Kevin Keegan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Keegan.
Joseph Kevin Keegan OBE
Kevin Keegan 2.jpg
Biographie
Nom Joseph Kevin Keegan OBE
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Naissance 14 février 1951 (1951-02-14) (63 ans)
Lieu Armthorpe (Yorkshire)
Taille 1,73 m (5 8)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1967-1968 Drapeau : Angleterre Scunthorpe United
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1968-1971 Drapeau : Angleterre Scunthorpe United 141 (22)
1971-1977 Drapeau : Angleterre Liverpool FC 321 (100)
1977-1980 Drapeau : Allemagne Hambourg SV 90 (32)
1980-1982 Drapeau : Angleterre Southampton 80 (42)
1982-1984 Drapeau : Angleterre Newcastle United 85 (49)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1973-1982 Drapeau : Angleterre Angleterre 63 (21)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1992-1997 Drapeau : Angleterre Newcastle United
1998-1999 Drapeau : Angleterre Fulham
1999-2000 Drapeau : Angleterre Angleterre
2001-2005 Drapeau : Angleterre Manchester City
2008 Drapeau : Angleterre Newcastle United
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Kevin Keegan est un ancien footballeur anglais né le 14 février 1951 à Armthorpe (Yorkshire). Il évoluait au poste d'attaquant. Il a ensuite été entraîneur, ainsi que sélectionneur de l'équipe d'Angleterre. Keegan est un des joueurs anglais les plus réputés du XXe siècle, ayant gagné deux fois, en 1978 et 1979, le Ballon d'or européen.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Keegan a fait ses débuts professionnels en 1968 avec Scunthorpe United, une équipe peu réputée, mais en 1971, il fut recruté par Bill Shankly, le célèbre entraîneur de Liverpool pour 33 000 livres[1]. Shankly aurait eu beaucoup d'estime pour le jeune joueur, et c'est avec le club de Liverpool que Keegan se fit connaître.

Keegan effectue ses débuts à Anfield le 14 août 1971 contre Nottingham Forest, et se signale en inscrivant son premier but après seulement 12 minutes. Recruté pour jouer au milieu de terrain, il finit par former un redoutable duo attaquant avec le gallois John Toshack. C'est lors de sa deuxième saison au club, 1972-73, qu'il remporte ses premiers titres, le championnat d'Angleterre et que la Coupe UEFA.

La saison suivante, Keegan se montre de nouveau prolifique devant le but mais Liverpool voit le titre de champion d'Angleterre atterrir au club de Leeds United, auteur d'une série (record à l'époque) de 29 matchs sans défaite. Cependant, les Scousers s'illustrent en FA Cup. Leur campagne débute contre le club de Doncaster Rovers, qui n'avait pas voulu de Keegan durant sa jeunesse. L'attaquant se venge en inscrivant un doublé. En route vers la finale, Keegan inscrit deux nouveaux buts, dont un lob sur le légendaire Peter Shilton au cours de la demi-finale contre Leicester City. En finale, il s'illustre encore avec un doublé, Liverpool s'imposant 3-0 contre Newcastle United. Il devient le premier joueur à inscrire un doublé dans une finale de FA Cup depuis Mike Trebilcock pour Everton en 1966.

Quelques mois plus tard après ces prouesses, Keegan est de retour à Wembley pour disputer le Charity Shield, le traditionnel lever de rideau opposant le champion d'Angleterre au vainqueur de la Cup. Au cours de ce match, une bagarre oppose l'attaquant des Reds au capitaine de Leeds Billy Bremner. Les deux joueurs sont exclus et seront suspendus pour 3 et 8 rencontres respectivement. Une saison sans titre s'ensuit pour Liverpool.

La saison 1975-76 sera d'un tout autre niveau à Anfield. Le club redevient champion d'Angleterre et remporte une nouvelle Coupe de l'UEFA, remontant un déficit de deux buts pour battre le Club Brugge 3-2. C'est Keegan qui inscrit le but du succès.

En 1976-77, alors que le joueur est devenu une idole parmi les supporters des Reds, un coup de théâtre survient. Keegan annonce son intention de quitter le club à la fin de la saison pour aller jouer en Europe. Cette annonce jette un froid entre l'attaquant et les supporters du club, mais n'empêche pas Keegan de tout donner pour sa dernière saison sur les bords de la Mersey. Il est au cœur des évènements pendant que Liverpool remporte un nouveau titre de champion outre-Manche et atteint la finale de la FA Cup, où une défaite contre l'ennemi juré Manchester United vient mettre fin aux espoirs de triplé historique. Mis en cause au cours de cette défaite, Keegan se rattrape quatre jours plus tard en finale de la Coupe d'Europe, sortant une prestation éblouissante pour mener son club au succès contre de vieilles connaissances, les Allemands du Borussia Mönchengladbach. Liverpool devient champion d'Europe pour la première fois de son histoire, neuf ans après le succès de Manchester.

Les trois années suivantes, Keegan joue sous les couleurs du Hambourg SV en Bundesliga. Il y connait de nombreux succès, remportant le championnat d'Allemagne en 1979, et recevant le Ballon d'or européen en 1978 et 1979. Il dispute la finale de la Coupe des clubs champions européens 1979-1980, mais Hambourg est battu par Nottingham Forest. Comme à Liverpool, Keegan devient une idole dans le nord de l'Allemagne, les supporters le surnommant affectueusement "Mighty Mouse" pour sa force et son activité frénétique sur le terrain. En Bundesliga, il est respecté non seulement pour ses qualités de footballeur mais aussi pour sa bonne maîtrise de la langue allemande.

À la fin de la saison 1979-80, Keegan surprend de nouveau le monde de football en signant pour Southampton, qui est à l'époque un club médiocre du championnat anglais. Avec Keegan le club de Southampton obtient son meilleur classement en championnat de toute son histoire puisque le club finit 6e lors de la saison 1980-81. L'année suivante, en 1982, Keegan est élu footballeur britannique de l'année par la PFA (Association de Football Professionnel), ainsi qu'Officier de l'Empire britannique. À la fin de la saison 1981-82 Keegan, souhaitant un nouveau défi, s'engage avec Newcastle United en deuxième division anglaise.

Keegan permet aux Magpies d'accéder à la première division anglaise en 1984, après avoir marqué 48 buts en deux saisons. Sa carrière de joueur s'achève à la fin de la saison 1983-84, et Keegan s'installe en Espagne, hors du monde de football jusqu'en 1992, où son ancien club Newcastle United lui propose le poste d'entraîneur.

Carrière en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Keegan a fait ses débuts avec l'Angleterre en 1973, contre le pays de Galles à Ninian Park[2]. Un an plus tard, le 11 mai 1974, il inscrit son premier but international, là aussi contre le pays de Galles à Ninian Park[3]. Malgré sa présence, l'Angleterre ne parvient pas à se qualifier pour les phases finales des Coupes du monde 1974 et 1978, ratant également la qualification pour le Championnat d'Europe de football 1976. Il dut attendre jusqu'en 1980 et la qualification de l'Angleterre pour Championnat d'Europe de football 1980 pour participer à sa première phase finale d'une grande compétition internationale. Keegan en fut le capitaine mais l'Angleterre fut éliminée au premier tour en dépit de ses 3 points en 3 matchs. Il fit ensuite partie de l'équipe nationale lors de la Coupe du monde 1982 en Espagne, mais il resta sur le banc de touche lors du premier tour car il n'était pas en forme. Il jouera seulement les dernières 26 minutes du match Angleterre-Espagne qui fut le dernier match du second tour dans le Groupe 2. Le match s'acheva sur un score de 0-0[4] et les deux équipes furent éliminées.

Parcours d'entraîneur[modifier | modifier le code]

En février 1992, après huit années de retraite, Keegan reprit du service dans le monde du football, en tant qu'entraîneur de Newcastle United, avec son ancien ami Terry McDermott comme entraîneur-adjoint. Sa première saison complète, 1992-93, Newcastle United remporta le titre de 2e division anglaise et fut promu en Premier League. Lors de la saison 1995-96, Keegan mena l'équipe de Newcastle à la deuxième place du championnat d'Angleterre, le titre de champion revenant à Manchester United. À la fin de cette saison, Keegan fit venir à Newcastle l'attaquant vedette de l'équipe d'Angleterre, Alan Shearer, pour 15 millions de livres sterling. Cette somme fut alors le record mondial pour un transfert. Comme à Liverpool dans les années 1970, Keegan fut remplacé par Kenny Dalglish, qui fut nommé entraîneur de Newcastle en 1997.

Keegan quitta le club de Newcastle en janvier 1997, pour rejoindre Fulham, qui évoluait alors en 3e division anglaise. À son arrivée il fut manager général et Ray Wilkins occupait le poste d'entraîneur. Après le départ de Wilkins en 1998, Keegan fut nommé entraîneur, et mena le club londonien en D2 en 1999, après avoir beaucoup dépensé sur le marché des transferts grâce à la manne financière du président milliardaire de Fulham Mohamed Al-Fayed.

En 1999, après le licenciement de Glenn Hoddle, Keegan fut nommé sélectionneur de l'équipe d'Angleterre. Il qualifia l'Angleterre pour le Championnat d'Europe, mais lors de la phase finale, l'Angleterre fut éliminée au premier tour. En octobre 2000, Keegan fut remplacé à son poste de sélectionneur par Sven-Göran Eriksson. Keegan prit alors du recul et fit une pause dans sa carrière d'entraîneur. En mai 2001, après 7 mois d'inactivité il fut nommé entraîneur de Manchester City.

Comme avec Fulham FC, Keegan fit monter dès sa première saison l'équipe mancunienne de D2 vers la Premier League. Pour assurer le maintien de City en Premier League, Keegan recruta les internationaux Nicolas Anelka, Peter Schmeichel et Marc-Vivien Foé, permettant au club de finir à la 9e place du classement. Lors de sa 3e saison avec les Citizen, Manchester prit part à la Coupe UEFA, en ayant recruté lors de l'intersaison David Seaman, Paul Bosvelt et Michael Tarnat. En championnat le club termina 16e échappant de peu à la relégation. Lors de la saison 2004-2005, sa quatrième au club, il quitta son poste d'entraîneur et fut remplacé par Stuart Pearce. Il annonca ensuite sa retraite définitive.

Le 16 janvier 2008, Kevin Keegan est rappelé au poste de manager général de Newcastle.

Il en démissionne le 4 septembre 2008 à la suite de désaccords sur la politique de recrutement du club et en particulier avec Dennis Wise, le responsable du recrutement de Newcastle.

Kevin Keegan a démissionné, le 4 septembre 2008, de son poste de manager général après seulement huit mois de présence. Il serait en revanche entré en conflit avec ses dirigeants. Il entretiendrait notamment des relations exécrables avec Dennis Wise, nommé la saison passée à un poste de responsable du recrutement, sans que Keegan ne soit consulté.

Autres activités[modifier | modifier le code]

Kevin Keegan au cours de sa carrière de footballeur a chanté une chanson à succès. Head over heels in love enregistré en 1979, se classe 31e de l'UK Singles Chart[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Keegan est marié avec Jean, avec qui il a eu deux filles : Laura Jane et Sarah Marie. Il est apparu dans des publicités pour divers produits, dont de l'eau de cologne, du chewing-gum et des céréales. Keegan a même fait une brève carrière de musicien, sa chanson Head Over Heels in Love sortant en 1979. Depuis sa retraite, Keegan a été consultant pour la télévision anglaise, et il est actuellement chef d'un Cirque de Soccer à Glasgow.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Jeffery, Mark Gonella, Kevin Keegan : an English superstar, in Pictorial History of English Football, A Dempsey Parr Book, pages 184-185
  2. (en) « Wales 0-1 England », sur http://www.thefa.com (consulté le 24 avril 2009)
  3. (en) « Wales 0-2 England », sur http://www.thefa.com (consulté le 24 avril 2009)
  4. (en) « Spain 0-0 England », sur http://www.thefa.com (consulté le 24 avril 2009)
  5. (en) « Kein Keegan - Head Over Heels In Love », sur http://www.chartstats.com (consulté le 26 novembre 2009)

Navigation[modifier | modifier le code]

Précédé par Kevin Keegan Suivi par
Drapeau de l'Angleterre Howard Wilkinson
Sélectionneur de l'équipe d'Angleterre
1999-200
Drapeau de l'Angleterre Howard Wilkinson

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :