobby Brown signs with WME », sur Variety, (consulté le 19 mars 2017).
  28. (en) Jon Blistein, « See Stranger Things star Millie Bobby Brown in vibrant new Sigma video », sur Rolling Stone (consulté le 14 avril 2017).
  29. (en) Jennifer Bombardier (Citigroup), « Citi launches digital campaign to spark a nationwide conversation about money », sur Business Wire, (consulté le 14 mars 2017).
  30. Georgina Thompson et Melanie Sharpe, « Un parterre de stars pour les 70 ans de l'UNICEF », communiqué de presse, sur Fonds des Nations unies pour l'enfance, (consulté le 9 mars 2016)
  31. (en) Luke Morgan Britton, « Watch Millie Bobby Brown and Paris Jackson in The xx's new video for “I Dare You” », sur New Musical Express, (consulté le 1er juillet 2017).
  32. Klhoé Dominguez, « Pour l'anniversaire de Wannabe, Nicole Kidman, James Franco, Millie Bobby Brown “jouent” les Spice Girls », sur Madame Figaro, (consulté le 13 juillet 2017).
  33. (en) Mike Fleming , Jr., « Stranger Things Millie Bobby Brown in Legendary film deal to produce and star in Enola Holmes Mysteries », sur Deadline Hollywwood, (consulté le 11 janvier 2018).
  34. Élodie Bardinet, « Millie Bobby Brown, de Stranger Things à Godzilla 2 : l'interprète d'Eleven vient de rejoindre Godzilla: King of Monsters », sur Première, (consulté le 9 mars 2017)
  35. Justine Rossius, « Millie Bobby Brown, de Stranger Things devient égérie Calvin Klein ! », sur Flair, (consulté le 26 mars 2017).
  36. (en) Manon Garrigues (trad. du français par Mini Smith), « Why Millie Bobby Brown is your new style icon », sur Vogue, (consulté le 26 mars 2017) :
    l'article est une traduction du suivant.
  37. (en) Avery Matera, « Millie Bobby Brown's 12 best outfits : in celebration of her 13th birthday », sur Teen Vogue, (consulté le 26 mars 2017).
  38. (en) Kirby Kristen, « Winona Ryder cuddles 12-year-old Stranger Things co-star Millie Bobby Brown as they enjoy Coach 1941 show together during NYFW », sur Daily Mail, (consulté le 11 juin 2017).
  39. (en) Jo Ellison, « How Coach Inc. got its roar back : the US brand's chief executive Victor Luis and designer Stuart Vevers discuss the house's transformation », sur Financial Times, (consulté le 11 juin 2016).
  40. Pascaline Potdevin, « Les acteurs de Stranger Things s'offrent une visite chez Vuitton », sur Grazia, (consulté le 23 juillet 2017).
  41. (en) Emma Spedding, « Millie Bobby Brown lands her first magazine cover, proving that the Stranger Things star is fast-becoming a fashion favourite », sur The Daily Telegraph, (consulté le 13 mars 2017).
  42. (en) Lauren Dukoff (photographe), « Milly Bobby Brown », So It Goes, no 8,‎ (lire en ligne).
  43. http://www.dazeddigital.com/artsandculture/article/33828/1/winter-2016
  44. « Millie Bobby Brown, pur produit de la pop », Stylist, no 159,‎ , p. 1 (lire en ligne).
  45. « Millie Bobby Brown est la nouvelle égérie de Calvin Klein », sur Vanity Fair, (consulté le 18 mars 2017).
  46. Laura Meyer, « Millie Bobby Brown s'associe à Converse et signe avec IMG Models : l'actrice de la série culte Stranger Things enchaîne les contrats mode pour notre plus grand plaisir », sur Grazia, (consulté le 9 mars 2017).
  47. (en) Faran Krentcil, « Millie Bobby Brown signs with modeling agency : the 12-year-old is with IMG — home of Gigi, Bella, and Karlie », sur Elle, (consulté le 9 mars 2017).
  48. (en) Teresa Lam, « Millie Bobby Brown goes back to school in her new Converse campaign : Eleven out of eleven cute », sur Hypebea, (consulté le 29 juillet 2017).
  49. Pierre Langlais, « Stranger Things sur Netflix, un bel hommage au cinéma des années 1980 », sur Télérama, (consulté le 18 mars 2017).
  50. Marjolaine Boutet, « Stranger Things, nostalgie référencée », sur Le Monde des séries, (consulté le 18 mars 2017).
  51. Justine Feutry, « Stranger Things : Millie Bobby Brown est-elle la nouvelle Natalie Portman ? », sur Figaro Madame, (consulté le 18 mars 2017).
  52. Charles Martin, « Golden Globes 2017 : les 10 absents surprises des nominations séries », sur Première, (consulté le 14 avril 2017).
  53. (en) Emily Glassman, « IMDb announces the Top 10 Stars and the Top 10 Breakout Stars of 2016 as determined by page views », communiqué de presse du , sur Internet Movie Database (consulté le 18 mars 2017).
  54. (en) Daniel D'Addario et al., « The 30 most influential teens of 2017 », sur Time, (consulté le 19 novembre 2017).
  55. (en) Emma Dibdin, « Meghan Markle is the most googled actress of 2016 : this was predictable », sur Elle, (consulté le 14 mai 2017).
  56. (en) Kevin Rutherford, « Stranger Things actor Finn Wolfhard debuts on top actors social media ranking », sur The Hollywood Reporter, .
  57. (en) Kevin Rutherford, « Millie Bobby Brown lands first no. 1 on top actors social media ranking », sur The Hollywood Reporter, .
  58. (en) « How Stranger Things' Millie Bobby Brown became a phenomenon », sur The Sydney Morning Herald, (consulté le 24 juin 2017).
  59. (en) Derek Lawrence, « Stranger Things : Millie Bobby Brown wins the internet », sur Entertainment Weekly, (consulté le 2 juin 2017).
  60. (en) Dana Getz, « Stranger Things : Aaron Paul wants to adopt Millie Bobby Brown », sur Entertainment Weekly, (consulté le 2 juin 2017).
  61. (en) Gerrick Kennedy et Meredith Woerner, « The 2016 Emmy sandwich saga continues », sur Los Angeles Times, (consulté le 4 juin 2017).
  62. (en) Borys Kit et Matthew Belloni, « Stranger Things star's father demands cash from agents to represent her (exclusive) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 13 mars 2017).
  63. (en) « Millie Bobby Brown joins child stars Dakota Fanning and Lily-Rose Depp in high fashion campaigns », sur The Advertiser, (consulté le 21 mai 2017).
  64. 20 Minutes avec agences, « Stranger Things : Millie Bobby Brown, épuisée, annule une conférence », sur 20 Minutes, (consulté le 21 mai 2017).
  65. (en) Oli Coleman, « Teen star Millie Bobby Brown mistaken for “vomit artist” », sur Page Six, (consulté le 11 juin 2017).
  66. Valérie de Saint-Pierre, « Les enfants, ces nouveaux parents », sur Madame Figaro, (consulté le 5 juin 2017).
  67. Marie-Adèle Copin, « La nouvelle Nathalie Portman », sur Friday Magazine, (consulté le 11 juin 2017).
  68. « Faire 22 pompes ? : les stars relèvent le challenge », sur Première, (consulté le 17 juin 2017).
  69. (en) Zac Dionne, « Future women's history month : Millie Bobby Brown's Stranger Things superstardom », sur Fuse TV, (consulté le 11 juin 2017).
  70. (en) « Kenny Thomas' £80k appeal for brain tumour daughter », sur BBC, (consulté le 1er juillet 2017).
  71. (en) Neha Prakash, « Millie Bobby Brown made a political statement at the MTV Movie & TV Awards : she wore two special pins on her sequined dress », sur Vanity Fair, (consulté le 14 mai 2017).
  72. Justine Rossius, « Millie Bobby Brown s'engage contre le harcèlement ! », sur Flair, (consulté le 22 juillet 2017).
  73. (en) Helen Thomas, « Check out Eleven from Stranger Things doing cover versions on YouTube », sur New Musical Express, (consulté le 4 juin 2017)
  74. (en) BYC Team, « Millie Bobby Brown », sur Book Your Celebs, (consulté le 4 juin 2017).
  75. (en) « Millie Bobby Brown », sur UberPeopleSearch, version en ligne le à h 50 min 14 s gmt (consulté le 4 juin 2017).
  76. (en) Devon Ivie, « Of course Stranger Things' Millie Bobby Brown is also a fantastic singer », sur Vulture, (consulté le 4 juillet 2017).
  77. (en) De Elizabeth, « Stranger Things's Eleven sings covers on YouTube channel », sur Teen Vogue, (consulté le 4 juin 2017).
  78. Vincent Manilève, « Stranger Things et la fabrique des enfants les plus cools d'Amérique », sur Slate, .
  79. (en) Harling Ross, « Why the Internet loves Millie Bobby Brown », sur Man Repeller, (consulté le 20 mai 2017).
  80. (de) « Millie Bobby Brown : It-Girl mit 12 Jahren », sur Brigitte, (consulté le 10 juin 2017).
  81. (en) Joyce Eng, « SAG snubs and surprises : Viola Davis, transparent out ; lots of new faces in », sur TV Guide, (consulté le 10 juin 2017).
  82. (en) Amy Sciarretto, « Where is Millie Bobby Brown's Millie clutch from ? : her 2016 Emmys bag is custom », sur Bustle, (consulté le 10 juin 2017).
  83. (en) Derrick Rossignol, « The Stranger Things kids sang “Uptown Funk” at the Emmy pre-show », sur Nerdist, (consulté le 9 mai 2017).
  84. (en) Sophie Hirsh, « Millie Bobby Brown shows off her dance moves to Michael Jackson song : the 13-year-old can seriously dance », sur Teen Vogue, (consulté le 9 mai 2017).
  85. (en) Jesse Sheidlower (OED), « “-meister” as name suffix », sur American Dialect Society Mailing List, (consulté le 9 mai 2017).
  86. (en) Will Barras, Remco Knooihuizen et Lauren Stewart, « The -meister builder : generative processes in nickname formation », sur Université d'Édimbourg, (consulté le 9 mai 2017).
  87. (en) Millie Bobby Brown (@milliebbrown), page d'accueil, sur Tweeter (consulté le 14 mai 2017).
  88. (en) Sophie Hirsh, « Millie Bobby Brown and Katherine Langford met at the 2017 MTV Movie and TV Awards : the crossover you've been waiting for », sur Teen Vogue, (consulté le 14 mai 2017).
  89. (en) James Lutz, « Watching the Stranger Things kids play with toys from your childhood will make you feel old », sur Someecards, (consulté le 14 mai 2017).
  90. (en) « Mileven », sur Urban Dictionary (consulté le 25 juin 2017).
  91. (en) Millie Wolfhard (pseudonyme), « Do you ship Mileven or Fillie? », sur Stranger Things Animo, (consulté le 14 mai 2017).
    Stranger Things Animo est l'espace dédié, sur le site de l'application Animo, à la communauté des fans de la série Stranger Things.
  92. (en) Victoria Shires (photographie de Shane Chapman), « The Jonathan Ross Show : episode 3, week 39 (2016) », compte rendu de l'épisode 3 de la saison 11 de The Jonathan Ross Show (en), diffusé le , sur ITV, (consulté le 21 mai 2017).
  93. (en) Kate Thomas, « “My alter ego's name is John!” : Stranger Things star Millie Bobby Brown, 12, admits she often gets mistaken for a boy », sur Daily Mail, (consulté le 21 mai 2017).
  94. (en) Barry Nicolson, « NME People of the Year 2016 : Millie Bobby Brown », sur New Musical Express, (consulté le 13 mars 2017).
  95. (en) Andrew Trendell, « VO5 NME Awards 2017 – see the full winners' list », sur New Musical Express, (consulté le 14 février 2017).
  96. (en) Chancellor Agard, « Stranger Things' Millie Bobby Brown cries in emotional MTV Movie & TV Awards speech », sur Entertainment Weekly, (consulté le 8 mai 2017).
  97. Samantha Schnurr (trad. de l'anglais par Sandrine Papon), « Les nominations aux Emmy Awards 2017 en chiffres, et la série qui vient de battre un record ! », sur E! Online, (consulté le 29 juillet 2017).
  98. (en) Joyce Eng, « How Millie Bobby Brown can break the kid curse at the Emmys », sur TV Guide, (consulté le 29 juillet 2017).
  99. (en) « Keshia Knight Pulliam », sur Black Entertainment Television (consulté le 29 juillet 2017).
  100. (en) « People's Choice Awards 2017 : full list of winners », sur People's Choice, (consulté le 14 mars 2017).
  101. (en) « Never mind Oscar. Here's the 2017 Fanfiora Chainsaw Awards nominees ballot! », sur Fangiora, (consulté le 21 mars 2017).
  102. (en) Dave McNary, « Rogue One, Walking Dead lead Saturn Awards nominations », sur Variety, (consulté le 21 mars 2017).
  103. (en) « The 23rd annual Screen Actors Guild Awards », sur Screen Actors Guild Awards, (consulté le 23 mars 2017).
  104. (en) « The GALECA 2016/17 Dorian Awards », sur Gay and Lesbian Entertainment Critics Association (GALECA) (consulté le 7 avril 2017).
  105. (en) Crystal Bell, « Here are your 2017 MTV Movie & TV Awards nominations : see the full list (and) vote for your faves now! », (consulté le 7 avril 2017).
  106. (en) Liza Shcherbakova, « Selena Gomez leads “second wave” of Teen Choice Awards 2017 nominations », sur Billboard, (consulté le 13 juillet 2017).
  107. (en) Parental Guidance Suggested sur l’Internet Movie Database (consulté le 9 mars 2017).
  108. (en) I Feel the Earth Move sur l’Internet Movie Database (consulté le 9 mars 2017).
  109. (en) Closet? You'll Love It! sur l’Internet Movie Database (consulté le 9 mars 2017).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes