La Terre promise (Lucky Luke)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Terre promise.
La Terre promise
117e histoire de la série Lucky Luke
Scénario Jul
Dessin Achdé
Genre(s) Franco-Belge
Aventure

Personnages principaux Lucky Luke

Éditeur Lucky Comics (Dargaud)
Collection Les Aventures de Lucky Luke d'après Morris
Première publication 2016
Nb. de pages 48
Albums de la série Lucky Luke

La Terre promise est la cent-dix-septième histoire de la série Lucky Luke. Écrite par Jul, dessinée par Achdé, elle est publiée pour la première fois en album le [1] dans la collection Les Aventures de Lucky Luke d'après Morris.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lucky Luke doit escorter une famille de Juifs d'Europe de l'Est jusqu'au Grand Ouest. Son ami Jack-la-Poisse lui a en effet demandé de s'occuper de ses parents, auxquels il n'a pas osé avouer qu'il était cow-boy et qui le croient avocat à New York ! Un grand-père religieux obsédé du shabbat, une mamma décidée à gaver Lucky Luke de carpe farcie, une jeune fille prude qui cherche le mari idéal, un petit garçon turbulent plus intéressé par le Far West que par sa bar-mitsvah, sans compter les hors-la-loi, les joueurs de poker…

Caricatures et clins d'œil[modifier | modifier le code]

- Les personnages du tableau American Gothic de Grant Wood apparaissent à la case 1 de la page 10.

- L'enfant tirant la langue au bureau d'immigration ressemble à Albert Einstein (p. 10, case 2). Sa mère mentionne d'ailleurs son prénom.

- Le professeur Otto von Himbeergeist (déjà apparu dans La guérison des Dalton) se dirige vers une ville appelée Analyst Gulch (p. 10, case 3). Le personnage en arrière-plan ressemble également à Sigmund Freud.

- Les Marx Brothers sont caricaturés en train de s'enfuir d'une ville appelée Hollywood (p. 10, case 4).

- Le braqueur de banque de la case 4 s'appelle Madoff, référence au financier du même nom.

- Deux hommes, dont les valises portent les sigles de Superman et Batman, entrent dans une ville nommée Gotham City (p. 10, case 5).

- Bill Gates et Harry Potter sont mentionnés.

- Un saloon porte le nom de "Golden Calf" ("veau d'or"). (p. 25, case 1)

- Les aventures de Rabbi Jacob sont le sujet de plusieurs clins d'œil.[réf. nécessaire]

- Le trappeur qui aide Luke et la famille à traverser la Red River (la rivière rouge, ou plutôt la Mer Rouge) s'appelle Moïse Jackson. (p. 23).

- Il est fait référence à la saga "Star Wars" lorsque Luke fait un cauchemar dans lequel la mamma lui dit : "Je suis ta mère, Luke". Plus tard, quand il se réveille en se plaignant d'avoir trop mangé de carpe farcie, Jolly Jumper lui répond : "Méfie-toi du côté obscur de la farce, Luke".

- Un des deux bandits se nomme Goliath, référence à l'histoire de David et Goliath. Il se fait d'ailleurs assommer d'un coup de lance-pierres.

- Les chansons "On n'est pas là pour se faire engueuler" , "Pas de boogie-woogie" et "Les filles de mon pays" sont également citées.

- La Guerre des Six-Jours (p. 34: "Je crois que vous venez de remporter la guerre des six-coups") et le conflit israëlo-palestinien sont référencés (il est fait mention du processus de paix et des colons juifs).

- La réplique "Les pieds-noirs ne quitteront jamais le sentier [de la guerre]" fait référence au quartier du Sentier à Paris.

- La réplique "Tous les Juifs d'ici sont-ils obligés de porter une étoile ?" renvoie à l'étoile jaune que devaient porter les Juifs pendant l'Occupation.

- La ville de destination s'appelle Chelm City (p.46 case 5) en référence à la ville polonaise de Chelm

- Les jeans Levi's ("une affaire de pantalons pour garçons vachers") sont cités ("Pantalons Levi Strauss ? Ça ne marchera jamais !" p. 47).

- La ville de Peachy Poy (p.24) version américanisée de Pitchipoï qui est le surnom qu'utilisaient les Juifs de France pour désigner la destination inconnue, mystérieuse et redoutable des convois de déportés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Terre promise sur le site des éditions Dargaud.