Mark Ronson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mark Ronson
Description de cette image, également commentée ci-après

Mark Ronson en 2011.

Informations générales
Surnom DJ Ronson
Nom de naissance Mark Daniel Ronson
Naissance (40 ans)
St John's Wood, Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Guitariste, producteur, chanteur, disc jockey
Genre musical Pop, soul, funk, hip-hop, pop rock[1]
Instruments Batterie, guitare, guitare basse, percussions, voix
Années actives Depuis 1993
Labels Allido Records, Elektra, Columbia, RCA, J
Site officiel markronson.co.uk

Mark Daniel Ronson, né le à St John's Wood, Londres, est un producteur, guitariste, chanteur et disc jockey britannique. Il est artiste et cofondateur du label Allido Records. Il est notamment récompensé et plusieurs fois nommé pour les Brit Awards ainsi qu'aux NME Awards en tant que Meilleur Artiste Masculin.

Durant sa carrière, il produit de nombreux albums et titres pour Robbie Williams, Lily Allen, Amy Winehouse, Adele, Christina Aguilera, Maroon 5, Nate Dogg, Duran Duran ou Kaiser Chiefs. En novembre 2014, il publie un titre en collaboration avec Bruno Mars, Uptown Funk, classé premier du Billboard Hot 100 aux États-Unis durant quatorze semaines[2].

En 2003, il publie son premier album Here Comes the Fuzz. En 2007, il publie Version et trois ans plus tard Record Collection. En 2009, il devient l'égérie de la marque de vêtements Zadig et Voltaire, aux côtés de Joséphine de La Baume, qu'il épouse le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Mark Ronson est né le au Wellington Hospital de St John's Wood, à Londres, fils du manager musical Laurence Ronson et d'Ann Dexter[3]. Il est issu d'une famille très influente de confession juive, dont les ancêtres ont immigrés en Autriche, en Russie, et en Lituanie. Jeune, Ronson fête sa Bar Mitzvah[4],[5]. Son nom de famille, originellement « Aaronson », est raccourci par le grand-père de Mark, Henry[6]. Il est le neveu de Gerald Ronson. Du côté de sa mère, il est lié aux politiciens du Parti Conservateur Sir Malcolm Rifkind et Leon Lord Brittan[7], et d'Oscar Deutsch, fondateur d'Odeon Cinemas[8],[9]. Il n'est cependant pas lié au guitariste anglais Mick Ronson, père, par coïncidence, d'un fils également nommé Mark et né en 1975[10], [11].

À la suite du divorce de ses parents, sa mère épouse le guitariste Mick Jones du groupe Foreigner[12], et Mark est directement influencé par la musique à son enfance[13]. Ronson a deux sœurs jumelles de deux ans de moins que lui : Charlotte Ronson, une styliste ; et Samantha Ronson, une chanteuse et DJ. Ronson a également cinq demi-frères et sœurs : Alexander et Annabelle, nés de l'union entre sa mère et Mick Jones ; et Henrietta, David, et Joshua, nés de l'union entre son père et la mannequin Michele First.

À huit ans, Ronson emménage à New York aux côtés de sa mère, son beau-père et ses deux sœurs jumelles. Résidant dans l'Upper West Side de Manhattan, il fait la rencontre de Sean Lennon – fils de John Lennon et Yoko Ono – l'un de ses amis d'enfance[14]. Ronson étudie au lycée Collegiate School de Manhattan, au Vassar College puis à l'Université de New York (NYU)[15].

Débuts[modifier | modifier le code]

Ronson devient l'un des DJ les plus connus et respectés, souvent appelé pour des fêtes privées, comme celles du rappeur P. Diddy ou la fête de mariage de Tom Cruise et Katie Holmes. En 2003 sort son premier opus Here Comes the Fuzz qui permet à Mark Ronson d'acquérir plus de notoriété outre-Atlantique et outre-Manche. Très vite, il collabore avec des musiciens connus comme Christina Aguilera et participera à l'éclosion de nouvelles chanteuses comme Amy Winehouse, Adele et Lily Allen. En 2004, il monte son propre label, Allido Records.

En 2007, sort Version. On y retrouve de nombreux artistes, notamment Amy Winehouse, Lily Allen, Robbie Williams, Jordan Galland, Nas ou encore Daniel Merriweather. Cet album est essentiellement composé de covers, Oh my God des Kaiser Chiefs, Just de Radiohead, God put a smile upon your face de Coldplay, Apply some pressure des Maximo Park, The only one I know de The Charlatans, Toxic de Britney Spears ou encore LSF de Kasabian, le tout repris avec une influence soul par son groupe accompagné de trompettes, saxophones, piano et cordes. Cet album a intégré trois Top 10 dans le monde et a permis à Mark Ronson de remporter un Brit Award du Meilleur Artiste Masculin.

Il publie à 34 ans son troisième album solo, Record Collection, sous le nom de Mark Ronson & the Business Intl, un groupe composé de différents musiciens, chanteurs et rappeurs. Aucune reprise à l'horizon, mais un mélange détonnant de sons des années 80, synthétiseurs, rythmes hip hop et sonorités caribéennes. On peut même y entendre un remix d'Alouette, je te plumerai la tête et un duo avec Boy George. Cet album reste aujourd'hui son plus grand succès.

Uptown Special et Amy (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Le 30 octobre 2014, Ronson annonce sur Twitter, un nouveau single issu de son futur album, à paraître le 10 novembre 2014. Le single, Uptown Funk fait participer Bruno Mars[16]. Le 22 novembre 2014, Ronson et Mars participent au Saturday Night Live pour jouer Uptown Funk et Feel Right (avec Mystikal). Uptown Funk atteint la première place des classements britanniques et américains, et devient le single le plus écoutés avec 2,49 millions de vues en une semaine[17]. Uptown Funk est un succès commercial mondial, atteignant le top 10 dans presque tous les pays dans lesquels il est classé ; il reste quinze semaines consécutives dans les classements canadiens, et quatorze semaines consécutives au Billboard Hot 100. En février 2015, Ronson remporte un Brit Award dans la catégorie « single britannique de l'année »[18].

En 2015, Ronson participe au film-documentaire Amy concernant son ancienne amie Amy Winehouse. Il y parle de sa carrière et de sa relation avec Winehouse. Le 16 octobre 2015, Ronson soutient la Amy Winehouse Foundation[19]. En janvier 2016, Ronson est nommé pour deux Brit Awards dans les catégories « meilleur artiste solo britannique » et « producteur britannique de l'année »[20].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2002, Ronson sort avec la fille de Quincy Jones, la chanteuse et actrice Rashida Jones[21]. Ils se marrient en mars 2003[22], mais se séparent approximativement un an plus tard[23],[24]. Ronson épouse la chanteuse et actrice française Joséphine de La Baume, qui participe au clip vidéo de la chanson The Bike Song. Ils se marrient à Aix-en-Provence, dans le sud de la France, le 5 septembre 2011[25],[26].

En 2009, il participe à la campagne anti-fourrure Please Don't Wear Any Fur de PETA[27]. En 2009, Ronson est élu meilleur homme britannique stylé par le magazine GQ[28]. En 2015, il est nommé comme l'un des 50 britanniques les mieux habillés par le magazine[29].

En 2011, un portrait de Ronson est peint par le britannique Joe Simpson ; il est montré partout au Royaume-Uni, comme au Royal Albert Hall de Londres[30]. Ronson alterne entre Londres et New York. Depuis son enfance, il est fan du club de football Chelsea F.C., et de l'équipe de basketball les New York Knicks[31],[32].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Année Album Meilleure position
R-U. É-U.
2003 Here Comes the Fuzz (8 septembre 2003)[33] 70 -
2007 Version (16 avril 2007)[33] 2 129
2010 Record Collection (27 septembre 2010)[33]
2015 Uptown Special (27 janvier 2015)

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Artiste Meilleure position[réf. nécessaire]
UK U.S. RnB É-U. ITA AUS
2001 Like A Feather Nikka Costa 53 - - - -
2002 School's In J-Live - - - - -
2004 City Rules Daniel Merriweather (feat. Saigon) - - - - 76
She's Got Me Daniel Merriweather - - - - 69
2005 Ooh Wee Nate Dogg - - - - -
2005 These Days Rhymefest - - - - -
2006 Lovelight Robbie Williams 8 - - 4 25
Littlest Things Lily Allen 21 - - - -
Rehab Amy Winehouse 7 - 9 9 35
2007 Bongo Bong and je ne t'aime plus Robbie Williams (feat. Lily Allen) - - - - -
You Know I'm No Good Amy Winehouse 18 87 78 - -
Back to Black Amy Winehouse 25 - - 12 -
One More Chance Candie Payne - - - - -
Slow Down Baby Christina Aguilera - - - - 21
Wake Up Call (Remix) Maroon 5 (feat. Mary J. Blige) - - - - -
Love Is a Losing Game Amy Winehouse 46 - - 24 -
2008 Cold Shoulder Adele 18 - - - -
Never Miss a Beat Kaiser Chiefs 5 - - - -
Cash In My Pocket Wiley (feat. Daniel Merriweather) 18 - - - -
2009 Change Daniel Merriweather (feat. Wale) 8 - - - -
Red Daniel Merriweather 5 - - - -
2013 Locked Out Of Heaven Bruno Mars 2 1 1 - 4
2014 Uptown Funk Bruno Mars


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mark Ronson | Music Biography, Credits and Discography », AllMusic,‎ (consulté le 16 juillet 2014).
  2. (en) Hugh McIntyre, « After 14 Weeks At Number 1, Uptown Funk! Finally Steps Aside », sur Forbes,‎ (consulté le 21 mai 2015).
  3. (en) « Mark, Charlotte, and Samantha Ronson, Ann Dexter-Jones, The Royal Tenenbaums - Harper's BAZAAR Magazine », Harper's BAZAAR (consulté le 13 janvier 2015).
  4. (en) « Guilt & Pleasure », Guiltandpleasure.com,‎ (consulté le 16 juillet 2014).
  5. (en) « Mark Ronson interview », DailyJews,‎ (consulté le 16 juillet 2014).
  6. (en) Claudia Joseph, « The truth about the svengali seen paying a late-night visit to troubled Amy Winehouse's hotel », Daily Mail, Royaume-Uni,‎ (consulté le 11 janvier 2011).
  7. (en) « The man Amy and Lily go to when they want a hit », The Times, Londres,‎ (lire en ligne).
  8. (en) Ian Sansom, « Great dynasties of the world: The Dexter-Joneses », The Guardian, Londres,‎ .
  9. (en) Ravi Somaiya, « Mark Ronson: The Forrest Gump of hip-hop? », The Daily Telegraph,‎ (consulté le 13 janvier 2015).
  10. (en) Doyle, Tom. Mark Ronson profile, Sound on Sound, mai 2007, (consulté le 16 janvier 2016).
  11. (en) Sellers, John. Tough Questions for Mark Ronson, Spin, 29 septembre 2010, (consulté le 16 janvier 2016).
  12. (en) « Mick Jones of Foreigner: Songwriter Interviews », Songfacts,‎ (consulté le 16 juillet 2014).
  13. (en) Alexis Petridis, « Cover boy », The Guardian, Londres,‎ (consulté le 12 mai 2010).
  14. (en) Suzy Byrne, « Foreigner's Mick Jones Reminisces About Opening for the Beatles », Yahoo! Music,‎ (consulté le 16 juillet 2014).
  15. (en) Caramanica, Jon. (22 avril 2007) How Mark Ronson Went From D.J. to White-Soul Producer. New York, (consulté le 7 avril 2011).
  16. (en) Robbie Daw, « Mark Ronson Announces 'Uptown Funk' Single, Featuring Bruno Mars », Idolator,‎ (consulté le 3 novembre 2014).
  17. (en) Callum Wright, « Mark Ronson’s Uptown Funk breaks all-time streaming record! », Official Charts Company,‎ (consulté le 23 décembre 2014).
  18. (en) "Brit Awards 2015: Winners list". BBC, (consulté le 26 février 2015).
  19. (en) « Mark Ronson 'happy' to be Amy patron », BBC,‎ (lire en ligne).
  20. (en) « Brit Awards 2016: The nominations », BBC News,‎ (consulté le 22 janvier 2016).
  21. (en) (13 mai 2002), Rashida Jones. People. 57 (18):140.
  22. (en) Abel, Olivia (17 mars 2003), "Passages". People. 59 (10):81
  23. (en) « Rashida Jones: Biography », TV Guide (consulté le 2 octobre 2008)
  24. (en) Olivia Abel, « Passages », People,‎ (lire en ligne).
  25. (en) « Mark Ronson marries Josephine de la Baume in Provence », The Telegraph,‎ (consulté le 15 janvier 2015).
  26. (en) « And the groom wore candy stripes! Mark Ronson marries his French bride Josephine de la Baume in romantic Provence », Daily Mail,‎ (consulté le 15 janvier 2015).
  27. (en) « PETA's Blog | PETA », Blog.peta.org (consulté le 16 juillet 2014).
  28. (en) « Ronson Tops Fashion List », Contactmusic,‎ (consulté le 16 juillet 2014).
  29. (en) « 50 Best Dressed Men in Britain 2015 », GQ,‎ (consulté le 7 février 2015).
  30. (en) NME, Musician Portraits - Joe Simpson's paintings of rock stars, 2011.
  31. (en) Mark Ronson's Premier League predictions. BBC, (consulté le 25 janvier 2015).
  32. (en) « Mark Ronson - my die hard passion for the New York Knicks », Purple Revolver,‎ (consulté le 16 juillet 2015).
  33. a, b et c (en) "Mark Ronson's worldwide chart positions and trajectories". aCharts.us, (consulté le 27 octobre 2007).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :