Le Bon Gros Géant (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Bon Gros Géant (homonymie).
Le Bon Gros Géant
Description de cette image, également commentée ci-après
Steven Spielberg, Mark Rylance et la petite Ruby Barnhill lors de la présentation du film au festival de Cannes 2016

Titre original The BFG
Réalisation Steven Spielberg
Scénario Melissa Mathison
Acteurs principaux
Sociétés de production Amblin Entertainment
DreamWorks SKG
Reliance Entertainment
Walden Media
Walt Disney Pictures
The Kennedy/Marshall Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre fantastique
Durée 117 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Bon Gros Géant (The BFG) est un film américain réalisé par Steven Spielberg, sorti en 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Bon Gros Géant est différent des autres habitants du Pays des Géants. Mesurant plus de 7 mètres, il possède de grandes oreilles et un odorat très fin. N'étant pas très malin, il est assez timide mais tout à fait adorable. Il est beaucoup moins effrayant que d'autres géants, comme le Buveur de sang et l’Avaleur de chair fraîche. Alors que ses congénères mangent les humains, le BGG, lui, préfère les schnockombres et la frambouille.

Sophie, une petite fille orpheline d'une dizaine d'années et originaire de Londres, est d’abord effrayée par le géant. Elle va vite se rendre compte qu’il est très gentil. Elle lui pose ensuite beaucoup de questions. Le BGG emmène alors Sophie au Pays des Rêves, là où il recueille les rêves et les envoie aux enfants. Il va faire découvrir à Sophie la magie et le mystère des rêves. La présence de la petite Sophie au Pays des Géants va cependant attirer l’attention d'autres géants. Sophie et le BGG quittent alors le Pays des Géants pour aller à Londres pour avertir la Reine d'Angleterre du danger que représentent les géants…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Steven Spielberg, pour la présentation du film au Festival de Cannes 2016

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Coproducteur : Adam Somner
Producteurs délégués : Kathleen Kennedy, John Madden et Michael Siegel

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources : Version Française (VF) sur allodoublage.com[4], Version Québécoise (VQ) sur doublage.qc.ca[5]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Les producteurs Frank Marshall et Kathleen Kennedy ont commencé à développer une adaptation cinématographique du Bon Gros Géant de Roald Dahl en 1991 avec Paramount Pictures[6]. Le couple de scénaristes Robin Swicord et Nicholas Kazan écrivent une première adaptation en 1998, alors que Robin Williams est envisagé pour le rôle-titre[7]. En 2001, Gwyn Lurie proccède à des réécritures, avec un avis positif des ayants droit de Roald Dahl[8].

En , DreamWorks SKG annonce qu'ils ont acquis les droits du livre et que Frank Marshall et Kathleen Kennedy en sont toujours producteurs, alors que Melissa Mathison va écrire un nouveau scénario[9]. En , Steven Spielberg est annoncé à la réalisation avec un tournage envisagé en 2015 et une sortie prévue pour 2016[10]. Le cinéaste connaît parfaitement bien le livre qu'il lisait à ses enfants dans les années 80[11].

En , Walden Media rejoint le projet en coproduction[12]. Sam Mercer participe également à la production[13]. En , Walt Disney Pictures rejoint également la production[14]. C'est alors la première collaboration entre Disney et Steven Spielberg[15].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le , Mark Rylance est choisi pour incarner le Bon Gros Géant[16]. Pour le rôle de Sophie, de nombreuses jeunes actrices ont été auditionnées, la Britannique Ruby Barnhill est officialisée en décembre 2014[17]. Bill Hader est confirmé dans un rôle non spécifié en [13]. En , Penelope Wilton, Rebecca Hall, Jemaine Clement, Michael David Adamthwaite, Daniel Bacon, Chris Gibbs, Adam Godley, Jonathan Holmes, Paul Moniz de Sa et Ólafur Ólafsson rejoignent la distribution[18].

Steven Spielberg aurait rencontré l'acteur retraité Gene Wilder pour lui proposer un rôle dans le film[19].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le [18],[20] et s'achève le [21]. Il a eu lieu à Vancouver et aux Îles Féroé[22].

Musique[modifier | modifier le code]

The BFG
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de John Williams
Sortie
Durée 64:33
Genre musique de film
Label Walt Disney Records
Critique

Albums de John Williams

La musique du film est composée par John Williams, fidèle collaborateur de Steven Spielberg.

Liste des titres
No Titre Durée
1. Overture 1:18
2. The Witching Hour 4:41
3. To Giant Country 2:33
4. Dream Country 10:10
5. Sophie's Nightmare 1:57
6. Building Trust 3:25
7. Fleshlumpeater 1:37
8. Dream Jars 3:30
9. Frolic 1:44
10. Blowing Dreams 3:46
11. Snorting and Sniffing 2:13
12. Sophie's Future 2:30
13. There Was a Boy 3:30
14. The Queen's Dream 3:08
15. The Boy's Drawings 3:05
16. Meeting the Queen 3:00
17. Giants Netted 2:03
18. Finale 2:14
19. Sophie and the BFG 8:09
64:33

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

En France comme aux États-Unis, le film reçoit un accueil plutôt mitigé. Le Monde écrit : « Spielberg a gratté tout ce qu’il pouvait présenter d’âpreté pour n’en conserver qu’une trame tristement mièvre, espérant sans doute en compenser la pauvreté par une débauche d’effets visuels et sonores ». Un film « asphyxié par les effets spéciaux », concède Libération, et l'un des plus mauvais films du fameux réalisateur selon L'Obs. Certains le décrivant même comme « un petit Spielberg ». Avec un avis plus nuancé, Première décrit à l'inverse un « film intrépide où les sorties de route esthétiques ne pèsent pas bien lourd face à sa puissance émotionnelle ». Pour sa part, le New York Times estime que le film est « restreint » par rapport à l’œuvre originale de Roald Dahl. Mais pour USA Today, c'est un film jugé parfait pour « un public plus jeune ». Et globalement, la prestation de Mark Rylance, l'acteur qui interprète le géant, est saluée par la presse qui, par ailleurs, pense que c'est un personnage « d'une dimension qui manque cruellement au reste du film »[24].

Sur Allociné, le film obtient une note de 3 sur 5 pour la presse et une note d'un peu plus de 3 pour les spectateurs. Et sur IMDb, il obtient une note globale d'un peu plus de 6 sur 10.

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
55 483 770 $[1] [25] 15[25]
Drapeau de la France France 770 963 entrées[26] 12
Alt=Image de la Terre Mondial 176 845 402 $[1] [25] 15

Le , avec seulement 23 millions d'USD de recettes durant sa première semaine de sortie, le film se profile comme l'un des plus importants flop de 2016[27].

Le Bon Gros Géant fait partie de la liste des plus gros échecs commerciaux de 2016 selon The Hollywood Reporter, rapportant que 178 millions $ de recettes mondiales, pour un budget de 140 millions $ auquel s'ajoute un budget marketing important non précisé[28].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « The BFG », sur Box Office Mojo (consulté le 20 octobre 2016)
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. « Dany Boon sera Le Bon Gros Géant pour Steven Spielberg », sur Allociné, (consulté le 6 juin 2016).
  4. « Le BGG - Le Bon Gros Géant Films - AlloDoublage.com, le site référence du doublage français. », sur www.allodoublage.com (consulté le 12 mars 2017)
  5. doublage.qc.ca, « Le BGG | The BFG ('16) | Doublé au Québec - Doublage Québec », sur www.doublage.qc.ca (consulté le 12 mars 2017)
  6. (en) Glenn Whipp, « Frank Marshall focuses on practical », sur Variety, (consulté le 18 mars 2015)
  7. (en) Staff, « ‘Husband’ vows renewed; doc on saint set », sur Variety, (consulté le 18 mars 2015)
  8. (en) Dana Harris, « Lurie back to book for ‘Chocolate’ pic », (consulté le 18 mars 2015)
  9. (en) Joshua L. Weinstein, « DreamWorks Is Still Buying – Picks Up Roald Dahl's 'BFG' (Exclusive) », (consulté le 27 septembre 2011)
  10. (en) Paul Bullock, « Steven Spielberg to direct The BFG », (consulté le 26 avril 2014)
  11. Sophie Benamon, « Steven Spielberg, le bon grand conteur », Studio Ciné Live n°81,‎ juillet-août 2016, p. 44 à 49
  12. (en) « Steven Spielberg’s ‘The BFG’ Takes Giant Step Forward As Walden Comes Aboard », Deadline, (consulté le 6 mars 2015)
  13. a et b (en) Linda Ge, « Bill Hader Joining Steven Spielberg’s ‘The BFG’ », thewrap.com, (consulté le 31 mars 2015)
  14. (en) James Rainey, « Steven Spielberg Takes First Directing Turn With Walt Disney Studios », Variety (consulté le 13 avril 2015)
  15. (en) Rebecca Ford, « Disney Joins Steven Spielberg’s 'BFG' », The Hollywood Reporter, (consulté le 14 avril 2015)
  16. (en) Mike Fleming Jr, « Mark Rylance To Play ‘The BFG’ In Roald Dahl Adaptation By Steven Spielberg », deadline.com, (consulté le 28 octobre 2014)
  17. (en) « Steven Spielberg Casts 10-Year-Old Ruby Barnhill as Lead in ‘The BFG’ », thewrap.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  18. a et b (en) Mike Fleming Jr, « Disney Signs On To Co-Fi Steven Spielberg’s ‘The BFG’ », sur Deadline.com, (consulté le 13 avril 2015)
  19. « Steven Spielberg veut faire sortir un acteur de sa retraite », sur Allociné, (consulté le 14 septembre 2015)
  20. (en) « On the Set for 3/23/15: Ryan Reynolds Starts Shooting 'Deadpool', Chloë Grace Moretz Begins 'November Criminal' & More », ssninsider.com, (consulté le 23 mars 2015)
  21. (en) Paul Bullock, « Frank Marshall tweets from last day of BFG shoot », sur fromdirectorstevenspielberg.tumblr.com, (consulté le 18 juin 2015)
  22. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  23. (en) « John Williams - The BFG (Original Motion Picture Soundtrack) », sur AllMusic (consulté le 18 juillet 2016)
  24. Guillaume Mazoyer, « Le BGG : le Bon Gros Gâchis de Spielberg », sur lefigaro.fr, (consulté le 3 décembre 2016)
  25. a, b et c (en) « The BFG - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 17 octobre 2016)
  26. « Le Bon Gros Géant », sur JP box-office.com (consulté le 17 octobre 2016)
  27. (en) Krishna Thakker, « Disney's (DIS) 'The BFG' Film is a Box Office Flop », sur TheStreet.com, (consulté le 4 mai 2017)
  28. http://www.ozap.com/actu/les-plus-gros-flops-hollywoodiens-de-2016/515855

Liens externes[modifier | modifier le code]