Cardiff City Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cardiff City FC
Logo du Cardiff City FC
Généralités
Nom complet Cardiff City Football Club
Surnoms The Bluebirds
Noms précédents Riverside Albion
Fondation 1899
Statut professionnel Depuis 1910
Couleurs Bleu
Stade Cardiff City Stadium
(33 316 places)
Siège Ninian Park, Sloper Road, Cardiff, CF11 8SX
Championnat actuel Championship
Propriétaire Vincent Tan
Président Mehmet Dalman
Entraîneur Vacant
Joueur le plus capé Phil Dwyer (531)
Meilleur buteur Len Davies (148)
Site web cardiffcityfc.co.uk
Palmarès principal
National[1] Coupe d'Angleterre (1)
Coupe du pays de Galles (22)
Community Shield (1)

Maillots

Kit left arm cardiff2021H.png
Kit body cardiff2021H.png
Kit right arm cardiff2021H.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm cardiff2021a.png
Kit body cardiff2021a.png
Kit right arm cardiff2021a.png
Kit shorts adidaswhite.png
Kit socks color 3 stripes white.png
Extérieur
Kit left arm cardiff1920a.png
Kit body cardiff1920a.png
Kit right arm cardiff1920a.png
Kit shorts adidasblue.png
Kit socks color 3 stripes blue.png
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Angleterre de football D2 2021-2022
0

Le Cardiff City Football Club est un club de football gallois fondé en 1899. Le club, bien que situé géographiquement au pays de Galles, participe aux compétitions anglaises, n'ayant jamais accepté, malgré les demandes de l'UEFA de s'inscrire dans le championnat du pays de Galles de football. Il fait donc partie des quelques clubs de football jouant dans un championnat étranger.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines (1899-1920)[modifier | modifier le code]

Fondé par Bartley Wilson en 1899 sous le nom de « Riverside », le club a pour ambition de rassembler les jeunes joueurs du Riverside Cricket Club, le cricket de la ville de Cardiff, afin de leur permettre de rester en bonne condition physique durant les mois d'hiver. L'équipe de football nouvellement formée joue ainsi plusieurs matchs amicaux contre des formations locales dans son stade de Sophia Gardens, mais, en 1900, Riverside rejoint la Cardiff & District League, une compétition de football, et se retrouve ainsi engagée pour sa première saison. Le club est rebaptisé « Riverside Albion » en 1902. En 1905, alors que le roi Édouard VII du Royaume-Uni accorde à la ville de Cardiff le statut de « cité », le club pose une requête pour avoir l'autorisation de se nommer « Cardiff City FC », mais la demande est rejetée pour la raison que Riverside ne joue pas à un niveau suffisant pour pouvoir prétendre à être le club phare de la ville. Ses dirigeants s'inscrivent donc à la ligue amateur galloise (Wales Amateur League) en 1907 et, l'année suivante, reçoivent l'autorisation de porter le nom de Cardiff City Football Club. Le club opte pour un statut professionnel en 1910 puis rejoint la League en 1920 (Division 2).

À la recherche de la Premier League (2000-2013)[modifier | modifier le code]

Le , le club est acquis par un homme d'affaires libanais, Sam Hammam avec l'objectif avoué de faire passer Cardiff City de la quatrième division à la Premier League[2]. Joignant le geste à la parole, Hammam recrute des joueurs de divisions supérieures (Rhys Weston, Leo Fortune-West, Daniel Gabbidon et d'autres) et bâtit une équipe ambitieuse. À la fin de cette première saison (2000-2001), le club termine deuxième et est promu en troisième division[2]. En plus des résultats sportifs, le Ninian Park se remplit de plus en plus. La saison suivante (2001-2002), Hammam engage de nouvelles dépenses et fait signer au club de nouvelles recrues renommées, comme Neil Alexander, Spencer Prior ou encore Peter Thorne qui, acheté 1,7 , devient la recrue la plus chère du club[2]. Le 4 janvier de cette saison, Cardiff fait parler de lui dans toute l'Angleterre en éliminant Leeds United, alors en Premier League, 2-1 au troisième tour de la FA Cup, grâce à un but de Scott Young à la 87e minute[3]. Néanmoins, l'équipe n'obtient pas la promotion en championnat, étant éliminée dans les play-offs par Stoke City, 2-3 sur l'ensemble des deux matchs[4].

Mais, durant la période de la présidence de Hammam, l'image du club est fortement dégradée. En 2011 le magazine britannique Four Four Two place l'équipe de Cardiff de la saison 2000-2001 parmi les 25 équipes de la planète les plus haïes de l'Histoire[5]. Les déclarations de l'homme d'affaires sont en cause : à son arrivée, il ambitionne de faire de Cardiff un « Barça gallois[6] » et emportant, selon lui, les cœurs de tous les Gallois. Au pays de Galles, Cardiff City, club de la capitale, a toujours suscité une certaine hostilité, notamment auprès de la ville voisine de Swansea, mais aussi dans la nation entière[5].

Racheté en 2006 par Peter Ridsdale à Sam Hammam, le club évolue en Championship (équivalent de la Ligue 2) de la saison 2002-2003 à la saison 2012-2013, à une marche de l'accession en Premier League.

Au cours de la saison 2008, Cardiff City parvient à atteindre la finale de la FA Cup (défaite 0-1 contre Portsmouth[7]). Cependant, cette qualification a créé une polémique en Angleterre pour l'attribution d'une place en UEFA en cas de victoire car Cardiff n'est qu'invitée à participer aux compétitions anglaises. Elle ne peut donc pas représenter l'Angleterre dans une compétition européenne[8]. Le , la Fédération anglaise annonce toutefois que Cardiff peut représenter l'Angleterre sur la scène européenne en cas de qualification[9].

Sportivement, la progression se fait lentement au sein du club. Toutes les saisons, Cardiff City se rapproche du haut du tableau, terminant 7e à l'issue de la saison 2008-2009 puis 4e les deux saisons suivantes. Mais l'échec en demi-finale des play-offs de 2011 est mal vécu par l'ensemble des supporters et Cardiff est l'objet de l'attaque de la presse[10], d'autant que le club, racheté au début de la saison par un investisseur malaisien, Chan Tien Ghee, ambitionnait la promotion directe[11]. Terminer quatrième du championnat constitue donc un échec, et a fortiori une élimination peu glorieuse en play-offs (0-3 à domicile contre Reading[12]). Quelques jours après le match, l'entraîneur Dave Jones est licencié[13] et Malcolm Mackay, l'ex-entraîneur de Watford, nommé à sa place[14]. L'Écossais parvient dès sa première saison à envoyer le club qu'il entraîne en finale de la Carling Cup où il s'incline face à Liverpool aux tirs au but[15].

Le début de la saison 2012-2013 marque un changement historique dans la couleur du club qui, sous l'impulsion de son président malaisien Dato Chan Tien Ghee, passe du bleu au rouge[16],[17]. En , le président a renversé sa décision, et le club est retourné à son bleu traditionnel (en mi-saison)[18].

Le club obtient sa montée en Premier League à l'issue de la saison 2012-2013 mais il redescend en 2e division la saison suivante.

Cardiff City en Premier League[modifier | modifier le code]

Cardiff City a joué pendant la saison 2013-14 en Premier League, un des deux clubs gallois dans la ligue, l'autre étant Swansea City mais à l'issue de cette même saison, Cardiff finit bon dernier, ne comptabilisant que 30 points (parmi lesquels 7 victoires sur 38 matchs) et est relégué en Championship. Norwich et Fulham l'y accompagneront.

Cardiff City a joué pendant la saison 2018-19 en Premier League, mais à la fin de la saison, le club est relégué en Championship.

Relégations en Championship[modifier | modifier le code]

A la fin de la saison 2018-19, le club finit dernier et est relégué en Championship.

Retour dans l'élite et première Europa League[modifier | modifier le code]

A la suite du limogeage de son entraîneur, la direction prit la décision de placer Alan Scott à la tête du club pour une durée de 2 ans avec la tâche de retourner en premier League et d'y rester durablement et celui-ci décrochera une 10eme place in extremis dans les dernieres journées de championnat et réalisera un exploit la même année en remportant la première Europa League de toute l'histoire du club.

Palmarès et records[modifier | modifier le code]

Palmarès du Cardiff City FC
Championnats nationaux Coupes nationales et régionales Compétitions internationales

[modifier | modifier le code]

Joueurs et personnages du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1910.

Rang Nom Période
1 Davy McDougall 1910-1911
2 Fred Stewart 1911-1933
3 Bartley Wilson 1933-1934
4 Ben Watts-Jones 1934-1937
5 Billy Jennings 1937-1939
6 Cyril Spiers 1939-1946
7 Billy McCandless 1946-1948
8 Cyril Spiers 1948-1954
9 Trevor Morris 1954-1958
10 Bill Jones 1958-1962
11 George Swindin 1962-1964
12 Jimmy Scoular 1964-1973
Rang Nom Période
13 Lew Clayton (intérim) 1973
14 Frank O'Farrell 1973-1974
15 Jimmy Andrews 1974-1978
16 Richard Morgan 1978-1981
17 Graham Williams 1981-1982
18 Len Ashurst 1982-1984
19 Jimmy Goodfellow &
Jimmy Mullen (intérim)
1984
20 Jimmy Goodfellow 1984
21 Alan Durban 1984-1986
22 Jimmy Mullen (intérim) 1986
23 Frank Burrows 1986-1989
Rang Nom Période
24 Len Ashurst 1989-1991
25 Eddie May 1991-1994
26 Terry Yorath 1994-1995
27 Eddie May 1995
28 Kenny Hibbitt 1995-1996
29 Phil Neal 1996
30 Kenny Hibbitt (intérim) 1996
31 Russell Osman 1996-1998
32 Kenny Hibbitt 1998
33 Frank Burrows 1998-2000
34 Billy Ayre 2000
35 Bobby Gould 2000
Rang Nom Période
36 Alan Cork 2000-2002
37 Lennie Lawrence 2002-2005
38 Dave Jones 2005-2011
39 Malcolm Mackay 2011-2013
40 David Kerslake (intérim) 2013-2014
41 Ole Gunnar Solskjær 2014
42 Scott Young &
Daniel Gabbidon (intérim)
2014
43 Russell Slade 2014-2016
44 Paul Trollope 2016
45 Neil Warnock 2016-2019
46 Neil Harris 2019-2021
47 Alan Scott 2021-

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Au 8 août 2021

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau de l'Angleterre G Dillon Phillips
2 Drapeau de l'Irlande D Mark McGuinness
3 Drapeau de l'Écosse D Joel Bagan
4 Drapeau de l'Angleterre D Sean Morrison (Capitaine)
5 Drapeau de l'Angleterre D Aden Flint
6 Drapeau du pays de Galles M Will Vaulks
7 Drapeau de Curaçao M Leandro Bacuna
8 Drapeau de l'Angleterre M Joe Ralls
10 Drapeau du pays de Galles A Kieffer Moore
11 Drapeau de l'Angleterre M Josh Murphy
14 Drapeau de l'Angleterre A Isaac Vassell
15 Drapeau de l'Angleterre M Ryan Wintle
16 Drapeau de l'Angleterre D Curtis Nelson
17 Drapeau de l'Angleterre A Lee Tomlin
No. Nat. Position Nom du joueur
19 Drapeau de l'Irlande A James Collins
21 Drapeau de l'Angleterre M Marlon Pack
24 Drapeau du pays de Galles M Marley Watkins
25 Drapeau de l'Angleterre G Alex Smithies
26 Drapeau de l'Angleterre M Ryan Giles (prêté du Wolverhampton Wanderers)
27 Drapeau du pays de Galles M Rubin Colwill
28 Drapeau de l'Angleterre D Tom Sang
29 Drapeau du pays de Galles A Mark Harris
30 Drapeau de l'Irlande du Nord (drapeau du Royaume-Uni) D Ciaron Brown
31 Drapeau du pays de Galles G George Ratcliffe
36 Drapeau du pays de Galles M Kieron Evans
37 Drapeau du pays de Galles M Sam Bowen
38 Drapeau de l'Angleterre D Perry Ng
39 Drapeau du pays de Galles A Isaak Davies

Prêtés aux autres clubs[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Nom du joueur
Drapeau de l'Angleterre A Max Watters (au MK Dons jusqu'au 30 juin 2022)
20 Drapeau de l'Irlande du Nord (drapeau du Royaume-Uni) M Gavin Whyte (au Oxford United jusqu'au 30 juin 2022)

Joueurs prêtés[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Nom du joueur
28 Drapeau de l'Angleterre M Tom Sang Cheltenham Town jusqu'à January 2021)
30 Drapeau de l'Irlande du Nord (drapeau du Royaume-Uni) D Ciaron Brown Livingston jusqu'au 30 June 2021)
No. Nat. Position Nom du joueur
Drapeau de l'Irlande M Aaron Bolger Shamrock Rovers jusqu'au 30 October 2020)
Drapeau du pays de Galles A James Waite (à Weston-super-Mare jusqu'au 30 June 2021)

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Structures du club[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Depuis , Cardiff City joue ses matchs à domicile dans un nouveau stade baptisé « Cardiff City Stadium ». Sa capacité maximale est de 33 316 spectateurs. C'est aussi le stade de l'équipe de rugby à XV des Cardiff Blues.

Équipementiers et sponsors[modifier | modifier le code]

Depuis la saison 2015-2016 l'équipementier du club est Adidas.

Depuis la saison 2011-2012 le sponsor principal du club est Visit Malaysia

Soutien et image[modifier | modifier le code]

Supporters[modifier | modifier le code]

Chant de l'Ayatollah lors d'un match de Cardiff City le .

Les supporters de Cardiff City sont connus pour s'identifier au moyen d'un geste distinctif dénommé l'Ayatollah, consistant à taper le sommet de son crâne avec la paume de ses deux mains[19]. Durant les matchs, ce geste est accompagné d'une chanson d'un groupe punk gallois, U Thant, dont le chanteur s'était inspiré de l'attitude gémissante des participants aux obsèques de l'Ayatollah Khomeini en 1989. C'est le que cette chanson et sa gestuelle particulière a été entonnée lors d'une rencontre de Cardiff City. Depuis, ce geste est caractéristique des supporters du club. Ainsi, d'anciens joueurs de Cardiff City ayant marqué des buts sur le terrain du rival gallois Swansea City ont à plusieurs reprises provoqué leurs adversaires en « faisant l'Ayatollah ». Dans certains cas, comme celui de Christian Roberts, natif de Cardiff et qui avait joué pour Cardiff City entre 1997 et 2000, l'affaire scandalise. Jouant alors pour Swindon Town, il inscrit un but sur le terrain de Swansea en octobre 2007 et fait un Ayatollah pour répondre à des provocations de supporters adverses subies durant tout le match. Il est contraint de sortir du stade sous protection policière[20]. Selon un journaliste, « voir ce geste au Liberty Stadium [le stade de Swansea City] irriterait le plus calme des supporters[20]. »

Ce geste, marque des supporters du club, est régulièrement repris par des joueurs ou des entraîneurs de Cardiff City. Robbie Fowler, par exemple, le réalise en 2007[21], Kenny Miller en 2011[22].

Rivalités[modifier | modifier le code]

Swansea City est l'un des plus grands rivaux de Cardiff localement et compétitivement

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a b et c (en) « Play-Offs and Pursuit of the Premier League (2000-2010) », site Internet officiel de Cardiff City.
  3. (en) « Cardiff stun Leeds », BBC Sport, 6 janvier 2002.
  4. (en) « Stoke break Cardiff hearts », BBC Sport, 1er mai 2002.
  5. a et b (en) Steve Tucker, « No-one likes us and we don’t care », Wales on Sunday, 3 juillet 2011.
  6. Ses propos exacts sont : « Nous sommes un club de football qui est une référence pour le peuple [gallois] de la même façon que Barcelone est une référence pour le peuple de Catalogne. » ((en) Paul Weaver, « Sam plays it again, this time with Welsh passion », The Guardian, 4 janvier 2006.)
  7. « FA Cup : Portsmouth emporte le trophée devant Cardiff (1-0) », Le Monde, 17 mai 2008.
  8. (en) « Cardiff City's Cup Run, A Path Fraught With Issues », Vital Cardiff City, 1er mai 2008.
  9. Cardiff labellisé par la FA, L'Équipe, 13 mars 2008.
  10. (en) « Terry Yorath blasts Cardiff players over night out », BBC Sport, 21 mai 2011.
  11. (en) Peter Shuttleworth, « Cardiff hope on Far Eastern Promise », BBC Sport Wales, 23 mai 2010.
  12. (en) Dewi Hughes, « Cardiff 0-3 Reading (agg 0-3) », compte rendu du match, BBC Sport, 17 mai 2011.
  13. (en) « Dave Jones leaves Cardiff City », site Internet officiel de Cardiff City, 30 mai 2011.
  14. (en) « Mackay aiming high », Football League, 17 juin 2011.
  15. (en) Chris Bevan, « Cardiff 2-2 Liverpool », compte rendu du match, BBC Sport, 26 février 2012.
  16. (fr) « Premier League : les supporters de Cardiff City voient rouge », Maëva Touri, Le Journal International, 17 septembre 2013
  17. (en) « Cardiff City to change kit from blue to red amid financial investement », BBC Sport, 6 juin 2012.
  18. (en) « Cardiff City owner Vincent Tan agrees return to blue home kit », BBC Sport, 9 janvier 2015.
  19. (en) « Cardiff row rumbles on », BBC Sport, 7 janvier 2002.
  20. a et b (en) Blair Wood, « Roberts unrepentant over ‘Ayatollah’ », Western Mail, in Wales Online, 4 octobre 2007.
  21. (en) « Fowler signs for Cardiff City: Image gallery », Wales Online, 25 juillet 2007.
  22. Miller Does the Ayatollah, flickr, 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]